L’Arabie saoudite a peur d’être colonisée : expulsion de 5 millions d’étrangers


L’Arabie saoudite a peur d’être colonisée : expulsion de 5 millions d’étrangers

Un bus préparé par les autorités saoudiennes renvoyant des immigrés clandestins (principalement pakistanais et indiens) dans leur pays

Tonton ! Pourquoi tu tousses ?!
_________________________________

L’Arabie saoudite envisage l’expulsion de cinq millions d’étrangers par peur d’être «colonisée»
11 mars 2017

Alors que la monarchie saoudienne est souvent accusée de violer les droits des nombreux travailleurs étrangers vivant sur son sol, un programme d’expulsion massif est actuellement étudié par les autorités.

Un projet de loi réclamant l’expulsion de cinq millions d’immigrés, de nationalités diverses, a été déposé début mars au Majlis Al-Choura, un conseil consultatif nommé par le roi d’Arabie saoudite, rapportent plusieurs médias du pays cités par le Courrier international le 9 mars.

«Ces étrangers ne sont pas là pour travailler de manière régulière, ni pour des raisons religieuses, mais pour coloniser notre pays», a assuré Sadaqa Al-Fadhel, auteur de la proposition, avant de poursuivre : «Ils forment comme un peuple intrus qui cherche à s’imposer dans notre pays à travers une occupation sournoise».

Le journal Okaz, l’un des plus diffusés du pays, n’a pas caché son enthousiasme quant au projet, dans un éditorial le 8 mars : «Nous souhaitons vivement que cette idée devienne une mesure et qu’elle soit appliquée le plus vite possible avant que ça ne soit trop tard».

Depuis plusieurs mois déjà, les expulsions d’étrangers, qui représentent environ un tiers de la population vivant en Arabie saoudite, se succèdent. Ainsi, en février 2017, le quotidien saoudien Al-Eqtisadiah annonçait l’expulsion de 22 000 sans papiers en 20 jours. «55 000 sans-papiers ont été expulsés en 45 jours», rapportait le même journal en novembre 2016.

L’Arabie saoudite est souvent accusée de violer les droits des travailleurs étrangers.

Fin 2015, le ministère indien des Affaires étrangères était monté au créneau après qu’une femme de ménage indienne s’était fait couper le bras par son employeur alors que celle-ci essayait de s’enfuir.

 https://francais.rt.com/international/35110-arabie-saoudite-projet-loi-expulser-cinq-millions-etrangers-accuses-coloniser

Cela n’a pas l’air d’émouvoir le grand ami de l’Arabie saoudite, Hollande. Quant aux medias de propagande, vous les entendez hurler ?

En tout cas, l’Arabie saoudite est en voie d’expulser 20 pour cent de sa population (31 millions ).

Et nous ne pourrions pas, nous, expulser  5 ou 10 pour cent de délinquants étrangers, de fichés S étrangers, de vrais musulmans ne jurant que par la charia ?

Bien sûr que si. C’est pourquoi ceux qui prônent des solutions douces pour se débarrasser de l’islam ont tout à fait tort et participent implicitement à notre conquête.




Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l'homme et tout ce que fait l'homme me passionne.


11 thoughts on “L’Arabie saoudite a peur d’être colonisée : expulsion de 5 millions d’étrangers

  1. Sylvie2

    Ah! mince alors ! Quel scandale ! La commission européenne des droits de l’homme va t’elle se manifester ? La France va t’elle appliquer un embargo sur les armes qu’elle vend à l’Arabie saoudite ? Trop drôle.

  2. pier

    ils sont incapables de bosser et font venir des étrangers comme serviteurs et autres et les pressurent au max
    quand ils ne les assassinent pas
    Comme dans les émirats

  3. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    SITE : fdsouche.com
    :: http://www.fdesouche.com/

    THÈME : POLITIQUE – USA – PRESIDENCE TRUMP

    ARTICLE : Trump vire 45 procureurs fédéraux nommés par Obama. Le procureur de New York tente de se maintenir, en vain.
    12/03/2017
    AUTEUR : fandetv
    :: http://www.fdesouche.com/831949-trump-vire-45-procureurs-federaux-nommes-par-obama

    =======================================
    « Le procureur fédéral de New York a été finalement congédié samedi par le ministre de la justice de Donald Trump. Preet Bharara devra faire ses valises comme 45 autres procureurs fédéraux nommés par Barack Obama. »

    VIDEO : Trump vire 45 procureurs fédéraux nommés par Obama
    :: https://youtu.be/ZsGBa91p97I

    « Mais, dans un tweet, Preet Bharara affirme avoir été bel et bien renvoyé alors qu’il était censé rester à son poste : «Avoir été procureur du district de New York restera à jamais le plus bel honneur de ma carrière» explique-t-il. Très apprécié des Démocrates comme des Républicains, le procureur de Manhattan croyait en son maintien. En novembre dernier, il avait été aperçu à la Trump Tower à New York où il avait déclaré que le futur ministre de la justice du président américain lui avait demandé personnellement de rester à son poste, des propos qui n’avaient pas été démentis. Mais l’Administration Présidentielle en a finalement décidé autrement »

    =======================================

  4. Christian Jour

    C’est bien se qui prouve que l’expulsion des étrangers est possible et si rien n’est fait en France pour les virer c’est que notre gouvernement le veux bien et oeuvre pour le grand remplacement.

  5. NICOLAS F.

    Merci à Macron qui nous a obtenu des tarifs de bus bradés.
    Tous ces hors la loi dans les bus et à leurs frais,bien entendu.
    Ils ont payé pour venir ils doivent payer pour repartir.
    On peut même s’offrir le luxe de leur procurer des hôtesses :4 militaires en treillis et bazooka par véhicule .

  6. Fallaci

    ACCUEIL › HONGRIE › POUR VIKTOR ORBAN «LA HONGRIE EST EN ÉTAT DE SIÈGE»

    Pour Viktor Orban «La Hongrie est en état de siège»
    PAR GUERRECIVILEENEUROPE le 12 MARS 2017 • ( 0 )
    La Hongrie « ne peut pas prendre le risque de changer le fondement du caractère ethnique du pays », a-t-il réaffirmé récemment lors d’une intervention devant la Chambre de commerce et d’industrie de Budapest, convaincu que cela entraînerait une « dépréciation de sa valeur » et mènerait au « chaos ».

    « Comment y parvenir ? », s’est-il interrogé . « D’abord en préservant l’homogénéité ethnique. C’est le genre de choses qu’on peut dire aujourd’hui, et pour lesquelles on était exécuté il n’y a pas si longtemps, dans la mesure où il est désormais prouvé que trop de mélanges entraîne des problèmes », a-t-il déclaré.

    Cependant, le premier ministre hongrois n’est pas opposé à l’immigration, malgré tout. Et il est même plutôt en faveur d’une immigration, pourvu qu’elle vienne d’Europe. Qu’elle soit ukrainienne, dans l’Est du pays, ou occidentale, à Budapest. Ses récents propos invitant avec une note de sarcasme les réfugiés occidentaux en Hongrie ne sont d’ailleurs pas passés inaperçus.

    En revanche, Viktor Orbán est plus ferme que jamais concernant l’immigration extra-européenne, et en particulier l’immigration illégale.

    La barrière à la frontière, érigée durant l’été 2015, se voit en ce moment renforcée par une seconde clôture. Dotée de différents appareils électroniques pour améliorer la surveillance et la réactivité des force de protection du territoire, cette seconde barrière devrait rendre la frontière imperméable. C’est ce qu’espère en tout cas le gouvernement hongrois qui craint une nouvelle vague de migrants.

    « Nous ne pouvons pas nous relâcher, maintenant aussi, nous sommes en état de siège, et si la vague migratoire a diminué, elle n’a pas pour autant cessé, » a déclaré début mars le premier ministre Orbán devant les nouvelles recrues de la police ayant prêté serment pour défendre la Hongrie, « au péril de leur vie, si cela est nécessaire ».

    Car pour l’homme fort de Budapest, la sécurité est la condition préalable pour que la Hongrie, et l’Europe, puissent espérer un avenir brillant. La sécurité, et aussi l’état de droit.

    « Les lois s’appliquent à tous de la même façon, y compris aux migrants venant ici, et aucune bande vociférante se réclamant des droits de l’Homme ne permet de passer outre ».

    « L’immigration est le cheval de Troie du terrorisme » a rappelé M. Orbán. « Nous ne pouvons pas compter sur Bruxelles et sur l’Union européenne, ils ne font que nous rendre la tâche plus difficile. Nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes, » a-t-il encore déclaré devant les jeunes recrues des chasseurs frontaliers (…)

    Selon Viktor Orbán, la Hongrie est aujourd’hui un des pays les plus sûrs d’Europe. Et il entend bien préserver cet atout, en vue de mener le pays vers la révolution économique qu’il entend entreprendre.

    Source : http://visegradpost.com/fr/2017/03/11/v-orban-la-hongrie-est-en-etat-de-siege/

  7. Pierre (238 )

    Salut les Patriotes .

    Vous voyez… »ils n’ont pas que du pétrole « …
    « ils « sont moins….. cons ….que….. »ils » ont tout compris !!!!

    Bonne journée et à ++++

  8. marre-du-PS

    Je me marre ! 😊 C’est l’Arabie Saoudite qui fomente une bonne partie du terrorisme islamique ! Comme faux culs, y’a pas mieux ! On va leur envoyer NOS clandestins !

  9. durandurand

    Comme ils sont expulsés d’Arabie ,c’est étonnant que notre niqueur à scooter national n’ai pas demandé aux saoudiens de les expédiés en France .Quoi je suis fou ,non je me mets une seconde à la place de gros nul , l’idée lui a peut être traverser l’esprit , et vu que les élections sont très proche cela ferai désordre !

Comments are closed.