Champs-Elysées : le parcours de Karim Cheurfi, Illustration de la déchéance de la justice en France


Champs-Elysées : le parcours de Karim Cheurfi, Illustration de la déchéance de la justice en France

              Le début des faits remontent à 2001: Karim Cheurfi (24 ans), au volant d’une voiture volée, prend la fuite après avoir percuté un autre véhicule. Armé d’un revolver, il blesse grièvement les deux frères qui tentaient de le rattraper, un élève gardien de la paix et le frère de celui-ci. Deux jours plus tard, durant sa garde à vue, réclamant ses médicaments, il tente de tuer un autre policier qu’il blesse après s’être emparé de son arme.

Condamné d’abord à 20 ans en 2003 pour tentative d’assassinat sur 3 policiers, il fait appel, sa peine est ramenée à 15 ans en 2005  !

En mars 2008, il écope (que) de 3 mois de détention supplémentaires pour des faits de violence sur un agent pénitentiaire commis en mai 2007.

Novembre 2009 : 18 mois de prison pour des violences aggravées sur un co-détenu en août 2008.

En juillet 2012, Karmi Cheurfi placé en semi-liberté, bénéficie d’une libération conditionnelle le 7 septembre 2013. 1 mois plus tard, il est arrêté pour un vol avec effraction, avec refus d’obtempérer, recel de vol et usurpation plaques, le tout en récidive. Pour ces faits il est condamné en juillet 2014, à quatre ans de prison, dont deux avec sursis et mise à l’épreuve. Tu parles d’une mise à l’épreuve, c’est fou ce que la justice est naïve avec les grands délinquants !

Sorti de prison le 14 octobre 2015, il est suivi par un juge de l’application des peines (JAP) dans le cadre d’un sursis avec mise à l’épreuve. Régime accompagné de mesures de contrôle, dont l‘obligation d’avertir « préalablement » le JAP pour aller à l’étranger.

23 février 2017 : interpellé pour avoir manifesté sa volonté de « tuer des policiers », ce qui n’est pas nouveau ! « Karim Cheurfi cherchait à se procurer des armes et aurait tenu des propos laissant entendre qu’il voulait tuer des policiers » Faute de preuves (!), sa garde à vue se conclut le lendemain par sa remise en liberté.  Son lourd parcours judiciaire « justifiait la poursuite des investigations par la section antiterroriste de mon parquet (..) du chef d‘entreprise individuelle terroriste » , cadre d’une enquête ouverte (que) le 9 mars. Lors de cette garde à vue, la justice découvre un voyage de Karim Cheurfi en Algérie du 15 janvier au 14 février, « pour s’y marier ». Le JAP le convoque le 7 avril pour qu’il s’en explique, sans « procéder à la révocation de son sursis de mise à l’épreuve ».
Entre guillemets les propos de François Molins le procureur chargé des affaires de « terrorisme ».

Autrement dit.
D’avril 2001 à octobre 2015, cela fait 14 ans 6 mois (voire 5 avec sa libération conditionnelle d’1 mois) de prison.
Le total de ses condamnations : 15 ans + 3 mois + 18 mois + 2 ans (+2 avec sursis!!!) = 19 ans.

Donc, il a effectué en gros les 3/4 de ses peines… « grâce » au laxisme judiciaire devant son comportement violent en prison et le non-respect de ses obligations !

Aujourd’hui, le solde est de 1 policier mort et 5 blessés (voire 6 avec l’agent pénitentiaire agressé), une passante et un co-détenu en plus…

Pas de doute, dormez braves gens,  la JUSTICE NOUS PROTÈGE !

Enfin, c’est ce que nos politiques et la « justice » veulent nous faire croire !

A quand de vraies sanctions pour les juges ?




Résistance républicaine Aquitaine


12 thoughts on “Champs-Elysées : le parcours de Karim Cheurfi, Illustration de la déchéance de la justice en France

  1. MEFIANCE69

    Donc plus tu commets de délits, moins tu es condamné avec la justice actuelle, pour certains bien sûr !!! Il n’y aurait pas quelque chose à changer dans le personnel judiciaire qui de ce fait devient responsable de l’augmentation de tous ces crimes et délits ? Justice qui ne protège plus le citoyen mais protège les délinquants en considérant avec clémence les faits qui leurs sont reprochés. Combien sont dans la nature en toute liberté, prêts à commettre d’autres méfaits ? Combien sont relâchés et deviennent des récidivistes ? Dimanche, n’oublions pas de voter pour ceux qui veulent remettre de l’ordre dans cette « justice ».

  2. Xtemps

    ben!, il faut bien faire partir les français pour le grand remplacement, que voulez vous, lol.
    Peut on encore appeler tout çà la justice ou le syndicat du crime.
    Il leur faut pas le petit déjeuné au lit pour les juges et les prisonniers des fois.
    Envoyez le Naze de Méluche dans les geôles avec sa petite bande d’anti fout la merde partout!.
    Avec le côté autoritaire de Méluche et son regard d’acier, ils vont trembler les prisonniers.

  3. Christian Jour

    Il aurait dû prendre perpette ou du moins 30 ans et virer hors de France après avoir fait sa peine et le policier serait encore en vie. Messieurs les juges, il va falloir nous expliquer. De plus une prison ce n’est pas le club med et il faut remettre les prisons comme autrefois et surtout pas de drapeaux de leur cher pays qu’ils aiment tant au mur, ni de téléphone portable, rien.

  4. Xtemps

    J’ai envoyé à Marie Neige Sardin le billet concernant Avaaz, elle m’a remercié avec un pouce en l’aire.
    Elle m’a dit aussi, qu’elle avait perdu son magasin du Bourget et que l’on avait oublié.
    Je n’ai pas su quoi lui dire, et en ce moment de trouble, c’est pas le moment de faire des division entre les patriotes, nous avons besoin de tout le monde et de mettre nos petites différences de côté.

  5. cayssials

    moi pour une petite infraction sois disant au code de la route; la double peine
    4points et 90euros d’amende
    voilà la justice dans ce pays
    moins tu en fait plus tu est condanné
    on en a marre de cette répression routiere pour un rien tu perd tes points et ton permis
    Seule marine a oser en parler lors de l’un de ces meetings seule elle fera quelques choses pour les petites infractions ce sera plus la double peine
    ce sera la 1ere fois un rappel a la loi
    ça devrais déja fonctionner comme ça
    Et pour les fichés S dehors

  6. Désespoir 50

    La famille du disparu, les blessés doivent impérativement porter plainte contre ce ou ces juges criminels. La responsabilité de la justice est sans appel des têtes doivent tomber et payer pour leur incompétence et leur grave faute professionnelle.

  7. Mariette

    Non seulement ils ne sont pas modestes mais au contraire ils en rajoutent une nouvelle couche tous les jours.
    Sans aucune honte des amalgames entre les victimes de la Shoah et les racailles islamistes.
    Aujourd’hui même, le corps encore tiède du policier lâchement tué par une de ces racailles islamistes et, à la veille de l’élection présidentielle, la chaîne Public Sénat ose faire l’apologie d’une pièce de théâtre dans laquelle les policiers Français sont présentés comme des racistes tueurs de Juifs et d’Arabes.

    1. Une fille qui n'aime pas l'école d'aujourd'hui ...

      « Public Sénat ose faire l’apologie d’une pièce de théâtre dans laquelle les policiers Français sont présentés comme des racistes tueurs de Juifs et d’Arabes . »

      C’est également la chaine dont le site web décrivait la pièce « Djihad » comme une oeuvre « d’utilité publique » en octobre 2016 .
      Shakespeare et Aristophane vont tomber dans l’oubli total :
      Nous avons nos nouveaux artistes .

  8. Une fille qui n'aime pas l'école d'aujourd'hui ...

    PS : j’ai une pensée vraiment émue pour le policier assassiné et pour sa famille qui doit en ce moment supporter une perte brutale . Un vrai drame .

Comments are closed.