Pour Cazeneuve aussi, parler français c’est discriminer


Pour Cazeneuve aussi, parler français c’est discriminer

Un Premier Ministre qui bafoue ouvertement la Constitution, qu’est-ce que c’est ?

Un traître.

Un Premier Ministre qui nie le principe constitutionnel qui veut que la langue utilisée en France soit  le français est un traître.

Cazeneuve s’étouffe de rage. La région IDF, avec à sa tête Pécresse, appuyée par les élus du FN, a voté la clause  Molière qui impose l’usage du français sur les marchés correspondant aux marchés publics.

Le Modem avait  lancé la première salve, Macron l’immigrationniste oblige. Il faut quand même qu’il en ait pour son argent, 80 investitures pour les législatives, ça mérite quelques petits efforts.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/03/10/le-modem-ne-veut-pas-que-lon-parle-francais-sur-les-chantiers-de-letat-pour-ne-pas-discriminer/

Et Cazeneuve ? Il veut quoi, Cazeneuve ?

Papa Cazeneuve a mal pour ses petits chéris qui refusent de parler la langue du colonisateur.

Papa Cazeneuve a peur de recevoir une fessée de Hollande qui a misé depuis quelques années sur la disparition du PS et la création d’un parti clairement mondialiste (baptisé « de progrès », alias, « en marche ».

Papa Cazeneuve a peur de voir le vote musulman se détourner de son poulain quelques semaines avant le 23 avril… L’abstention des musulmans serait un coup terrible, leurs 2 millions de bulletins avaient permis le vote calamiteux pour Hollande en 2012, leur abstention pourrait profiter à Marine… Panique à bord…

Alors qu’est-ce qui pousse Cazeneuve à bouger ses fesses sur ce sujet  ?

Tout cela… La haine de soi, la haine de la France et du français.

L’amour de l’autre, traduisez la préférence étrangère.

Mais, surtout, l’amour de la mondialisation, de la concurrence libre et non faussée, des travailleurs détachés, du Grand Remplacement.

Cazeneuve a le droit d’avoir ces options, ces idées…

Mais pas un Premier Ministre de la République.

Un Premier Ministre doit défendre, quoi qu’il en pense, la Constitution et la loi de son pays.

L’article 2 de notre Constitution :

« La langue de la République est le français.

L’emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.

L’hymne national est la Marseillaise.

La devise de la République est Liberté, Égalité, Fraternité.

Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. »

Il va falloir décidément ajouter un second préambule à notre constitution de 1958. Outre la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, il va falloir ajouter celle de 1793 :

Article 35. – Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

Note de Maxime 

Ils nous font le même coup que pour la laïcité : identifier la République à la sphère publique, à l’action de la puissance publique.
En revanche, la loi Toubon est d’application plus large et vise le droit privé, non le seul droit public.
Comme les contrats en question sont de droit privé comme de droit public, la question est réglée.
Cette clause Molière devrait être réputée incluse dans tous les contrats, compte tenu de l’article 1er, alinéa 2 de la loi Toubon, selon lequel la langue française « est la langue de l’enseignement, du travail, des échanges et des services publics ».
La clause ne fait qu’exprimer ce qui devrait être le droit existant même à défaut de clause expresse en ce sens.
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000005616341

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


15 thoughts on “Pour Cazeneuve aussi, parler français c’est discriminer

  1. Roland l'Alsacien

    OUI pour L’Article 35. à rajouter un second préambule à notre constitution de 1958.
    Voila ce qui est intelligent et qu’il faut faire absolument et rapidement parce que sa suffit avec tout ces traîtres politiques !

  2. Un Gaulois

    Merci pour ces rappels à la constitution bien utiles. Mais comment faire pour appliquer ou faire appliquer ces textes.

  3. durandurand

    Quand je vois la gueule d’hypocrite de cazenaze , j’ai soudain des envies d’aller le baffer et de l’obliger à relire notre constitution et à chaque hésitation de sa part lui mettre un bon coup de pied dans le fondement , merde alors il y en a marre de tous ces tartufes !

  4. Celtillos

    et si en plus on stipulait que pour avoir des papiers Francais, il faut impérativement parler, lire et écrire le Francais, cela aussi ca serait pas si mal….

  5. marre-du-PS

    Le Cazeneuve est un félon, c’est un vrai traître à la Nation. 🙂 Idem pour cette Hidalgo avec son « Made for sharing  » allègrement placardé sur un chef d’oeuvre du génie français, la Tour Eiffel. Si le peuple se soulève et mène l’insurrection …

  6. Amélie Poulain

    Et ils s’étonnent que la tension monte…. Se rendent-ils compte du mal qu’ils font à la France et aux français ? Jamais je n’aurais imaginé voir cela en France.

  7. Jean bart

    Nous serons débarrassés de ces raclures dans 40 jours. Il faudrait un passage en Haute Cour pour HOLLANDE, CAZENEUVE, BELKACEM, TAUBIRA, traîtres à la France.

  8. alainBis

    casemerde n’est qu’une grosse saloperie pro immigration et pro remplacement des français de souche, un petit politicard miteux issu de l’extrême gauche à la base, ne l’oublions pas…

  9. Cemoameme

    Ces propos parfois vulgaires, même violents devraient nous rappeler que les Français, s’ils sont les pères de la patrie de droits de l’homme, sont aussi, quand les circonstances le commande des révolutionnaires. Il suffit de se référer à l’histoire de notre Pays.
    Aujourd’hui, les circonstances favorables à une révolte s’accumulent et de là à basculer dans un régime révolutionnaire !!!…

  10. frejusien

    Si les personnes garantes de nos institutions, sont celles qui violent la loi allègrement, et tous les jours,
    A quoi servent les lois ???

    Si cazevide veut rester premier ministre, qu’il aille exercer au maroc, de fait il n’est plus premier de la république FRANCAISE

Comments are closed.