Etes-vous opposé aux choix suivants ? Avez-vous trouvé mieux dans le programme de Macron ?


Etes-vous opposé aux choix suivants ? Avez-vous trouvé mieux dans le programme de Macron ?

Vous êtes opposé aux choix suivants ? Ou vous avez trouvé mieux, plus précis ou plus rassurant dans le « programme » de Macron ?

 

Allez, piochons dans le programme (tellement fasciste !) de Marine Le Pen :

  • Créer un véritable referendum d’initiative populaire, sur proposition d’au moins 500 000 électeurs.
  • Défendre les droits des femmes : lutter contre l’islamisme qui fait reculer leurs libertés fondamentales ; mettre en place un plan national pour l’égalité salariale femme/homme et lutter contre la précarité professionnelle et sociale.
  • Retirer la loi Travail (dite loi El Khomri).
  • Garantir la Sécurité sociale pour tous les Français ainsi que le remboursement de l’ensemble des risques pris en charge par l’Assurance maladie. Pérenniser son financement en simplifiant l’administration du système, en luttant contre la gabegie financière et en investissant dans les nouveaux outils numériques pour permettre des économies durables.
  • Abaisser les charges sociales des TPE-PME de façon lisible et significative en fusionnant l’ensemble des dispositifs d’allègement des charges sociales de manière dégressive (le CICE sera transformé en allègement de charges et entrera dans le dispositif). Cet allègement de charges sera conditionné au maintien de l’emploi.
  • Libérer l’accès au crédit pour les petites et très petites entreprises grâce à des taux préférentiels sous la supervision de la Banque de France afin de remettre la finance au service de l’économie réelle.
  • Lutter contre les déserts médicaux en instaurant un stage d’internat dans les zones concernées, en permettant aux médecins retraités d’y exercer avec des déductions de charges et en y développant les maisons de santé.
  • Maintenir au maximum les hôpitaux de proximité et augmenter les effectifs de la fonction publique hospitalière.
  • Assurer une juste contribution fiscale, en refusant toute hausse de la TVA et de la CSG et en maintenant l’ISF.
  • Baisser de 10 % l’impôt sur le revenu sur les trois premières tranches.
  • Priver d’accès aux marchés publics les multinationales qui pratiquent l’évitement fiscal et refusent de régulariser leur situation.
  • Dénoncer les conventions fiscales avec les pays du Golfe qui accordent des privilèges indus, qui facilitent la prise de contrôle de l’économie française par les pétrodollars et qui sont contraires à l’intérêt national.
  • Revaloriser le travail manuel par l’établissement de filières professionnelles d’excellence (suppression progressive du collège unique, autorisation de l’apprentissage à partir de 14 ans). Développer des lycées professionnels ou technologiques de la seconde chance sur tout le territoire pour les élèves sortis du système scolaire sans diplôme.
  • Créer un dispositif « premier emploi » qui exonère totalement de charges la première embauche d’un jeune de moins de 21 ans par une entreprise et ce pour un délai maximum de deux ans.
  • Supprimer sur notre territoire la directive « détachement des travailleurs » qui y crée une concurrence déloyale inadmissible. Mettre en place une taxe additionnelle sur l’embauche de salariés étrangers afin d’assurer effectivement la priorité nationale à l’emploi des Français.
  • Appliquer le patriotisme économique aux produits agricoles français pour soutenir immédiatement nos paysans et nos pêcheurs, notamment au travers de la commande publique (État et collectivités).
  • Transformer la Politique Agricole Commune en Politique Agricole Française. Garantir le montant des subventions dont les critères seront fixés par la France et non plus par l’Union européenne, avec l’objectif de sauver et soutenir le modèle français des exploitations familiales.
  • Refuser les traités de libre-échange (TAFTA, CETA, Australie, Nouvelle-Zélande, etc.). Développer les circuits courts de la production à la consommation, en réorganisant les filières.
  • Défendre la qualité : afin de lutter contre la concurrence déloyale, interdire l’importation des produits agricoles et alimentaires qui ne respectent pas les normes de production françaises en matière de sécurité sanitaire, de bien-être animal et d’environnement. Imposer la traçabilité totale de l’origine géographique et du lieu de transformation sur l’étiquette, afin de garantir la transparence et l’information complète des consommateurs.
  • Pour préserver l’environnement, rompre avec le modèle économique fondé sur la mondialisation sauvage des échanges et le dumping social, sanitaire et environnemental ; la véritable écologie consiste à produire et consommer au plus près et retraiter sur place.
  • Faire de la protection animale une priorité nationale. Défendre le bien-être des animaux en interdisant l’abattage sans étourdissement préalable et en remplaçant le plus possible les expérimentations animales. Refuser le modèle des fermes-usines, du type « ferme des 1 000 vaches ».
  • Garantir l’égal accès aux services publics (administrations, gendarmerie, eau, santé, transport, hôpitaux de proximité et maisons de santé…) sur tout le territoire et en particulier en milieu rural. La libéralisation du rail voulue par l’Union européenne sera refusée. La Poste et la SNCF resteront des entreprises publiques.
  • Réduire les dépenses de logement des ménages par un grand plan d’aide à la construction et à la réhabilitation des logements, par la baisse de la taxe d’habitation pour les plus modestes et le gel de son augmentation. 
  • Réserver prioritairement aux Français l’attribution du logement social, sans effet rétroactif, et le mobiliser vers les publics qui en ont le plus besoin. Appliquer réellement l’obligation de jouissance paisible sous peine de déchéance du bail.
  • Soutenir l’effort d’investissement en infrastructures, en particulier dans la ruralité (très haut débit, couverture téléphonique, routes…) et renationaliser les sociétés d’autoroutes pour rendre aux Français un patrimoine qu’ils ont financé et dont ils ont été spoliés ; plus généralement, refuser la vente des actifs stratégiques détenus par la puissance publique.
  • Réarmer massivement les forces de l’ordre : en personnels (plan de recrutement de 15 000 policiers et gendarmes), en matériels (modernisation des équipements, des commissariats et des casernes, adaptation des armements aux nouvelles menaces), mais aussi moralement et juridiquement (notamment par la présomption de légitime défense). Garantir le statut militaire des gendarmes.
  • Mettre en place un plan de désarmement des banlieues concernées et de reprise en main par l’État des zones de non-droit. Cibler les 5 000 chefs de bandes délinquantes et criminelles identifiées par le ministère de l’Intérieur. Afin d’empêcher leur reconstitution, instaurer en complément de la peine pénale l’injonction civile d’éloignement.
  • Rétablir des services de renseignement de terrain pour lutter contre les trafics criminels.
  • Appliquer la tolérance zéro et en finir avec le laxisme judiciaire par l’abrogation des lois pénales laxistes (comme la loi Taubira), le rétablissement des peines planchers et la suppression des remises de peine automatiques.
  • Lutter contre la délinquance des mineurs en responsabilisant les parents par la suppression du versement des aides sociales aux parents de mineurs récidivistes en cas de carence éducative manifeste.
  • Interdire et dissoudre les organismes de toute nature liés aux fondamentalistes islamistes. Expulser tous les étrangers en lien avec le fondamentalisme islamiste (notamment les fichés S).
  • Fermer toutes les mosquées extrémistes recensées par le ministère de l’Intérieur et interdire le financement étranger des lieux de culte et de leur personnel. Interdire tout financement public (État, collectivités territoriales…) des lieux de culte et des activités cultuelles.
  • Lutter contre les filières djihadistes : déchéance de la nationalité française, expulsion et interdiction du territoire pour tout binational lié à une filière djihadiste. Appliquer l’article 411-4 du Code pénal sur l’intelligence avec l’ennemi et placer en détention préventive tout individu de nationalité française en lien avec une organisation étrangère suscitant des actes d’hostilité ou d’agression contre la France et les Français. Établir la liste de ces organisations.
  • Instaurer une peine de prison de perpétuité réelle incompressible pour les crimes les plus graves.
  • Rétablir l’expulsion automatique des criminels et des délinquants étrangers. Mettre en place des accords bilatéraux permettant que les étrangers condamnés purgent leur peine dans leur pays d’origine.

 

Vous avez dégotté ci-dessus quelque chose de fasciste ? de raciste ? de dangereux pour la société ? d’inquiétant pour nos « valeurs », pour la République, pour la démocratie, pour la France ? Félicitations !

Vous pouvez voter sans état d’âme, vous « pensez printemps », vous avez le formatage requis pour un quinquennat bis de dissolution, de désordres, de corruption, de désolation culturelle, de chômage, de danger, d’insécurité… pour cinq ans de douceurs façon Macron :

Macron :

« Je suis pour une société sans statuts. »

« Je ne suis pas là pour défendre les jobs existants. »

« Les salariés français sont trop payés. »

« Vu la situation économique, ne plus payer les heures supplémentaires c’est une nécessité. »

« Le chômage de masse en France c’est parce que les travailleurs sont trop protégés. »

« Il n’y a pas de culture française. »

« La politique, c’est mystique. »

«Les Français doivent s’habituer aux attentats.»

Bref, attentats et licenciements sont inévitables…

Etc.

 





7 thoughts on “Etes-vous opposé aux choix suivants ? Avez-vous trouvé mieux dans le programme de Macron ?

  1. aux armes citoyens

    AUX ARMES CITOYENS!!!
    Je n’ai rien lu sur l’augmentation du « POUVOIR D’ACHAT » de l’ensemble des français…
    Pourtant si simple à mettre en place: DIVISER PAR TROIS LES PRIX A L’ETIQUETTE DE LA GRANDE DISTRIBUTION….LE LENDEMAIN DE L’ELECTION DE MARINE….
    Les marges des distributeurs sont tellement indécentes et confortables!!!
    Cela leur évitera de placer leur argent à l’étranger et de payer leurs impôts en France!
    Malheureusement, nos politiques ne vont jamais faire les courses…..

  2. marre-du-PS

    La mondialisation sauvage, ce n’est pas une expression vaine, ce n’est pas virtuel (chose tellement à la mode aujourd’hui), c’est bien réel. C’est une triste réalité vécue par des centaines de milliers de salarié(e)s qui risquent de perdre leur emploi tous les jours.
    En lien avec l’article de RR « Bientôt votre tour : grâce aux Macron occidentaux 268 entreprises ont licencié ces dernières 3 semaines », je désire apporter ce témoignage : j’ai rencontré récemment quelqu’un qui travaille chez Carlson Wagonlit Travel, entreprise internationale spécialisée dans les voyages d’affaires, autrefois associée au groupe Accor, mais entièrement américaine aujourd’hui. Cette personne m’a dit que cette société risque d’être rachetée, et va probablement à terme licencier tout le personnel français, soit plus de 1000 personnes. Chose rarissime dans ce secteur, les grèves. Je vous relaie un article du journal professionnel « L’Echo touristique », qui relate la grève du 18 avril dernier chez CWT, à cause de 132 licenciements que l’on appelle « plan de sauvegarde pour l’emploi (PSE) » (sic) très mal indemnisés :
    « Appel à la grève chez CWT France
    Le 18 avril 2017 à 18h 30 par Linda Lainé

    L’intersyndicale CGT-FO -CFTC a demandé aux salariés de CWT de cesser le travail mardi 18 avril.
    Les modalités du plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) de Carlson Wagonlit Travel (CWT) ne passent pas. L’intersyndicale CGT-FO -CFTC a demandé aux salariés du réseau de faire grève mardi 18 avril à compter de midi, jusqu’à la fermeture des sites.
    « La direction CWT sacrifie 132 salariés sur l’autel de la stratégie 3.0, mais ne veut pas indemniser dignement les salariés », explique l’intersyndicale dans un tract que nous avons consulté. Pourtant, « CWT dispose de moyens conséquents mais préfère les investir dans les nouvelles technologies, ces mêmes technologies annonciatrices de prochain PSE ». Le mouvement a été suivi à 100% à Nantes, mais aussi par une majorité des employés à Nanterre comme à Saint-Etienne, selon Zilda Couteau, déléguée CGT. Le mouvement ne devrait pas être reconduit mercredi.

    Des conditions de départ insuffisantes
    L’intersyndicale exige notamment une réévaluation des indemnités de « départ volontaire » liées à l’ancienneté, et basées sur le PSE 2013.
    « Notre avenir professionnel à tous est plus qu’incertain en raison d’une stratégie à court terme », ajoute le tract, en évoquant la fermeture de sites, la baisse des effectifs, la délocalisation des emplois vers des pays à bas coûts (Pologne, Roumanie et Inde). « Nous nous demandons quel prochain site fermera, souligne Zilda Couteau. C’est notre sixième plan social ».
    Au mois de février dernier, le spécialiste du voyage d’affaires, qui compte une quinzaine de sites, a confirmé son intention de supprimer 130 postes en 2017. »
    Eh oui, comme vous le voyez, les dirigeant(e)s de Carlson Wagonlit Travel n’hésitent pas, comme ceux de Whirlpool, à « balancer » leurs employé(e)s de France pour délocaliser l’emploi en Pologne, en Roumanie, et en Inde, pour accroître encore plus les profits du groupe et leurs rémunérations, et tans pis pour celles et pour ceux qui deviendront des « Sans-dents » dans notre pays!

  3. JackJack

    Félicitations Ulysse pour cette synthèse facile à faire suivre à tous les indécis et tous les abstentionistes qui n’en finissent pas de râler mais qui, surtout, ne vont pas faire un tout petit geste : lever leur c… de leur fauteuil bien installé face à la télé pour aller glisser leur bulletin dans l’urne.

    1. UlysseUlysse

      Merci Jack, c’est le but en effet ! Devant un ensemble de choix aussi pertinents, aussi urgents, aussi clairs, aussi précis (et il y en a bien d’autres encore dans les 144 propositions de MLP), si les électeurs n’ouvrent pas les yeux… c’est vraiment à désespérer de leurs facultés intellectuelles les plus élémentaires.

  4. MaximeMaxime

    Des électeurs de Mélenchon voteront Marine au second tour.
    Leur ouverture d’esprit est louable.
    Des électeurs de Marine ont aussi intérêt à voter pour les candidats de Mélenchon aux législatives, dans les circonscriptions où les candidats de Marine n’ont aucune chance d’être élus parce qu’elle a été mal classée aux présidentielles.
    Voter pour la « France insoumise », ce sera alors voter pour des aspects du programme du FN, alors que le programme de Macron n’a rien de commun avec celui de Marine.
    Si Macron gagne l’élection, ce sera aussi une façon de lui faire efficacement barrage, puisque les candidats anti-libéralisme économique exacerbé et anti-UE sont ceux de Marine et Mélenchon.
    Il faudrait aussi que les électeurs de Mélenchon comprennent que Marine n’est pas xénophobe. « Xénos » n’a rien à voir avec « barbaros », d’une part, et d’autre part, la citoyenneté est un concept d’organisation politique essentiel quand on se réclame de l’héritage révolutionnaire. On ne peut mettre en oeuvre une politique de gauche efficace que si l’on reste dans le cadre d’une « cité » au sens philosophique, politique du terme. Les électeurs de Mélenchon ne sont pas des anarchistes me semble-t-il, sinon ils auraient voté Poutou. L’anarchie n’est pas la gauche, c’est la chaos, la mort du politique, le désespoir complet car dans l’anarchie, les droits de l’homme ne peuvent être préservés puisqu’ils sont privés de leur complément indispensable, le maintien de l’ordre public, c’est-à-dire la défense de la sécurité publique indispensable au bien être de tous et de la salubrité publique nécessaire à la survie de chacun. La dignité humaine est préservée tant par les droits de l’homme que par l’ordre public, qui n’est ni l’ordre moral, ni « l’ordre » invoqué pour réprimer les mouvements sociaux historiques comme au XIXème siècle. Nous n’en sommes plus là !
    « Quelques électeurs de M. Mélenchon se disent prêts à choisir la candidate du Front national. Par opposition au leader d’En marche !, parce qu’ils veulent « du changement », un « choc violent »… Ainsi de Camille L., 24 ans, étudiant en droit à Lyon, qui a opté pour « la méthode dure » et votera Le Pen, « parce que Macron représente quelque chose qu’[il] déteste plus que la xénophobie de Le Pen : la vieille symbiose du PS et LR qu’on ne veut plus ». Pour le jeune homme, « hors de question de donner un nouveau souffle au système politique en place. Même Le Pen propose le référendum d’initiative populaire (…) [et] me donne l’occasion de la contester », argumente-t-il.
    Lycéen à Amiens (Sommes), Vincent P., 18 ans, votera « Marine, uniquement pour faire barrage à Macron » qui est, pour lui, « la copie conforme de François Hollande ». Raison identique avancée par Fabrice C., 35 ans, chef de cuisine à Alès (Gard), qui parie sur le fait que Marine Le Pen, élue, « n’aura jamais une majorité à l’Assemblée », où elle « ne pourra rien faire passer ». « Le gouvernement sera complètement bloqué, il y aura une instabilité politique. Si on ajoute à ça les manifestations anti-FN, la France sera ingouvernable, dans le chaos le plus total », anticipe le restaurateur, selon qui « c’est un choc violent comme ça qu’il faut pour faire changer les choses totalement ».
    « Les changements que veut établir le FN » ne sont pas ceux que souhaite Victor V., 22 ans, mais il juge « bien plus intéressant de voter pour un parti qui souhaite du changement que pour un candidat qui ne cherche que le statu quo ».
    Au soir du premier tour, Jacques J., lui, n’a « pas dormi de la nuit », « avec la conviction grandissante d’être vraiment pris pour un con ». Ce fonctionnaire parisien de 60 ans, « après avoir toujours voté communiste, y compris sous l’avatar Front de gauche et Mélenchon », votera Le Pen, « une grande première ». « Avec la curieuse certitude d’être encore du côté du peuple et de mes origines », assure-t-il ».
    http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/04/26/macron-a-contrec-ur-vote-blanc-ou-le-pen-pour-le-choc-les-electeurs-de-melenchon-tirailles_5117940_4854003.html

  5. Fomalo

    Oui Ulysse ,et merci, mais je ne pense pas que ce soit une faculté intellectuelle élémentaire qui soit en jeu.C’est la crainte, la peur, la frousse, la lâcheté, la panique, et plus de conscience morale pour tirer hors du marais la moindre once de courage.Nous sommes bien dans la question « qu’est-ce qui nous restera si nous bougeons, on risque de tout perdre », et « Pourquoi me battre puisque ce n’est pas moi qui ai décidé, c’est l' »autre », le politique, l’Etat » …..
    Faut-il imputer cette déficience aux programmes de l’Educ Nationale? Aux parents insuffisants et frileux devant leurs rejetons violents? A l’église catholique et à ses séïdes, qui ne cessent de proclamer la France fille aînée de l’Eglise, mais lèchent les pieds des Boubaqueures et consorts?A l’Assemblée nationale, au gouvernement, fomentateur de lois iniques?
    NON! Changeons la donne. Le 7 mai, on vote pour la France, et on élimine le maqueron! C’est comme sauter dans le bain, un beau jour, quand on ne sait pas encore trop bien nager. Après.. on est grand, on survit, et on peut sourire de notre peur de môme.

Comments are closed.