Le patrimoine non-déclaré de Macron ne sera pas dévoilé en raison… de la transparence


Le patrimoine non-déclaré de Macron ne sera pas dévoilé en raison… de la transparence

Dans une lettre obtenue par Sputnik concernant les affaires financières du candidat à la présidentielle Emmanuel Macron, la HATVP a refusé de fournir les détails sur son patrimoine non déclaré en se référant à la loi sur la transparence dans la vie publique.

François Fillon
© AFP 2017 MARTIN BUREAU

La Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a refusé de fournir des détails concernant les informations selon lesquelles le candidat à la présidentielle française Emmanuel Macron aurait des actifs non déclarés. Dans la lettre que Sputnik a obtenue de la part de Serge Grass, qui a déposé plainte auprès de l’HATVP pour cette raison, l’autorité se réfère à la loi sur la transparence dans la vie publique :

« Tenant compte du fait que les fonctionnaires de la Haute Autorité sont soumis au secret professionnel conformément à l’article 19 de la loi précitée du 11 octobre 2013 [relative à la transparence dans la vie publique], je vous informe que vous ne pourrez pas obtenir l’information sur les mesures prises par la Haute Autorité suite à votre demande d’informations », est-il précisé dans la lettre de l’HATVP reçue par Serge Grass le 8 mars.

Depuis mardi, la déclaration publique du patrimoine de Macron pour l’année 2016 n’est plus disponible sur le site de HATVP.

Dans une interview à Sputnik, Serge Grass a exprimé son espoir que « tôt ou tard, viendra un moment où des politiciens comme Macron devront répondre de ces faits controversés afin d’assurer des élections justes et la future stabilité politique de la France ».
Il a également critiqué les médias mainstream français pour leur faible couverture de la situation financière de Macron.

« Cela montre clairement la collusion entre le système de justice et les médias dans la tentative de manipuler les élections en faveur d’un fonctionnaire du système financier spéculatif », a déclaré M. Grass.

Des rapports sur les actifs présumément non déclarés d’Emmanuel Macron sont apparus en 2016, lorsque l’hebdomadaire français Le Canard enchaîné a révélé qu’à l’époque il aurait remis une fausse déclaration de patrimoine à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).

En 2017, Serge Grass, président de l’Union civique des contribuables citoyens, Paul Mumbach, candidat des Maires en colère à la présidentielle, et Jean-Philippe Allenbach, président du Mouvement Franche-Comté ont déposé une plainte auprès de la HATVP pour des divergences dans les documents financiers d’Emmanuel Macron.

Macron
© AFP 2017 ERIC FEFERBERG

La plainte insistait notamment sur la forte baisse des revenus de M. Macron au cours des dernières années. Entre 2010 et 2013, l’ancien banquier d’investissements et ministre de l’Économie a gagné plus de 3 millions d’euros tandis qu’en 2014, lorsqu’il a assumé les fonctions gouvernementales, Macron n’a déclaré que 156 000 euros. Selon sa déclaration 2016, ses actifs sont tombés à 63 000 euros.

https://fr.sputniknews.com/france/201703101030407727-patrimoine-macron-autorite-transparence/




Laveritetriomphera

Résistance républicaine Midi Pyrénées, j'ai choisi comme symbole la déesse égyptienne de la vérité/justice Maât. J'estime que la vérité/justice est un concept universel et unificateur par essence.


15 thoughts on “Le patrimoine non-déclaré de Macron ne sera pas dévoilé en raison… de la transparence

  1. philippe mangé

    Le poisson pourrit par la tète , la France pourrit par la tète de ses institutions …Bravo à nos institutions complices .! On en vient à apprécier le Canard enchaîné et la presse de caniveau malgré nous….

  2. MEFIANCE69

    C’est clair, qui veut cacher les dérives de Macron ? qui en est capable ? à qui profite les tentatives de dissimulations ? La justice ? les média ? certains soutiens de Macron ? La réponse se trouve dans les questions. Et ce type voudrait briguer la plus haute fonction ? Cela commence très mal, dissimulations, mensonges, manipulations … cela ne vous rappelle-t-il pas quelqu’un ?

  3. Alexcendre 62

    Lorsque c’est Fillon et Marine il me semble que les roulement sont mieux graissés et que les choses glissent allègrement jusque dans la cour du Canard ou de médiapart .

  4. Xtemps

    Le macron avec la tête qu’il se paie, il a pas des cornes en mousse là, on dirait un diable qui sort de sa boîte.
    Il est temps de le remettre dans sa boîte.

  5. Fallaci

    Macron veut conserver les mêmes paramètres migratoires et esquive la question du coût de l’immigration
    10 MARS 2017 | POLÉMIA

    Email
    Print Friendly
    Dans une grande interview au magazine Réforme du 2 mars 2017, Emmanuel Macron a développé sa vision de l’immigration, qu’il ne juge pas massive en France, l’analysant comme un facteur de croissance pour notre économie. Problème : les chiffres des entrées clandestines sont minimisées et le coût des étrangers en France non abordé.

    « Il faut regarder les faits. Contrairement à ce que certains disent, nous ne sommes pas aujourd’hui confrontés à une vague d’immigration. Un peu plus de 200.000 titres de séjour ont été octroyés l’année dernière, ce n’est pas un tsunami que nous ne saurions freiner.

    Commentaire : ce chiffre est exact, voir ce tableau provenant des chiffres du ministère de l’Intérieur (source):

    7 Capture-Jpg« Pas un Tsunami » ? 210 000 est tout de même l’équivalent de la ville de Rennes chaque année, sans compter les 80 000 clandestins déposant une demande d’asile chaque année ! Le site du ministère de l’Intérieur pour 2015 confirme ce chiffre gigantesque « En 2015, 80 075 demandes ont été enregistrées à l’OFPRA ».

    Aussi, le nombre des visas touristiques courts séjours n’est pas abordé, alors que leur délivrance aux pays du Maghreb a explosé ces dernières années. Il s’agit pourtant de la principale porte d’entrée de l’immigration clandestine : on entre légalement, et on reste illégalement une fois les trois mois écoulés. Lire notre article «Forte hausse des visas pour les Marocains (214 000) et les Algériens (332 000) en 2014» selon l’Ined.

    Macron veut relativiser (et donc rassurer) en comparant nos 80 000 demandeurs d’asile avec le million deux-cent mille entrés en Allemagne ces trois dernières années : « Ces mouvements migratoires comptent aussi des étudiants, des demandeurs d’asile, dont le nombre a certes un peu augmenté mais dans des proportions qui n’ont rien de comparable à ce que l’on constate chez nos voisins. Le sujet de l’immigration ne devrait donc pas inquiéter la population française« .

    Or, a enquêté RFI en avril 2016 « d’après un sondage effectué auprès des migrants arrivés en Allemagne depuis un an, seulement le tiers d’entre eux a suivi une formation professionnelle ou des études de niveau supérieur« . Plus inquiétant encore, le patronat allemand après avoir commencé par soutenir Angela Merkel a fait machine arrière, se rendant compte de la faible employabilité de ces clandestins, Ulrich Grillo le président du Medef allemand demande de limiter les flux. La Chancelière allemande, dont l’avenir électoral est menacé par sa politique de porte ouverte, s’inquiète de voir que sur plus d’un million de réfugiés, seuls 152 ont été recrutés par les sociétés du Dax, dont une centaine, soit les deux tiers, par la seule Deutsche Post (pour trier le courrier). Seulement 30 000 « migrants » ont trouvé du travail en Allemagne, et la ministre du travail tire la sonnette d’alarme : Afflux de réfugiés : la ministre du Travail (SPD) d’Angela Merkel s’attend à davantage de chômeurs

    Ce qui n’empêche pas Emmanuel Macron d’affirmer en janvier 2017 : « Je veux saluer ce qu’a fait la chancelière, c’est une fierté et une force pour l’Europe. J’entends des gens confondant tout, déclarant que les réfugiés représentent un risque, ils commettent une erreur politique et morale profonde » (source).

    Or la police allemande a révélé les chiffres astronomiques des mises en cause de « migrants » dans les crimes et délits :

    Un rapport recensant les crimes et délits commis par les immigrés de janvier à décembre 2015 a été établit par le Bureau pénal fédéral (BKA). Confidentiel et réservé à la police, ce rapport a toutefois été divulgué par le magazine Bild. On notera que les données proviennent seulement de 13 des 16 États qui composent la République fédérale. Selon ces chiffres officiels partiels, les réfugiés (essentiellement Syriens, Afghans et Irakiens) ont commis 92.000 infractions de plus qu’en 2014, dans l’ensemble du pays, portant à 208.000 ce chiffre en 2015. La moitié des infractions concernent des vols reconnait même Le Monde. Le nombre de crimes commis par des migrants a donc augmenté de 79% en 2015 par rapport à 2014. Dans le même temps, le nombre de réfugiés a, quant à lui, augmenté de 440%. Dans leurs conclusions, les fonctionnaires mettent en garde contre une « tendance croissante » des terroristes à se mêler à d’authentiques réfugiés (source).

    Concernant l’immigration étudiante louée par Macron, les chiffres démontrent qu’il s’agit d’une filière d’immigration durable. Déjà, depuis une circulaire du 15 janvier 2000, les étrangers étudiants en France sont autorisés à s’établir définitivement dans notre pays. Ils sont moins de 40% à décrocher au moins un niveau licence (M1), et 30% arrivent jusqu’à un troisième cycle.

    Les dotations de l’état sont perçues par les universités calculées en fonction du nombre d’étudiants qu’elle accueille, et celles-ci jouent sur la variable des étrangers pour conserver leurs budgets. Ainsi, entre 1998 et 2005 le nombre d’étudiants étrangers a fait un bon de 68% pour atteindre 250.000, sans aucun examen de vérification de niveau (271.000 en 2015). L’auteur de ces lignes s’est retrouvé dans le supérieur avec des élèves analphabètes arrivant du Togo ou du Cameroun.

    Sur la « chance économique » de l’immigration, le candidat à la présidentielle affirme toujours dans Réforme :

    « De surcroît, l’immigration se révèle une chance d’un point économique, culturel, social. Dans toutes les théories de la croissance, elle fait partie des déterminants positifs. Mais à condition de savoir la prendre en charge. Quand on sait les intégrer, les former, les femmes et les hommes renouvellent notre société, lui donnent une impulsion nouvelle, des élans d’inventivité, d’innovation. »

    graphiqueUn graphique éloquent démontrant que sur les 206.330 titres longs séjours délivrés en 2013, seuls 17.754 correspondent à une immigration allant de paire avec un contrat de travail.

    Le niveau scolaire des immigrés en France est très faible, seuls 30% arrivent avec au moins le un niveau brevet des collège.

    Les conséquences en terme de coûts sont énormes :

    – RSA destiné aux étrangers ne travaillant pas : 2,75 Milliards d’euros (chiffre officiel 2012)
    – Aide médicale d’état : 739 millions d’euros (2013)
    – Allocations familiales aux étrangers : 8,41 Milliards (2012).
    – Coût annuel des demandeurs d’asile selon la Cour des comptes : 2 Milliards.
    – Etudiants étrangers pris en charge par l’Enseignement supérieur : 3,25 Milliards (seuls 40% atteignent le niveau licence).

    Concernant le logement d’urgence des demandeurs d’asile, le 23 décembre 2016, Bernard Cazeneuve a annoncé un appel d’offre pour acheter 5000 places dans des hôtels supplémentaires, dont le montant s’élève à 297 millions pour la Société Nationale Immobilière filiale de la Caisse des Dépôts. Le nombre de nuitées payées par l’Etat a augmenté de 16,5% en 2015 et pour le premier semestre 2016 de 8%, portant à 41 000 le nombre de nuitées payées par le contribuable quotidiennement, en partie pour des SDF français, mais, en « partie importante » pour les migrants admet Bernard Cazeneuve dans une circulaire de février 2015. Le coût annuel de 250 millions d’euros va sensiblement augmenter avec le nouveau programme évoqué plus haut. Lire l’enquête fouillée de Minute dans son numéro du 1er mars.

    Joachim Véliocas
    Observatoire de l’islamisation
    2 mars 2017.

    Source : Observatoire de l’islamisation
    http://islamisation.fr/2017/03/02/macron-veut-conserver-les-memes-parametres-migratoires-et-esquive-la-question-du-cout-de-limmigration/

    Correspondance Polémia – 10/03/2017

  6. marre-du-PS

    Cela s’appelle appliquer deux poids et deux mesures en matière de justice et d’information.
    Petite remarque : je suis contre l’emploi de mots anglais que l’on adopte sans en connaître le sens exact, d’autant plus que je maîtrise bien cette langue. Alors, s’il vous plaît, assez de média « mainstream ». « Stream », au sens propre, signifie le courant d’un fleuve ou d’une rivière, voire un fleuve. « Main » signifie principal. Dans le sens figuré, « mainstream » signifie courant dominant. Un mot ou une expression dans une langue ne recouvrent jamais exactement le même domaine dans une autre langue, c’est pour cela que l’on dit que toute traduction est une trahison. Souvenons-nous que l’anglais est une langue d’origine germanique; même bien entraîné, un francophone ne prononcera jamais les voyelles, diphtongues et triphtongues anglais à la manière d’un anglophone. La langue anglaise a son rythme propre, et les mots sont accentués; la parler nécessite de connaître prononciation et accent tonique, de même que sa grammaire, qui diffère considérablement de celle du du français. Alors, disons simplement « média d’information continue », cela me semble plus juste que « média du courant dominant », et tant pis si cela nous oblige à faire un effort. Sauvegardons notre langue, elle fait partie de notre culture et de notre patrimoine, elle est notre richesse ! Assez de barbarismes anglo-saxons !

    1. LavéritétriompheraLavéritétriomphera

      @marre-du-PS

      Mainstream signifie bien courant dominant, l’idée, la conviction acceptée par la plupart des gens http://dictionary.cambridge.org/fr/dictionnaire/anglais/mainstream.
      L’anglais s’est constitué à partir du saxon et du français mais certains mots empruntés à notre langue n’ont plus la même signification en anglais. Il s’agit de faux amis. Il en est de même pour les français qui empruntent des vocables à l’anglais et « francisent » en quelque sorte le mot en question.
      Cordialement.

  7. frejusien

    il faut imprimer ces chiffres et les distribuer partout,
    c’est honteux de nous faire payer tous ces hôtels qui reviennent à 4000 € la chambre par mois, alors que les jeunes travailleurs français ont du mal à trouver et à payer un studio à 600 €
    L’état dilapide et ponctionne à tout va
    minimacron n’est qu’un gros con

  8. marco13

    D’accord avec Pier ci dessus, résultat des élections le 7 mai

    Macron 65%
    Le pen 35%

    Circulez y a plus rien a voir.

  9. frejusien

    je me demande si les média « mainstream » ne devraient pas s’appeler média de la pensée unique, plutôt que du courant dominant ?

Comments are closed.