Soutenue par Cazeneuve, l’ex-responsable de déradicalisation est jugée pour détournement de subvention…


Soutenue par Cazeneuve, l’ex-responsable de déradicalisation  est jugée pour détournement de subvention…

Nous avions déjà dénoncé en septembre dernier Sonia Imloul, cette soi-disant responsable de cellule de déradicalisation :

Au printemps 2014, alors que des dizaines de jeunes rejoignent la Syrie, Sonia Imloul ouvre une structure en Seine-Saint-Denis, avec l’appui du ministère de l’Intérieur. Objectif : offrir un soutien aux familles dont les enfants sont partis faire le djihad et mettre en oeuvre quelques techniques de désendoctrinement des jeunes en voie de radicalisation.
Dans un livre intitulé Cellule de déradicalisation. Chronique d’une désillusion, aux éditions Michalon, Julien Revial, un ex-employé de la structure, raconte son expérience. Qui ne s’avère pas très reluisante… Selon L’Express, qui a lu l’ouvrage, Sonia Imloul se présente tantôt en juriste, tantôt en psychologue, tantôt en policière. Alors que la structure vient d’ouvrir et qu’elle en est à ses balbutiements, le défilé des médias commence. « Un mois après notre emménagement, nous avions déjà reçu cinq organes de presse et seulement deux familles », raconte Julien Revial.
Une seule psychologue « stagiaire »

Sonia Imloul raconte partout que sept employés sont embauchés par la Maison de la prévention, qui fonctionne « presque 24 heures sur 24 » et qui suit, dit-elle, une trentaine de familles. Une fois encore, la réalité est tout autre : « Nous avons mené au total trois démarches de prévention de la radicalisation », précise Julien Revial. Il ajoute : « [Nos effectifs] n’ont jamais dépassé cinq ou six personnes en nous comptant, Sonia et moi, ainsi que notre unique psychologue stagiaire. »
La Maison de la prévention fait aujourd’hui l’objet d’une enquête judiciaire, mais le ministère de l’Intérieur se garde bien de faire des vagues, car « pour eux, nous étions un laboratoire médiatique bien utile » pour montrer que l’État se mobilisait, peste Julien Revial. En 2015, les subventions publiques, qui n’étaient déjà pas très élevées, ne sont pas renouvelées. On laisse couler ce centre embarrassant… Sonia Imloul, elle, devra certainement répondre d’étranges pratiques, comme cette sous-location à des étudiantes de deux-pièces du fameux appartement. Dont l’adresse était censée demeurer secrète.

http://resistancerepublicaine.eu/2016/09/07/larnaque-de-la-deradicalisation-la-structure-servait-au-gouvernement-a-faire-croire-quil-agissait/

A l’époque, il s’agissait de faire croire que le gouvernement avait pris en mains le problème de la « radicalisation »…

A présent, on découvre les malversations de Sonia Imloul, pourtant couverte de louanges par Cazeneuve lorsqu’il était Ministre de l’Intérieur… Procès ce jour. Mais qui fera le procès de ceux qui lui ont donné pouvoirs et subventions ?

Sonia Imloul est jugée pour détournement de subventions, travail dissimulé et blanchiment.

Sonia Imloul est notamment soupçonnée d’avoir utilisé un RIB falsifié pour faire virer 25 000 € puis 35 000 € de subventions destinées à la structure et d’avoir effectué des virements au profit d’un ex-conjoint et de sa mère.

C’est l’heure des comptes pour l’ancienne dirigeante de la cellule dite de déradicalisation, basée à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Sonia Imloul, 43 ans, doit être jugée ce lundi au tribunal correctionnel de Paris pour détournement de fonds, blanchiment et travail dissimulé. Elle est notamment soupçonnée d’avoir utilisé un RIB falsifié pour faire virer 25 000 € puis 35 000 € de subventions destinées à la structure et d’avoir effectué des virements au profit d’un ex-conjoint et de sa mère.

Ces subventions avaient été accordées par la préfecture de Police en 2014 pour la « maison de prévention pour les Familles », dont le but était d’accompagner les familles désemparées qui avaient composé le numéro vert, lancé en avril 2014, pour remettre les pieds sur terre à leurs jeunes. La militante associative s’était déjà fait un nom dans le domaine de la prévention de la délinquance, via son association Respect 93, fondée à Saint-Denis.

En 2013, elle participait notamment à la mission franco-canadienne sur la prévention de la délinquance, associant quelques magistrats de Bobigny, des policiers et le conseil national des villes. Pour autant, la préfecture de Seine-Saint-Denis n’a pas voulu de son projet de déradicalisation, échaudée par l’action de Respect 93, justement. « Faute de justificatif sur son action », Didier Leschi, alors préfet à l’égalité des chances avait décidé de ne pas continuer à subventionner Respect.

Sonia Imloul a trouvé du soutien à Paris, auprès de Pierre N’Gahane, le préfet qui dirigeait le comité interministériel de prévention de la délinquance, en charge du numéro Vert. Il a fait débloquer 35 000 €, permettant à l’association de se trouver une adresse fixe : un vaste appartement avec terrasse pour y recevoir en toute discrétion les quelques familles adressées par le numéro vert, et, par le bouche-à-oreille, d’autres, dont les enfants étaient parties en Syrie.

Cazeneuve avait loué son travail 

L’aventure séduit, puisque le 24 décembre, Bernard Cazeneuve, alors ministre de l’Intérieur aurait dit : « On développe, on duplique », comme le raconte Julien Revial, un ancien de la structure, dans un livre paru septembre 2016 (Cellule de déradicalisation, chronique d’une désillusion, Ed. Michalon) et partie civile au procès, avec Valérie Aubry, une autre employée. Recruté sur petite annonce, cet étudiant en droit de 24 ans avait pour mission… de rédiger les notes de comptes rendus, transmis à la préfecture de police. Une rallonge de subvention aurait bien été prévue mais les petites mains de la structure, justement, ont alerté les autorités sur les « dysfonctionnements » internes.

Fin de partie pour la cellule. La préfecture de police ne s’est jamais étendue sur les raisons d’un divorce qui questionne la vigilance des autorités, sur ce sujet aussi sensible qui touche à la sûreté de l’Etat. « Madame Imloul a été l’une des premières à comprendre le phénomène et à tenter d’y apporter des solutions, mais il a été impossible de vérifier le travail réalisé », indiquait une source policière fin 2015. Un signalement a été fait au parquet de Paris, qui a confié l’enquête à la brigade de répression de la délinquance astucieuse. Sonia Imloul, qui promettait un temps de saisir le tribunal administratif pour obtenir le paiement des salaires, est restée injoignable et son avocate Me Laffont n’a pas souhaité s’exprimer avant l’audience.

http://m.leparisien.fr/aubervilliers-93300/aulnay-l-ancienne-responsable-de-la-cellule-de-deradicalisation-jugee-pour-detournement-12-03-2017-6756468.php

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


11 thoughts on “Soutenue par Cazeneuve, l’ex-responsable de déradicalisation est jugée pour détournement de subvention…

  1. Rosace

    Cet abject Cazevide aura été le pire ministre de la bande du Gros. Pire que la Taubira, pire que la Belkacem !

  2. NICOLAS F.

    Ces associations opportunistes créees par des musulmans non seulement nous piquent de l’argent sans vergogne .Mais ce qui est le plus lamentable :elles exploitent sans vergogne la misère de leurs « frères » comme ils disent ,en ne faisant rien.
    Ces gens sont des délinquants,même en blonde péroxydée,c’est le visage de la délinquance.
    Plus un sou à ces malfrats soi disant humanitaires:tous des voleurs.
    Quand Marine sera élue ils devront rendre l’argent.

  3. Fomalo

    Très édifiante histoire d’une « structure » qui devrait nous rappeler quelque chose de récent, mais concernant pour celle-là des subsides versés généreusement pour le recrutement  » d’animateurs de rue » partis en quenouille (si ce n’est au djihad) dans un endroit . mais..comme c’est curieux, qui s’appelait aussi Aulnay sous-bois !.

  4. didier Labaune

    Avec Xavier Ducos-Fonfrède, on l’avait dégagée de notre liste au deuxième tour des municipales à Saint-Denis en Mars 2008… Cela avait mis en colère, « pauvre bichon », JC Lagarde Président de l’Udi, toujours prompt à balancer dans une autre ville ou circonscription que la sienne , des candidats dont il ne veut pas s’encombrer.
    Pour Lagarde et d’autres, notre ville est un dépotoir où ils peuvent déposer leurs « tocards » !!! QU ‘ILS SACHENT QUE LEURS MANOEUVRES SERONT SYSTEMATIQUEMENT CONTREES EN 2017!!!
    http://saintdenislabauneump.blogspot.fr/

    Ces derniers temps, le « créneau » de la déradicalisation assurait à Sonia Imloul des subventions qu’elle ne méritait pas ! Hélas, le Ministre de l’Intérieur ne s’était, encore une fois, pas adressé à la bonne personne!

  5. cris

    si seulement c etait un cas isolé.les crapules de sos racisme touchent des centaines de millier d euros rien que sur paris et sa region.le gros cochon de dray a détourné des dizaines de millier d euros avec l autre cretin d halem desir .croyez vous que ni pute ni soumises ai eu une quelconque activité si ce n est perorer sur les plateaux de télé afin d obtenir plus de subventions et integrer les conseils municipaux etc….jusqu’àu poste de ministre. tout ça donne la nausée l associatif est un milieu vérolé tout comme le systeme des propre à rien d intermittents du spectacle .quant a l autre criminel de cazeneuve n a t il pas été mis au courant par les renseignements généraux qu un attentat dans une salle de spectacle parisiene appelé bataclan se preparait car apparemment les egyptiens eux le savait et ils auraient alerté l etat plusieurs semestres avant dixit un journaliste.l avenir ne s annonces pas rose avec de tels irresponsables.

  6. Xtemps

    Pourquoi pas des centres dé radicalisation pour les nazis et les fascistes tant qu’ils sont.
    Même s’ils arrivent à dé radicaliser, ces mêmes dé radicalisés retourner chez eux qui les ont radicalisé est d’un non sens total, c’est comme s’ essuyer après une douche pour y retourner après.
    Ils se foutent de nous là.
    C’est de l’arnaque ces centre de dé radicalisation, ce sont des détournements de fond pour prendre encore dans les caisses de l’état et nous prendre pour des bonnes poires peuple payeurs.
    Nos escrocs aux pouvoirs entretiennent les magouilles piques argent d’état en Europe, avec la culture de l’excuse bidon, c’est des razzias à la musulmane, des rackettes.
    La vrais dé radicalisation de l’Islam, c’est l’interdiction total des pratiques de l’Islam en Europe, comme on interdit les pratiques du Nazisme et du fascisme, çà! c’est la dé radicalisation de l’Islam.
    Après la seconde guerre mondial, il n’y avait pas des centres de dé radicalisation pour les Nazis et pour les Fascistes, cela aurait été une plaisanterie total pour l’époque, ici tout est normalisé par nos escrocs aux pouvoirs.
    Ce serait plutôt bien pour nos escrocs dirigeants aux pouvoirs, pour arrêter de nous manipuler et de nous voler dans nos caisses d’états.
    Cette escroc Sonia d’origine étrangère s’en fou de la France et de l’argent volé aux français, c’est pas dans son pays d’origine qui se fait voler.
    Elle est libre de quitter la France et de ne plus être française à tout moment, mais nous les européens sommes obligés de garder ces origine immigrés, tant qu’ils ne décident pas de partir et de les entretenir chez nous.
    Ben!, ils ont le temps de faire leurs sales coups et d’abuser chez nous, et devant nous, nous prendre pour des pigeons, sans pouvoir se défendre quoi.
    Cela fait des années que nous dénonçons ces abus, et çà continue encore avec nos escrocs aux pouvoirs.
    Mais aussi qui discriminent et pénalisent les vrais immigrés honnêtes, avec çà, qui nous obligerons de prendre, tôt ou tard, des précautions contre ces escrocs là, la carte d’identité ne doit pas un passe droit pour escrocs qui abusent et volent la France, une France ruiné, ne profite pas non plus aux immigrés honnêtes.
    La France cela se mérite ou on la quitte, mais là, il faudra vraiment faire preuve d’honnêteté, et il sera beaucoup plus difficile d’obtenir la carte d’identité, à cause des formidables abus, des véritables rackettes dont nous victimes, les peuples européens subissons que de trop et que depuis trop longtemps.
    Et c’est toujours les honnêtes gens qui paient la facture, et cela n’a que trop durer, pas de carte d’identité pour les escrocs profiteurs, pas de soutien racailles et dehors!.

  7. Alexcendre 62

    En France les rêveries et les délires de certains auto-proclamés responsables coutent des fortunes aux citoyens , béni soit le jour ou nous aurons de vrais dirigeants capables de mettre bon ordre dans tout ça . Pour ça cela commence par savoir voter et surtout ne plus voter pour les mêmes , attention ne pas voter non plus pour les leurres du genre Gnan gnan ou Asselineau , seule Marine aura la volonté de nettoyer les écuries . Nous n’avons plus qu’un choix, les élections de mai doivent changer la totalité de la politique de ce pays où les dirigeants actuels préfèrent accueillir des manifestations turcs que les associations patriotiques françaises , ce choix c’est Marine sans aucune hésitation . Ce choix finalement concerne d’avantage encore l’avenir de nos enfants et l’histoire de notre pays nous interdit de nous tromper ou de nous défausser voir nous coucher , soyons donc a la hauteur des enjeux du moment .Les indécis doivent savoir que les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets , alors après mai plus personne n’aura le droit de pleurer devant moi , même si je doit me passer de certains repas de famille .

  8. Fruits

    Certainement une copine ou cousine de Dounia Bouzar qui a bien enfumée et escroquée l’état Français avec son association .
    Quand un systhème fonctionne !!!

  9. pier

    dans le temps ils piquaient les mobylettes ….

    maintenant avec le laxisme et la générosité des gouvernants ( c ‘est quand même notre fric ) ils ont fait des progrès

Comments are closed.