Harcèlement scolaire, quelle solution pour les ados ? Suicide ou fusillade comme Kilian de Grasse ?


Harcèlement scolaire, quelle solution pour les ados ? Suicide ou fusillade comme Kilian de Grasse ?

On vit un monde incroyable. Une inversion des valeurs complète.

J’ai beau parcourir les medias de propagande, je ne trouve rien sur Kilian, sur sa personnalité, sur les raisons pour lesquelles il a tiré des plombs, la semaine dernière, sur son lycée, à Grasse. La seule mention est cette phrase Kilian, le tireur du lycée de Grasse voulait « se venger » de certains de ses camarades sur lequel il faisait un fixation. Une fixation, quel joli mot pour dire que ces fameux camarades le harcelaient…

L’heure est aux états d’âme de ses « camarades », on consulte les psys et autres spécialistes auto-proclamés, on en fait beaucoup, on en fait trop… Mais pas un mot sur l’histoire de Kilian. Quand c’est un Merah, on a des pages et des pages sur son histoire, sur  les manquements et échecs de la France, des parents… Il suffit de voir la page wikipedia consacrée à Merah pour comprendre…

Pourtant, si les journalistes avaient fait leur travail ils auraient appris plein de choses sur Kilian…

Kilian, il n’aurait pas fait de mal à une mouche. C’est d’ailleurs pour cela qu’il s’en prenait plein la figure depuis des années, tant les salauds aiment faire souffrir les gentils, les tendres.

Kilian, il prenait garde à  la moindre araignée, pensant que toute vie sur terre a son importance et qu’il faut la préserver.

Kilian, DEPUIS LA MATERNELLE était moqué, agressé, harcelé… Et ces derniers temps cela avait pris la sale tournure dont sont capables des petites frappes, des menaces, des propos le ridiculisant sur les réseaux sociaux…

Seul, terriblement seul, parce qu’il ne se confiait pas à ses parents qui assistaient, inquiets et impuissants, à son repli sur lui-même, parce qu’il n’était pas soutenu par les profs ni par les pions, qui ont autre chose à faire que de s’inquiéter des petits Blancs  qui ont tout pour être heureux, n’est-ce pas, parce qu’il se sentait rejeté et avait peu d’amis…

Que lui restait-il ? Facebook, des photos de pochettes de CD, des images de force, lui permettant, sans doute, de se rêver non plus en victime mais en vengeur, en justicier…

Les harceleurs ? Des enfants de bonne famille comme des racailles d’origine immigrée. Les loups se reconnaissent et se regroupent quand ils ont identifié un mouton.

Question essentielle : les parents des petits camarades de Kilian vont-ils faire leur enquête pour savoir qui était ce jeune homme, pour comprendre ce qui lui est arrivé, pourquoi, malgré l’arsenal, il n’a pas tué ? Vont-ils deviner, vont-ils comprendre, vont-ils mettre le hola ? Je n’en suis même pas sûre. Parce que l’immense majorité des parents de ce lycée doit sans doute considérer que sa progéniture a été victime et ne saurait être responsable de quoi que ce soit…

ASSEZ ! ASSSEZ !

Vous qui me lisez, êtes-vous sûr que votre enfant n’est pas harcelé ?

Les parents sont souvent les derniers à être au courant (quand ils le sont ), la peur du harceleur et de ses menaces associée à la honte étant les plus forts.

Vous qui me lisez, êtes-vous sûr que votre enfant n’est pas harceleur ?

Il faut savoir que, à l’école, trop souvent, les instituteurs nient le harcèlement, craignant que la cellule anti-harcèlement du rectorat ( qui est débordée, ce qui est plus qu’inquiétant) ne vienne mettre son nez à l’école et ne remette en question ses pratiques. On vous dit que l’enfant s’écoute trop, que les problèmes viennent de lui, qu’il est trop intelligent, trop intello, trop français, que le mieux serait qu’il change d’école…

Il faut savoir que les suicides d’adolescents pour harcèlement, ce n’est pas un vain mot, c’est une abominable réalité. Niée bien trop souvent.

http://resistancerepublicaine.eu/2015/06/25/suicide-de-collegiens-des-mots-dans-la-cour-mais-pour-nous-ce-nest-pas-du-harcelement/

http://resistancerepublicaine.eu/2013/11/15/les-bons-eleves-harceles-jusquau-suicide-dans-lindifference-de-leducation-nationale/

Et ce sont les nôtres, toujours, qui sont poussés au suicide, nos enfants, nos agriculteurs…  Les véritables victimes de la discrimination, du racisme, de la haine,  ce sont les nôtres. Dans l’indifférence absolue de nos politiques.

Poussés au suicide ou au meurtre, dans un ultime sursaut de légitime défense.

 




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


18 thoughts on “Harcèlement scolaire, quelle solution pour les ados ? Suicide ou fusillade comme Kilian de Grasse ?

  1. Jean marc

    ce gamin en voulez à personne d’autre qu’à c’est bâtard de muzz qu’ils lui ont mener une vie d’enfer et impossible dans son école, ils à dû sacrément souffrir par cette racailles pour passé à l’acte, ils peuvent ce réjouir ils ont eux la gueule d’un petit français en le poussant à bout, combien sont ils dans nos écoles à subirent la même choses et personnes pour les défendent.

  2. Alain Ouelbar

    Depuis le début je dis que cette histoire pue. Connaissant bien Grasse, je peux vous dire que les enfants de coeur se comptent sur les doigts d’une seule main…

    Le harcèlement​, mon fils l’a bien connu dès la maternelle. Petit gamin tranquille et bien élevé, poli, tout ce qui donne la haine aux petits cons qui se croient tout permis…

    Pour l’aider à s’en sortir, déjà il faut écouter l’enfant, repérer les signes inquiétants, l’aider à avoir confiance en lui et aussi, l’aider à se défendre par soi même.

    Mon fils a été inscrit à la boxe, il en a fait pendant plusieurs années et cela lui a servit à clouer le bec à bon nombre de racailles.

    C’est d’autant valable si votre enfant est une fille, surtout de nos jours où l’obscurantisme frappe à nos portes avec l’aval des socialopards.

    1. angora

      si vous connaissez Grasse vous devez connaitre aussi Cannes……………allez donc faire un tour sur la croisette un soir d’été. et offrez vous un bon resto.

  3. angora

    dès le début j’ai flairé une affaire de harcèlement.
    il faudrait que l’enquete soit très médiatisée pour que cesse la victimisation de ces racailles.

  4. Nagau06

    Il faudrait réunir tous ces jeunes qui font partie du processus. leur expliquer que tourmenter quelqu’un n’est pas anodin et peut avoir de lourdes conséquences.. Leur faire comprendre qu’ils ont leur part de responsabilité dans tout ça. Cette histoire me peine profondément. En plus ces médias qui brossent de lui une image complétement déformée. Quel ado n’a jamais été attiré par le côté sombre…les armes, hitler, la mort en général avec un aspect gothic, écouter du heavy métal…. ça reste un ado normal prisonnier d’un système dont il voulait s’échapper. Je lisais hier les déclarations de son avocat, Il ne supportait plus non plus le non respect de ces jeunes qu’il voulait abattre (ceci étant il le voulait..L’aurait il fait?), vis à vis des profs….et je me suis dit qu’il était en première L, Normalement à ce niveau d’étude on est relativement discipliné…j’en déduis qu’une dizaine d’élèves mettait la zone en classe..EN PREMIERE…pour moi c’est surréaliste..

  5. Rudolph

    Atroce cette affaire . Espérons qu’on en apprendra plus, et que les parents vont demander des comptes à l’établissement et aux coupables de ce harcèlement

    1. angora

      oui parce-que pour le moment ils jouent les victimes avec la complicité des chaines de TV qui envoient leurs journaleux leur rendre visite.

  6. NICOLAS F.

    Un enfant ne devrait pas avoir un téléphone portable ni accès au web avant sa majorité.
    On sait que les connexions neuronales ne sont pas acquises avant un certain âge,les parents croient que leurs enfants sont des génies alors que ce na sont que des adultes en devenir, des cerveaux pas encore opérationnels ;
    On est en pleine folie d’ignorance.
    L’ignorance est maitresse du monde .
    La famille est la fabrique de l’idiot. L’enfant roi est un idiot.
    De tels drames sont amenés à se reproduire.
    Les enfants sont un sujet tabou.
    Tout est tabou dans notre société archaïque .
    Appeler un chat un chat est devenu un péché mortel.

  7. Une Fille qui n'aime pas l'école d'aujourd'hui ...

    De toute façon comme pour chaque histoire de harcèlement scolaire ça sera la meme chose : Circulez il n’y a rien a voir .
    Une omerta totale se mettra en place tout d’abord , le temps que la famille se posera un peu trop de questions pas trop du gout des responsables de l’établissement , puis le temps fera son travail et quasiment tout le monde oubliera cette histoire .
    Les harceleurs prendront un jour ou deux de repos a la maison a cause du choc et du traumatisme qu’ils pourront ensuite longuement raconter au psychologue du lycée et garderont en mémoire qu’ils ont été les victimes de cette affaire .
    Au pire si – on ne sait jamais – quelqu’un leur demandait des explications ça tombera net : On ne se rendait pas compte . On ne savait pas . On ne pouvait pas deviner . On est pas responsables . On est jeunes . On a pas réfléchi .
    Et toutes les excuses habituelles qu’on leur a inculqué des leur plus jeune age .
    D’autres jeunes , dans des lycées comme dans des écoles primaires ou des collèges , vont continuer a se faire lyncher quotidiennement dans leur coin et dans la complaisance générale .
    Jusqu’au prochain qui craquera ( par vengeance ou en se suicidant ) et ça repartira pour un tour .
    Mais rassurez vous , je suis sure que le gouvernement va diffuser un spot tv de 10 secondes entre une pub pour les supermarchés Auchan et une pub pour le nouvel IPod pour dire que le harcèlement c’est pas bien .
    Tout va bien , elle est pas belle la vie ?

    En tout cas je trouve que c’est un très bel article qui exprime complétement ce que je pense de cette affaire .

  8. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Christine, votre prose est le reflet exact de ma pensée. Et depuis ce drame je ne cesse de penser à ce garçon, qui a eu le réflexe de se venger plutôt que de se suicider…. Et maintenant je crains pour lui encore. Car il va se retrouver en maison de redressement ou prison, en compagnie de véritables délinquants, les mêmes méchants qu’il a voulu punir. Alors, un autre martyre va commencer pour lui.

    Comment l’aider ? Et il est insupportable de penser que les harceleurs sont dans le clan des victimes et se réjouissent intérieurement du sort réservé à leur ex-proie. Le proviseur est considéré comme un héros mais je voudrais lui dire qu’il aurait dû mieux surveiller le comportement des élèves sous sa surveillance. Il aurait évité qu’un jeune soit harcelé par des criminels en herbe – car les vrais criminels ce sont eux – et que sa vie soit ruinée.

      1. Olivia BlancheOlivia Blanche

        Le père est un notable de la ville. On pourrait peut-être lui écrire ? Savoir que des citoyens ne les accablent pas les aiderait psycologiquement. Et puisque des hystériques écrivent à Abelsam pourquoi nous priverions-nous d’envoyer des mots de compréhension à ce jeune afin qu’il ne déprime pas et ne finisse pas par se pendre en prison ?

        Je n’ai pas noté le nom du père mais je pense, Christine, que vous êtes plus qualifiée pour le savoir.

        Dans l’attente et l’espoir de votre réponse à ce sujet. Merci à l’avance.

        1. Christine TasinChristine Tasin Post author

          si quelqu’un connaît le nom du père,, merci de me l’envoyer sur ma messagerie et on fera une lettre collective à lui envoyer

          1. Olivia BlancheOlivia Blanche

            Suite à votre suggestion, je fais des recherches via Google. J’ai trouvé ceci sans que le nom des parents soit mentionné. Je vous l’envoie pour info.

            « Fusillade dans un lycée de Grasse: Les parents de Killian avaient demandé l’avis d’un psychiatre
            ENQUETE Selon l’expert, « il n’y avait aucune raison de s’inquiéter », indique l’avocat du tireur présumé…

            Publié le 20.03.2017 à 17:12
            Mis à jour le 20.03.2017 à 17:49

            Le profil psychologique de Killian, l’adolescent de 16 ans qui a blessé cinq personnes jeudi dernier dans un lycée de Grasse, pose toujours question. Quatre jours après les faits, son avocat révèle que ses parents avaient demandé l’avis d’un psychiatre, selon qui le jeune homme « était tout à fait normal ».
            « Ils se sont inquiétés d’une certaine propension de Killian à avoir un attrait pour les armes ou les films d’action et donc, comme tout parent responsable, ils ont fait appel à un médecin psychiatre qui a indiqué qu’il n’y avait aucune raison de s’inquiéter », a indiqué Me Michel Valiergue, lundi.
            >> A lire aussi : Le suspect de la fusillade de Grasse et son complice présumé mis en examen

            « Son appréciation n’a pas été conforme »
            Le lycéen, mis en examen samedi pour tentatives d’homicides et incarcéré, semblait pourtant s’intéresser à de nombreuses images morbides, dont certaines de la tuerie de Columbine aux Etats-Unis, qu’il avait pris soin de partager sur les réseaux sociaux.
            « Je me ferai une obligation de solliciter l’audition de cet expert [le psychiatre] par le magistrat instructeur, a expliqué l’avocat. La réalité est là, son appréciation n’a pas été conforme à la réalité du cas de Killian. » En garde à vue, un expert psychiatre avait aussi conclu à l’absence de troubles mentaux chez le jeune homme qui a rapidement reconnu être l’auteur de la fusillade.
            « Rien ne le prédestinait à faire ça »
            Selon Me Michel Valiergue, la famille de Killian est « totalement effondrée ». « Ils se posent énormément de questions. Ce qu’ils ne comprennent pas, c’est le passage à l’acte », a également précisé l’avocat.
            Ce lundi matin, un des camarades de classe de Killian, interrogé par 20 Minutes, expliquait que « rien ne le prédestinait à faire ça ». « On n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi c’est arrivé », a expliqué Hugo, 16 ans, élève en première L.
            >> A lire aussi : «J’ai l’impression que ça peut se repasser à n’importe quel moment», raconte une élève de lycée de Grasse de retour en cours lundi
            Le tireur présumé « est décrit comme sans signe avant-coureur », a aussi réagi le recteur de l’académie de Nice Emmanuel Ethis. « Autant, pour d’autres, il y avait des choses qui nous inquiétaient, mais pas pour lui. Là, il n’y avait aucun signal. On est abasourdis », a commenté de son côté Isabelle Martimort, la conseillère principale d’éducation du lycée.
            MOTS-CLÉS : fusillade, Grasse

          2. Nagau06

            C’est ce qu’on appelle une bombe à retardement….quand on est ado on peut être fasciné par tout un tas de chose qui peuvent choquer les adultes…Par contre, je me pose la question justement des vidéos et des images morbides accessible en public sur fb. Tout le monde pouvait donc y avoir accès. Ne serait-ce pas une manière détournée pour faire comprendre à ses harceleurs un message. « Regardez je suis un fou, je suis dangereux…lâchez moi » . Là où il a un masque de clown… »faites gaffe je suis un killer » comme un jeu de rôle pour se dire qu’il est courageux et fort qu’il peut arriver à faire cesser tout ça.

        2. angora

          et le jour de son procès aller très nombreux le soutenir et condamner le harcèlement scolaire.
          sur ce dernier point il peut y avoir beaucoup de soutiens car les gens sont nombreux à découvrir l’ampleur du phénomène.

  9. Jean marc

    il ce serait suicider, il aurait eux beaucoup d’amis et d’amies larmoyant dans une marche blanche,avec beaucoup de bougies et des fleurs pleins le trottoir, nous vivons vraiment dans un monde dégueulasse.

  10. aux Armes!!!

    il y a bien sur l’histoire de ce pauvre jeune homme qui va prendre au moins 10 ans en assise mais pas que…souvenez vous il me semble que c’etait en été du coté de Nimes…un couple excedé a bout de nerf a cause d’un groupe qui batiffolait avec leurs bagnole musique a fond tous les soirs…un beau jours l’homme a bout de nerf est sorti avec son fusil de chasse (humm un beau calibre 12) et les a poursuivi en esayant de les chopper…
    un petit reportage de france 2 plus tard et les perturbateurs devenaient de gentilles souris qui ne faisaient rien de mal….

Comments are closed.