Inique condamnation du restaurateur du Cénacle, le CCIF jubile, pas pour longtemps !


Inique condamnation du restaurateur du Cénacle, le CCIF jubile, pas pour longtemps !

Pour avoir soi-disant refusé de servir deux voilées vraisemblablement en service commandé, le patron du Cénacle a écopé de 5000 euros d’amende dont 2000 avec sursis, de 1000 euros de dommages et intérêts à celle des deux plaignantes qui s’était constitué partie civile (la copine du CCIF ? ), de 1000 euros au titre de frais d’avocat  pour chacune des deux plaignantes et d’autant pour le CCIF plus un euro symbolique au dit CCIF.

On espère que le restaurateur fera appel et qu’il se débarrassera entretemps de l’une de ses avocates qui a osé déclarer que « c’était une décision modérée »…

La condamnation est d’autant plus scandaleuse qu’il n’y a pas eu discrimination et refus de service puisque la video-preuve amenée par les plaignantes au tribunal montre clairement qu’on leur avait servi de l’eau dans leurs verres et qu’elles avaient des amuse-gueule. Elles ont vraisemblablement provoqué le pauvre restaurateur, le poussant à sortir de ses gonds.

Cette affaire rappelle tout à fait la condamnation de Fanny Truchelut en première instance comme en appel pour avoir simplement demandé à deux voilées de se dévoiler dans les parties communes du gîte par respect pour les convictions des autres clients…

Un commerçant, en France, n’a donc pas droit à l’éthique, et doit accepter de voir les clients  attachés à l’égalité hommes-femmes de son restaurant quitter ce dernier à cause de la présence de voilées… Il a donc le choix entre la faillite ou la condamnation qui peut le réduire à la faillite… Et imaginer que nos restaurants puissent ne plus servir que du porc, est-ce réalisable ?

On relèvera l’attitude du CCIF, qui doit impérativement être dénoncé par les politiques, qui doivent demander sa dissolution, parce qu’il ne respecte ni la Constitution, ni la République, outre ses aspirations à voir la France devenir musulmane comme l’a confessé un jour son porte-parole Marwan Muhammad.

On commencera par l’article paru sur leur site le 17 février dernier, après le procès.

Le CCIF pleurait à chaudes larmes parce que le procureur avait osé demander si les plaignantes n’étaient pas là pour un testing…

Si heureusement une condamnation a été requise à l’encontre du restaurateur du Cénacle, un profond malaise a parcouru la salle d’audience au moment du prononcé des réquisitions

Alors que le restaurateur n’a même pas jugé utile pour la seconde fois consécutive de se présenter à l’audience, c’est la victime, seule, qui a dû affronter un réquisitoire odieux,  sous-tendant la réalisation d’un testing alors que la victime l’a récusé.

http://www.islamophobie.net/articles/2017/02/17/profond-malaise-au-proces-du-cenacle

Et tout le reste de l’article est du même tabac, victimaire, pleurnichard, rappelant la technique éprouvée du CCIF et ses copains pour islamiser la France en faisant pleurer dans les chaumières sur des maux imaginaires, ô combien ! Nous savons fort bien que seuls les musulmans sont protégés dans notre pays par les politiques et les droidelhommistes et que le CCIF appelle acte anti-musulman des choses plus qu’anecdotiques, avec une absolue mauvaise foi, c’est le nouvel obs qui le dit :

Hélas, le CCIF joue avec les chiffres et les mots

Seulement, pour ce faire, encore faudrait-il que les interlocuteurs n’emploient pas un double langage. Et force est de constater en décortiquant un peu le discours proposé par le CCIF que son respect de la République et de la laïcité comprend des arrangements pour le moins dérangeants.

Le Collectif propose chaque année un rapport dans lequel il recense notamment les actes islamophobes. Un chiffre sur lequel communique Marwan Muhammad, qui évoque 298 pour la seule année 2011. Mais l’examen précis de ces actes amène quelques interrogations.

Par esprit de concision, contentons-nous du premier semestre 2011, qui compte 159 actes soit un peu plus de la moitié pour l’ensemble de l’année. Sur ces 159 actes, on en relève 101 (soit 63 %) qui ont trait au port du voile.

Et sur ces 101 actes, seulement 25 sont couplés avec des actes clairement anti-musulmans, avec insultes et/ou violences. Autrement dit 75% des actes évoquant le voile, jugés par le CCIF « islamophobes », ne relèvent pas d’une discrimination évidente ou d’une violence faite en raison de la religion. Ainsi, on note cette plainte en février 2011 :

« A Halluin (59), Une conseillère de l’ANPE avise une jeune femme qui vient de s’inscrire qu’elle doit mentionner son port du voile, et lui demande si elle le retirera dans le cadre du travail. »

Sachant que l’employée du Pôle emploi tente de lui trouver une place, n’est-elle pas en droit de lui demander si la jeune femme est prête à retirer le voile, ne serait-ce que parce que certains établissements obligent dans leur règlement intérieur la neutralité, comme dans la crèche qui a tant fait parler d’elle Baby Loup ? En quoi la question de conseillère relève-t-elle d’une « discrimination » ou d’un rejet envers l’identité musulmane ?

Réduire l’islamophobie au voile et à la burqa : dommage

Par ailleurs, on peut s’étonner que 63% des cas répertoriés fassent référence au voile : les discriminations envers l’islam se résumeraient-elles au voile islamique, qui n’est faut-il le rappeler, pas un précepte religieux, n’en déplaise à ceux qui sur interprètent un texte datant du VIIème siècle ?

On trouve aussi parmi le recensement, des plaintes pour le moins étranges, comme cette déclaration que fit Michel Onfray à RMC (seulement nommé comme « écrivain français » dans le rapport) :

« C’est l’Islam qui est un problème, pas la burqa ».

Étonnant de le relever comme un acte « islamophobe » quand Marwan Muhammad prétend qu’il exclut de cette définition la contestation ou la critique de l’islam. D’autant plus étonnant que Onfray ne s’attaque pas qu’à l’islam mais remet en cause TOUTES les religions.

Assimilation abusive des simples critiques à de l’islamophobie

De la même manière, le rapport conteste une vision de l’analyse de l’Arabie Saoudite, proposée par les Editions Nathan dans son ouvrage « comprendre le monde », dans lequel il est écrit :

« Dans ce royaume islamique, la charia règle le moindre détail de la vie familiale et sociale. Les femmes vivent séparées des hommes à la maison, à l’école et au travail. Voilées de la tête aux pieds, elles n’ont pas la moindre liberté et peuvent être condamnées à mort en cas de désobéissance. »

Même si le propos manque quelque peu de nuances, le CCIF contesterait-il cette vision de la société, vue par l’Arabie Saoudite ? En viendrait-il à affirmer que le droit des femmes y est parfaitement respecté ? Et quid de la promesse de laisser critiquer l’islam si l’on vient de qualifier d’ « islamophobe » un ouvrage qui vient critiquer le rôle de la femme dans la société saoudienne ?

D’autres actes sont assez délirants comme cette organisation d’un kiss-in homo par des Identitaires (sic), qui est organisé devant une mosquée, comme il en est organisé devant des églises, et qui est répertorié parmi les actes islamophobes, quand il n’est qu’une contestation critique d’une vision religieuse, s’apparentant au mieux au blasphème ?

Alors, les larmes de crocodile imaginées par Marwan Muhammad et le récit qu’il en fait… On s’en torche le derrière.

Alors qu’une des victimes est en pleurs, son amie essaie de la réconforter : « rassures-toi, tout va bien se passer » ; « je suis vraiment pas bien » répond son amie ;  « je sais que c’est dur » dit-elle. Selon la procureure, cela serait un élément de preuve manifeste qu’elles avaient « prévu le coup » car il fallait entendre « on savait que ça allait être dur, mais t’inquiète pas c’est bientôt fini ».

L’affirmation a soulevé une forte indignation chez les avocats de la partie civile et ​le public. Elle est éprouvante parce que non seulement elle alimente la théorie du complotisme​ mais surtout elle fait peser une suspicion sur la parole de la victime. Une suspicion un peu trop régulièrement constatée ces deux dernières années lorsque la victime est de confession musulmane.​

  • La P​rocureure a également argué la thèse du testing en expliquant que la victime avait été très rapidement prise en charge par le service juridique du CCIF, et qu’une juriste l’avait accompagnée pour déposer plainte.

Muhammad a vitupéré, protesté, s’attendant à voir ses protégées – et lui-même- déboutées de leur plainte et voilà que les juges ont condamné le restaurateur…

Ne se sentant plus de joie, Muhammad ouvre un large bec et laisse tomber sa haine :

Avec une sacrée faute commise par le sinistre Muhammad…  « agissements islamophobes« 

Faute que l’on retrouve – quelle surprise ! – dans le compte-rendu de Al Kanz :

Islamophobie : condamnation du restaurateur du Cénacle

L’affaire fit grand bruit pendant l’été 2016. Jean-Baptiste Debreux, patron du restaurant le Cénacle situé à Tremblay-en-France en Ile-de-France, fut accusé d’avoir tenu des propos islamophobes à l’encontre de deux clientes musulmanes. Après un vif échange, le restaurateur refoula les jeunes femmes, comme l’attesta alors une vidéo mise en ligne peu après l’incident.

http://www.al-kanz.org/2017/03/16/islamophobie-restaurant-cenacle/

En effet Al-Kanz comme Muhammad mentent, délibérément et sciemment. Le patron du Cénacle n’a pas été condamné pour islamophobie, pour deux bonnes raisons. 

La première est que l’islamophobie n’est pas, quoi qu’ils fassent et disent, un délit, mais une opinion. Aucune loi française ne peut interdire de penser et de dire du mal de l’islam, qui est une doctrine et non une race ou une personne.

La seconde est que le restaurateur a été condamné pour simple discrimination, rien d’autre. Nulle islamophobie là-dedans.

Marwann Muhammad a décidé, tout seul dans son coin que l’islamophobie serait un délit en France et que la meilleure façon d’y arriver était de considérer l’islamophobie comme un racisme et de persécuter à ce titre les islamophobes, afin d’obliger chacun à se défendre de toute islamophobie… Afin d’obliger chacun à peu à peu accepter la dictature islamique et le délit de blasphème.

Ce n’est pas encore pour demain, Marwan Muhammad, on est quelques millions en France à rester fidèles à nos idéaux de 1789 et à être prêts à mourir pour la liberté d’expression.

On est quelques millions à dire Je suis islamophobe et j’en suis fier (e) comme je le fais régulièrement.

On est quelques millions à vous dire, Marwan Muhammad, qu’on vous emmerde et que vous ne gagnerez pas, vous ne réaliserez pas votre rêve de voir la France islamisée, la France soumise aux lois de votre prophète assassin. Savourez votre minable petite victoire sur le restaurateur du Cénacle, c’est le début de la fin pour les fossoyeurs de la liberté d’expression au nom de la charia. De plus en plus nombreux, les Français ouvrent les yeux et voient clair. Avec vos plaintes et agissements, vous participez au djihad contre nous, contre la France et contre nos valeurs. Tant pis pour vous.




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


22 thoughts on “Inique condamnation du restaurateur du Cénacle, le CCIF jubile, pas pour longtemps !

  1. angora

    ça prouve une fois de plus que le citoyen seul ne peut rien faire et ne doit rien faire car il se met en infraction et ça se retourne contre lui.au bénéfice de son adversaire. QUI EMPOCHE BONBON…….
    fanny truchelut? qui a demandé …..par respect pour les autres clients du gite…..ils étaient ou lors du procés? absents! pendant l’enquete ils ont dit « avoir entendu des éclats de voix » mettant dos à dos les 2 protagonistes.
    merci pour la solidarité.
    et allez voir à Cannes et meme à Paris dans les lieux très touristiques: les hôtels de luxe et les grands restos les acceptent bien et ça ne choque personne.
    en fait ce qui m’agace et en exaspère beaucoup c’est que cet accoutrement est le fait de gens qui sont désormais français et qu’il y en a de + en + .
    si c’était des personnes de passage , ça ne me generait pas.
    et on revient toujours à l’octroi de la nationalité française à des gens qui n’ont pas vocation à rester ici. IL EST LA LE PROBLEME!!!!!!!!!
    meme chose pour la plage.

  2. john john

    le CCIF est en service commandé au profit des frères musulmans comme L’UOIF et le CFCM.
    Il faut dissoudre ces vitrines des frères musulmans avant qu’ils ne nous détruisent.
    NB:george soros finance le CCIF;

    1. Ilona

      Georges Soros finance tout ce qu’il peut. C’est un terroriste très dangereux même s’il est en costume -cravate et sans armes.

  3. NICOLAS F.

    Merci,chère Christine d’avoir eu le courage d’analyser ce jugement et mis en situation l’attitude répréhensible du CCIF dans cette affaire. Ce collectif de vampires est visiblement (ils ne se cachent même plus)assoiffé du sang des citoyens français.
    Votre raisonnement est comme il se doit et comme à l’acoutumé impeccable .
    Il est temps de mettre cet organisme en observation et de dénoncer leurs abus de justice L’abus de justice étant une infraction en soi à la bonne marche de la justice et une relation apaisée entre la justice et le justiciable.
    Ces sbires du CCIF veulent en toutes occasions faire du prosélytisme à partir de leurs officines pour un islam radical.
    Qu’attend-t-on pour déclarer ces provocations ,ces appels à la haine .
    Ces ont des hors la loi qui jouent au gendarmes et au voleur en s’étant autoproclamés justiciers de la République.
    Du fond de leur trou,ils s’imaginent tirer les ficelles d’une imaginaire rébellion islamiste alors qu’ils ne sont que les exécuteurs des basses oeuvres de l’islam en France.
    De toute manière ils perdent leur temps car la démocratie est française et malgré tous ces coups bas (la France en a vu d’autres) la démocratie vaincra.Comme toujours et pour toujours.
    Des milliers de voix de plus pour Marine grâce à votre infâme propagande islamiste,petits messieurs du CCIF .Bien joué.

  4. Fomalo

    Est-ce qu’un « réglement intérieur » (pour consommer boissons, repas, spectacles) dans le cadre d’un club exigeant une cotisation annuelle de ses membres, ne serait pas la solution (finalement, tous les clubs sont discriminatoires, non, que ce soit par le montant à payer ou le seuil élevé de solvabilité de ses membres?) pour les petits établissements genre Le Cénacle -rien que le nom doit défriser les frères musulmans – les petits restaurants, les petites salles de spectacle etc… Un panneau apposé à l’entrée ( club des mangeurs de cochon, club de la tripaille, club de la saucisse et du jambon, confrérie des buveurs de pinard..etc..) pourrait servir en exclusivité ces produits, et à titre dérogatoire pour les non-membres, un tarif spécial,(mais alors vraiment EXORBITANT!) et dans un espace réduit et de préférence bruyant,près du petit parking et de ses vapeurs d’essence, espace « réservé aux non-membres », pour de l’eau du sirop ou de la limonade? C’est sûr que ça pourrait faire fuir les embâchées. Je suggère de plus des caméras partout, et la présence régulière de quelques chasseurs avec leurs fusils, s’enquérant régulièrement à voix haute du pourquoi de la présence de personnel attablé.. au lieu de faire son travail. Et beaucoup d’hommes munis de téléphones portables photographiques. Finalement, quand on essaie de se faire servir de l’eau ou un café chez les « gays »de certaines rues du 4è ou du 11ème à Paris, le barman « n’entend pas ». Aux grands maux, les grands remèdes: bien payants.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      je pense que ce serait trop compliqué pour la plupart des restaurateurs qui vivent déjà acrobatiquement on ne peut pas leur demander de se compliquer la vie à ce point.. Mais je pense que, sans dire un mot de travers, on peut dissuader les voilées de fréquenter assidument un commerce où trônent pubs pour le vin, pubs pour le cochon etc.

      1. zenoviev

        …. je rajoutais à ça
        DANS LE SERVICE UNE FROIDEUR QUI LEUR FAIT GELER LE SANG DANS LES VEINES et MET LA NOURRITURE A TRAVERS DANS LEUR GORGE!

  5. hathoriti

    Mais c’est leur façon de faire : chialer, se plaindre, menacer d’appeler la police (j’en sais que chose !) Et comme les minables gouvernement les protègent…voyez où ça mène ! Quant au marwan muhammad, qu’il continue, qu’il continue ! Les français ouvrent les yeux et détestent l’islam de plus en plus! Les français, héritiers d’une civilisation brillante, millénaire, ne se vêtiront jamais comme les contemporains d’un assassin mégalo du fin fond du désert…ça va pas, non ? Vous imaginez Cyrano ou Pierre Cassen en chemise de nuit, choux fleur en tête et barbe au menton ? Ou Christine en Belphégor avec son sac poubelle ? Non, mais , oh ! Oui, on emmerde le marwan, et oui, les français sont islamophobes, c’est leur droit, ils ne veulent pas mourir et voir mourir leur pays ! Et puis, qué blasphème ? On ne blasphème pas puisqu’on ne croit pas en allah et au momo et surtout, qu’on s’en fout ! Eh, marwan muhammad, ta charia et garde robe débiles, tu les mets dans ta valise et tu dégages !

  6. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Merci Christine pour cet article très complet.

    Le tribunal de Bobigny ?

    Les Français commencent à savoir ce qu’il faut en penser.

  7. Andrea

    Marwan on est islamophobes et on t’emmerde, la France ne sera jamais musulmane car on est chez nous et on te merde et on te re-merde.

  8. Reader

    Moi je dis à tous ces socialistes que je vois le vendredi et samedi soir s’attrouper devant les pubs, les cafés de ma grand ville de région de l’ouest, s’abreuver dans la JOIE de bien profiter car sans doute ne pourront-ils plus grâce à leur votes pour des « ON  » ils ne se convertissent pas, mais acceptent la PARTITION nouvel édit de Nantes, petit à petit ces quartiers piétonnes où il est bon de vivre dans la joie sont grignoté…

    1. durandurand

      Bonjour comme vous le faîtes remarquer ,nos salopards de traîtres d’élu(e)s acceptent en silence la partition du Territoire et dire qu(il y a encore des cons de Français(e)s qui vont encore voter pour les même qui les enculent depuis plus de 40 ans .et il y a vraiment des Français’e)s de souche retraité(e)s ou travaillant qui sont sont carrément abruti , lobotomisé qui souhaite la victoire du mache cron . Faut être con , aveugle et sourd pour donner sa voix à tous ces corrompus et traîtres qui se présentent à la magistrature suprême .

  9. Philiberte

    Mettre du porc dans tous les plats? sous n’importe quelle forme: rôti, côtelettes, gélatine……

  10. didier Labaune

    La vérité est simple et terrible : il existe un complot pour vider la France des français de souche et de leur civilisation chrétienne …Cela passe par l’élimination de tous les commerces de bouche qui ne sont pas halal …Ce restaurateur en est victime …

    A Saint-Denis par exemple, il n’y a plus de boucher « traditionnel » depuis quelques semaines. Le dernier a baissé les bras. La dernière pâtisserie confiserie  » bien de chez nous  » est quasiment devenue un musée où l’on vient se recueillir !!! Il existe même une association qui dans cette ville a établi une charte de qualité apposée sur les cafés qui accueillent des femmes!!! Le monde à l’envers ??? Non, le monde que vous aurez si vous ne vous battez pas !!!

  11. Philiberte

    Il y a une règle grammaticale qui dit que le masculin prévaut pour accorder noms et adjectifs. J’en ai ras-la cafetière de lire toutes ces parenthèses.

  12. Olivia BlancheOlivia Blanche

    C’est à pleurer ! Nous devrions faire savoir au restaurateur qu’il a le soutien des patriotes pour qu’il ne se sente pas seul.

    Il doit faire appel ! Lors d’un prochain procès, si nous échappons à Micron, il aurait des chances de n’être plus condamné !

  13. joseph P

    et il ose parader cet horrible individu qui espère avec l’aide spirituelle de son prophète nous contraindre à penser comme lui ! pauvre illuminé ! tous les patriotes condamnent ce jugement , ta religion va disparaitre quant tes pratiquants se rendront à l’évidence que leurs prières ne servent à rien ;qu’ils ne peuvent compter que sur eux mêmes , que le porc est une viande excellente que les agneaux égorgés dans la souffrance pour honorer un Dieu relève de l’absurde du fanatisme et de la cruauté alors ta religion ne sera plus que lambeaux et désespoir ! une religion qui s’appuie sur de tels concepts ne peut
    pas survivre dans un pays encore civilisé comme la France

  14. Amélie Poulain

    Ce qui est terrible, c’est qu’à tout moment, en étant innocent de toute infraction, on peut se retrouver accusé et mis en cause parce que certains ont estimé que c’était une « faute »…. et on n’hésite même pas à arranger les lois à sa façon pour condamner.
    Idem pour la soit-disant « islamophobie », même ambiance, je n’en dirai pas plus.

    On a laissé faire ce genre de comportements, on a banalisé, maintenant on en paie le prix.

    Je comprends mieux pourquoi l’URSS a pu rester sous l’emprise d’une dictature communiste pendant 70 ans, comment Hitler complètement délirant (et on le savait en plus) a pu commettre toutes ses folles exactions.

    Mais où est le Droit Français ? Où est la Justice ?

    J’estime que dans ce genre d’accusations les avocats ne devraient pas être eux-mêmes musulmans, cela devrait être interdit car dans le fond, on ne peut être « juge et partie ». Et c’est ce qui se passe le plus souvent.

  15. john john

    Bientôt, la charia sera appliquée si nous ne nous réveillons pas.
    Nous devons protester de toutes nos forces.Délà, dans certains pays occidentaux , sous la pression de l’organisation de la conférence islamique
    ( encore une structure de frères musulmans ) OCI, la critique de l’islam est dorénavant condamnée par les tribunaux.Les frères musulmans jubilent, mais le monde civilisé n’a pas encore dit son dernier mot.

Comments are closed.