Sidération devant la condamnation de Christine Tasin : ceux qui ont dénoncé le nazisme ont-ils été condamnés ?


Sidération devant la condamnation de Christine Tasin : ceux qui ont dénoncé le nazisme ont-ils été condamnés ?

Vraiment sidérant !

Si je peux me permettre quelques similitudes… même si comparaison n’est pas raison !
 – Sur le principe de ce jugement, si vous installez une alarme dans votre maison, vous la signalez donc à de futurs cambrioleurs, donc vous êtes responsable de votre futur cambriolage !
J’imagine les suites… Le cambriolé peut se retrouver en prison, sans mise en liberté sous contrôle judiciaire tant qu’on y est, la liberté sous contrôle étant réservée aux chances pour la France dont on ne saurait la priver !
 – Pour faire dans le point Godwin :
Et ceux qui ont dénoncé le nazisme et Mein Kampf ont-ils été condamnés pour avoir rappelé aux nazis à se comporter en « bon-nazis » pour appliquer le programme du Fuhrer ? Pas totalement faux !
Pour rappel, Mein Kampf a été interdit de publication en France sur demande d’Hitler (par sa maison d’éditions) pour plagiat par le tribunal de commerce de Paris (1934) ! La version interdite était préfacée par Lyautey, considérant que chaque Français devait savoir le danger menaçant la France !
Sorlot et Les nouvelles éditions latines (extrême droite pour rappel) ont défendu l’intérêt national qui n’a pas été retenu ! Mais en ce temps là, la LICA (future LICRA) était venue à leur aide !
Les nouvelles éditions latines ont été condamnées au franc symbolique et à l’obligation de détruire leur stock !
La « pertinence » judiciaire ne date donc pas de nos jours pour se planter légalement !
A noter, la société des gens de lettres s’est associée à la plainte, ce qui ne démontre pas une grande clairvoyance des érudits !
Même si certains critiquent wikipédia, une chance qu’il existe :
Peu de temps après parut une version de Mein Kampf expurgée des menaces contre la France sous le titre de « Ma doctrine » ! Celle des éditions Fayard en 1938, maison qui existe toujours !
Pensez-vous qu’en expurgeant le coran cela le videra de ses dangers ?
Pour Mein Kampf, cela n’a pas été le cas…
Petite découverte : « Le racisme et l’islam » [Extraits de «Mein Kampf» d’Adolf Hitler.] !
Une petite exploitation à faire pour les juges !
J’ai commandé l’extrait en image…
Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Résistance républicaine Aquitaine


11 thoughts on “Sidération devant la condamnation de Christine Tasin : ceux qui ont dénoncé le nazisme ont-ils été condamnés ?

  1. HUET BRIEND Francoise

    Chère Christine, Comme tant d autres, nous sommes atterrés abasourdis de cette justice en FRANCE qui je le précise n est pas une justice car ISLAM ASSASSIN n est que la version vraie de l ISLAM !!! Comment peut on dire que l ISLAM n est pas assassin ????? l islam est assassin depuis 14 siècles pour ceux qui ne le savent pas encore et tant que l on n aura pas éradiqué l ISLAM de la surface de la planète l ISLAM sera assassin alors je propose une pétition pour éradiquer l ISLAM ASSASSIN et que tout le monde signe c ‘est à dire tous les habitants de la planète terre et meme ceux qui habitent dans les 57 pays de l ISLAM !!! qu on juge les juges qui vous ont condamné à une peine de 55000 € pour avoir dit ISLAM ASSASSIN qui n est pas répréhensible en soi et bien au contraire n est que la vérité vraie qu on peut tout à loisir dire en FRANCE puisque c ‘est la vérité !!! chère Christine vous ne devez pas payer mais contre attaquer car la FRANCE est le pays des libertés cher à nos coeurs et le restera toujours !!! la vraie justice fera son oeuvre ce n est qu une question de temps soyez en sure chère Christine vous êtes notre héroine à tout jamais !!! allons enfants de la patrie le jour de gloire est arrivé…!!!

  2. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    -« ceux qui ont dénoncé le nazisme ont-ils été condamnés ? »-

    Très bien vu ! Excellente question ; on attend la réponse des juges.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Les juges ne sont pas concernés, seules les religions, ethnies et origines sont protégées par la loi

  3. MaximeMaxime

    « L’incitation à la haine » est une incrimination qui ne devrait pas avoir sa place dans notre droit pénal.
    Telle qu’elle est définie par la loi Pleven, elle consacre une discrimination injuste selon les personnes visées par le discours censé être haineux. On n’a plus le droit de dire qu’on déteste les musulmans parce qu’ils ont choisi l’islam et qu’on n’aime pas l’islam, en revanche on a le droit de dire qu’on déteste les communistes parce qu’ils ont choisi le communisme, les capitalistes parce qu’ils ont choisi le capitalisme, etc.
    Cet argument inviterait à généraliser son domaine d’application au détriment de la liberté d’expression, ce qui ne serait pas opportun de toute façon.
    En effet, ce délit amène surtout et plus gravement à contourner une condition de la diffamation, à savoir que le fait imputé soit faux.
    Dans le cadre de la diffamation, l’auteur du propos poursuivi en justice peut faire valoir l’exception de vérité.
    Au contraire, en créant l’incitation à la haine, le législateur a offert une virginité ex nihilo aux personnes protégées par l’infraction, comme certains procèdent à la réfection d’hymen !
    Il a ainsi consacré une vérité officielle et non discutable, ce qui n’est jamais bon signe, quels que soient les arguments philosophiques, historiques, sociologiques, etc. qu’on puisse opposer.
    C’est le même problème au fond que les lois mémorielles comme celles qui concernent l’esclavage et la shoah : le législateur impose sa vérité, alors qu’il n’est pas spécialement compétent pour le faire quand on voit les nombreuses bourdes des politiciens (« la Guyane est une île », « la bravitude », « le peuple guyanais » et bien d’autres encore).

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Excellente argumentation mon cher Maxime et nous avons prévu de déposer une QPC pour le procès en appel selon vos conseils, merci

  4. sanglier

    mme tasin
    simple question
    combien faut il donner pour vous aidez dans vos frais ,car les risques et les condamnations que vous subissez tout le monde en profite ,alors il n y a pas de raison que vous vous retrouviez toute seule devant les vichystes

    1. Christine TasinChristine Tasin

      C’est adorable Sanglier, il n’y a pas de limite basse et haute eu égard aux frais d’avocat pour la première instance, puis pour l’appel, puis pour la QPC éventuelle, puis pour la cour de cassation éventuelle ( et ce sont des avocats spécialisés, qui coûtent entre 5 et 10000 euros l’affaire) et j’ai encore plusieurs procès en attente en cours d’instruction. Que ceux qui peuvent donner un coup de main le fassent selon leurs moyens, même 5 euros ce n’est pas rien, les petits ruisseaux faisant les grandes rivières. Ceux qui peuvent plus et même bien plus, on ne dira pas non. Ceux qui ne peuvent pas, qu’ils laissent les autres faire.

  5. jolly rodgers

    et quand les soixante huitards ou plus récente la bien mal nommé  »libre pensé » et autres bobos … vomisses le christianisme , eux ils ont le droit ? pourquoi eux ils ne passes pas devant les tribunaux ? en fait si j’ai bien compris ont peux blasphémés , vomir et critiqués toutes les religions , sauf l’islam ?! se qui fait que nous sommes dans une dictature et que  » notre » système est soumis a l’islam ! bienvenue dans l’eurabia .

Comments are closed.