Pourquoi ce musulman parlant français, connaissant Racine par coeur, voile-t-il sa fille de 4 ans ?


Pourquoi ce musulman parlant français, connaissant Racine par coeur, voile-t-il sa fille de 4 ans ?

J’ai reçu beaucoup de remerciements et de félicitations pour mon article expliquant pourquoi à mon sens un vrai musulman, appliquant tous les préceptes coraniques,  ne devrait pas avoir d’enfant.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/04/17/desolee-mouloud-aucun-vrai-musulman-nest-digne-denfanter/

Si vous saviez combien de temps cela m’a pris pour acquérir le flair nécessaire pour débusquer la taqiyya des « M & Ms » (c’est le surnom que je donne aux « Musulmans et Modérés »)
Petite, je me faisais souvent avoir par les musulmans « christianisés », vous savez, ces musulmans qui singent les traditions chrétiennes tout en les déchristianisant: sapin et cadeaux de Noël, mais surtout pas de crèche avec le petit Jésus, ou chasse aux oeufs de Pâques, mais en disant à leurs enfants que Jésus n’a pas été crucifié mais a laissé crucifier un autre à sa place…)

Pour illustrer mon propos, laissez-moi vous raconter un incident que j’ai vécu dans mon pays natal.
J’étais en train de lire, assise sur un banc dans un jardin public, quand un homme me demanda s’il pouvait s’installer à côté de moi.
Méfiante, je jetai un coup d’oeil pour voir si les autres bancs étaient occupés. Il comprit mon regard et me dit:
« C’est parce-que votre banc est à l’ombre. Je ne vous importunerai pas, j’attends ma femme et mes enfants ».
Rassurée, je l’invitai à s’asseoir. Il s’installa au bout du banc, à distance de moi. Il ne chercha pas à lier conversation comme faisaient parfois les hommes qui m’abordaient.
Touchée par sa discrétion, et inquiète à l’idée d’avoir pu blesser un père de famille par ma méfiance, j’esquissais un léger sourire dans sa direction. J’ai été élevée dans l’idée qu’il ne fallait jamais sourire à un homme, car « pour les hommes, le sourire est un encouragement. Le rire est encore pire, car il indique une disposition au flirt. Quant à l’éclat de rire, il est la signature des filles de joie.»
En résumé, pour avoir l’air honorable, mieux valait faire une tête d’enterrement.
Mais j’ai quand même souri, car cet homme-là était marié, et il attendait sa femme et ses enfants qui devaient arriver d’un instant à l’autre.
Il me rendit mon sourire, et me demanda ce que je lisais.

– Bérénice, de Jean Racine.
– J’aime Racine, et particulièrement Bérénice.

Son accent montrait clairement qu’il était musulman, car les musulmans de ma ville natale ont une prononciation et des expressions qui les distinguent facilement des chrétiens.

– Vous parlez français ?
– Oui, répondit-il
– Vous avez donc fréquenté une école chrétienne ?
– Oui, j’ai été scolarisé chez les Frères Maristes, et j’ai aimé la littérature française.

J’étais donc en compagnie d’un musulman faisant partie de l’infime minorité de musulmans francophones du pays. Car c’était nous, les chrétiens, qui faisions la promotion de la langue française dans le pays, sous les méchantes railleries de nos compatriotes musulmans, qui disaient que le français était une langue inutile, une langue de salon, et que le fait de l’apprendre prouvait que nous avions du temps à perdre. Pas très influençables, nous faisions la sourde oreille et étudions le français avec une ferveur quasi-religieuse.

J’étais agréablement surprise d’être tombée sur un musulman qui parlait le français et qui connaissait Racine. Peu de temps auparavant, j’avais rencontré un musulman qui avait prétendu être un ancien élève des « Frères » Jésuites. Or les Jésuites sont des Pères, pas des Frères. Et puis son français était médiocre, tandis que les anciens élèves des écoles Jésuites du pays ont un français exquis. Mais ce musulman-ci qui était assis sur mon banc semblait sincère. Il m’a fait part de sa perplexité quant à la personnalité de Bérénice, cette délicieuse maîtresse, qui bien que brûlante d’amour pour Titus, se laisse néanmoins éconduire sans chercher à se venger. D’autant plus surprenant que les pièces de Racine se terminent généralement dans un grand bain de sang.
Là où je suis née, les musulmans savent qu’il n’est de plus court chemin vers le coeur d’un compatriote chrétien que le fait de lui parler en français.
Pour me prouver qu’il connaissait Bérénice, il me récita quelques vers. J’étais charmée, et sa femme arriva alors que nous récitions en choeur:

« Et que le jour recommence, et que le jour finisse,
Sans que jamais Titus puisse voir Bérénice ? »

Il me présenta son épouse, et j’eus le choc de constater que ce musulman moderne, francophone, habillé à l’occidentale, éduqué dans une école religieuse chrétienne et qui se dit féru de littérature française, avait une épouse voilée. Nous n’étions pourtant pas en Arabie ! Très peu de femmes du pays étaient voilées, surtout à l’époque où j’étais encore écolière.
Mais je n’étais pas au bout de mes surprises. Leurs enfants, qui jouaient à proximité, me furent présentés aussi: un garçon et une fille. Le garçon était habillé en short et polo, et sa petite soeur était accoutrée comme sa mère. Pas une mèche de cheveux ne dépassait, alors qu’elle devait avoir 4 ou 5 ans !
D’une nature vaillante, cette petite mignonne semblait décidée à user des installations ludiques du jardin sans se laisser arrêter par sa prison de tissu. Elle courait partout, mais était ralentie dans son élan par sa tenue, guère adaptée pour jouer dans un parc. Son frère, plus âgé qu’elle, l’invectivait, la houspillait en permanence, raillant sa lenteur, sans tenir compte de leur différence d’âge, ni du fait que lui portait une tenue adaptée, bien plus confortable que la sienne.
Visiblement habituée aux sarcasmes fraternels, la petite ne répliquait pas, et ne cherchait aucun secours du côté de ses parents, comme si elle savait à l’avance que c’était peine perdue, et que son frère aîné aurait toujours gain de cause.
Elle avait les joues rouges, elle semblait avoir chaud. J’eus le coeur serré pour elle. Je demandai poliment à ses parents s’il n’était pas un peu tôt pour commencer à lui faire porter le voile.

– Qui, à part un malade mental, va-t-elle tenter sexuellement ?
Vous êtes ses parents, vous la surveillez et ne laissez personne s’approcher d’elle dans de mauvaises intentions.
Ne vaut-il pas mieux qu’elle profite de son enfance avec insouciance ? Elle pourrait, si elle le souhaite, porter le voile quand son corps sera formé, quand elle aura fini sa croissance.

La mère resta muette, et le père, cet admirateur de Jean Racine, me répondit:

– Si elle grandit sans voile, il sera difficile de la convaincre de le porter quand elle sera adulte: elle le vivra comme une contrainte, d’autant plus que la quasi-totalité des femmes du pays ne le portent pas  (dit-il en fixant mes cheveux d’un air entendu). Mais si nous commençons dès à présent à la voiler, elle sera incapable, une fois adulte, de sortir sans voile. Ce sera comme si elle sortait nue. Il faut qu’elle n’ait même pas le souvenir d’une époque de sa vie où elle n’a pas été voilée. C’est pour son bien que nous faisons ça, pour que le voile lui devienne une nécessité, autrement elle se sentira lésée ou forcée à le porter.»

– Mais elle est entièrement couverte ! Or elle a besoin de soleil, ne serait-ce que pour des raisons médicales, sinon elle souffrira d’une fragilité osseuse quand elle sera adulte. Ca m’étonne que votre médecin de famille ne vous en ait pas averti.

– Notre médecin de famille a deux filles qu’il voile depuis l’âge de 3 ans. Il serait mal venu de sa part de nous faire des remontrances à ce sujet, me répondit d’un air triomphant cet ancien élève des Frères Maristes.

J’étais très jeune, je ne savais pas quoi répondre. Quand je suis face à des musulmans peu ou pas instruits, je suis moins surprise. Mais là, j’étais avec un jeune couple de musulmans qui avaient eu accès à la même instruction que moi. Leur médecin, qui a lui aussi fait des études, voile ses fillettes.
Bref ça s’instruit dans nos écoles, ça fait médecine, ça déclame des vers de Racine, mais ça reste attaché à des pratiques d’un autre âge.
J’avais toujours entendu dire qu’il fallait aider les musulmans, leur permettre de s’instruire dans nos écoles, car l’instruction apporte une lumière qui finit toujours par triompher des ténèbres.
Je venais de découvrir que c’était faux, qu’il y avait des musulmans instruits et néanmoins obscurantistes.
Dépitée, je fourrai Bérénice dans mon sac et je partis.

Cette fillette voilée que j’ai rencontrée au jardin public est une jeune femme aujourd’hui. Je suppose qu’elle est instruite, francophone, qu’elle a lu Jean Racine, et qu’elle soutient mordicus que « son voile, c’est son choix ».
Et comme elle maîtrise la rhétorique de la jeune femme indépendante, elle peut donner le change, et certains Occidentaux tomberont dans le panneau, et penseront que c’est vraiment son choix. (1)

(1)




Eva

J'ai choisi pour me représenter un « noun » (la lettre N en arabe), que les musulmans peignent sur les portes des maisons des « Nazaréens » (chrétiens d’Orient) afin que leurs hommes de main passent les piller et les brûler.


31 thoughts on “Pourquoi ce musulman parlant français, connaissant Racine par coeur, voile-t-il sa fille de 4 ans ?

  1. Violette

    Merci pour cet article.
    J’avais déjà entendu parlé des ces hommes qui font leurs études en occident, ouvrent leurs esprits aux lumières puis, une fois dans leurs pays, profitent des règles moyennageuses à leur avantage.

    Ces gens n’ont pas de « grandeur d’âme » et ne pensent qu’à leur petite personne.

  2. robertr

    parce que cette religion , est une politique qui régit la vie du levant au couchant (cella n’a rien de religieux) c’est une doctrine!

  3. NICOLAS F

    Quand on pense que Bourguiba en Tunisie avait réussi à faire marcher les femmes tête nue,Atta Turk aussi, Farah Diba en Iran aussi,quelle régression inimaginable ce textile sur la tête.
    Je me souviens dans mon enfance,en France,les femmes portaient un foulars,le plus souvent pour cacher des cheveux mal coiffés ,on ne faisait pas de shampoing très souvent, c’était une façon de cacher un peu la misère.
    Ces femmes voilées,sur la plage,quid du métabolisme vitamine D pour assurer une bonne densité des os?
    Condamnées à l’ostéoporose (qui coûte cher à la santé publique) ?
    Et le médecins « hygiénistes  » du 19 è siècle ,qui ont libéré le corps au soleil et au grand air ,et les communistes comme Leo Lagrange qui ont crée les centres de vacances pour que les enfants aient droit au grand air et à la lumière,moins de tuberculose par le fait ?
    Et le congés payés,revolution du siècle passé pour tous aient le droit pendant quelques semaines d’exposser leur corps au bienfait de la mer et du soleil?
    Tous ces progrès pour kla santé et le bien être ,annihilés par ces fanatiques de la saleté,de l’etouffement,de la transpiration,de la pénombre.
    Et on nous demande de ne rien dire?
    C’est mal connaître les femmes de France. Ca va chauffer pour vous,les hommelettes muz ,préparez vous à l’affrontement.
    L’islam ne passera pas en France,le femmes françaises ne laisseront pas les hommes musulmans continuer leur projet rétrograde et immonde.
    Et la première femme française,c’est MARINE . Dimanche,les hommes musulmans vont commencer à trembler.

    1. jeanne

      le foulard de nos g’mères ou de nos mères n’a RIEN de commun avec « leur » foulard!

      quand la mode était aux foulards , ils n’étaient pas collés sur le front ! On voyait les cheveux ; le foulard n’était pas porté constamment et tous les jours ;

      je voudrais être aussi optimiste que vous ; beaucoup de femmes françaises et européennes ne voient pas le danger venir et si elles attendent et ne font rien , elles se réveilleront trop tard .

  4. EVAEVA

    Bonjour Violette,

    Il ne s’agit pas d’hommes qui ont fait leurs études en Occident, mais dans des écoles chrétiennes du Moyen-Orient, où j’ai moi-même fait toute ma scolarité, appris le français et me suis familiarisée avec la littérature française.

    Mais ce que vous dites est vrai: certains hommes musulmans qui sont nés en Occident, qui y ont grandi et qui y ont été scolarisés, rentrent spécialement dans leur pays musulman d’origine pour y choisir une épouse musulmane qui ne sera pas instruite et émancipée comme le sont parfois les musulmanes ayant grandi en Occident.

  5. Lavéritétriomphera

    La structure de la personnalité est indépendante de l’instruction qui ne doit pas être confondue avec l’éducation. Ainsi des personnes instruites (médecin et autres) peuvent s’adonner à la sorcellerie, au culte vaudou ou se laisser persuader que la terre est plate.
    Beaucoup de grands criminels de l’histoire étaient des personnes instruites (Torquemada, Gilles de rais …).
    Cependant à l’opposé le fait de pas être instruit n’est pas une preuve supplémentaire d’authenticité. Cet argument fallacieux est utilisé par certains musulmans pour convaincre que Mohamed qui ne savait soit-disant ni lire ni écrire https://confessionsdunmusulman.wordpress.com/2013/08/19/le-prophete-psl-etait-il-reellement-illettre/ n’aurait jamais pu en tant que simple bédouin avoir inventé le coran et encore moins les supposés miracles coraniques.

  6. andré paul

    Les musulmans sont tellement habitués à mentir, que c’est devenu une seconde nature pour eux.
    La takkia est pratiquée à tous les étages et en toute circonstance.
    Ce qui est curieux, c’est qu’ils répètent tous la meme chose.
    Ils disent qu’ils aiment jésus et marie mais refusent la crucifixion , la résurrection et le baptème.
    En fait ,ils aiment issa, ce faux jésus, et sa mère Myriam sœur d’aaron qui est aussi une fausse marie. Car 1300 ans séparent Aaron de marie mère de Jésus.;
    Qu’ils restent dans l’aveuglement , ça ne me dérange pas pas. Ce qui me dérange, c’est qu’il veulent imposer l’islam et la charia à tout le monde.

  7. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Merci Eva pour ce récit édifiant.

    Mon frère, qui est dermatologue, explique aux jeunes filles, ce qui est la stricte vérité médicale, que le port du voile entraine la chute des cheveux.

    Souvent ladite jeune fille se rebelle alors contre sa mère qui l’accompagne à la visite :

    « Tu vois Maman, tu vois Maman ce que dit le Docteur ».

    Preuve que ce voile est imposé, très souvent, par les parents …

    1. EVAEVA

      Bonjour Antiislam,

      Votre frère semble avoir trouvé une bonne manière de dissuader les jeunes musulmanes.
      Mais encore faut-il qu’elles réussissent à convaincre leurs parents !

      1. jeanne

        est-il vrai que le voile fait tomber les cheveux ? et si , oui , cela veut dire que les femmes ont des aspects minables ,

      2. Xtemps

        Que pensez vous de mon analyse concernant Walid Al Husseini, pensez vous que c’est la peur qui tient les musulmans, pour avoir de tels comportements aussi décalés avec la réalité.

    2. Lavéritétriomphera

      Oui mais même si on avertit certaines personnes du danger du voile, du ramadan ou de la consanguinité, elles prennent ces recommandations pour de l’agression ou de l’islamophobie. Il est impossible d’éclairer une personne qui pour des raisons idéologiques ou autres désire rester aveugle.

    3. SarisseSarisse

      Avoir suivi des études médicales n »est pas un gage de lucidité, de raison, de lumières,Ayman Al Zahwahiri numéro 2 d »Al Qaïda était chirurgien, un des auteurs des attentats du métro de Londres était neurologue (il a peut-être pu croiser à l’université de Londres un autre médecin, ophtalmologue, syrien Bachar Al Assad qui les combat et lutte contre les djihadistes).
      Le titre de Dr, à toutes les sauces, pas seulement en médecine est un argument d’autorité que brandissent les musulmans pour faire taire toute contestation.
      Ayant vécu à Damas c’est vrai que la population médicale y est assez fournie et les enseignes de Drs y compris dans les professions juridiques y sont nombreuses.
      Le chef de Daesh est docteur en « sciences islamiques », argument d’autorité aux conséquences funestes.

  8. jamais !

    les PERES Jésuites de Beyrouth ont permis l’ ouverture d’ écoles, comme Champville, aux FERES maristes …

    je suppose que votre dico est comme le mien signé par le RP Belot ? 😆

    le mien venant des PERES blancs missionaires d’ Afrique qui me l’ offrirent, il y a trés longtemps…

  9. Marie Claude Mul

    En Algérie Française,les jeunes filles d’origine arabe ou berbère n’étaient pas voilées:elles n’auraient tout simplement pas été admises dans les établissements scolaires,à aucun niveau,alors qu’elles constituaient environ le tiers de l’effectif des classes,en tous cas dans toutes les classes dans lesquelles j’ai suivi ma scolarité….Si on m’avait dit un jour que la « métropole » ressemblerait 50 ans plus tard ,davantage à un pays arabe que l’Algérie où je suis née et où j’ai vécu jusqu’à 20 ans!

    1. Lavéritétriomphera

      Ces femmes berbères du Maroc ne sont pas voilées à la mode islamiste. Elles montrent volontier leur visage et une partie de leur cheveux. http://moustacho.com/la-beaute-des-femmes-berberes-resumee-en-15-photos-epoustouflantes/. Ce qui signifie que les islamistes ont imposé un code vestimentaire qui n’était pas l’usage au Maghreb comme le démontre ce mariage traditionnel en Kabylie où des femmes ne sont pas voilées https://www.youtube.com/watch?v=08Kg_FZ-yPw. Et où Il ne faut pas confondre le costume traditionnel avec le voile islamique, la mariée a le visage dissimulée comme dans la Rome antique (haut du visage).
      Par ailleurs les élites doivent donner l’exemple ce qui n’est pas vraiment le cas de ces princesses arabes http://www.jannah-news.com/buzz/les-princesses-du-monde-arabe-sont-vraiment-les-plus-belles.html.

  10. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    QUAND JE VOUS DISAIS, il y a quelques temps en arrière QUE NOUS AVIONS DU MONDE « À POILS » DANS NOS CAMPAGNES !
    Marine fait de plus en plus allusion au problème(de façon discrète, elle ne peut pas tout dire n’importe quand n’importe comment vous le savez ; néanmoins dans ces derniers discours c’est de plus en plus présent).
    ——————————-
    Corneilla-la-Rivière (66) : En fuite, le berger islamiste se rebelle contre la police (Maj : il se rend)
    20/04/17
    :: http://www.fdesouche.com/831839-corneilla-la-riviere-66-louisa-de-retour-dans-sa-ferme-malgre-linterdiction-de-la-justice
    Sur les conseils de son avocat, Belkacem Khemiri, recherché par la justice, a décidé de se rendre, ce mercredi, à Perpignan. Le berger de Corneilla-la-Rivière devait être entendu par le juge des libertés et de la détention, dans l’après midi.

    VIDEO : Le berger de Corneilla-la-Rivière s’est rendu à la justice à Perpignan
    :: https://vid.me/Z9yb
    DURÉE : 1’21s

    18/04/17

    En fuite, les bergers de Corneilla se rebellent contre la police

    Le feuilleton de Corneilla-la-Rivière, débuté le 10 mai dernier par une violente altercation entre une famille de bergers et leurs voisins, a connu un nouvel épisode ce lundi de Pâques.

    Des policiers en patrouille ont soudain aperçu une femme, le visage entièrement voilé, sortir en courant du commissariat et monter à la hâte dans un véhicule dont le conducteur a démarré en trombe, se dissimulant le visage avec les mains. Au vu de ces comportements suspects, les forces de l’ordre décident de suivre la voiture qui accélère, prend tous les risques, grille des feux tricolores, roule à contresens, emprunte des sens interdits… de l’avenue de Prades en passant par Saint-Assiscle jusqu’aux cités Vernet-Salanque et Diaz.

    Là, le duo harangue les passants par les portières afin qu’ils couvrent sa fuite. Le véhicule de police essuie ainsi des jets de cailloux, chaises, conteneurs poubelle et objets divers tandis que le chauffard percute une voiture de police puis heurte violemment celle d’un particulier avant de s’immobiliser. L’homme est clairement identifié comme étant le berger de Corneilla, actuellement recherché pour violation de son contrôle judiciaire.

    À ses côtés, l’épouse (libérée voilà une dizaine de jours, elle était venue pointer à l’hôtel de police) qui aurait prêté main-forte à son conjoint au moment où il se serait vivement débattu. Elle se serait interposée en insultant, poussant et griffant les policiers. Lesquels étaient rapidement encerclés par une centaine de personnes. Malgré les renforts appelés sur zone et au vu de la foule hostile, les forces de l’ordre ont dû se replier et le couple a réussi à s’échapper.

    …/…

    Oh ! monDieu regardez l’horreur ! l’article continue.

  11. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Merci Eva pour ce témoignage.
    J’en ai profité pour approfondir en allant plus loin avec le lien twitter que vous nous facilitez.

    Il s’agit d’une carte d’associations musulmanes ou islamistes souvent subventionnées.
    :: https://islamism-map.com/

  12. reuri

    Ce sont des leurres pour endormir les gens, un peu comme ces sacs poubelles qui se maquillent à la truelle pour mieux faire croire qu’elles sont « modernes ».

  13. Xtemps

    Je pense toujours à Walid Al Husseini, avec ces 2 minutes d’images pour faire comprendre l’horreur de l’Islam, avec ces pays musulmans dans les années 60 et 70, comme l’Afghanistan, l’Iran, l’Iraq, la Libye et le Liban, sans aucun voile nul part, ni Burqa, toutes les femmes étaient habillés à la Européenne, en jupes et mini jupes dans les rues partout, dans les piscines, les hommes, femmes et enfants tous en maillots, comme en Europe, les Hôtesses de l’aire en mini jupe en Iran et en Iraq, partout dans ces pays musulmans.
    On pourrait même ajouter l’Egypte au temps de Nacer et bien d’autres pays musulmans.
    En montrant ces même pays aujourd’hui par Walid, des voiles partout et Burqas en Afghanistan, des tueries et massacres, décapitations partout des musulmans premières victimes par les musulmans eux mêmes.
    Que s’est il passé, qu’est qui a fait basculer les musulmans, alors qu’ils ne refusaient pas de s’émanciper, ils vivaient plus riche, prospère et plus heureux à cette époque là que maintenant.
    Je ne vois qu’une seul chose, qui dépasse l’instruction que peuvent avoir les musulmans ou pas, c’est la peur constamment entretenu dans l’entourage des musulmans.
    Cet Islam fait peur aux musulmans et ne peuvent pas être heureux au font d’eux mêmes en étant musulmans, surtout pour les femmes musulmanes.
    Que pense Eva de tout cela.

    1. EVAEVA

      Désolée, cher Xtemps, pour cette réponse tardive.
      Je crois que l’émancipation ne s’impose pas, comme Attatürk, Bourguiba ou le Shah d’Iran et son épouse ont tenté de le faire.
      La demande d’émancipation doit venir du peuple, et pas être imposée par ceux qui les gouvernent. Or les peuples musulmans ne demandent jamais massivement à s’émanciper de l’obscurantisme de l’islam. Seule une minorité oeuvre dans ce sens, et ça reste une initiative malsaine: car comment s’émanciper tout en restant musulman ? Le seul moyen de s’émanciper est de quitter l’islam.
      Or les hommes musulmans savent que s’ils quittaient l’islam, ils devraient renoncer aux privilèges exorbitants que l’islam leur accorde sur les femmes, et sur les non-musulmans. Et il n’est pas sûr que les musulmans soient prêts à renoncer à ces avantages, qu’ils savent être injustes, mais qui les arrangent.

  14. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    On ne prend pas à partie les autres contributeurs surtout pour dire que l’un d’autre un est le Golem: nous ne sommes pas à Prague.

    Il n’y a pas de complot sur RR, donc les reproches complotistes sont censurés.

    1. jamais !

      ah! zut alors!

      j’ avais pas lu…..c’est la faute a Jan Meyrinck…mille excuses

      il est tellement convaincant…même le Rabbin Loew s’ est laissé prendre, un grand sage, lui…

      alors, a plus forte raison moi, un minus a pinces Facom…

      allez ! bon vote Antislam

  15. Anna Mozinet

    J’ai été élevée dans l’idée qu’il ne fallait jamais sourire à un homme, car :
    « pour les hommes, le sourire est un encouragement. Le rire est encore pire, car il indique une disposition au flirt. Quant à l’éclat de rire, il est la signature des filles de joie.»

    Des musulmans pourrait tenir le même genre de discours pour éviter que l’on n’approche leurs sœurs/femmes ou autres. C’est surprenant que tu trouve normal d’intérioriser ces préceptes alors qu’il te ramènent à une position de femme objet, et te prive d’une liberté élémentaire, celle d’exprimer ta joie.

    Hormis cela, cet article est vraiment bien écrit, et amène à la réflexion.

  16. EVAEVA

    Anna, je suis désolée que vous n’ayez pas la finesse nécessaire pour comprendre que ce discours était tenu par mon entourage chrétien parce-que, justement, nous étions entourés de musulmans.
    Il est impossible de vivre entouré de musulmans sans tenir compte de leur mentalité à eux.
    Donc pour les musulmans, un sourire est bel et bien un encouragement, un rire est bel et bien une disposition au flirt, et un éclat de rire est réservé aux prostituées. Et mes parents se doivent de m’en avertir.
    En France, les non-musulmans commencent eux aussi à s’adapter à la mentalité des musulmans, bien que les musulmans soient encore minoritaires en France: écoutez toutes ces femmes françaises qui disent qu’elles ont changé leur manière de s’habiller ces dernières années quand elles prennent seules les transports en commun.
    Il est impossible de vivre cerné par l’islam sans en tenir compte. On ne peut pas protéger ses filles sans leur expliquer comment les musulmans les jugent, et à quel point elles doivent être attentives pour se protéger.

    Merci pour votre compliment concernant le reste de l’article, mais ça reste le compliment d’une personne qui manque de finesse.

  17. ABEL

    Eva ! De quel bel article, vous nous gratifiez ! Quel français ! Un plaisir à lire ! Je suis né en terre d’islam, dhimmi, comme les Musulmans nous traitent ! J’ai vécu avec mes parents dans l’aisance, entouré de domestiques féminines à qui ma mère servait le repas de la même marmite d’où elle nous servait à notre tour ! Pourquoi ? Pour ne pas que nos domestiques pensent un seul instant que nous leur donnions nos restes ! Avant d’aller faire sa sieste, ma mère mettait sur la table de la cuisine, là où elles prenaient leur repas, de thé, du sucre en forme de pin, et divers autres aliments à emporter chez elles, de telle sorte qu’elles puissent en faire bénéficier celle(s) ou ceux qui les attendaient pour pouvoir manger à leur tour quelque chose ! Elles étaient heureuses de nous servir, et nous, avec humilité (il faut le dire) d’être servis ! Ces femmes, bien que de condition modeste, ne portaient pas le voile, sinon une espèce de fichu pour se couvrir la tête ! Le temps a passé, nous avons avec ma famille quitté ce pays musulman où il faisait bon vivre, malgré la trouille que nous avions de vivre en terre d’islam ! En France, j’ai ouvert un cabinet en profession libérale, et chose curieuse, quelques années plus tard après cette ouverture, je reçois une femme élégante, musulmane, habillée à la française, venue seule en voiture, pour me demander de prendre la société de plomberie de son mari dans mon portefeuille de clientèle ; avant d’accepter ou de refuser, je lui demande quel est son pays d’origine ! Le mien ! Puis la ville ? Là où j’ai vécu jusqu’à l’obtention de mon bac ! Une sympathie s’installe, et elle finit d’être amie avec mon épouse israélienne ! Là, les langues se délient ! On parle de tout et de rien ! Ses enfants, élevés à la française, aussi bien les garçons que les filles ! Quand elle venait en visite au cabinet, jamais sans un cadeau pour le personnel ! Toujours tête nue, toujours à donner la main à des associations françaises à but non lucratif ! Puis un jour, un rendez est pris chez nous ! Une Mercedès emprunte l’allée qui mène à la porte de la maison ; ma femme qui attendait cette visite était à la fenêtre, et que voit-elle ? Madame El quittant son vêtement  » musulman  » avant de descendre de voiture, conduite par son mari ! Autour d’un verre de thé à la menthe, ni une ni deux, ma femme lui pose la question de savoir pourquoi elle s’habillait de la sorte ! C’est son mari qui a répondu en même temps que sa femme ! Vous comprenez Mme B, nous habitons dans un quartier européen, mais où il y a plusieurs familles musulmanes ! Et toutes les femmes, y compris leurs filles portent le voile ! Et si ma femme ne le porte pas, cela fera  » haram « (comme un pêché) ! En d’autres termes, suivre les coutumes de l’islam, autrement tu seras mal vu par la oumma (la communauté islamique) ! Donc, dans ce cas, ce n’était pas suivre un concept religieux, mais simplement copier l’accoutrement de la voisine ! C’est l’une des raisons pour laquelle ils ont et ils auront du mal à progresser dans la vie, et ce, dans tous les domaines !  » Là où les Arabes passent, le désert les talonne ! » dixit Ibn Kaldoun, historien et philosophe arabe né au Maroc, du ème siècle !

    1. EVAEVA

      Mille merci Abel pour votre témoignage, qui correspond à des cas de « taqiyya » assez répandus.
      Je suis ravie que mon français vous plaise, mais j’ai été le désespoir de mes professeurs de français, notamment à cause de mes problèmes de conjugaison (je ne respecte pas la concordance des temps).
      J’espère que mes profs ne lisent pas Résistance Républicaine, car ils auraient un malaise en voyant que je traîne encore aujourd’hui mes problèmes de conjugaison derrière moi !

Comments are closed.