En Hongrie, des patrouilleurs frontaliers interdisent le franchissement de la frontière


En Hongrie, des patrouilleurs frontaliers interdisent le franchissement de la frontière

En Hongrie aussi, des patrouilleurs frontaliers ont été institués et Orban a aussi décidé que les migrants seraient en détention préventive dans l’attente de l’examen de leur demande d’asile dans des zones de transit.
http://www.leprogres.fr/france-monde/2017/03/07/en-hongrie-les-migrants-systematiquement-mis-en-detention

« Libé » caricature, naturellement, en parlant de prison, alors qu’il n’y a là aucune peine.
http://www.liberation.fr/planete/2017/03/07/la-hongrie-va-remettre-tous-les-migrants-en-prison_1554023

La prison a un caractère infamant que n’a pas la détention préventive.
Cela explique qu’on puisse interner administrativement une personne qui ne semble plus avoir toute sa tête pour éviter un passage à l’acte dangereux et ce, contre sa volonté et afin de la soigner.
De la même manière, nous pourrions enfermer ainsi les « radicalisés » plutôt que les assigner à résidence avec une large liberté de mouvement (le tueur de Nice aurait pu commettre ses crimes monstrueux même s’il avait été assigné à résidence, ce qu’il n’était pas, ayant réussi à passer entre les mailles du filet).

Il s’agit de protéger le peuple hongrois selon Orban, en raison du risque terroriste. Il n’hésite donc pas à lier migration et terrorisme, mais « Libé » ne parle pas de l’islam dans son article.

Orban n’avait pourtant pas tergiversé sur les raisons du refus d’accueillir des migrants :
1/ il considère que ce sont des migrants économiques ;
2/ au surplus, il ne veut pas de migrants musulmans car il a déclaré qu’il ne voulait pas d’islam dans son pays.
http://www.europe1.fr/international/pour-orban-lislam-fixe-les-regles-dun-autre-monde-2530839




Maxime

Mon avatar est Justinien car c’est son Digeste qui synthétise le meilleur état du droit romain. Redécouvert au Moyen Age à Bologne, il a influencé le droit français dans bien des domaines, notamment le droit civil contenu principalement dans le Code civil actuel.


16 thoughts on “En Hongrie, des patrouilleurs frontaliers interdisent le franchissement de la frontière

  1. NICOLAS F.

    La méthode Orban est la plus simple donc la meilleure.
    Le vice président du Fn a dit ce matin chez bfm tv que la France était en situation de guerre civile ,qu’il n’y a plus d ‘ Etat dans ce pays.
    Et Bourdin n’avait rien à lui répondre d’autre que  » Marine a dit du mal de bfm tv  » ,c’est tout ce qui intéresse ce bonhomme sinistre.
    Pendant ce temps,2 à 3 millions de muz sont prêts à envahir l’Europe depuis la Turquie,et l’autre taré qui chiale parce que Marine « aurait dit du mal de bfm tv . »
    Mais où est passée l’intelligence dans ce pays?

  2. .templier.templier

    LES FRANÇAIS VUS PAR ISRAËL ou l’art de se foutre poliment de la gueule des français…..
    ( à lire, tellement vrai et si bien tourné en dérision… )
    C’est tellement plus beau dit ainsi que de nous traiter carrément de CONS

    > > ( APPLICABLE A TOUTE L’EUROPE OCCIDENTALE …)

    >

    >
    Excellente analyse, tellement réaliste, tellement évocatrice d’un état d’esprit désormais bien implanté dans la population. Résultat d’une longue période de perfusion et d’inoculation de lâcheté de couardise, de soumission, d’acceptation de l’inacceptable. Le Français forge le fer qui va le transpercer, il le sait, et il le fait . Il pense que si il y a révolution, elle sera menée par des excités qui paieront de leur vie, le prix de leur égarement. il pense que la population docile sera épargnée. Le malheur sera pour les autres … Beaucoup de Français ne savent plus que leur pays à été pendant de nombreuses decennies un modèle intellectuel remarquable, capable de forger une diplomatie internationale de tout premier ordre. Qui s’en souvient de nos jours…les anciens et encore …De toute façon nos gouvernements depuis un demi siècle, s’échinent à gommer tout ce qui pourrait être de nature à glorifier la nation et redonner de l’amour propre aux Français. La grande mode est à la flagellation en place publique la pleurnicherie, la repentance, l’excuse éternelle des fautes commises et le pardon de toutes les agressions qui représentent le prix à payer de cette lâche et pleutre attitude. Comme il est de bon ton de subir…alors subissons !…J.P Grumbert explique ça fort bien dans son article. Il serait grand temps pour nous de nous réveiller et de reprendre en main (les nôtres) l’avenir du pays de notre culture, de nos âmes; avant de sombrer tout à fait dans le néant.
    Respect aux français qui acceptent le terrorisme!
    Publié le 17 juillet 2016 par EuroCalifat
    Par Jean-Patrick Grumberg, journaliste israélien
    Le 15 novembre dernier, après l’attentat du Bataclan, le peuple français allumait des bougies, mais ne réclamait aucun compte à son gouvernement.Après l’attentat de Nice, le peuple français allume des bougies, et ne hurle pas sa rage : il a accepté, il s’est soumis au terrorisme et je respecte son choix.
    Je songe au petit livre de Stéphane Hessel, « Indignez-vous », qui s’était vendu à 3 millions d’exemplaires, avait été acclamé par une presse enthousiaste qui encourageait les Français à s’indigner, et je me demande pourquoi soudainement mes confrères, après le Bataclan, après les morts de Nice, alors qu’aucune indignation n’est plus légitime que la perte de la vie, appellent les Français à ne pas s’indigner contre la barbarie qui s’est abattue sur eux.
    Ils ont recommencé avec l’attentat de Nice : les Français déposent des fleurs, allument des bougies, se recueillent, mais personne ne proteste, personne ne crie sa douleur et sa rage, personne ne s’indigne, personne ne réclame des comptes.
    Oui, les Français ont choisi d’accepter le terrorisme, et je respecte leur choix.
    Après les attentats de Charlie Hebdo et de l’épicerie cacher, le Premier ministre Manuel Valls a déclaré à des étudiants, le 23 janvier 2015 : «Les jeunes Français doivent s’habituer à vivre durablement avec la menace d’attentats.»
    Les Français ont décidé de s’habituer. Ils ne sont pas descendus dans la rue manifester leur refus. Ils n’ont pas demandé à leur gouvernement qu’il assume ses fonctions régaliennes et les mette à l’abri des attentats. Je respecte leur décision.
    Je suis journaliste étranger, je ne vais pas faire comme mes confrères français.
    Je respecte les Français : ils ont choisi librement et démocratiquement un président. Il avait nommé une ministre de la justice, Christiane Taubira, qui laissait les jihadistes en liberté. Je respecte ce choix, il est d’une humanité que je n’ai pas : je pense plus aux victimes qu’au bien-être des terroristes.
    Les Français ont choisi le pacifisme et le laxisme vis-à-vis des islamistes. Ils ont choisi la réinsertion des jihadistes qui rentrent du combat en Syrie. Ils ont choisi de ne pas nommer l’ennemi, mais au contraire d’insulter ceux qui dénoncent l’islam. Je respecte leur choix.
    Ils ont décidé de laisser en liberté les musulmans radicaux fichés S pour ne pas les stigmatiser, tout en sachant que cela leur faisait courir un plus grand risque d’attentats terroristes. Je respecte cette décision.
    Ils ont interdit aux citoyens de porter des armes (l’inverse aurait évité une grande partie des 89 morts du Bataclan, car des citoyens armés auraient éliminé les tueurs), et ils ont décidé de ne pas retirer leurs armes aux dealers de drogue des banlieues, mi-dealers mi-islamistes, de ne pas désarmer les salafistes pour ne pas paraître islamophobes. Je respecte ce choix politique.
    J’ai le plus grand respect pour le courage du Premier ministre qui préfère exposer ses concitoyens à la mort pour ne pas froisser sa population musulmane, pour éviter d’emprisonner les radicaux. Il a le courage de le dire aux Français. Et les Français ont le courage de l’accepter.
    Les 129 morts et les 350 blessés du 13 novembre, les 84 morts et 200 blessés du 14 juillet sont le prix à payer lorsqu’on décide d’avoir cette tolérance vis à vis des jihadistes français, des salafistes français, des Frères musulmans français, et de l’islam de France. Se sacrifier pour montrer l’amour et la tolérance envers la diversité est admirable et je le respecte.
    Le gouvernement français a été démocratiquement élu, les Français vivent en démocratie, avec la liberté d’expression, de choix, de manifester leur mécontentement ou leur accord – et les Français savent mieux que personne descendre dans la rue lorsqu’ils ne sont pas d’accord.
    Les Français ne sont pas descendus dans la rue pour dénoncer le terrorisme, l’islam, l’islamisation, les attentats et les morts parce qu’ils sont tolérants, humanistes, accueillants.Quand ils ont manifesté Je Suis Charlie, ce n’était pas tout à fait vrai : ils n’ont jamais, comme Charlie, offensé en le caricaturant le prophète de l’islam. Au contraire, d’une humilité admirable, les Français ne prononcent jamais un mot déplacé contre Mahomet et Allah, même s’ils meurent en leur nom.
    Les Français ne sont pas descendus dans la rue pour questionner l’arrivée de centaines de milliers de migrants et réfugiés, infiltrés comme on l’a vu par des combattants de l’Etat islamique – en fait, ils n’étaient que 700 personnes à l’appel de Riposte laïque contre l’immigration. Voilà un peuple qui sait ouvrir les bras.
    Ce qui arrive, les attentats, est la conséquence de tout ce qui précède. Ce qui arrive, les morts, est le prix à payer de cette politique, et les Français ont librement choisi cette politique.
    Ils ont choisi les attentats et la mort – qui seront de plus en plus nombreux et ils le savent – pour ne pas heurter une communauté.Je respecte leur choix.
    Ils ont les attentats et les morts. Les déclarations du président, de la classe politique, des médias, montrent que la France a décidé, malgré ces attentats et ces morts, de ne pas nommer le coupable, de ne pas combattre les racines de cette violence : le coran qui appelle à tuer les infidèles.Voilà une preuve de tolérance. Quel sens du sacrifice pour ne pas froisser l’islam !
    Les Français ont choisi d’apaiser l’islam. Ils punissent les coupables, mais les peines sont courtes, trop courtes pour empêcher aux terroristes de recommencer.Les coupables des attentats de janvier 2015 étaient tous radicaux, tous récidivistes, tous dangereux, et tous en liberté. Un pays qui préfère laisser sa population se faire tuer à la cruauté de longues peines de prison pour les terroristes, je trouve cela admirable et je le respecte.
    Les Français ont décidé de laisser les radicaux, musulmans fichés S, libres d’aller et venir, de s’armer pourquoi pas, de préparer d’autres attentats – et il y a d’autres attentats.
    Qui suis-je pour critiquer les choix des Français ?
    Se sacrifier pour rester une terre d’accueil, quels que soient les dangers, montre un sens du renoncement exemplaire.
    Décider d’abandonner leur civilisation, leurs traditions, leurs racines, leur identité, leur culture, pour s’adapter à celles d’autres civilisations est un choix de vie vertueux. Nous Israéliens n’avons pas cette vertu : nous nous obstinons à refuser d’abandonner nos traditions, notre passé, notre culture, notre terre et nos racines comme le monde entier l’exige de nous.
    Je respecte leur décision de «s’habituer à vivre durablement avec la menace d’attentats». Et aux paroles s’ajoutent leurs actes : après les morts du 13 novembre, après les morts de Nice, les Français allument des bougies, ne protestent pas, ne hurlent pas, ne crient pas, ne se révoltent pas : ils acceptent et s’habituent. Ils refusent la haine. Quel peuple, quel sens du sacrifice !

    >

    LES FRANÇAIS VUS PAR ISRAËL
    >

  3. Leroux

    Toute l’erreur des peuples européens se trouve dans la première phrase de cet article : mettre en détention préventive dans l’attente de l’examen de leur demande d’asile…Autrement dit, on se s’en sortira jamais. Les populations visées seront toujours prêtes à encaisser de la détention préventive dans le cadre de l’examen de leur demande, qui aboutira toujours, à part quelques cas

    1. MaximeMaxime

      Pas tant que ça, apparemment. Il y a beaucoup de rejets, même en France. Il dépend dans un second temps du pouvoir exécutif d’expulser ceux qui n’ont pas de droit de séjour, et là c’est une autre affaire. Mais pas en Hongrie.

  4. Fallaci

    Mais si ! La remigration, c’est possible
    13 mars 2017 1 commentaire

    Pour la plupart des Français, la remigration paraît impossible : « Mais il est IMPOSSIBLE de les renvoyer chez eux ! »

    Cet argument ne tient pas et s’inscrit dans le fatalisme qui est le contraire de la politique.

    Rappelons que les Algériens ont expulsé 1 200 000 Français qui pourtant vivaient sur place depuis plusieurs générations et faisaient prospérer le pays, ce qu’il n’est plus en capacité de faire à présent. Les Algériens proposaient alors aux Pieds-Noirs de choisir entre « la valise ou le cercueil ».

    Aujourd’hui c’est l’Arabie Saoudite qui envisage d’expulser 5 millions de ressortissants étrangers : « Tous les citoyens qui aiment leur pays en seront ravis : on va discuter d’un projet d’expulsion de 5 millions d’étrangers. » 5 millions ! Ce projet gouvernemental précise encore : « Aucun peuple n’accepterait qu’il y ait des générations de personnes insaisissables qui changent la démographie, qui constituent de graves dangers et qui nous embêtent sur le plan sécuritaire et sur le plan de notre vie sociale. » Bien sûr ce projet officiel, initié par le gouvernement saoudien, ami et allié de la France, n’a rencontré aucun écho dans nos médias, mise à part la revue relativement confidentielle, le Courrier international du 9 mars 2017.

    D’autres exemples de reflux migratoires d’envergure jalonnent l’Histoire de façon plus ou moins violente. L’Arabie Saoudite évoque un projet négocié. Nous ne sommes plus dans l’alternative proposée par le FLN aux Pieds-Noirs. En France aussi la mise en œuvre d’un tel projet se ferait de façon concertée avec les pays d’origine.

    Le chantage à l’envoi d’émigrés, comme le fait la Turquie ou pire de ses propres ressortissants comme le fait le Maroc, est honteux et odieux. À la suite d’un désaccord sur la reconnaissance du Sahara occidental par l’Union européenne, le Maroc a MENACÉ celle-ci d’un « véritable risque de reprise des flux migratoires. » Ces pays sont incapables de gérer leur population qui devrait être une source de richesses. L’envoi massif de leurs ressortissants en surnombre est devenu une arme pour les pays du tiers-monde. Si ces pays agissent ainsi, c’est bien parce que cette population est pour l’Europe une menace et non pas une opportunité. Les Français ne croient absolument plus que l’immigration de masse soit « une chance pour la France » (notre illustration à la une : immigrés clandestins à Calais). Ce slogan lancé par les associations sponsorisées par le milliardaire Soros a fait long feu. Dans la réalité de leur vie quotidienne qui se dégrade chaque jour davantage, les Français ont bien compris que l’immigration est une malchance pour la France.

    Emmanuel Albach Grand rembarquementLes Britanniques ont voulu sortir de l’Europe pour sortir des quotas migratoires imposés par Bruxelles. Pour nos voisins, le Brexit est avant tout le rétablissement des frontières. Tous les peuples européens veulent sortir de l’Europe de Bruxelles à cause de cette immigration imposée. Jusqu’où ira-t-elle ? s’inquiètent les Européens. Ce qui se passe aux États-Unis reflète également le sentiment d’une overdose d’immigration. En Arabie Saoudite également, même si la presse n’en parle pas contrairement aux mesures du président américain Donald Trump. Ce que font le Royaume Uni, les États-Unis, l’Arabie Saoudite ou la Hongrie, la France doit pouvoir le faire, à travers la négociation bien sûr tout en s’efforçant de respecter la dignité humaine. Les rancœurs encore béantes doivent s’effacer face au destin de notre grand pays.

    Non seulement la remigration, c’est possible. Mais c’est la seule solution qui évitera les conflits violents qui se trament sur notre sol. Elle est donc également souhaitable.

    Georges Gourdin

    1. Lesage

      « Les algériens ont expulsé 1200000 de français » !
      Combien en a expulsé De Gaule?
      Voilà le résultat 50 ans après!

  5. jolly rodgers

    le seul président qui assure en Europe c’est Victor Orban , j’en parlé en plus a l’instant dans un autre commentaire . Orban c’est la mise en pratique c’est pas de la parlote . 1 Orban vaux milles Poutines !

  6. Roland l'Alsacien

    jolly rodgers Salut Esässer wie Gehts !
    tu a raison parce que qu’en j’étais en Hongrie quelques temps en arrière ils en parler déjà de ces solutions aux problèmes des européens ! et ils sont très accueillant et chaleureux les Hongroie et le Orban est très estimé par eux ! normal il fait son boulot pour le peuple Hongroie et leur pays et pas comme nos traîtres chez nous et surtout avec leurs goulache fait maison une vrai merveille !
    au fait tu savait que beaucoup d’Allemands émigre en Hongrie pour ne plus subir ces saloperies que Bruxelles et Strasbourg impose et qu’ont nous fait subir en France et à d’autres pays Européen ! jolly rodgers ont est entrain de ce réveiller dans beaucoup de pays ! salut du Elsässer und guter Owe Wünsche ich dir . Roland.

    1. jolly rodgers

      bonjour @rolland l’alsacien, j’espère que les pays d’ Europe ce réveilles ,car on atteins le point limite ! j’ai un couple d’amis qui vivent en ex Allemagne de l’est avec leurs 4 petites filles , ils sont parties là bas pour éviter que leur petites filles grandissent dans de tel conditions dus a l’immigration et malheureusement là bas c’est pareil et l’arrivé des migrants n’a rien arrangé! justement Rolland , ils aiment beaucoup l’alsace et pense que si ils reviennent en France un jour ils compte s’installer en alsace ( ils y’ont de la famille ) ! nous dans le sud est de la France on est maudits . la Hongrie j’irais peux etre y passer des vacances, pas y vivre car je ne veux pas abandonner mon pays la France et le laissé a l’ennemis . le plus dur c’est le manque de solidarité entre nous français, car en face ils sont soudé. désolé de te répondre si tard Rolland ,mais je n’ai pas le net a la maison donc si parfois je ne répond que le lendemain c’est normal. il faudra que je mettent le net un jour chez moi . bien a toi

  7. charvet

    bravo à la hongrie…c’est l’exemple à suivredns toute l’europe.
    c’est simple et logique

  8. frejusien

    il me semble qu’il vaudrait bien mieux les empêcher d’entrer,
    que de tracas pour gérer cette population, créer des camps, les nourrir, etc…
    et après, que de procédures en perspective….
    Fermer les frontières, ils finiront par comprendre qu’ils ne peuvent plus entrer…

    INFO : l’UE pénalise la France de 250 000 € par migrant refusé

    1. jolly rodgers

      250 000 eurs par migrant refusé !!!! si ça c’est pas du raquette et une visions dictatoriale de la part de l’UE , je veux bien me faire curé !

  9. Xtemps

    On se demande qui est le plus criminel, Behring Breivik ou nos dirigeants avec tous les attentats, les agressions, les violes, les insultes, la casse, l’Islam qui tue partout par milliers d’attentats dans le monde!, des millions de fois bien plus que le Breivik.
    Je ne suis pas pour les violences, le Breivik mérite la condamnation pour ses crimes, mais il est le seul qui est condamné, pas les escrocs fasciste aux pouvoirs, eux ils sont libres.
    Des criminels qui condamnent un criminel, n’a pas de sens.
    Et nos ordures aux pouvoirs eux, ils installent la meurtrière Islamique en Europe, qui tue déjà dans le monde depuis 1400 ans.
    Combien de mort, d’agression, de viole encore au nom de cette merde d’ Islam avec çà.
    L’islam la machine qui tue depuis 1400 ans n’a jamais été arrêté, ralentie mais pas arrêté
    Le Orban lui, il protège son pays de la peste Islam, car il sait lui et son peuple les ravages et les danger de l’Islam.
    Les crimes sont beaucoup plus graves pour nos escrocs dirigeants criminels, car ils installent le moteur de la violence en Europe, la dictature Islam Fasciste et criminogène qui tue déjà depuis 1400 ans, qui n’existait pas avant en Europe et au nom de la liberté!, nos libertés à tous les peuples européens sacrifiés avec l’Islam.
    Avec l’Islam en Europe, c’est la fin de la liberté pour tout le monde, soumission.
    C’est l’islam ou nous et la liberté, l’Islam dehors!.

Comments are closed.