Quand la République du Centre fait des deux braqueurs africains de pauvres victimes


Quand la République du Centre fait des deux braqueurs africains de pauvres victimes

‌Et voici comment la presse, toute la presse, toujours, transforme les criminels en victimes .

Cette fois, c’est  » la république du centre « , à Orléans.

 » Deux personnalités qui se ressemblent. Deux histoires qui se superposent. Et au final, deux braquages commis ensemble par de jeunes garçons en mal de repères, qu’un itinéraire personnel, jonché d’errements, conduit devant une cour d’assises.

Ce mardi, au premier jour de leur procès à Orléans, Palicaris Kondongou Gapato, 23 ans, et Essou Ockot Edzoua, 24 ans, déroulent un parcours étrangement similaire. Leur origine africaine ne constitue pas le trait le plus saillant de cette communauté de trajectoires.

C’est un drame intime, profond et dévastateur, lié au départ prématuré de leur père, qui a conduit incidemment ces deux gamins à s’égarer sur le chemin de la délinquance. »

Notez les mots utilisés, plein de cette  » bienveillance  » qui est à la mode :
» jeunes garçons « ,  » en mal de repères « ,  » errements « ,  » drame intime, profond et dévastateur « ,  » départ prématuré de leur père  » ,  » s’égarer « .

​Des criminels ( ne jamais utiliser ce mot ) qu’on se doit de plaindre !

http://www.larep.fr/orleans/justice/2017/04/26/deux-braqueurs-aux-parcours-si-semblables_12378792.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




5 thoughts on “Quand la République du Centre fait des deux braqueurs africains de pauvres victimes

  1. AvatarWoxBo

    Des « chances pour la France » qui en plus ont dû être naturalisés…

    J’invite chacun d’entre vous à assister à au moins une audience du tribunal d’instance près de chez vous ; c’est édifiant de voir le travail des petits juges rouges en direct !

  2. Avatardurandurand

    Hé oui , il va y avoir du boulot pour purger notre Patrie de tous ces cancrelats et de ces tocards de juges rouges qui interprètent la loi comme bon leur semble .La loi est la loi il n’y a pas lieu de l’interprétée , elle doit être appliquée dans toute sa rigueur .

  3. AvatarXtemps

    C’est de cette façon là que nos escrocs dirigeants criminels aux pouvoirs se protègent, avec une total partialité et inversions des rôles criminels, victimes, comme les peines retournés contre les victimes et gracier ou amoindries pour les criminels.
    Les victimes désignés du mauvais bord surtout, le mur des cons pas loin.
    Le système est corrompu, et il le fait sans se cacher et publiquement.
    Ce régime dans lequel nous sommes est une dictature Fasciste et donc sûr de lui, il utilise la force publiquement.

  4. Avatarpatito

    deux jeunes garçons ….. deux gamins …..

    quel vocabulaire grotesque ! et deux petits chenapants ont « joué  » avec des pistolets aux gendarmes et aux voleurs

    rien que des gamineries , somme toute

Comments are closed.