Pour l’Education, Macron a trouvé pire que Najat Vallaud-Belkacem


Pour l’Education, Macron a trouvé pire que Najat Vallaud-Belkacem

« Bariza Khiari fait partie de ces personnalités de l’ombre, qui à quelques jours de l’élection présidentielle, doivent impérativement être mises au jour. […] Cette personnalité centrale d’En Marche, membre de la garde rapprochée de Macron et potentielle ministre de l’éducation en cas d’élection de ce dernier, a de quoi inquiéter les Français soucieux de préserver une certaine idée de la France, ainsi que de ne pas livrer la France aux idéologies mortifères. […] En effet, cette franco-algérienne, née à Ksar Sbahi en Algérie de parents fervents militants du FLN et sénatrice PS de Paris depuis près de 15 ans, n’a jamais caché son militantisme pro-islam. [..] L’idéologie portée par Bariza Khiari est un danger pour la République, car sa proximité avec le CCIF, et notamment avec l’inénarrable Marwan Muhammad, est révélatrice de ce double discours insidieux que pratique à merveille une certaine frange de l’élite de la communauté musulmane.

Pour rappel, en 2011, Bariza Khiari déclarait que pour elle, « le problème ce n’est pas Tariq Ramadan, c’est le gouvernement ».Cette phrase venant exempter Tariq Ramadan de toute logique idéologique tendant à paver la voie à l’islamisme a de quoi surprendre. […] Pour la sénatrice PS, parler d’islam revient de facto à « créer des peurs » en agitant le chiffon rouge de l’immigration, et en procédant à des raccourcis fallacieux entre religion et fondamentalisme. […] Et à ce titre, cette proche de Macron et future ministrable, s’est gravement fourvoyée il y a quelques mois dans un appel publié dans le JDD en faveur d’une réflexion sur la place de l’islam en France. Dans cet appel publié fin juillet 2016, et impulsé par Bariza Khiari, 42 « intellectuels » musulmans se déclarent être prêt à « assumer [leurs] responsabilités » en matière de réflexion autour de la structuration de l’islam. Si l’on excepte le flou inhérent à cet appel, et la confusion des genres tiraillant ce discours qui oscille perpétuellement entre politique et religieux, c’est surtout l’absence de toute référence aux victimes juives des attentats qui ont touché la France au cours de ces dernières années qui a suscité l’émoi. Alors que cet appel débute par une énumération des différents attentats ayant ciblé notre territoire, n’importe quel lecteur est très vite interloqué et choqué par l’absence de tout hommage aux victimes de l’école Ozar Hatorah à Toulouse et aux victimes de l’HyperCacher de Vincennes. […]

Dans Non je ne me tairai plus, livre publié le 8 mars de cette année, Amine El Khatmi, élu socialiste et musulman montre la face cachée des collusions entre une certaine élite socialiste et l’islamisme radical. Pour cet élu, difficilement soupçonnable d’islamophobie, les socialistes tendent à nouer des pactes du diable avec des acteurs ouvertement antirépublicains. « Sur des questions aussi fondamentales que celles de la laïcité et de la résistance au communautarisme, les socialistes ne sont pas en ordre de bataille. Sur le terrain, des élus passent des compromis inacceptables » écrit le jeune élu socialiste. Parmi les élus accusés de collusion avec l’islamisme radical par Amine El Khatmi on retrouve notamment une certaine Bariza Khiari. L’auteur explique ainsi que des élus locaux et des parlementaires ont trouvé la parade pour financer des lieux de culte sans enfreindre l’article 2 de la de 1905, qui précise que la République ne reconnaît ni ne subventionne aucun culte. Pour contourner cette loi majeure de notre République, certains élus versent leurs subventions à des associations présentées officiellement comme engagées dans un combat uniquement culturel, mais qui poursuivent en réalité une finalité bien plus perfide et sournoise : mettre en place des montages financiers complexes pour financer la création de mosquées grâce à de l’argent public.

Archétype même de ces montages financiers complexes, l’Institut des Cultures d’Islam dirigé par Bariza Khiari est révélateur de ces pratiques qui bafouent ouvertement les valeurs républicaines. De concert avec Anne Hidalgo, toujours aussi complaisante à l’égard d’acteurs qui gravitent pourtant dans des sphères foncièrement anti-républicaines, Bariza Khiari a fait voler en éclats les frontières entre culturel et cultuel. L’ICI est situé dans le XVIIIe arrondissement de Paris, et cohabite en son sein une école où est enseigné l’arabe littéraire et…une salle de prière pilotée par la Grande Mosquée de Paris, mais financée par de l’argent public. Interrogée en septembre 2016 par Bernard de La Villardière dans le cadre de son émission « Dossier Tabou », Bariza Khiari, acculée par les faits manifestes et incontestables, reconnaîtra du bout des lèvres que le centre, financé par la municipalité de Paris, est bel et bien une seconde mosquée de Paris. […] »

Elle est déléguée nationale du mouvement En marche ! 

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2017/04/pour-leducation-macron-a-trouvé-pire-que-najat-vallaud-belkacem.html

La manipulation-fraude a été dénoncée par un contribuable parisien qui a gagné contre Delanoë  en première instance et contre Hidalgo en appel…

http://ripostelaique.com/institut-cultures-dislam-parisien-inflige-deroute-judiciaire-a-delanoe.html

http://ripostelaique.com/institut-des-cultures-dislam-hidalgo-definitivement-condamnee.html

Dans tous les cas c’est le contribuable parisien qui paie, ils auraient tort de se gêner…





17 thoughts on “Pour l’Education, Macron a trouvé pire que Najat Vallaud-Belkacem

  1. xrayzoulou

    Une seule chose : boycotter l’école publique, mettre les enfants dans le privé ou se regrouper à plusieurs familles pour payer un précepteur.
    Mais j’espère que le gigolo ne sera pas au second tour !

  2. peulet

    Il ne nous manquait plus que ça ..! Mais qu’est ce qu’ils ont à nous « coller » des musulmans aux gouvernements ? Ce n’est plus de la collaboration avec l’islam mais de la folie , du suicide collectif !!!

  3. pikachu

    Quand on fait 1 + 1, ca nous donne deux personnes suspectées d’antisémitisme virulent à des postes clefs dans la perspective de Macron président : elle et Richard Ferrand. Ca commence très mal, le cas échéant.

  4. marre-du-PS

    Bel exemple du noyautage d’un parti politique, le PS, par l’islam ! Vivement qu’il soit chassé du pouvoir ! Et que Marine élue puisse remettre la France en ordre !

  5. PUGNACI T

    Pauvre Emmanuel sous l’égide et le joug perso de celle dont il dit qu’elle est sa compagne (professorale et guide dans son attitude au quotidien…la dame lui taille un costume qu’il ne peut pas endosser)et de surcroît sous l’influence bienfaitrice des » lobbies « financiers et donc via l’argent journalistique le valorisent à dessein.
    Cette application particulière du principe de Péter est plus que dangereuse pour notre pauvre patrie.

  6. cayssials

    quand je dit que macron se sera pire que hollande
    ça en prend le chemin
    votez macron je crois que vous rigolerez pas tous les jours

  7. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Quelle horreur !

    Je la connaissais par ses forfaits, mais je ne savais pas qu’elle était chez Macron.

    Elle est, en effet, bien pire que la Belkacem.

    C’est la fin annoncée de notre Education Nationale avec cette dingue.

  8. Xtemps

    Encore une privilégié d’origine étrangère, alors qu’il y a tant de pauvre dans son pays d’origine comme à Lampedusa, et en France dix millions de pauvre pour juste poser leurs culs à ces gens là chez nous.
    Si cette personne a des capacités, pourquoi elle ne le fait pas profiter d’abord aux personnes de son pays d’origine en premier lieu, qui serait son devoir.
    C’est la carte d’identité française qui l’ empêche!.
    Avant de faire des leçons de moral chez nous, elle devrait commencer d’abord le faire dans son pays d’origine, au lieu d’abuser de l’hospitalisé chez nous, alors qu’il y a déjà dix millions de pauvres en France.
    Nous ne l’avons pas invité chez nous et sa présence n’est pas indispensable non plus, elle peut très bien aider les gens de son pays d’abord.
    Qu’elle arrête de bouffer dans les assiettes des autres et qu’elle s’occupe de ses fesses chez elle dans son pays.
    Les piques assiettes dehors!.

  9. Caughnawaga

    Pourquoi elle n’est pas dans sa cuisine la vraie place d’une femme en islam pas au gouvernement. Je sais y a pas plus incohérent qu’un muzz.

  10. Armor

    merci pour l ‘info
    ‘encore une tête que beaucoup de gens ( enfin , autour de moi )
    ne connaisse même pas de nom …….
    je sais que les sans- dents sont très mal renseignés , la lucarne magique n ‘en parle pas assez …
    kénavo

  11. joseph P

    si tel est le cas tout le monde des votants doit le savoir ! et renvoyer ce petit
    prétentieux sans ménagements

  12. frejusien

    Très juste réflexion de Caughnawaga,
    que fait cette femelle muzz qui devrait rester dans sa cuisine ?
    On a déjà eu la datte du désert avec sarko ,et avec toumou, on a doublé la mise,
    On pourrait répondre : c’est pour flatter les muzz,
    ou bien, on choisit une femme, ça passera mieux aux yeux des français car une femme fait moins peur qu’un homme,
    ou encore, c’est pour montrer l’intégration des muzz dans notre société,
    Tous ces arguments, vus du côté du gouvernement,
    Mais vus de la partie adverse, que fait une femme muzz dans la politique française ?
    Possibilité de réponse : UNE FEMME MUZZ DANS LE GOUVERNEMENT FRANÇAIS EST UN CHEVAL DE TROIE DE L’ISLAM
    Ces idiots de politicards ne voient rien venir ou alors, tout est calculé pour nous habituer à voir les muzz accéder au pouvoir,
    On doit s’y habituer comme on doit s’habituer à se faire trucider aux moments les plus inattendus

  13. jamais !

    Hani Ramadan, le frère du Tarik, vient d’ etre expulsé de France

    il était grand temps!

    ce mec, comme son frère (qui a eu le culot de réclamer la nationalité française) est de nationalité de complaisance bien sur, suisse

    juste se rappeler que les deux rigolos sont les petits fils de l’ Eguptien Hassan el Banna, fondateur des « frères musulmans » et excuté par Nasser

    les deux frères dont la tête est mise a prix en Egypte on trouvé une Suisse, accueillante comme une bayadère pour leur filer la nationalité suisse et un boulot en créant pour eux, a l’ université un vague poste de « professeur en « islamokonneries nombreuses »…on connait…

    ces deux cloportes auraient du etre expulsés de toute l’ europe!

    aucun pays musulman n’ en veut…

  14. frejusien

    Ils profitent de tous les avantages d’un pays développé, tout en ayant l’intention de le faire retourner à l’âge de pierre

  15. MaximeMaxime

    Il y eut au moins un ancien ministre de l’éducation nationale qui, me semble-t-il, figure parmi des hommes politiques estimables, soucieux de cultiver la culture réellement française, celle de nos vraies origines, de notre identité véritable et qui n’hésita pas à dire ce qu’il pensait, même lorsque ce n’était pas politiquement correct : Xavier Darcos.
    L’actualité lui donne l’occasion de manifester ses intérêts et opinions :
    http://www.rfi.fr/emission/20170325-afrique-mepris-francophonie-darcos-rfi
    « Dans l’édition spéciale de RFI depuis l’Académie Française, Arnaud Pontus a souligné la spectaculaire progression de la langue française sur le continent africain. Et Xavier Darcos, l’un des deux invités dans le studio, a d’abord tenté de minimiser l’importance de cette progression, en laissant entendre qu’elle n’était que la conséquence de l’explosion démographique que connaît le continent ».
    https://www.franceculture.fr/emissions/les-chemins-de-la-philosophie/les-metamorphoses-dovide-14-la-creation-dun-monde
    http://www.leparisien.fr/societe/education-les-confessions-de-l-ancien-ministre-xavier-darcos-27-08-2016-6073709.php
    « ne confondons pas les causes et les effets : les problèmes à l’école ne sont pas les problèmes de l’école. Les inégalités sociales, la violence, le communautarisme, sont des phénomènes de société. On demande à l’école de vider la cuvette, alors que personne ne sait fermer le robinet ».
    – Il est même associé de façon allusive à Riposte laïque :
    http://www.liberation.fr/france/2016/11/14/de-dieudonne-au-burkini-le-retour-regulier-de-l-arret-anti-lancer-de-nains_1522039
    J’espère qu’il sera amené à exercer à nouveau des fonctions gouvernementales d’importance (culture, éducation…). L’entourage de Marine le Pen ne pourrait sans doute pas suffire à constituer une équipe de choc. J’imagine qu’elle ne serait pas opposée à une certaine ouverture de ce point de vue. Darcos est un lettré, on sent qu’il a de vraies convictions, il a une liste impressionnante de titres et publications à son actif, tout le contraire de personnalités de petite envergure qu’on nous propose pour l’éducation nationale.

Comments are closed.