Le Pakistan demande à Facebook de dénoncer les blasphémateurs


Le Pakistan demande à Facebook de dénoncer les blasphémateurs

Ce ne sont pas seulement les piétons que l’on voit sur le dessin qui sont stigmatisants, mais tous ceux qui osent émettre un doute sur l’islam: Au Pakistan aujourd’hui et demain, au reste du monde ?

 

Il y aurait eu une pétition de la “société civile” du Pakistan exigeant du gouvernement qu’il bloque l’accès à Facebook et fasse supprimer tous les contenus jugés “blasphématoires”… Ce n’est pas la première fois que l’accès à ce réseau social serait bloqué dans le pays pour ce motif. À présent le gouvernement pakistanais demande à Facebook d’être son auxiliaire pour débusquer les contenus non “islamiquement corrects”…

Le gouvernement d’Islamabad a sollicité l’aide de Facebook pour enquêter sur le contenu blasphématoire publié par des Pakistanais sur ce réseau social. C’est ce que rapporte la BBC dans un article daté du 17 mars. Le jour précédent, le ministre de l’Intérieur pakistanais a réaffirmé la détermination du Pakistan à s’attaquer au problème du blasphème, en ajoutant qu’il prendrait toutes les mesures nécessaires. Il a notamment demander à ses fonctionnaires de communiquer avec le FBI et les plateformes de réseaux sociaux: « Facebook et les autres fournisseurs de service devraient partager avec nous toutes les informations concernant les personnes se cachant derrière ces contenus blasphématoires ». Facebook a accepté d’envoyer une équipe au Pakistan pour aborder la question de réserve de contenu sur son média social. La collaboration de Facebook avec le gouvernement pakistanais n’a pas manqué d’être critiquée par des groupes de défense des droits numériques. Ceux-ci dénoncent une « collusion avec les autorités et censure du contenu portant atteinte à la liberté d’expression ». A quoi le réseau social a répondu avoir examiné avec soin la demande du Pakistan, tout en gardant la volonté de protéger la vie privée et les droits des utilisateurs. Au Pakistan, tout discours mettant en cause le prophète Mahomet ou la religion islamique est condamné. Par ailleurs, déclarer que Jésus est Dieu est jugé blasphématoire car le Coran ne mentionne pas la trinité. Les lois anti blasphème sont souvent utilisées abusivement pour opprimer les minorités, notamment les chrétiens. Elles peuvent entraîner la peine de mort, comme dans le cas de la chrétienne Asia Bibi.

 

Source : Évangéliques Info, 20 mars

ou encore :

https://chretien.news/le-pakistan-demande-a-facebook-de-denoncer-les-blasphemateurs/

Une preuve irréfutable de plus de l’impossible cohabitation de l’islam avec le reste de l’humanité.

 

Note de Christine Tasin à l’attention de ceux qui croient que la peste islamique serait réservée aux 57 pays musulmans actuels, qu’ils regardent ce qui est en train de se passer au Canada, qu’ils regardent la progression ahurissante de la charia dans les tribunaux français.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




13 thoughts on “Le Pakistan demande à Facebook de dénoncer les blasphémateurs

  1. AvatarCaughnawaga

    Je pense que le FBI a d’autres chats à fouetter que poursuivre des gens qui font des commentaires sur Facebook

    1. AvatarAnne

      Le problème n’est pas là, mais que Facebook ait envoyé une équipe au Pakistan pour discuter de la question, au lieu de répondre un non catégorique et sans ambiguïté.
      Sachez que la plupart des modérateurs FB et autres sont des musulmans (main d’œuvre moins chère dans les pays francophones du Maghreb). Qui nous dit que nous ne sommes pas déjà fichés… ?

    1. AvatarHal

      La vue et l’ouïe sont deux sens certes complémentaires mais différents.
      Le seul sens qui manque à ceux qui doutent du bien fondé de ce qu’on leur explique est le bon sens. Il est nécessaire, pour qu’ils comprennent, qu’ils soient confrontés eux-mêmes et hélas dans la douleur à cette hérésie que beaucoup dénoncent. Ce moment risque d’arriver bien plus tôt que l’on pense.

      1. Claude LaurentClaude Laurent

        En effet Hal.
        Le lendemain de l’attentat de Nice, une naïve (égoïste) répondait à un journaliste « on croyait que ça n’arrivait qu’à Paris ».
        Sous-entendons « donc ça ne me touchait pas ».

  2. AvatarJamais

    cocasse!!

    les plus grands blasphémateurs de l’ humanité, adorateurs du « Allah yssbarre » viennent donner des leçons aux population « sapentiales »

    eux qui en sont toujours a se sogner a la pisse de chamelle et considérent comme une magnifique réussite humanoïde de pouvoir réciter par coeur un bouquin intitulé « le meurtre et l’ assassinat pour les Nuls »

    ils en ont tellement commis de blasphèmes que même Allah voulette il peut plus les saquer!!

    y a qu a voir ce qu il leur offre dans la quasi totalité des pays ou ils sévissent..en Syrie, bingo! ils ont enfin atteint le million de morts et disparus

    ailleurs, Iraq, Liban,Egypte/sinaï, Lybie , Maghreb…

    la Jordanie tient debout…sans doute parce qu elle constitue la « palestine » prévue a San Rémo et qui règlera le « conflit de canard boiteux » israélo-palos

  3. Avatarjames49

    Quelles solutions avons nous? Car cela ne peut plus durer il doit y avoir dans le monde suffisamment de personnes contre l’islam non?

    1. Avatarjolly rodgers

      bonjour @ james 49, bonne question , ou est la solution? il y’en a une et Guillaume Faye ( essayiste et idéologue identitaire ) y’ a répondue , déjà il faut que le monde européen et par monde européens il entend : l’Europe de l’est et l’occident, Israel , les état unis …. ainsi que tous le mondes blancs et judéo chrétiens s’ unissent pour faire face en bloc au monde arabo – musulman .c’est un début de réponse . bien a vous

  4. AvatarPIERNE

    Qu’est ce qu’un pays d’arriérés peut il exiger, pays de merde avec un peuple pas plus instruit qu’une moule et qui ne sait même pas lire et compter qui n’a aucun respect pour la vie, qui viol, qui tue au non d’un pédophile assassin, d’une merde en fait.

  5. AvatarRIXO

    De petites armées de muzz pratiquent leur djihad de bureau.

    Une Stasi particulièrement efficace est à l’oeuvre. Elle est multipliée par le nombre de ceux qui exercent leur police de la pensée et des écrits ainsi que par les nombreuses possibilités de recoupements ainsi offertes. Je puis vous assurer que tout ceux qui sur Facebook critiquent l’islam sont considérés comme des ennemis répertoriés. Gare à nous quand sonnera l’heure des représailles, c’est à dire quand le pourcentage de ceux qui composent leurs rangs les rendra de plus en plus violents. C’est inéluctable si nous n’inversons pas le cours des événements.

    Il nous faut donc impérativement écrire à l’ambassade des USA afin de requérir de Donald Trump qu’il interviennent auprès de Marc Zuckerberg, patron de Facebook, pour qu’il installe ses plate-formes de modération chez nous. C’est cela aussi la souveraineté.

    Je rédige sans tarder une requête en ce sens à destination de l’ambassade des Etat-Unis en France.

  6. AvatarRIXO

    Demande de correction en tout début de 3ème phrase où le mot « est » a été oublié :

    Elle « est » multipliée par le nombre de ceux qui…..

    Merci d’avance !

Comments are closed.