Macron a sali Alexandre Dumas et l’édit de Villers-Cotterets


Macron a sali Alexandre Dumas et l’édit de Villers-Cotterets

Illustration. Ce selfie est intéressant, c’est la France de Macron qui se prend en photo avec lui. Casquette, écouteurs, regard dur… Une forme d’autisme, d’individualisme, d’absence d’humanité, absence de racines, de culture… C’est la France dont rêvent Macron, Juncker et les élites du Siècle ou de Bilderberg.

D’ailleurs, Macron veut aider Mohammed et Walid à les débarrasser du FN à Villers-Cotterêts.

Aux anges, le Macro-con, quand le jeune Walid, à Villers-Côtteret, fief du FN, vient lui dire : « débarrassez-vous du FN ». A Villers-Cotterêts, en France ? Les deux sans doute…

Attendri, ravi, aux petits soins, sous l’oeil pétillant des journalistes qui enregistrent ce moment historique, le candidat de Soros échange de longues minutes avec Walid… avant d’aller dégueuler sur la France, Alexandre Dumas et l’édit de Villers-Cotterêts.

Ce type salit tout ce qu’il touche. C’est effarant.

Emmanuel Macron à Villers-Cotterêts (02)

Ecoutez-le, ce sale type, pérorer aux pieds de la statue d’Alexandre Dumas qu’il ose prendre comme symbole de diversité et de reconnaissance du multiculturalisme.  Inculte et salaud il salit Alexandre Dumas qui, quelle que soit sa couleur ( et il n’était pas aussi noir que la statue le donne à voir,  fils de mulâtre et d’une femme blanche il était métis quarteron…. (1))

            Statue                                                   Portrait 

était un authentique Français, amoureux de sa langue, de sa culture…

Alexandre Dumas, fils d’un Français général de Bonaparte.. Deux patriotes attachés à leur patrie. Aucun des deux ne peut être utilisé par Macron le mondialiste.

Alexandre Dumas, enfant, lisait la mythologie gréco-romaine, la Bible, Robinson Crusoë, aimait les mots, ensuite il tomba amoureux fou de l’histoire de France ( ah ! les 3 Mousquetaires…), du théâtre, de la langue française, de notre patrimoine…  Rien de tout cela n’a quoi que ce soit à voir avec Macron, bien évidemment.

Quant à l’ordonnance de Villers-Cotterêts, en 1539…  François Premier l’a promulguée afin que le français soit la seule et unique langue du royaume, dans ses actes privés et publics. Comment l’héritier de Hollande, Macron, ose-t-il seulement mettre un pied à Villers-Cotterêts ? Macron qui fait ses discours en anglais en Allemagne, Macron qui crache sur le passé, la culture et l’art français. Macron héritier de Hollande dont les préfets veulent interdire la directive Molière, Macron pro-UE qui veut  interdire la directive Molière…. Trahison complète.

(1) On lira avec intérêt l’histoire de la statue d’Alexandre Dumas à Villers-Cotterêts, détruire pour la fondre par les Allemands pendant la seconde guerre mondiale et refaite en 2002  ici :

http://villerscotterets.over-blog.com/article-224-histoire-de-la-statue-alexandre-dumas-de-villers-cotterets-122102580.html

 




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


8 thoughts on “Macron a sali Alexandre Dumas et l’édit de Villers-Cotterets

  1. Christian Jour

    Ce mec est pourri, jusqu’à la moelle. Il sali et détruit tout se qu’il touche. Comment peut on soutenir un salaud comme ça. Certaine personne manque d’intelligence car avec un minimum de lucidité et de réflexion ce mec serait envoyer aux oubliettes.

  2. angora

    et sa vieille nana était prof de français.dans un établissement catholique en plus(la Providence )à Amiens.

  3. Claude LaurentClaude Laurent

    Macron en terrain conquis…ainsi Frank Briffaut nous expliquait, hier, que le service d’organisation Macrhypocrite n’avait même pas pris la peine, ni la politesse, d’avertir la mairie.
    Ainsi il voulut entrer en voiture, dans le domaine communal du château. Il en fut pour ses frais et obligé d’y aller à pied et à l’extérieur.
    En effet, Frank nous rappela que le bâtiment est en réfection, des chutes de pierre et autres matériaux menacent la sécurité des visiteurs.
    Le futur sous-préfet de Merkel dut donc marcher dans les débris de verre de la cour pour se rendre compte que l’art existe en France.!
    La suite de la visite se déroula à Reims…une insulte à Clovis!

  4. cris

    mon dieu,mais comment a t on pu en arriver là ? cette baudruche de macron risque de prendre une grosse claque derriere la nuque au soir du 1er tour.les merdias sont en train de degouter les electeurs avec ce clown..quant aux cons ça ose tout ; c est meme a ça qu on les reconnait.

  5. Xtemps

    Je vois que la peste ticide Macron continue d’empester la culture française, traditions et sa haine du vrai français et de la France.
    Il aime une France sans son histoire et les vrais français en moins, la France pour les autres quoi.
    L’ethnocide multiculturel cosmopolite et le métissage raciste, le génocide civilisationnel de la civilisation Occidental préféré pour Macron et autres escrocs imposteurs antidémocrates.

  6. frejusien

    Donc, son équipe, n’a pas averti la mairie, sans doute par orgueil et mépris vis à vis d’une mairie FN,
    mais que cette équipe ne se soit même pas renseignée au sujet de la réfection du château, donne une petite idée de la gestion que pourrait subir la France avec un minus entouré de minus,
    aucune organisation, aucune anticipation,macron , c’est de l’instantané, de l’impulsif pur jus, l’homme de paille de la finance, malheur à nous s’il venait à passer !!

  7. hathoriti

    Je me pose des questions…Ce trouduc (macron) a dit, il y a 2 ans que ce qu’il manquait à la tête de la France,c’était le roi !!! Il a même ajouté que le peuple de France n’a jamais voulu la mort du roi ! Imaginez ma surprise ! A l’époque, j’avais pensé qu’il allait se faire virer du P.S . Eh bien, non ! Tout a baigné, pas de problème ! Puis, voilà quelques semaines, le v’là à St Denis , soi disant pour aller se recueillir sur les restes et devant les tombeaux des rois de France ! Etrange, non ? Et maintenant, je lis qu’il s’est rendu à Reims ? Dans la cathédrale du Sacre ? Il se prend peut-être pour le roi de France ??? Ma doué ! Si ce fumier parvient à se faire « couronner » , moi, je me fais trotkyste ! Vous ne trouvez pas bizarre tout ça, Christine ? Quant au cher Alexandre Dumas, il a toujours été l’un de mes écrivains préférés, je le lisais quand j’étais ado (12/13 ans) dans les livres anciens de la collection de 1882 de mon arrière grand père !

Comments are closed.