Les Européens sont priés de demander pardon aux Talibans pour avoir critiqué la destruction des Bouddhas…


Les Européens sont priés de demander pardon aux Talibans pour avoir critiqué la destruction des Bouddhas…

Illustration : “ISIS Threaten Sylvania”, par l’artiste Mimsy (source de l’image : Mimsy). Censuré. Retiré de l’exposition à la Mall Gallery de Londres

L’Europe ou le nouvel Afghanistan ?

21 avril 2017, par Giulio Meotti, auteur et journaliste culturel pour le journal italien Il Foglio.

http://conservativepapers.com/news/2017/04/21/europe-making-itself-into-the-new-afghanistan/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+TheConservativePapers+%28The+Conservative+Papers%29

  • « Les migrants qui viennent chercher la liberté en France doivent participer à la liberté. Les migrants ne sont pas venus chercher asile en Arabie Saoudite, mais en Allemagne. Pourquoi ? Pour la sécurité, la liberté et la prospérité. Ils ne doivent donc pas venir y créer un nouvel Afghanistan » a déclaré l’écrivain algérien Kamel Daoud. D’accord, mais c’est le laisser-aller européen qui leur permet de transformer notre paysage culturel en un autre Afghanistan.
  • L’Occident était fier d’être le pays des libertés. Les musées européens, par contre, se convertissent rapidement au politiquement correct islamique. L’exposition « Passion for Freedom » (Passion pour la liberté) à la Mall Gallery de Londres a censuré les tableaux de boîtes lumineuses d’une famille d’animaux jouets vivant dans une vallée enchantée. (NDLR http://www.liberation.fr/planete/2015/09/27/a-londres-une-oeuvre-sur-daech-bannie-d-une-exposition_1391800)
  • « Le Louvre consacrera une nouvelle section au patrimoine artistique des chrétiens d’Orient », avait annoncé Nicholas Sarkozy en 2010. Mais le projet a été annulé par la nouvelle direction du musée, avec l’approbation du ministère de la culture de François Hollande. Aujourd’hui, le Louvre a une section consacrée à l’art islamique, mais rien sur le christianisme oriental.

Maastricht, aux Pays-Bas, est la ville pittoresque qui a donné son nom au célèbre traité signé en 1992 par les douze pays de la Communauté européenne à l’époque et qui a ouvert la voie à la fondation de l’Union européenne d’aujourd’hui et de la monnaie unique, l’euro.

Maastricht est aussi le foyer de « Tefaf« , le plus important salon d’art et d’antiquités du monde. L’œuvre d’art « Persépolis » de l’artiste italien Luca Pignatelli était déjà exposée lorsque la commission a ordonné son retrait. Le travail, datant de 2016, combine un tapis islamique perse et une tête de femme.

Luca Pignatelli – Persepoli (tappeto)

« Nous sommes tous humiliés et sans voix », a déclaré Pignatelli, soulignant que son travail avait initialement suscité l’enthousiasme de la commission. L’explication donnée pour son retrait était que le travail de Pignatelli était « provocant ».

Les responsables de l’exposition ne voulaient probablement pas offenser l’islam et les éventuels acheteurs musulmans avec la combinaison de Pignatelli du tapis (utilisé par les musulmans pour la prière) et d’un visage de femme. « Nous sommes choqués, c’est la première fois que cela se produit et je pense qu’il est légitime d’en parler », a dit Pignatelli. « Si à Rome, il se peut que vous décidiez de voiler les œuvres d’art pour éviter d’offenser des visiteurs étrangers, eh bien, je ne suis pas d’accord ». Cette référence concerne la décision du gouvernement italien qui avait fait voiler les statues de l’antiquité romaine pour éviter d’offenser le Président iranien Hassan Rouhani lors de sa visite.

Si l’Europe veut un avenir, elle devrait être moins idéologique sur le traité de Maastricht et davantage pour la capitulation de ce traité. L’écrivain algérien courageux, Kamel Daoud, déjà cité plus haut, a dit ceci : « Ceux (les migrants) qui viennent chercher la liberté en France doivent participer à la liberté. Les migrants ne sont pas venus chercher asile en Arabie Saoudite, mais en Allemagne. Pourquoi ? Pour la sécurité, la liberté et la prospérité. Ils ne doivent donc pas venir y créer un nouvel Afghanistan ». Bien sûr. Mais c’est l’attitude européenne qui leur permet de transformer notre paysage culturel en un autre Afghanistan. Les talibans ont tué des artistes et détruit des œuvres d’art. L’Occident était fier d’être le pays de l’homme libre.

Les musées européens, par contre, se convertissent rapidement au politiquement correct islamique. L’exposition « Passion for Freedom« , à la Mall Gallery de Londres, a censuré les tableaux de boîtes lumineuses d’une famille d’animaux jouets vivant dans une vallée enchantée. Intitulée, « ISIS Threaten Sylvania » ; cette œuvre a été éliminée après que la police britannique ait qualifié son contenu « d’incendiaire ». Auparavant, la Galerie Tate de Londres avait interdit un travail de John Latham qui montrait un Coran encastré dans du verre.

“ISIS Threaten Sylvania”, par l’artiste Mimsy (source de l’image : Mimsy)

Un autre artiste britannique, Grayson Perry, a admis qu’il se censurait par crainte de finir comme Theo van Gogh, le cinéaste néerlandais assassiné par le musulman Mohammed Bouyeri, pour avoir fait un film sur les femmes sous l’islam. « Je me suis censuré », a déclaré Grayson Perry. « La raison pour laquelle j’ai renoncé à attaquer l’islamisme dans mon art est parce que j’ai vraiment peur que  quelqu’un me tranche la gorge ».

Le musée londonien « Victoria and Albert Museum » a d’abord exposé, puis retiré un portrait du prophète de l’islam, œuvre d’art vouée à Mohamet. La photographe Syra Miah, née britannique d’une famille venue du Bangladesh, a vu son travail retiré d’une galerie d’art à Birmingham après les manifestations d’un groupe de musulmans. La photo représentait une femme à moitié nue, malade mental, vivant dans un arrêt de bus au Bangladesh.

Le Musée des Cultures du Monde à Göteborg, Suède, a ouvert ses portes sur une exposition intitulée « Le SIDA à l’ère de la mondialisation« . L’artiste Louzla Darabi y a exposé une œuvre, « Scène d’amour« , qui représente une femme ayant des rapports sexuels avec un homme dont on ne voit pas le visage. Un verset du Coran y est écrit en arabe. Moins de trois semaines après l’inauguration de l’exposition, le musée a enlevé la peinture. En Belgique, le musée Hergé à Louvain prévoyait une exposition pour rendre hommage aux dessinateurs de Charlie Hebdo. Cet évènement a été annulé également.

Le Président François Hollande a éliminé une section du musée du Louvre consacrée aux chrétiens d’Orient, qui, au cours des deux dernières années, ont été décimés par l’État islamique. Son prédécesseur, Nicholas Sarkozy, avait projeté une telle section en 2010. La nouvelle direction du musée, sous l’influence du ministère de la culture, l’a remplacée par une section consacrée à l’art islamique.

Marie-Hélène Rutschowscaya, ancienne directrice de la section copte du Louvre et l’un des plus grands érudits du christianisme oriental, a dénoncé ce changement : « Les évènements dramatiques que nous voyons actuellement au Moyen-Orient et en Europe de l’Est devraient plutôt nous inciter à faire davantage pour promouvoir des liens culturels durables » a-t-elle écrit dans sa lettre à François Hollande. Mais voilà, aujourd’hui le Louvre a une section consacrée à l’art islamique, mais rien sur le christianisme d’Orient.

Peut-être les ayatollahs iraniens avaient-ils raison de demander aux musées de Rome de voiler les statues nues pendant la visite du Président Rouhani. Peut-être que les fondamentalistes islamiques ont tort, l’Occident n’est pas aussi libre qu’il le prétend. Peut-être devrions-nous nous excuser près des Talibans pour avoir critiqué leur destruction des grands Bouddhas de l’Afghanistan. Après tout aujourd’hui, selon la nouvelle hypocrisie culturelle de l’Ouest, ces statues pourraient être considérées comme « blasphématoires ».

(Note de Jack : Ni plus ni moins qu’un autre volet du Djihad furtif, ou l’emprise, dans le cas de cet article, de l’Islam sur l’art, avec la complicité de l’Occident)

Note de Christine Tasin

Si cette énumération d’horreurs, les horreurs de la censure, ne dérange pas les esthètes d’Aids ou le compagnon de notre policier décédé, et qu’ils persistent à rêver du monde selon Macron, alors nous vivons vraiment en Frankistan. Et il faudra en tirer les conséquences qui s’imposent.

Réponse le 7 mai.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jack

Résistance républicaine Etats-Unis
“Those who surrender freedom for security will not have, nor do they deserve, either one.”
« Ceux qui sacrifient la liberté pour la sécurité n’obtiendront, ni ne méritent, ni l’une ni l’autre »
Benjamin Franklin


10 thoughts on “Les Européens sont priés de demander pardon aux Talibans pour avoir critiqué la destruction des Bouddhas…

  1. UlysseUlysse

    G. Perry déclare : « Je me suis censuré ». Nous nous censurons tous, à longueur de journée, au fil des conversations, des échanges, des prises de parole.
    Orwell, dans 1984, pouvait encore dire que, chez soi, à voix basse, chacun pouvait encore se risquer à prononcer certaines paroles et, en tout cas, pouvait encore penser librement… Mais nous n’en sommes plus là, je le constate tous les jours avec les jeunes des lycées qui, par exemple, dès qu’ils expriment ou sous-entendent le moindre effroi face aux migrations, se voient brutalement remettre en place par les professeurs bien-pensants qui, quoique revendiquant à tout va la « liberté d’expression », les formatent en permanence.
    À force de s’interdire de parler… on finit par s’interdire de penser librement. Et on est bon pour le programme de Macron. À vous de choisir… si vous en êtes encore capables.

    1. Claude

      @ Ulysse….C’était comme ça en URSS où les enfants étaient endoctrinés dès le plus jeune âge !

      Ils en sont sortis…..le processus d’asservissement en France et en europe ne devrait pas tenir bien longtemps devant la réalité !

      Je vous ferait remarquer que l’on utilise déjà plus l’expression « islamiste modéré » que tous les médias utilisaient à longueur de temps……avant les attentats de Charlie Hebdo….premier d’une longue liste qui n’est pas close.

  2. durandurand

    La traîtrise continue et la soumission avec , nous n’avons que des sans couilles à tous les étages et dans tous les rouages de l’état , et ce n’est pas prêt de finir .A moins que notre Marine soit élue pour remettre de l’ordre dans tout ce fatras hollandesque .Prions pour qu’elle soit élue au deuxième tour ,Amen .

    1. Claude

      @ Christian Jour

      C’est pire, en 1789 le peuple s’est laissé voler la révolution par la bourgeoisie qui l’a instrumentalisé pour s’approprier le pouvoir et les prébendes du pouvoir que détenait la noblesse d’ancien régime.

      3 ans après c’était l’instauration de la terreur et l’oppression étatique du peuple a été pire qu’aujourd’hui….à l’endoctrinement et aux procès en culpabilisation, ils y auront rajouté la guillotine !

      Les monarchistes de l’Action Française fantasment la royauté d’ancien régime comme de nombreux Républicains fantasment la révolution.

    2. Alexandra Dougary

      Bien d’accord avec vous mais n’oubliez pas qu’avant de se révolter ils ont mis des siècles !

  3. NICOLAS F

    Il n’y a plus qu’à mettre en place des accords bilatéraux avec chaque pays de culture islamique en tout équité : tu ne parles pas de nous ,on ne parle pas de toi.
    Pas d’expo sur Praxitèle chez toi, alors pas d’expo sur « les jardins d ‘Arabie » chez nous.
    Depuis Bonaparte,on leur fait de la pub,aux mahometans ,on ne fait que ça..Ils en vivent encore aujourd’hui ,on leur a fait une réputation fabuleuse de civilisation extraordinaire tourisme,culture ,alors maintenant ça suffit.
    Accord bi -latéral ou que dalle.

  4. smithers

    Moi,
    -j’exige que tous les musulmans et toutes les organisations islamiques du monde entier demandent officiellement pardon
    au monde pour les 270 millions de morts
    ( dont 80 millions d’hindous ) causées par l’islam et les musulmans.
    -J’exige que toutes les minorités religieuses vivant dans les pays musulmans bénéficient des memes droits civils et religieux
    ( liberté de conscience ) que leurs compatriotes musulmans.
    -j’exige l’abrogation du décret de peine de mort pour les apostats de l’islam dans tous les pays islamiques.
    -j’exige la réciprocité religieuse: si vous construisez une mosquée en europe , on construit une église dans un pays musulman.
    -j’exige que les musulmans qui deviennent chrétiens,
    ne soient ni persécutés, ni emprisonnés, ni licenciés de leur travail,
    ni assassinés.
    -j’exige que toutes les minorités religieuses,
    vivant dans les pays islamiques, puissent vivre leur foi et pratiquer leurs religions en privé et en public sans etre inquiétées, persécutées, emprisonnées, ou assassinées.
    -j’exige que tous les passages violents et incitant à la haine et à l’assassinat des non-musulmans, dans le coran , soient supprimés.
    -j’exige que les musulmans respectent la laicité et donc, que l’Etat cesse de construire des mosquées sur le dos du contribuable français.
    -j’exige que les athées, vivants en pays islamiques , ne soient pas persécutés, battus, emprisonnés, assassinés,
    du fait de leur athéisme.

  5. JackJack

    Merci Christine pour l’ajout de l’oeuvre de Luca Pignatelli et pour votre note de clôture de l’article. C’est déjà plus ou moins Frankistan, mais bien des Français semblent s’y habituer… Eh bien, il va falloir qu’ils s’habituent à bien pire s’ils refusent encore Marine.

Comments are closed.