Les femmes de policiers n’en peuvent plus, elles manifestent dans un monstrueux silence médiatique


Les femmes de policiers n’en peuvent plus, elles manifestent dans un monstrueux silence médiatique

Ah ! Quand Theo se fait trouer le fondement par un tube à essai rempli de drogue et refuse le contrôle d’identité, on en cause ! Theo devient un héros national, reporters, photographes, journalistes… se succèdent pour mettre le nouvel héros en avant avec son grand ami Hollande, venu lui changer les pansements à l’hôpital.

Mais quand il s’agit des épouses de policiers haïs, traînés dans la boue, agressés, caillassés, accusés, blessés, tués… Silence radio.

Nous apprenons donc seulement à présent, après coup, trop tard pour y participer, que les épouses de policiers manifestaient ce jour à Paris, dans une indifférence absolue…

http://lessor.org/manifestation-epouses-representants-forces-de-lordre-ce-samedi-a-paris/

 

Voici comment l’évènement a été couvert par les medias :

Sans commentaire…

Notre pays part à la dérive, qui donne la préférence aux délinquants et aux racailles et méprise nos policiers…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


12 thoughts on “Les femmes de policiers n’en peuvent plus, elles manifestent dans un monstrueux silence médiatique

  1. Avatarmarre-du-PS

    Quand on voit la photo de Xavier Jugelé, quand on connaît son parcours professionnel qui en fait un héros, et que l’on compare avec la triste succession de faits divers et d’agressions dus à Karim Cheurfi, on se dit que vraiment il est temps de renverser la vapeur dans notre pays, où les valeurs sont réellement inversées. Des enfants et une femme de militaire comme ma famille et moi, qui avons connu la peur de voir notre père, l’époux de notre mère, se faire tuer en Algérie, ne peuvent qu’apporter leur total soutien et leur compassion à toutes les victimes militaires, gendarmes, policiers et autres corps comme les pompiers qui ont été agressés et tués par toute cette vermine qui pullule sur notre sol. En espérant que le choc de ce dernier attentat pourra enfin réveiller les consciences de celles et ceux qui s’imaginent que nous vivons sans danger aucun dans un paisible univers de Bisounours! Finies les bougies et les fleurs, des actes! Demain est LE grand jour qui permet d’en finir avec cet insupportable et abject laxisme de nos actuels dirigeants!

  2. AvatarLaila

    Arrivée sur les lieux du drame en compagnie du ministre de l’Intérieur Matthias Fekl, elle (Anne Hidalgo) a cependant été interpellée par un homme en colère qui lui reprochait de n’avoir «rien fait pour empêcher ça».

    «C’est vous qui avez créé ces fiches S ! C’est votre gouvernement qui est responsable, vous êtes une criminelle !», a lancé l’homme en direction de Anne Hidalgo avant d’être écarté par le service de sécurité de la maire de Paris.

    https://www.youtube.com/watch?v=QRfbTH9rGcc

  3. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Ah ! Ceux-là oui ! on les remarque et on en parle !
    TENTATIVE de DISSUASION ?! = SPOLIATION de la DÉMOCRATIE ou LE RÈGNE PAR LA TERREUR

    Ils auront tout fait sauf la répression par des assassinats massifs, maiiis c’est sans doute dans les cartons à l’allure où ça va et leur détermination à garder le pouvoir et ne faire de ces élections qu’une très mauvaise pièce de théâtre, une horrible oeuvrette tragique.
    _________________________________
    La police redoute des violences le 23 avril, surtout en cas de second tour Mélenchon-Le Pen
    :: https://francais.rt.com/france/37286-police-redoute-violences-23-avril-second-tour-melenchon-le-pen
    22 avr. 2017

  4. AvatarChristian Jour

    J’ai connu un père de famille gendarme dont le fils 9 ans faisait du sport avec mon fils. Il me disait qu’ avant de venir dans le Lot et Garonne, il était sur Paris et que son fils à l’école se faisait tabasser uniquement parce qu’il était fils de gendarme.

  5. AvatarDésespoir 50

    Les 98% de merdias aux ordres sont trop occupé actuellement à mettre en place le minable macron par un surdosage de pub à son profit.
    Le but de cette presse propagandiste est d’assurer, à ce parasite infesté par la mafia, sa qualification au deuxième tour.
    Comme il l’a clairement précisé, la mort, la sécurité et les conditions de travail des pompiers, policiers, gendarmes sont des détails auxquels il faudra s’habituer dans les prochains mois, prochaines années.
    BOYCOTT de la presse aux ordres !

    1. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

      « Comme il [Macron] l’a clairement précisé, la MORT, la SÉCURITÉ et les conditions de travail des pompiers, policiers, gendarmes sont des DÉTAILS auxquels il faudra s’habituer dans les prochains, prochaines années » et personne de l’oligarchie de droite, de gauche, l’extrême gauche, du centre et aucun me(.)dia ne relèvent ce « détails » ?

      Espérons que la Grande Muette n’est pas sourde.

      Toutes mes pensées vont à la famille et aux proches de Xavier Jugelé et qu’il repose en paix.

  6. AvatarPJP

    La grande muette s’exprime sur le net et par courriers depuis plusieurs semaines via la boite aux lettres de holandouille , des généraux aux soldats, hier encore ils solicitent ou affirment de voter pour Marine et se disent aux taquets pour intervenir vue la situation plus qu’explosive de se qui reste de notre Patrie agonisante. De partout la colere responsable gronde et s’emplifie .

  7. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Les femmes de policiers et gendarmes ***ONT manifesté à Paris***
    http://lessor.org/femmes-de-policiers-gendarmes-ont-manifeste-a-paris/
    22 avril 2017

    “Montrons-leur que tout le monde ne déteste pas la police, non!

    IMG : Un gendarme a reçu des fleurs
    :: https://i1.wp.com/lessor.org/wp-content/uploads/2017/04/18051888_10155106910084651_1647536930_n.jpg?w=480

    Environ 200 épouses de membres des forces de l’ordre, “en colère”, ont manifesté samedi autour du Champ-de-Mars à Paris, deux jours après l’attentat qui a coûté la vie à un policier sur les Champs-Elysées.
    A plusieurs reprises, le cortège s’est arrêté pour entonner la Marseillaise, écouter le chant de la maréchaussée ou l’hymne des pompiers,
    distribuer des fleurs aux gendarmes et policiers qui encadraient la manifestation et leur faire la bise.
    La chanson de Renaud “j’ai embrassé un flic”, écrite après les attentats jihadistes de janvier 2015 visant notamment Charlie Hebdo, a aussi résonné dans les rangs des manifestantes.

    “Un petit peu d’amour pour nos hommes et nos femmes qui nous protègent tous les jours. Vous savez les risques qu’on a en France, c’est le moment de les soutenir”, a clamé au haut-parleur Didi, l’une des organisatrices, au milieu de manifestantes munies de sifflets, ballons et drapeaux tricolores.

    Le rassemblement avait été décidé bien avant la mort jeudi soir d’un policier sur les Champs-Elysées lors d’un attentat jihadiste, a précisé cette épouse d’un CRS, venue du Lot-et-Garonne. “Ras-le-bol de voir ce que nos hommes subissent, qu’ils se fassent caillasser”, a-t-elle dénoncé.
    Un mouvement de colère inédit avait éclaté à l’automne dans la police, après l’attaque aux cocktails Molotov qui a gravement brûlé deux
    fonctionnaires dans l’Essonne début octobre.

    “Vous rentrez le soir du boulot, votre mari est en mission sur Paris, vous vous mettez devant les infos, vous voyez des flics prendre feu, se faire caillasser. Ils sont tous habillés pareil, on vit devant les chaînes d’information à essayer de repérer nos maris sous leur casque, en attendant le petit SMS qui dit qu’ils sont bien rentrés”, a expliqué Didi.

    Pour Jessica aussi, “il y en a marre de voir ses parents ou son mari se faire agresser, alors qu’ils sont là pour protéger la population“. Cette
    “femme d’un pompier de Paris, fille de flic et gardien de prison”, dit vivre depuis dix ans “dans une angoisse perpétuelle” et craint de devoir dire à leur fils “ton papa il est décédé parce qu’il portait l’uniforme”.
    Camille, dont l’époux est gendarme près d’Aix-en-Provence, arborait une pancarte “trop jeune pour être veuve”. “Je suis là pour lui parce que les gendarmes n’ont pas le droit de manifester””, a-t-elle expliqué.
    A la veille du premier tour de la présidentielle, “on est là justement pour avoir une écoute et des mesures en faveur des forces de l’ordre”, qui doivent être “soutenues, reconnues”, a estimé Sylvie, une femme de gendarme venue de la région Centre, dont le meilleur ami “s’est suicidé il y a un an et demi avec son arme de service”.

  8. Avatarzipo

    Plus rien ne m’étonne ce qui est relaté ici n’est que la triste réalité ,il faut rapidement inverser la vapeur avant qu’il ne soit trop tard! Pes policiers subissent de plein fouet cette politique absurde des controles radars (caisse enregistreuse) et surtout de cette suppression de points du permis de conduire qui a conduit au chomage des milliers de rerésentants de commerce !
    ceci a couté a notre police l’estime dont elle jouissait auprès de la population
    tout ceci est la faute de nos dirigeants successifs droite comme gauche !
    A cause d’eux maintenant nos forces de l’ordre servent de tir au pigeon a tous les dégénérés de l’Islam !Honte a eux ils sont en grande partie responsables de notre situation.Quand a Macron aprés ses propos injurieux sur la France il doit la quitter ,il n’a plus rien a faire chez nous ,il doit demander rapidement l’asile politique a l’Algérie!!Et bon vent!

Comments are closed.