Inscription en fac : priorité à l’inscription des migrants, responsables du seul prétendu baby-boom ?


Inscription en fac : priorité à l’inscription des migrants, responsables du seul prétendu baby-boom ?

http://resistancerepublicaine.eu/2017/04/02/grace-a-bel-kacem-macron-le-cancre-sera-prioritaire-votre-bon-eleve-de-fils-ne-sera-pas-affecte-ou-il-veut/

« Pendant ce temps, on trouve même des places pour les clandestins dans les facs, pendant que nos jeunes sont obligés de faire des heures de transport pour aller loin de chez eux ou de changer de ville, avec les frais que cela suppose ».
Pour réagir à cette réflexion de Claude, je relève un article qui évoque l’explosion des demandes d’inscription en université en le justifiant par un soi-disant baby boom de l’an 2000.
http://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/vienne/poitiers/poitiers-demandes-inscription-universite-explosent-1224521.html
Je me demande si ce ne sont pas plutôt, aussi voire surtout, les migrants fraîchement arrivés qui s’inscrivent…
On peut trouver sur le net un article très développé à ce sujet et qui aborde aussi la question des conséquences financières de cet accueil :
http://theconversation.com/accueillir-et-accompagner-des-refugies-a-luniversite-le-cas-de-nanterre-74417

Verra-t-on se produire en province les mêmes difficultés qu’en région parisienne quant au manque de places ?
http://www.leparisien.fr/societe/pour-m-inscrire-c-est-mort-14-09-2016-6118369.php
http://etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/info/universites-faute-de-place-les-etudiants-ne-parviennent-pas-a-s-inscrire.html

Ces migrants resteront-ils en France à l’issue de leurs études dans un contexte d’emploi particulièrement tendu ? Qui ira reconstruire leur pays ?

Il serait en tous cas intéressant de mener une petite enquête autour de ce supposé « baby boom ».
Est-ce que vraiment toutes les familles ont été autant inspirées qu’on le dit par l’an 2000 pour procréer comme des lapins, ou bien n’est-ce pas simplement dû au fait que le grand remplacement commençait à produire ses effets ?

En 2002, on nous donnait l’exemple de Laeticia Casta notamment, mais quid des autres… était-elle vraiment représentative du phénomène ?
http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/la-france-en-plein-baby-boom_1359535.html

On nous sortait des phrases du type : « la France, historiquement malthusienne, est désormais le pays d’Europe le plus nataliste : les Français ont eu peur de mourir ! ». Mais bien sûr, et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d’alu… ou la cigogne la couche du bébé à la poubelle.

Et on nous expliquait qu’avec la baisse du temps de travail, les femmes trouvaient le temps de procréer. Il me semble quand même qu’un bébé demande quand même plus que 4 heures par semaine d’attention et de temps libre…

Finalement, y a-t-il vraiment eu le baby boom qu’on nous décrit, c’est-à-dire une explosion de la démographie des Français de souche (sinon une comparaison sur le long terme n’a guère de sens), baby boom qu’on a invoqué régulièrement pour expliquer les inscriptions en hausse dans les collèges, lycées et maintenant Facultés ?
http://www.la-croix.com/Archives/2010-09-16/Education.-La-generation-du-baby-boom-des-annees-2000-entre-au-college-_NP_-2010-09-16-385469
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/09/03/01016-20150903ARTFIG00367-les-enfants-du-baby-boom-saturent-les-lycees.php




Maxime

Mon avatar est Justinien car c’est son Digeste qui synthétise le meilleur état du droit romain. Redécouvert au Moyen Age à Bologne, il a influencé le droit français dans bien des domaines, notamment le droit civil contenu principalement dans le Code civil actuel.


3 thoughts on “Inscription en fac : priorité à l’inscription des migrants, responsables du seul prétendu baby-boom ?

  1. Marie

    Ici (patelin de 1000 hab), les enfants de 2002 étaient 5 en classe, puis 2 autres sont arrivés après la construction d’un lotissement.
    Au collège de secteur, pour ceux nés en 2001, il y avait 4 classes de 21 à 23 et pour les 2002 et 2003 seulement 3 classes de 25-26 chacune.
    Par contre, après ça monte (les 2005 sont à 27-28 par classe, et 4 classes) à cause des lotissements qui poussent comme des champignons dans les zones rurales et le problème c’est le réchauffement climatique : de plus en plus de nouveaux arrivants sont très bronzés pour des bretons…

  2. NICOLAS F

    Aussi longtemps que les statistiques mohamediques seront interdites ,nous en serons réduis à supputer.
    D’ailleurs pourquoi dans un pays moderne et civilisé ,qui déborde d’instituts de sondages et de commissions d’études et autres observatoires sur la politique,la société,l’économie,la Nature, pourquoi est-il interdit de savoir qui peuple notre pays. Un paramètre primordial de notre avenir se retrouve tabou.
    Marine a redit hier:les français sont propriétaires de la France.
    Un propriétaire se doit en priorité de faire l’état des lieux.
    E t de dire si il désire des locataires ou non.
    L’état des lieux de la France est urgent.
    Avec Marine Présidente,ce sera fait. Elle propose que les français « proposent des referendum » sur des sujets qu’ils établiront à partir de 500 mille signatures.
    Le recensement par communautés est un sujet important ,500 mille signatures seront vite atteintes .Votez Marine.

  3. PUGNACI T

    La fac n’est peut-être plus qu’un repère d’une gauche radicale et agissante qui délivre les diplômes permettant notamment aux politico religieux d’avoir des positionnements de pouvoir et d’infeoder les Français de souche.????

Comments are closed.