Rayski : la gauche a le visage d’un vieux débris, Bedos, et d’un petit inquisiteur hargneux, Guillon


Rayski : la gauche a le visage d’un vieux débris, Bedos, et d’un petit inquisiteur hargneux, Guillon

Après Sniper, les « humoristes de gauche, vous connaissez ?

Bedos, Guillon : la gauche telle qu’elle est…

Il faut s’intéresser à ces deux personnages. Leurs propos en disent long sur une défaite accablante de la pensée.

Il était une fois la gauche… Elle était… Et elle n’est plus… Enfin elle n’est plus rien de ce qui pourrait respirer la dignité et l’honnêteté. Elle a aujourd’hui un double visage plutôt hideux : celui d’un vieux débris et celui d’un petit inquisiteur hargneux et sectaire. Nous avons nommé Guy Bedos et Stéphane Guillon.

Mais on ne peut quand même pas résumer la gauche à ces deux caricatures? On ne peut pas ? Ah Bon ? Mais qui à gauche a désavoué ces deux humoristes ouvertement proclamés de gauche ?

 Qui a dit : pas eux et pas ça ? Alors dans l’attente, très hypothétique, d’une telle réaction nous en resterons à : qui ne dit mot consent.

Commençons par le plus âgé des deux. Pour qu’il n’y ait pas de malentendu précisons que « vieux débris » n’a rien à voir avec la date de naissance de Bedos. Merci de prendre ça pour un constat clinique de ce qu’il a dans la tête : de la choucroute mélangée à du couscous le tout noyé par des flots de mélasse.

 Bedos a donc fait savoir qu’il n’était pas contre « qu’on assassine Trump »! Il a toutefois omis d’indiquer s’il était volontaire pour cette tache de salubrité publique. Pas plus qu’il n’a révélé le modus operandi de cette action de peur, sans doute, que les services secrets américains n’y fassent obstacle.

Laissons maintenant les postillons de Guy Bedos pour nous intéresser à ceux de Stéphane Guillon. Lui fait dans un genre plus vigoureux. Façon Fouquier-Tinville, des Comités de salut public où Vychinski, le procureur des tristement célèbres procès de Moscou. Il s’en est pris à Barbara Lefebvre anonyme jusqu’à ces derniers jours. Elle s’est fait connaître pendant « l’Emission Politique » quand elle a pris à partie Macron sur certains de ses soutiens qui, selon elle, flirtaient avec les Frères musulmans.

Barbara Lefebvre est prof. C’est assez banal et n’appelle pas polémique. Mais elle est aussi filloniste : et ça c’est rédhibitoire. Stéphane Guillon a donc dégainé. A l’arme lourde. « Barbara Lefebvre ment sans vergogne comme son mentor François Fillon » a-t-il dit. Et il a ajouté que le mensonge était « dans leur ADN ». « Dans leur ADN » ? Menteurs depuis toujours, menteurs héréditaires, menteurs de père en fils ! Il n’y a pas de quoi en rire. Mais vomir on peut.

Comme il est question ici d’humoristes terminons sur une note plus plaisante. Stéphane Guillon qui est d’humeur combative a indiqué qu’une victoire de Marine Le Pen ne lui déplairait pas car il pourrait alors « entrer en résistance ». Va-t-il prendre le maquis dans le Lubéron ou à Saint Germain des Prés ? On a mieux pour lui. Il ira pousser Guy Bedos dans sa chaise roulante, piégée à l’explosif, rue du Faubourg-Saint-Honoré. Et il précipitera le tout contre la grille de l’Elysée. 

Benoît Rayski

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




10 thoughts on “Rayski : la gauche a le visage d’un vieux débris, Bedos, et d’un petit inquisiteur hargneux, Guillon

  1. RANNOU

    On a du mal à comprendre Bedos quand il nous dit qu’il part au Québec en cas de victoire de MLP. Le climat de l’Algérie me semble plus approprié vu son âge. Depuis le temps qu’il nous fait ch… avec l’Algérie, son deuxième pays ( premier? ) ! Il faisait sa promo l’autre jour chez Nagui ou je ne sais quelle sotte de l’équipe a cru devoir souligner son courage quand il agressait Guy Lux dans une émission quelconque, en 1974, je crois. Il a toujours était facile d’être artiste de gauche « engagé », depuis De Gaulle jusqu’à Hollande ! Soutenir MLP, par contre, c’est beaucoup plus gonflé, surtout quand on a 20 ou 25 ans ! Et, pour ce qui est de N. Morano, il radote. Espérons le voir « grand résistant » bientôt, peu nous importe ou !!!

  2. schneiter

    Evoquer ces deux has been, c’est encore leur donner trop d’importance ! l’un (bedos) est déjà mort culturellement, la mort physique ne devant pas tarder… l’autre, petit bouffon bobo n’existe pas !

  3. kancau11

    Si MARINE est élue, çà va faire un paquet de cons qui va dégager, ils pourront toujours se barrer avec les musulmans indésirables, je suggère même que l’état leur fournisse les valises.

  4. durandurand

    Rien qu’ a le voir ce bedos ce gros con bobo gauchiotte ,j’ai une crise d’urticaire .à jeter dans une fosse sceptique.

  5. oncle Bob

    Guillon, j’ai envi de l’étrangler depuis qu’il a prononcé la parole immonde, la parole ignoble, la parole infâme, selon quoi c’est la victime qui fait le criminel !!!
    Un bon citoyen s’était fait tuer en essayant d’empêcher un braquage, et tout ce qu’a trouvé à dire l’ignoble Guillon: « Oh mais c’est aberrant ce qu’il a fait le monsieur! Maintenant à cause de lui, deux jeunes sont devenus des criminels! »

  6. mc gyver

    Bedos, Ah! Bedos ! ne vaut pas l’eau du matin……, vous savez quand vous tirez la chasse-d’eau ! Il adore l’Algérie, il y va souvent, dit-il,….pourquoi n’y reste-t-il pas ?

  7. Alexandra Dougary

    Je pense qu’à trop parler de Bedos on lui donne une importance qu’il n’a pas et d’une. De deux il passe son pauvre temps à débiter des platitudes pour se donner des airs « d’intellectuel de gôôôche » qu’il n’est pas loin de là. Ce qu’il n’a pas encore compris, ce pauvre vieux, c’est que la gôôôche est totalement passée de mode. Récemment, sans honte aucune, il a fait un aller/retour de sa, je suppose, très confortable maison en Corse, pour venir à Calais monter sur une fourgonnette pour haranguer les calaisiens qui, toujours d’après lui, n’accueillaient pas assez bien les migrants. Ceci fait, pépé est remonté dans son avion pour retrouver ses charentaises en Corse. Et il croit pouvoir nous impressionner avec ce genre de connerie ? Tout ce qui ressort de cette histoire c’est qu’il a été parfaitement ridicule. Et que mis à part ses potes bobosgôchiottes comme lui, qui lui ont certainement envoyé des sms de félicitations, la France entière anti-migrants s’est largement foutu de sa gueule. Je finirais en disant simplement qu’il y a des artistes qui me font verser une larmichette lorsqu’ils disparaissent : Michel Serrault, Jacqueline Maillan, Philippe Noiret et d’autres, lui pour paraphraser le regretté Pierre Desproges : je reprendrai deux fois des moules avec une belle coupe de champagne.

Comments are closed.