Électeurs de Fillon et autres indécis : pourquoi la France est la cocue de l’Europe et de l’euro


Électeurs de Fillon et autres  indécis : pourquoi la France est la cocue de l’Europe et de l’euro

Électeurs de Fillon et autres  indécis : pourquoi il faut donc sortir de l’Union Européenne et de l’Euro, ces pièges mortels !

Les Allemands ont réussi grâce à l’incompétence, à la complicité et à la trahison  de nos dirigeants de droite, de gauche et du centre, à nous imposer une UE et un Euro aux petits oignons pour leur économie. Cette UE a ainsi abrogé toutes les frontières nationales pour fournir à l’industrie allemande une main d’œuvre bon marché palliant leur natalité et leur démographie défaillantes, tout en fluidifiant la circulation de leurs produits à travers toute l’Europe.  L’Euro construit sur un Mark sous-évalué et un Franc surévalué, a constitué une véritable arme de destruction massive pour notre économie, notre industrie et notre société. Ses effets dévastateurs ne se sont pas faits attendre bien longtemps (moins de vingt ans) : chômage de masse, désindustrialisation de la France, agriculture moribonde, déficit récurrent, dette abyssale, explosion de la pauvreté, explosion de l’immigration… mettant en péril notre existence même en tant que nation.

À l’inverse et pourtant ruinés au sortir de la guerre, les Allemands ont maintenant une économie scandaleusement florissante par rapport à celles de ses partenaires européens et ce malgré le coût astronomique de la réunification. Et qu’on ne me dise pas que tout cela est dû exclusivement à la rigueur  germanique et au courage des travailleurs allemands. Les bienfaits annoncés lors de la création de l’UE et de l’Euro à savoir l’emploi, la croissance promis à toutes les nations membres ont été véritablement cannibalisés par l’ogre allemand.  Les dés étaient pipés dès le départ.

Culpabilisés à jamais en raison des crimes et atrocités commis lors de la deuxième guerre mondiale, sombre passé qui risquait de les plomber à jamais dans un contexte de guerre économique mondiale où l’image est une arme, les Allemands fins stratèges ont également réussi le tour de force d’embarquer dans leur « galère » leurs concurrents directs et en particulier la France. Ainsi on a vu fleurir la chaîne Arte (chaîne Franco-Allemande) diffusant jusqu’à plus soif, émissions, reportages, débats sur la collaboration, le nazisme, l’holocauste. D’autres merdia français en bons collabos  ont depuis suivi le mouvement. Mission remplie : la repentance et avec elle, la bien-pensance commençaient à infecter la France. Et pour les Allemands, crimes partagés, business protégé.

Dans la même entreprise pour salir notre mémoire nationale, je me dois de rappeler l’indécente commémoration en 2016 du centenaire de la bataille de Verdun, lors de laquelle on a vu déferler au milieu des tombes de tant de nos héros morts pour la France, des milliers de jeunes originaires d’Allemagne et de France avec des tee-shirts colorés, « au son des tambours du Bronx » (sic).  Quand on sait que cette « scénographie » a été imaginée par le cinéaste allemand Volker Schlöndorff, quand on sait aussi que la défaite de Verdun représente encore pour les allemands un terrible traumatisme, on se dit que Hollande et les socialopes au pouvoir ont bradé l’héroïsme français aux nouveaux maîtres de l’Europe.

Et puis pourquoi croyez-vous que l’un des premiers slogans des Grünen (les verts allemands) était « AtomKraft Nein Danke ! » (Le nucléaire, non merci !), le charbon de la Ruhr était bien plus polluant (il l’est toujours d’ailleurs). Mais le patronat allemand avait également compris que la France avec son programme nucléaire de pointe, disposait d’un formidable atout pour son industrie en lui permettant de bénéficier d’une énergie abondante et surtout très bon marché. Cet atout il fallait le casser pour ne pas pénaliser l’industrie allemande. C’est pourquoi on a vu s’installer dans les années 80 en Allemagne une écologie politique, qui a ensuite essaimé en France avec  notamment un « Con Bandit », déjà très impliqué dans les évènements de mai 68 (peut-être à l’époque était-il déjà en service commandé pour saper les fondements sociétaux de notre nation). Pas étonnant d’ailleurs de le retrouver aujourd’hui parmi les soutiens de «Micron ». Entre fossoyeurs de la France…

Même si la filière nucléaire française résiste encore pour l’instant, le désengagement semble lancé au profit d’énergies « propres » le photovoltaïque et l’éolien, dans lesquelles l’industrie allemande, comme par hasard est bien placée, énergies par ailleurs pas si propres que cela (voir le livre Éoliennes un scandale d’état d’Alban d’Arguin) et qui défigurent nos beaux paysages de France comme chacun a déjà pu le constater

Vous ajoutez à tout cela, un tombereau de normes, de règles imposées par l’UE. Vous mélangez avec des règles et normes supplémentaires ajoutées par des collabos français plus européistes que les européistes (merci Chirac pour l’inscription du principe de précaution dans la constitution) et vous avez là tous les ingrédients pour scléroser toute activité économique en France. Et pendant ce temps l’économie allemande tourne elle à plein régime.

Et enfin le coup de grâce avec Merkel qui appelle à une immigration massive, qui négocie le sort des migrants avec le dictateur Erdogan, au nom de l’Europe et sans que notre gouvernement ne trouve à redire.  Pendant tant d’années, on nous en parlé des bienfaits du couple Franco-Allemand, le soi-disant moteur de l’Europe, le couple Franco-Allemand par ci, le couple Franco-Allemand par là. Et bien dans ce couple il y a un cocu et ce cocu c’est la France !

Alors posez-vous la question. Pourquoi pensez-vous que les attaques contre Marine à propos des assistants parlementaires au parlement européen ont pour origine Martin Schulz (l’ancien président allemand du parlement européen  ….). N’est-ce pas limpide ? Pour qu’elle continue à prospérer au détriment de son principal concurrent sur le continent, l’Allemagne s’immisce dans l’élection présidentielle française. Il s’agit pour le pouvoir  Allemand d’écarter par tous les moyens, Marine qui est la seule à vouloir et à pouvoir sortir son peuple de ce piège mortel.

D’ailleurs si Fillon avait lui aussi à cœur la liberté et l’indépendance de la France, se serait-il précipité comme « Micron », Hamon et compagnie, à Berlin pour faire allégeance à la mère Merkel, prouvant à tous une fois de plus et au grand jour, que ce sont les Allemands qui tirent les ficelles du grand cirque de l’UE pour leur plus grand profit.

Si Fillon avait véritablement à cœur la liberté et l’indépendance de la France utiliserait-il cette mauvaise rhétorique lorsqu’il affirme dans un discours à la Réunion « Je me battrai contre l’extrême droite qui mettrait la France en faillite au bout de six mois ».  On l’a compris, son but est de faire peur à son électorat privilégié c’est-à-dire tous ces baby-boomers, retraités bourgeois aisés, qui veulent protéger leurs bas de laine. Les trois ou quatre millions qui ont voté pour lui à la primaire.  Je me permets de leur indiquer en passant  que leurs assurances Vie sentent de plus en plus le « Sapin »  (la loi Sapin 2 du nom du ministricule de l’économie de Hollande, votée en catimini le 8 novembre 2016, autorise les banques qui font faillite à piocher dans l’épargne de leurs clients pour se renflouer). Si j’étais à leur place, cela m’inquiéterait davantage que l’hypothétique faillite annoncée par Fillon en cas de sortie de l’Euro.

Je ferai aussi remarquer à tous ces retraités aisés que prenant leur retraite à l’orée des années 2000 (et pour beaucoup avant 60 ans et sans avoir travaillé les 37 années obligatoires à l’époque grâce notamment à des systèmes de pré-retraites, arrangements scandaleux entre les entreprises et les Assédics donc l’état, donc sur le dos des contribuables), ils  ont pu se constituer un patrimoine immobilier et financier en bénéficiant d’un environnement économique non encore pollué par l’Euro. Je pense que beaucoup d’entre eux se rappellent aussi des bienfaits d’une petite dose d’inflation, qui pendant leur vie active a atténué le poids sur leur budget, des remboursements d’emprunts contractés  pour l’acquisition de leur résidence principale ou secondaire.

Enfin à un moment ou leurs retraites leurs sont versées à crédit sur le dos des générations futures (2 200  milliards d’euros de dette, une dette qui s’accroit de 2 665 d’euros de plus chaque seconde…), j’invite tous ces électeurs de Fillon à penser à toutes ces jeunes Françaises et tous ces jeunes Français qui rament pour trouver un emploi, qui rament pour se loger, qui rament pour élever dignement leurs enfants, qui rament pour se soigner, qui rament pour boucler les fins de mois…

Je leur dis que ce n’est pas dans le programme de Fillon que se trouve la solution. Où est le choc, où est la rupture nous permettant de nous sortir de cette spirale infernale de la dette : la seule ambition de Fillon, c’est faire 100 milliards d’économie pour commencer à rembourser la dette dans …5 ans. Quelle vision ! Quel projet mobilisateur pour le pays, pour les jeunes et pour les générations futures ! Et après on se plaint que les Français sont parmi les plus pessimistes au monde.

N’oublions pas non plus le bilan calamiteux de ce donneur de leçon car il a été pendant cinq ans le Premier ministre de la République Française et la crise financière de 2008 n’explique pas tout. Prenant en 2007 selon ses propres termes un « état en faillite », il le rend en 2012 encore plus endetté, toujours plus soumis au diktat de Bruxelles, avec une balance commerciale encore plus déficitaire, avec encore plus de chômeurs, toujours plus d’immigration, toujours plus de pauvres…

Alors réfléchissez ! Le seul programme nous permettant de sortir de ce piège mortel c’est celui de Marine qui veut nous redonner notre indépendance et notre liberté, c’est le retour au patriotisme économique, pour la sauvegarde de notre nation, hors de cette Union Européenne et de cet Euro qui depuis leur création n’ont eu pour objectif que d’asseoir la domination de l’économie allemande sur le continent.





10 thoughts on “Électeurs de Fillon et autres indécis : pourquoi la France est la cocue de l’Europe et de l’euro

  1. NICOLAS F

    Archi,archi d’accord avec votre compte rendu.
    Merkel la stasi a été choisie pour porter le coup de grâce à la France ,avec l’Angleterre dans le rôle du maffioso en chef.Jusqu’à maintenant la City était encore tenue par son demi statut européen,mais ils vont pouvoir faire ce qu’ils veulent , et en matière d’argent ,ils sont redoutables. Les sillos à fric de la city vont servir de paradis fiscal avec pipe line direct vers Francfort.
    Il faut sortir de toute urgence de l’euro.
    Il faut voter Marine.C’est la seule solution.
    (il parait même que Merkel a ouvert les vannes de l’immigration en allemagne,sachant que l’arrivée des maghrebins sur Calais allait provoquer le rejet des anglais,donc Brexit.Cette bonne femme a travaillé pour la stasi,elle est machiavélique;Je veux voir sa g…. le jour de l’élection de Marine.Plus longtemps à attendre.)

  2. Xtemps

    Si la France est déjà la cocue de l’Europe, il ne faut pas se demander avec un pays comme la Grèce, sans compter les autres pays européens.
    L’union européenne, est une catastrophe ambulante, c’est le sauf qui peut, c’est le rackette de tous les pays européens par des rapaces qui sont aux pouvoirs.
    Plus de concessions, dehors!, nous devons tous sortir de cette saloperie à pièges cons union européenne, pour ne pas rester dans des pays en voies d’extinctions et d’assistés, accompagnés par des conflits à répétitions.
    Je dirais plutôt que la France représente une des pièces importante des enjeux pour nos escrocs qui nous dirigent, plus de France fini l’Europe, terminé les rackettes européennes.
    Et sont les raisons de la dureté de tous les acteurs politiques et juridiques tyranniques en France contre les vrais français, comme partout ailleurs en Europe.
    Car c’est nos richesses qu’ils volent, à nous les autochtones en premier lieu et les premiers attaqués, puisse que nous les peuples européens autochtones en sommes les propriétaires premiers de nos richesses, et donc les premiers attaqués en Europe, tout est lié.
    Si bien que les extra européens se font tout aussi voler leurs richesses dans leurs pays d’origines par les mêmes escrocs au niveau mondial, que nous les peuples européens et américains.
    Le rackette est mondial et tous les peuples du monde sont pigeons.

  3. rosace

    La France a été cocue du jour où elle a voulu créer cette Europe.

    Et la France l’a fait parce qu’elle avait peur de l’allemagne.

    Les allemands, qui n’avaient rien demandé, furent trop heureux de saisir l’occasion que leurs offraient les Français de se dédouaner de leurs crimes : la main tendue qu’ils leur tendaient était le meilleur moyen de se refaire, gratuitement et sans rien faire, une RESPECTABILITE SUR LA SCENE INTERNATIONALE.

    Mais de la France et de l’Europe, ils se foutaient complétement. Et aujourd’hui plus que jamais.

    Quand, après la chute du Mur, Kohl a prononcé son fameux discours à l’adresse des Etats-Unis, en prononçant ces mots non moins fameux : « Partnership in the leadership », la classe politique française, médusée et sans voix, comprit enfin que les allemands n’avaient recherché que la respectabilité en feignant de devenir les partenaires privilégiés de la France, alors qu’en réalité ils désiraient secrètement, depuis 1945, une alliance privilégiée avec les Etats-Unis.

    Quelqu’un, chez nous, avait pourtant compris : le général De Gaulle, qui eut ces mots à l’issue du traité de l’Elysée en 1963 (salué par ces connards des merdias comme la naissance de l’UE alors qu’il en fut l’enterrement) : « Les allemands ont été mon grand espoir, ils sont mon grand désappointement ».

    Les Français ne comprendront jamais rien. Le destin des Français, c’est de perdre leurs guerres et ensuite de collaborer.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Excellente analyse qui est aussi la mienne :=)

      L’ U « E » a été l’occasion de faire porter à toute l’Europe les crimes dont l’Allemagne s’était rendue coupable.

  4. Fallaci

    Viktor Orbán ne compte pas se laisser faire par Georges Soros

    Capture d’écran 2017-04-05 à 21.24.43

    Le gouvernement hongrois a fait passer au Parlement la nouvelle loi sur l’enseignement supérieur, qui impose aux universités étrangères d’être également présentes dans leur pays d’origine pour pouvoir opérer en Hongrie.

    Une loi qui vise l’établissement Central European University, fondé par le milliardaire américain George Soros à Budapest – seule université à ne pas satisfaire cette nouvelle condition.

    La Central European University (CEU) est une université privée créée par George Soros à la fin de la guerre froide, en 1991, par des capitaux nord-américains (surtout de G. Soros).

    Ce que ne précisent pas les défenseurs de cette université, c’est que George Soros, qui est Hongrois, a une certaine propension à financer toutes sortes de projets gauchistes, anti-nationaux et pro-immigration, avec la volonté affichée de renverser le gouvernement de Viktor Orbán.

    Posté le 5 avril 2017 à 21h40 par Michel Janva | Catégorie(s): Pays : International

  5. Rudolph

    Toute la presse pigne sur l’acharnement de la Justice contre Fion ; mais que devient donc cette histoire de faux bulletins de paye établis au nom de maman Pénélope; pour le coup je trouve la Justice bien lente;
    Macron c’est le chiffon rouge agité par le système, système dont le vrai candidat est Fillon, le champion LRPS toutes catégories;
    S’ils l’élisent, les Français sont vraiment dévôts prêts pour l’équarrissage .

  6. Chris2aChris2a

    Tout à fait d’accord !
    Je regrette néanmoins que Marine n’ait pas eu la même fougue, mardi dernier, que lors de l’interpellation de mutti Makrel et de son vice chancelier l’hollandouille devant le Parlement européen, il y a quelques mois …

  7. mc gyver

    Reste à nous… de gérer la pauvreté, le chômage, le djihadisme etc. Ceci dans une soi-disante république, qui reconnaitrait les communautés; pourtant une et indivisible, la république. Mais ,les responsables ,ce sont les français,coupables d’avoir crû, les bonimenteurs aux ordres des lobbies ,dont l’intérêt est contraire à la population. Le peuple français ,est devenu un peuple de suiveurs ,de soumis. Comment les français, peuvent-ils élire un Macron,(sondages) dont le but ,non caché, est d’ouvrir encore plus la France au mondialisme. Il est inutile de préciser, que le fameux « social » français ,déjà sous perfusions, en s’endettant, a vécu. Les français vont pleurer, il sera trop tard, il est trop tard. Sachez que de nombreux retraités, « font » les poubelles pour se nourrir (notamment à Paris);beaucoup de jeunes français ,formés,dont des médecins quittent le pays….pour être remplacés par les clandestins que l’Allemagne ne veut plus. Français, n’avez-vous aucun orgueil ?,

Comments are closed.