Savez-vous que vous financez les bombes humaines élevées à Gaza ?


Savez-vous que vous financez les bombes humaines élevées à Gaza ?

Et ce n’est pas qu’à Gaza, c’est partout où se trouvent des « Palestiniens » que les gosses ont droit au lavage de cerveau, qui s’ajoute à celui subi par les musulmans à l’état naturel grâce au coran, à la sunna, aux mosquées, à leur éducation…

Savez-vous que ces bombes humaines vont, inévitablement, pour certaines, se retrouver près de chez vous demain ?

Et Trump qui demande aux Israéliens de négocier la paix…

Et les Israéliens qui ne demandent pas de garanties quant à ce qui est enseigné aux enfants palestiniens…

Gosses palestiniens : bombes vivantes contre Israël

Où est l’outrage international ?

7 avril 2017 par Noah Beck

http://www.frontpagemag.com/fpm/266353/palestinians-exploiting-children-fight-israel-noah-beck

« Le nouveau programme scolaire palestinien de la 1ère à la 4ème année [niveaux d’école  primaire] est nettement plus radical que les programmes précédents », conclut une nouvelle étude par l’Institut de contrôle de la paix et de la tolérance culturelle de l’Université hébraïque en éducation scolaire (IMPACT-se). Ce programme « enseigne aux écoliers à être martyrs, diabolise et nie l’existence d’Israël et se concentre sur un « retour » à une patrie exclusivement palestinienne ».

En réponse à la pression du Président Trump, Israël préparerait une série de concessions envers les Palestiniens dans le but de relancer les pourparlers de paix. Trump désire sans doute ainsi faire pression sur les Palestiniens pour qu’ils adoptent une attitude similaire envers Israël, y compris la correction des méthodes d’éducation scolaire qui ne sont actuellement que l’antithèse de la paix.

En effet, l’étude de l’Université hébraïque (IMPACT-se) avertit que « le système éducatif a créé  un nationalisme palestinien qui rejette absolument l’Autre et qui est donc incompatible avec l’existence d’Israël ». Encore plus alarmant, l’étude fait remarquer que « la lutte contre Israël et sa disparition constituent le thème principal » et que « le plan progressif de l’OLP de 1974 pour la conquête de la terre d’Israël, c’est-à-dire la Palestine, est enseigné. Le curriculum reflète une stratégie de violence et de pression au lieu de négociations pacifiques ».

« Les programmes scolaires palestiniens sont inspectés par les donateurs internationaux qui financent l’Autorité palestinienne et, par extension, son système d’enseignement », a indiqué le journal « Times of Israel« . Cela inclut d’énormes investissements par la Grande-Bretagne, a précisé le « Daily Mail« , de l’argent qui « profite à des écoles palestiniennes citées pour des massacres et militants islamistes, qui favorisent ouvertement le terrorisme et encouragent les élèves à considérer les enfants-tueurs comme des modèles ».

Incroyablement, les pays européens font pression sur Israël pour geler la croissance des colonies et prendre d’autres mesures vers la paix, tout en finançant des messages en faveur de la guerre destinés aux futures générations palestiniennes.

L’islam n’est pas utilisé comme un outil politique radical dans les premières années d’école, mais le message éducatif « comporte un penchant à l’encontre des non-musulmans », affirme l’étude IMPACT-se. Et, dans les classes supérieures [fin d’enseignement secondaire], « la religion est clairement abusivement employée … afin d’encourager la haine pour des appels à la guerre éternelle au Levant ». Le programme palestinien de violence et de haine mis en évidence par l’étude IMPACT-se n’est qu’une des nombreuses façons dont les dirigeants palestiniens enseignent leurs programmes de violence aux enfants.

Les islamistes ont une histoire particulièrement solide d’utilisation des enfants dans leur guerre contre Israël. L’été dernier, une cérémonie de remise des diplômes à l’école maternelle de Gaza parrainée par le Jihad islamique, a présenté des enfants vêtus d’uniformes militaires, tenant des armes-jouets, simulant des attaques contre une base de l’armée israélienne, tirant des douilles de mortier, plaçant des engins explosifs, kidnappant des soldats et même faisant des sermons justifiant le martyre. Absurcis, l’un des principaux membres du Jihad islamique présents à l’événement, que le groupe terroriste a filmé en haute définition et diffusé sur YouTube, déclare aux spectateurs que le spectacle était destiné à diffuser un message de paix et d’amour. « Nous sommes un peuple amoureux de la vie », affirme Hader Habib, membre de haut rang du Jihad islamique. « Nous honorons et apprécions l’humanité … Le message des enfants de Palestine aujourd’hui est un message d’amour pour le monde entier » !

En 2012, l’un des principaux commandants du Hamas, Zaher Jabarin, a déclaré à la télévision Al-Quds que le Hamas travaillait « jour et nuit » pour éduquer les enfants palestiniens de Gaza à devenir des candidats au suicide. En 2013, la télévision d’Al-Aqsa dirigée par le Hamas à Gaza a montré des enfants qui chantaient les vertus des attaques suicides et qui souhaitaient se faire exploser pour libérer Jérusalem et la Palestine, selon une traduction de l’Institut de recherche médiatique du Moyen-Orient MEMRI (Middle East Media Research Institute). « Le djihad vous accorde la fierté et la gloire lorsque vous cherchez à devenir un martyr »,  chantent les enfants de l’école primaire. « Oh dispositif explosif de gloire, avec son sang, l’école a créé la liberté ».

L’abus islamiste des enfants palestiniens dépasse le cadre éducatif. Des dizaines de millions de dollars d’aide étrangère destinés aux enfants blessés « ont plutôt été pris par des familles de membres du Hamas qui ont faussement inscrit leurs enfants dans le programme », a précisé le « Times d’Israël » en août dernier. L’utilisation et l’abus des enfants par les islamistes se produisent également en dehors du conflit israélo-palestinien. L’État islamique utilise des enfants soldats et leur fait subir un lavage de cerveau pour accomplir des actes horribles à un âge précoce, y compris simuler des décapitations sur des poupées.

 En 2015, le groupe extrémiste Boko Haram a envoyé 44 enfants dans des missions suicides au Nigéria, au Cameroun, au Tchad et au Niger. L’emploi d’enfants dans de telles missions dans les pays islamiques est exploré plus en profondeur par Lawrence A. Franklin, un ancien officier du Ministère de la défense iranien. Mais l’islam radical n’est pas toujours le facteur principal du terrorisme palestinien commis par les enfants. Le mois dernier, un rapport du coordinateur israélien des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT) a révélé que les enfants issus de milieux troublés étaient souvent mûrs pour être radicalisés parce qu’ils considéraient les attaques comme un moyen de trouver la gloire dans le suicide. Les enfants terroristes pourraient être davantage motivés à mourir en essayant de tuer des Israéliens parce que l’Autorité palestinienne récompense souvent de tels décès en payant une allocation mensuelle aux familles endeuillées.

Selon COGAT, les raisons non idéologiques des attaques de loups solidaires comprennent « la violence domestique … la critique sociale pour un acte immoral comme l’adultère, le manque de respect pour la famille, l’échec de l’enseignement et bien davantage. comme de graves problèmes psychologiques découlant de la dépression, du désespoir et de la maladie mentale ».

La réforme de l’endoctrinement anti-israélien des enfants palestiniens ne sera pas facile. Les Palestiniens répondent par des menaces aux rapports selon lesquels l’Agence de secours des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) envisagerait des changements de programmes susceptibles de limiter l’incitation.

Quoiqu’il en soit, si les puissances mondiales sont sérieuses pour promouvoir une véritable paix israélo-palestinienne, elles doivent faire pression sur les dirigeants palestiniens pour qu’ils préparent les générations futures à la paix en remplaçant l’incitation anti-israélienne et l’adulation du « martyre » par des messages de coexistence pacifique, y compris des cartes et l’histoire qui reconnaissent les revendications juives pour Israël et les territoires en litige.

 Noah Beck est l’auteur de The Last Israelis (les derniers Israëliens,) roman apocalyptique sur l’armement nucléaire de l’Iran et autres problèmes géopolitiques du Moyen-Orient.

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jack

Résistance républicaine Etats-Unis
“Those who surrender freedom for security will not have, nor do they deserve, either one.”
« Ceux qui sacrifient la liberté pour la sécurité n’obtiendront, ni ne méritent, ni l’une ni l’autre »
Benjamin Franklin


5 thoughts on “Savez-vous que vous financez les bombes humaines élevées à Gaza ?

  1. Xtemps

    Depuis longtemps les puissances du monde auraient du s’emparer de cette affaire Palestinienne sérieusement et d’investir les lieux, comme de forcer sur place une éducation pacifique aux enfants pour le futur ainsi que pour les adultes, comme de les confronter avec leur Islam et d’exiger des explication claire du pourquoi de leurs violences envers les autres.
    Il y a comme une volonté centralisateur mondial de laisser pourrir les choses dans les pays musulmans, comme dans le monde, ne cherchant pas à améliorer et même de les empirer.
    Et que depuis plus de 40 ans, cela ne s’est pas amélioré et n’a fait qu’empiré, surtout en observant les dire de Walid El Husseini : dans son rien ne dure sans résistance, nous le voyons bien, il y a bien un avant et un après, et chez nous les attentats et dans le monde entier.
    Comme d’interdire les vrais patriotes de dénoncer la situation qui s’aggrave, avec une tel haine, même pour les témoignages directes comme les apostats de l’islam ou des musulmans eux mêmes et bien autres, qui ne sont pas écoutés, ignorés et même menacés.
    Comme s’il y avait toute une armée mondial dans plusieurs états du monde qui maintiennent les peuples du monde dans cet état de conflit permanent, manipulés attisés et entretenus de façon stratégique.
    Même les artistes, les médias et bien d’autres s’y mettent avec la dance mondial!.
    Même le simple fait d’un examen complet de l’Islam, qui serait primordial et nécessaire pourtant pour la remise en cause de l’Islam et de sa violence, que devrait exiger le monde entier et toutes les instances internationales, ne sont pas envisagé, pourquoi?.
    Et même camouflé par des excuses bidons, comme le racisme dévié du vrai sens du mot racisme, comme la plaisanterie de l’Islamophobie et autres non sens stupides caches misères criminels.
    Pourquoi? une tel absence de réaction pour exiger un monde de paix partout dans le monde de la part des instances internationales, qui serait pourtant la première préoccupation nécessaire pour lutter contre les conflits dans le monde.
    Et combien de mort faudra t-il encore pour enfin avoir un raisonnement raisonnable, et de prendre les choses en mains sérieusement, pour la vrai paix dans le monde au lieu de s’occuper du réchauffement climatique, qui mobilise pourtant tout le monde.
    Nous revenons toujours à la même question, par quoi sommes nous dirigés?.

  2. HUET BRIEND Francoise

    Personnellement je suis très sceptique quant au changement d état d esprit des PALESTINIENS envers LES JUIFS D ISRAEL d un coup de baguette magique !!! mais si l AGENCE DE SECOURS DES NATIONS UNIES POUR

    LES REFUGIES PALESTINIENS (UNRWA) a décidé d appliquer son programme de remplacement « d adulation du martyre » par un programme qui explique aux enfants qu ils doivent aimer les juifs et ISRAEL ! je vote pour !!!

    reste à savoir si les palestiniens seront enclins à suivre les indications du programme UNRWA ???? ca j en suis moins sure !!! afin de préparer les générations à la paix avec ISRAEL et les juifs !!! cela dit on peut toujours l

    espérer !!! j ai entendu dire que l ISLAM s arretera tout seul !!! qu il est prévu pour vivre un certain nombre d années ! en attendant les pays européens à dominante catholique doivent s ‘en défendre et tous fermer leurs frontières à l

    invasion programmée des migrants clandestins comportant à l intérieur des djihadistes prets à nous détruire !!! revenons aux bonnes vieilles méthodes de controle de nos frontières !!! ces migrants peuvent aller dans les 57 pays musulmans de la planète soit 1,6 milliard de musulmans qui pratiquent cette dictature moyennageuse !!! nous n en voulons pas chez nous !!!

  3. Breizatao

    Savez vous que tous nous finançons les criminels et les terroristes… même ci ces individus sont nos ennemis, en voici la preuve :
    Toutes les victimes tuées par ces cinglés et bien toutes sont enterrées… et tous les cinglés sont envoyés en justice et après leur séjour ils sont libérés… nous avons tous payé et en plus nous risquons de subir encore une fois les horreurs de ces cinglés… Il serait hyper normal que ces singlés soient tués exeactement comme ceux qu’ ils ont tué… Mais tout est l’ inverse, ils ont la garantie de rester en vie et c’ est nous qui payons tous les frais de leur séjour en prison !!! CQFD

  4. frejusien

    On dirait une énorme supercherie à l’échelon international, on demande à Israël de faire des efforts, et de l’autre côté, ils préparent la guerre future à outrance, de qui se moque-t-on ?

Comments are closed.