Grâce à Bel-Kacem-Macron le cancre sera prioritaire, votre bon élève de fils ne sera pas affecté où il veut


Grâce à Bel-Kacem-Macron le cancre sera prioritaire, votre bon élève de fils ne sera pas affecté où il veut

Ce qui suit ( encadré en fin d’article )n’est pas – malheureusement ! – un poisson d’ avril, c’est un article de  » Marianne  » publié le 28 mars.

L’ Education Nationale est devenue une fabrique d’imbéciles ( de macrons ? )

Les derniers seront les premiers !

La Bible appliquée à l’école ? (  » Bien des premiers seront les derniers et bien des derniers seront les premiers. » – Matthieu )

Nous avions déjà évoqué le sujet ou plutôt l’énorme problème, mais depuis la situation s’est aggravée à un point que l’on ne peut imaginer, et notamment avec la fameuse et mortifère réforme du collège. Tout est fait pour que les cancres et petits voyous aient les affectations qu’ils veulent (dans les bons lycées ) aux dépens des nôtres. C’est d’une perversité qui dépasse l’entendement.

http://resistancerepublicaine.eu/2015/06/03/rebellion-dune-presidente-duniversite-contre-ladmission-de-nimporte-qui-dans-nimporte-quelle-filiere/

http://resistancerepublicaine.eu/2015/09/19/derniere-trouvaille-de-belkacem-noter-les-eleves-de-1-a-5-supprimer-le-zero-pour-ne-pas-stigmatiser-les-eleves/

http://resistancerepublicaine.eu/2015/04/07/vous-etes-trop-riche-pour-que-vos-enfants-ne-frequentent-pas-lecole-des-immigres-et-hop-le-redecoupage-scolaire/

Pendant ce temps, on trouve même des places pour les clandestins dans les facs, pendant que nos jeunes sont obligés de faire des heures de transport pour aller loin de chez eux ou de changer de ville, avec les frais que cela suppose :

http://resistancerepublicaine.eu/2016/10/19/fac-de-lille-80-migrants-prennent-la-place-de-nos-jeunes/

http://resistancerepublicaine.eu/2015/09/16/100-etudiants-refugies-a-la-sorbonne-contre-un-million-800-000-euros-du-qatar/

Demandez donc à vos voisins et amis s’ils veulent cette école pour leurs enfants et petits-enfants, et rappelez-leur que seul le programme de Marine laisse un peu d’espérance…

Collège : la réforme à bas bruit de l’évaluation

Au brevet 2017, la partie contrôle continu n’est plus fondée sur les moyennes des élèves mais sur leurs niveaux de maîtrise du socle commun. Une « maîtrise insuffisante » (le degré le plus bas) rapporte 80 points sur 400 (soit presque autant que les épreuves finales réunies de français et d’histoire-géographie) et une « maîtrise fragile » (sic) rapporte plus de la moitié des points nécessaire à l’obtention du brevet.

Rappelons que, dans l’esprit du socle, les compétences (par exemple « Comprendre, s’exprimer en utilisant la langue française à l’oral et à l’écrit ») peuvent être évaluées par un professeur de n’importe quelle discipline. Il n’est pas rare, d’ailleurs que la vie scolaire, voire le chef d’établissement, amende ou complète les compétences du socle de certains élèves sur l’interface informatique dédiée.

L’affectation au lycée en 2017

Autre changement : le calcul des points pour l’affectation au lycée dans le logiciel Affelnet. A l’heure où nous parlons, les modalités n’en sont pas encore définitivement arrêtées dans toutes les académies, notamment à Paris où ce calcul est crucial pour le choix du lycée.

Première nouveauté : les compétences sont désormais prises en compte, de façon prépondérante par rapport aux résultats disciplinaires (112 points contre 400 points). Ainsi, une moyenne catastrophique en mathématiques (5 points sur 16 au plus par exemple) est facilement compensée par la maîtrise satisfaisante d’un domaine du socle comme les « méthodes et outils pour apprendre » (jusqu’à 50 points) ou bien la « formation de la personne et du citoyen » (jusqu’à 50 points), des domaines de compétences aussi nébuleux dans leur définition que dans leur évaluation.

Seconde nouveauté : les résultats disciplinaires eux-mêmes (sous forme de moyennes ou de niveaux de compétences) sont désormais répartis en sept champs disciplinaires (avec globalisation de certaines disciplines : les langues vivantes, les disciplines artistiques, les sciences). Mais surtout les moyennes des élèves (ou niveaux de compétences) sont inexplicablement converties en quatre paliers de points arbitraires :

0 ≤ note < 5 3 points
5 ≤ note < 10 8 points
10 ≤ note < 15 13 points
15 ≤ note ≤ 20 16 points

Non seulement ces paliers ne pourront que générer artificiellement de nombreux cas d’égalité de points mais ils ne manqueront pas de créer également de nombreuses injustices.

Une iniquité devenue institutionnelle

En simulant les bulletins de deux élèves d’une même classe, les aberrations possibles dans le calcul des points deviennent frappantes :

Par le jeu des globalisations et des conversions en quatre paliers arbitraires, un bulletin médiocre peut ainsi rapporter plus de points qu’un bon bulletin pour le choix du lycée.

Au manque de transparence de l’algorithme Affelnet, on s’apprête donc à ajouter le caractère nébuleux des compétences ainsi que des moyennes altérées. L’affectation au lycée ne manquera pas d’être plus arbitraire et injuste que jamais… et l’effet, dévastateur dans les classes. A quoi bon en effet les efforts ou le travail ?

Les professeurs, quant à eux, éprouveront toute l’inanité de leur notation pendant l’année, puisqu’à la fin les moyennes se trouvent tronquées et ne comptent plus que de façon marginale.

De fait, le but de toutes ces réformes est bien là : faire progressivement admettre aux élèves, aux parents et aux professeurs qui y sont attachés que les notes sont inutiles dans l’école moderne (après les avoir supprimées − avec quelle réussite ! − en primaire). Une réforme controversée ne s’impose-t-elle pas mieux à des acteurs qui ne la voient pas se mettre en place… ou qui finissent par la mettre en place d’eux-mêmes ?

Et, en effaçant les notes, ne supprime-t-on pas les inégalités ? Assurément, elles seront moins visibles tout en étant plus criantes.

@loysbonod

Édition du 29 mars 2016

Les élèves des collèges privés participeraient désormais à Affelnet au même titre que ceux des collèges publics. Voilà qui ne manquerait pas d’ajouter à la confusion et à l’inéquité !

https://www.marianne.net/debattons/blogs/lutte-des-classes/college-la-reforme-bas-bruit-de-l-evaluation

Allez, une dernière pour la route :

http://resistancerepublicaine.eu/2015/04/30/pendant-que-leducation-nationale-sepuise-en-pedagogisme-la-chine-utilise-avec-succes-les-methodes-qui-marchaient-chez-nous-il-y-a-40-ans/





17 thoughts on “Grâce à Bel-Kacem-Macron le cancre sera prioritaire, votre bon élève de fils ne sera pas affecté où il veut

  1. MEFIANCE69

    D’où un classement Pisa catastrophique pour notre pays. CQFD. Meci Hollande, merci Belkacem.

  2. Palimola

    C’est de cette façon que l’on trouve des bourricots a des postes qu’ils ne devraient absolument pas occuper et après on s’étonne que le pays parte en sucette !!

  3. J

    Une raison de plus pour laquelle, lorsque j’aurai des enfants, je ferai des pieds et des mains pour les instruire à la maison, ou pour trouver les écoles alternatives. Pas question de es envoyer dans ces laboratoires à lobotomiser. Même les écoles privées ne sont plus sûres. Par prévoyance, j’ai gardé mes livres d’histoire et de maths. Même s’ils devaient déjà être trafiqués, ils le sont moins que maintenant.

  4. Xtemps

    C’est l’école des sous doués par des sous doués quoi, cela ne m’étonne pas, ils sont en train de démolir l’enseignement comme avec tout le reste, qui nous apprend rien d’ailleurs de la part de ces crasseux.
    Un peuple de savants est plus difficile à manipuler qu’un peuple d’illettrés, tel que les dictatures préfèrent pour la manipulation et plus facile à leur soumission.
    Qui est le cas avec les pays musulmans, en grande partie qui ont énormément d’illettrés, comme la dictature Islam Fasciste en fabrique, et apprécié par nos escrocs dictateurs, pour que la soumission sera plus simple pour cette saloperie d’ escrocs dictateurs fascistes.
    Et ne vous en faite pas, ils savent très bien se qu’ils font, ils veulent la soumission de toute la planète entière, car en déracinant les nôtres, en déplaçant les immigrés de chez eux, ils les déracinent aussi, comme ils les détruisent avec, en plus de voler leurs richesses.
    Toutes les dictatures comme le Nazisme, le Fascisme, le communisme et l’Islam, viennent des mêmes groupes avec la même signature et les mêmes procédés.
    Et pour l’Islam, cela fait déjà 1400 ans que çà dure avec ces mêmes groupes.
    Ces crasseux là qui se pètent de haut, ont toujours cherché à affaiblir les peuples du monde pour les rendre plus dociles à leurs soumissions, les dominés et dominants.
    Ces groupes camouflés perpétués depuis des siècles, sont très peu connus des populations humaine de la planète.
    C’est seulement maintenant que cela se voit le plus par leurs arrogances et leurs manques d’empathies.
    Jésus avait les méthodes pour les reconnaître, le ‘ aimez vous les uns et les autres ‘ avec le manque d’empathie, ne les affectent pas, pas de coeur ces gens là, Jésus les appelait les ‘ opposants ‘, beaucoup moins nombreux que la population humaine du monde.
    Leurs points communs, leurs actions dépassent très souvent le raisonnable, leurs arrogances, capricieux, vicieux et dominateurs, d’allumer les conflits partout, les uns contre les autres, insultent facilement, manipulateurs et vicieux, jouent et tuent des animaux froidement.
    Tout cela confondu et mêlés avec les populations humaines de la planète depuis des siècles.
    Ils n’ont que l’apparence humaine, sans humanité aucune. obligés de créer des artifices pour paraître humain, sans l’être, le moindre débordement transparaissent leurs vraies natures, ils doivent tout savoir sur les allés et venues des gens, la surveillance accrue partout, toujours pour des bonnes raisons.
    L’ancien Président Hugo Chàvez du Venezuela, lui qui avait côtoyé pas mal de haut dignitaires, disait qu’ils n’étaient pas humains, que seulement d’apparence, et sont principalement dans les hautes sphères politiques, multinationales, les banques et Monarchiques, comme dans toutes les religions du monde.
    J’appel çà des rapaces.

  5. Philippe le Routier

    cela rejoint, et empire, les EPI, rien de neuf en socialie quoi.

    Mon aînée, Gabrielle, 19,28 de moyenne générale ( j’ignore comment ils arrivent au 0,28 désolé ) a ainsi fait des EPI par groupe de trois ou quatre élèves, notamment en math, techno, et physique-chimie avec des ânes incultes qui n’ont apporté aucune aide dans le travail… au final, tout le monde a eu un 18 !

    depuis, ma femme et moi ayant poussé notre gueulante et menacé de changer la gosse de collège ( et aucun collège n’a envie de perdre ses bons élèves ) plus d’EPI pour elle et les crétins nés dont les parents n’ont « pas le temps » de combler ce qui manque en cours ( ils ont de moins en moins d’heures ) ben, ils sont retombés aux notes qu’ils méritent… 5 ou 6 sur 20 !

    C’est sûr que côté popularité on a pas trop la côte… mais franchement… on s’en fout (et je reste poli)

    A noter que la professeur de Français fait de la résistance, aucun EPI elle trouve comme nous que c’est une méthode injuste, le rectorat lui a envoyé un inspecteur !
    Bon, elle s’en moque elle prendra sa retraite dans deux ans, mais c’est pour dire à quel point on se rapproche de l’ex URSS.

    Pour le moment je laisse mes filles en écoles publics, mais si ça doit continuer, quitte à me ruiner ou a y laisser ma santé en bossant encore plus, je les mettrais dans le privé.

    Pour conclure, même si je sais que Gaby lis parfois Résistance Républicaine, je vais vous dire un truc ( ma gosse le sait de toute façon ) c’est que sa moyenne de 19,28, quand j’étais au collège elle aurait eu 15 pas plus.

    Elle est douée, trés intelligente, sûrement plus que moi au même âge, il n’empêche qu’elle a des lacunes ( ou qu’elle en aurait si sa mère n’était pas derrière ) mais le niveau d’exigence a tellement baisé que sa moyenne de dingue vient surtout de là, c’est triste à dire mais c’est un fait.

    1. Marie

      Ne vous faites pas trop d’illusions sur le privé, mes enfants y sont et je peux vous dire qu’ils étaient très heureux du projet de réforme du collège. A la rentrée, on a eu la fameuse réunion parents profs où ils tiraient des plans sur la comète pour rassurer les familles qui sentaient que ça ne serait pas net, des projets d’EPI pratiquement dans toutes les matières, l’aide personnalisée…. on arrive à 3 mois du brevet : un seul EPI (pas travaillé en groupe, heureusement, mais complètement bâclé), quant aux heures d’aide personnalisée ça n’a rien de personnalisé puisque les bons et les mauvais font tous ensemble exactement la même chose, donc certains s’ennuient pendant que d’autres restent dans leur ignorance. Le pire est quand même la fumisterie des EPI que les gamins vont devoir soutenir au brevet et qui va compter pour 100 points sur les 300, alors qu’ils n’ont pas travaillé dessus, un brevet blanc a été organisé sans aucune info sur ce qui était attendu d’eux à l’oral. Quant aux notes du contrôle continu, elles ne correspondent en rien aux bulletins reçus puisque ça se termine en palabres de marchants de tapis où les profs doivent transformer une note sur 20 en acquis de compétence qui sont 10, 25, 40 et 50, on imagine bien que certains sont notés à la tête du client car comment imaginer que le 19,75 de mon fils ne se transforme pas en 50 mais en 40 « parce que pour avoir 50 il faut aller au delà ce qui est attendu », je suppose que ceux qui ont 0,5 (eh oui ça existe) ont récolté un 10 parce qu’ils ne peuvent pas leur mettre moins. Du coup Junior qui n’est pas très perméable aux méthodes souvent propagandistes de l’EN dit que ce sont des méthodes de communistes….

  6. claude t.a.l

    L’ horreur !
    Depuis belkacem :

     » Mes enfants savent lire et compter,
    ils n’arriveront à rien ! « 

  7. Fallaci

    Jelloul et Vallaud-Belkacem signent une convention sur l’apprentissage de l’arabe en France

    Publié le Samedi 01 Avril 2017 à 09:10

    Une convention a été signée hier, vendredi 31 Mars, entre la Tunisie et la France portant sur l’apprentissage de la langue arabe à l’école primaire en France, et sur le projet de création d’une école tunisienne à Paris.

    La signature de cet accord est intervenue lors d’une rencontre, hier au siège du ministère, entre le ministre de l’Education, Néji Jalloul, et la ministre de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche française, Najat Vallaud-Belkacem.

    La ministre française était hier dans nos murs, à l’occasion de la tenue vendredi à Tunis de la 3ème conférence ministérielle de recherche, de renouveau et d’enseignement du dialogue 5 + 5.
    Gnet

      1. claude t.a.l

        oui, poisson d’avril, mais ….
        …..le drame, maintenant, c’est que
        le  » gorafi  » et les  » poissons d’avril  »
        sont les 2 seules sources officielles proches de la réalité !

Comments are closed.