Madame le Maire d’Aix, au lieu de subventionner les clandestins, mettez de l’ordre dans votre ville !


Madame le Maire d’Aix, au lieu de subventionner les clandestins, mettez de l’ordre dans votre ville !

Josyane, je vous félicite pour votre coup de gueule. Mais, vous seule avez une montée d’adrénaline – Je parierai volontiers que vos justes récriminations glisseront sur Mme le maire comme de l’eau sur un rocher… Il n’y a rien à en attendre.

Mme Joissains ferait mieux de se préoccuper de la qualité de vie des habitants – de tous les habitants – dans « les quartiers » – y compris des autochtones que de se préoccuper de l’intégration des parasites… Qualité de vie réduite à néant en raison de la présence récurrente des djeunes : gamins, ados, jeunes adultes, sur leurs motos pétaradantes, du début de l’après-midi jusqu’à la nuit tombée – y compris la nuit en été !

Résisterait-elle au bruit incessant et infernal de ces fantasias motorisées, sans répit, tous les jours dès qu’il fait beau ? Alors, des aides financières pour que la jeunesse sèche l’école et les jeunes adultes le boulot ? Et même la police est au courant du trafic de drogue qui finance ces horribles engins… Même le maire de quartier est au courant… Personne ne fait rien.

Une connaissance, communiste, à qui je faisais part de mon étonnement devant se « laisser faire » m’a répondu : « On achète la paix sociale. Ca (la drogue) fait vivre des familles »…. Et voilà tout est dit ! Ils s’enrichissent tout en empoisonnant – avec leur plein consentement – une bonne partie de notre population… Est-ce que la consommation de drogues n’est pas, aussi, responsable de l’inertie, de l’anesthésie des Français face à notre envahissement ?

Qui a lu la trilogie d’Antoine Bello : « Les Falsificateurs », « Les Eclaireurs » et « Les producteurs » ? Histoire d’une organisation secrète qui tire les ficelles dont les citoyens sont les marionnettes… Je pense que la réalité dépasse la fiction et que des « Plans » ont été élaborés il y a déjà bien longtemps pour affaiblir, voire anéantir les blancs. Indépendamment du complot ourdi pour nous vendre contre le pétrole…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Olivia Blanche

"Voir, entendre, communiquer pour mieux lutter - Viscéralement attachée aux valeurs de la France je la défends quand on l'attaque".


6 thoughts on “Madame le Maire d’Aix, au lieu de subventionner les clandestins, mettez de l’ordre dans votre ville !

  1. Amélie Poulain

    Je suis d’accord avec votre article Olivia. La déliquescence et la léthargie de notre Société aurait sans doute à voir aussi avec une certaine consommation de drogue, je vous rejoins dans ce questionnement.

  2. Lou MantélyLou Mantély

    En effet, l’achat de la paix civil est bien le principal maux qui gangrène notre société… Je ne suis pas sûr, en revanche, que la consommation de drogue soit vraiment responsable de notre affaiblissement idéologique. Je pense qu’il y a plus à voir dans l’égalitarisme et l’anti-patriotisme en vogue depuis les années 70. Sans crier au complot, je ne serais pas étonné que les Américains n’aient rien fait pour empêcher sa diffusion…

  3. frejusien

    La paix civile serait bien plus vite obtenue en virant toute cette racaille,
    Affaiblissement idéologique, d’accord,
    Mais affaiblissement psychologique et moral, provoqués par la consommation de drogues, certainement,
    La consommation régulière de haschich diminue la volonté et empêche toute réaction normale, les facultés intellectuelles sont amoindries comme les réflexes,
    Le consommateur finit par vivre dans un monde parallèle, légèrement en marge de son entourage et ne s’intéresse plus au cours de la vie,
    Sa préoccupation majeure devenant son approvisionnement quotidien

  4. frejusien

    Ils inondent les lycées et collèges, et cela depuis des décennies,
    Les dealers le font pour l’argent, et ceux qui les ont laissé faire ou qui ont organisé ce trafic, le font pourquoi ??

  5. frejusien

    Je remarque une fois de plus, que l’argumentation des cocos, est toujours aussi boiteuse, puante d’hypocrisie, cherchant à faire gober que tout ce qui se fait est pour le bien commun,
    Dans les années 80, il fallait les faire venir car « ils » allaient payer nos retraites,
    Aujourd’hui, il faut les laisser dealer, comme ça tout le monde « y sera content », on aura la paix, cette merveilleuse « paix » que nous devons supporter au quotidien,
    Ils sont bien les seuls à considérer que cet état de dégradation de la vie sociale, constitue la « paix sociale »

Comments are closed.