Emirats Unis-LDH-LICRA, même combat : 3 mois de prison et 63000 euros d’amende pour un poète


Emirats Unis-LDH-LICRA, même combat : 3 mois de prison et 63000 euros d’amende pour un poète

Les Emirats arabes unis sont moins pires que l’Arabe saoudite, pourtant, eux qui ont mis les Frères musulmans sur la liste des organisations terroristes… Et pourtant, en bon pays musulman, ils interdisent la liberté d’expression.

Certes, le poète n’est pas condamné à des coups de fouet le menant à la mort comme le blogueur saoudien mais de la prison pour un poème… On peut supposer que dans un pays musulman soumis à la charia, le délit a tout à voir avec l’islam et sa vision puritaine, totalitaire et dictatoriale du monde et de la liberté d’expression.

Mais on ne se réjouit même pas de vivre en France, tant les dernières affaires jugées à la 17ème Chambre, les délations et réquisitoires des avocats des parties civiles montrent que nous sommes dans les pas des Emirats Arabes unis.

 Tubiana, Goldman et consorts, vous offrez sur un plateau la France à Marwan Muhammad ! Bientôt les coups de fouets et lapidations en place publique pour les mécréants amoureux de Voltaire.

Émirats: un poète condamné à une peine de prison pour son œuvre

 

Un poète baptisé « le poète des sensations » (Shaa’ir Al-Ahasees en arabe) a été condamné à trois mois de prison ainsi qu’à une amende de 250 000 dirhams (63 000 euros) par un tribunal fédéral de première instance à Abou-Dhabi pour la publication d’un poème sur Internet jugé « inapproprié », a annoncé le journal en ligne Khaleej Times.

L’homme est accusé d’avoir violé la loi émiratie de 2012 sur les cybercrimes ainsi que l’ordre public et les normes de la morale.

Le poète en question a rejeté les accusations et a formé un recours contre le jugement.

D’après le tribunal fédéral, le poème publié dans les réseaux sociaux «est contraire aux valeurs sociales établies aux Émirats, aux normes éthiques et religieuses de ce pays».

Le contenu du poème demeure inconnu.

La loi des Émirats arabes unis sur les cybercrimes prévoit des amendes allant jusqu’à trois millions de dirhams ainsi que des peines de prison pouvant aller jusqu’à la détention à perpétuité.

https://fr.sputniknews.com/insolite/201703251030618569-emirats-poete-condamne-peine-de-prison-pour-son-euvre/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


8 thoughts on “Emirats Unis-LDH-LICRA, même combat : 3 mois de prison et 63000 euros d’amende pour un poète

  1. AvatarLavéritétriomphera

    « On peut supposer que dans un pays musulman soumis à la charia, le délit a tout à voir avec l’islam et sa vision puritaine, totalitaire et dictatoriale du monde et de la liberté d’expression ». L’idéologie islamique avec entre autre le voile intégrale, la polygamie et la pédophilie, illustre parfaitement cette phrase : « il n’existe pas de plus hypocrite qu’un puritain ».

  2. AvatarFallaci

    Halàlà… Si seulement tous ces artistes collabos ou pseudos artistes bobos gochos pouvaient s’imaginer un instant ce que leur réserve la charia, ils en auraient des sueurs froides.

    En attendant que ces salopards en fassent les frais et en payent cher le prix de leur trahison, ce nos nos propres Patriotes qui sont harcelés et traités comme des criminels-terroristes simplement pour oser s’opposer et résister pacifiquement à l’islamisation et la colonisation de leur pays et on laisse notre justice appliquer la charia dans nos propres tribunaux en condamnant et raquettant nos Résistants pacifiques en les traitant pire que des criminels…
    Alors que cette même justice s’empresse de remettre en liberté violeurs, agresseurs et fichés S, qui eux mettent la vie de toute une population en danger de blessures graves ou de mort.

    Faut-il à notre tour user de la taqiyya et nous présenter au tribunal muni d’une fausse attestation de conversion à l’islam pour pouvoir bénéficier de toute la clémence de la justice et niker ainsi toutes ces associations étatiques droits de l’hommiste islamique satanique qui cherchent à se remplir les poches à part les énormes subventions que leur versent déjà nos autorités pour nous museler??

    Impossible, nous, nous ne sommes pas des trous de « Q » encore moins des corrompus, ou des lâches, contrairement à ceux qui nous dirigent, nous jugent, nous condamnent et nous envahissent, nous, nous sommes fiers d’avoir le sens de l’Honneur et du courage.

  3. AvatarXtemps

    Ben oui, les escrocs ont tous la même couleur de peau chez moi.
    Moi on me la fait plus.
    Quand les religions ou la politique sont mal utilisés par des gens malhonnêtes derrière et que pour leurs seuls intérêts, autres que celui des peuples, moi je me méfie, faite en autant.
    Faisons de la résistance mondial contre les escrocs du monde qui provoquent les guerres ethniques partout dans le monde entier pour le pouvoir mondial.
    Quand on est du côté des peuples du monde, on est toujours gagnant et jamais d’ennemis contre les escrocs du monde qui s’en mettent plein les poches sur le dos des peuples du monde, en les divisant.
    Cassons leurs échiquiers mondial de malheurs, avec les peuples du monde à nos côtés.
    Attaquons nous au vrai moteur des violences crées artificiellement par l’organisation criminel mondial.

  4. AvatarFomalo

    Auriez-vous déjà oublié Salman Rushdie et Taslima Nasreen? Alors à quand une manif bien à- propos pour la liberté d’expression des écrivains et des poètes de tous pays, et la liberté de les défendre, au péril de nos vies? Vous suivez mac ronds?: » Il n’y a pas de culture française! » (Autrement dit pas de culture autre qu’anecdotique et transitoire?) Mais va-t-on enfin se battre contre ces c……rds ou beugler comme des veaux, autrement que par des commentaires?

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      vous êtes bouché à l’émeri ou quoi ? hors de question que nous laissions votre numéro sur notre site. Vous pouvez être une taupe dangereuse pour nos lecteurs, nous ne vous connaissons pas et inversement vous pouvez devenir une cible pour nos ennemis. On ne procède pas ainsi.

Comments are closed.