Désislamisation ? Si les Athéniens avaient fait des compromis avec Xerxès, quid de la civilisation occidentale ?


Désislamisation ? Si les Athéniens avaient fait des compromis avec Xerxès, quid de la civilisation occidentale ?

Désislamisation... Apparemment il n’y a pas de divergence sur les analyses et les constats, bien évidemment, mais sur les réponses.
Mais je pense que ce problème soit exister ailleurs, au Etats-Unis un Robert Spencer analyse, décortique, constate et expose la nocivité de l’islam, une Brigitte Gabriel aussi, mais, sans doute parce que femme et courageuse elle va plus loin, mais finalement c’est la partie la plus saine du peuple américain qui trouve la réponse en votant pour Donald Trump.

En France c’est pareil, tous s’accordent sur les constats mais tous se divisent sur les mesures à prendre qui sont sérieuses car elles sont avant tout des mesures de sauvegarde d’une civilisation et pas seulement de nos lois et de notre mode de vie.
Pense-t-on que si les Athéniens et les autres Grecs avaient passé des compromis avec Xerxès il y aurait eu une civilisation gréco-romaine puis occidentale ?
Non, car entre les deux il y avait des frontières naturelles et des armées et de vagues zones interculturelles appelée des satrapies où des Macron locaux pouvaient administrer leurs concitoyens sous la surveillance d’un occupant, prototypes de nos vichyssois patentés.

L’incompatibilité est à mes yeux absolue, admettre une tolérance pour le voile en France et en Europe c’est accepter un recul avant de se soumettre.

Le seul voile ou plutôt coiffe acceptable en Europe est la cornette des bonnes soeurs et les coiffes traditionnelles de nos Bretonnes ou Alsaciennes lors des manifestations folklorique, le voile est comme le qami et la barbe un uniforme et un étendard d’une (anti-) civilisation hostile et ennemie des civilisations non islamiques et de la nôtre(occidentale ) en particulier.
Ou on interdit franchement et on éjecte cet islam-là où nous tergiversons et ne ferons que ralentir un peu notre soumission et notre disparition.

Bien sûr, nous avons tous peur d’un affrontement et de guerres civiles qui font parfois plus de dégâts que les guerres entre des nations séparées par des frontières.
Mais ce sont des frontières sûres (pas seulement physiques mais de civilisations, de civilités, de coutumes…)
qui garantissent un équilibre et la paix et favorisent même le commerce.

L’islam doit quitter le continent européen et il faudra bien, tôt ou tard, trouver des accords pour que ceux, parmi les musulmans qui veulent vivre sous la charia et haïssent notre mode de vie, puissent aller vers d’autres cieux conformes à leurs idéaux.
Nous devons interdire absolument cette visibilité militante de l’islam, quitte à ce qu’il y ait dans un premier temps des affrontements de plus basse intensité que ce qui est à craindre et que d’autres pays au Moyen-Orient et dans les Balkans par exemple ont déjà vécu.

Il faut donner le marché : ou vous vivez comme nous chez nous ou vous partez!
Il n’y a pas d’autre solution.

Dans l’Antiquité les choses étaient plus claires le Grec, l’Egyptien ou le Perse, maître chez lui, s’acclimatait au pays de l’autre lorsqu’il était expatrié (y compris culturellement et vestimentairement), Hérodote qui vécut pendant des années chez les Perses se gardait bien de les critiquer chez eux mais sa cause restait bien la cause des Grecs !

Les frontières ouvertes sans contrôle sont des monstres dont nous mesurons aujourd’hui les funestes conséquences.
Mais pour notre sujet je ne vois pas d’autre solution que la fin du multiculturalisme qui est multiconflictuel et une forme concertée de remigration des éléments les plus radicaux et inassimilables des populations allochtones.
C’est d’ailleurs valable partout dans le monde comme l’a montré l’histoire (voir la réaction de la Chine quand il y avait trop de concessions étrangères, européennes, japonaises, américaines ou russes ), partout dans le monde charbonnier doit rester maître chez lui.





9 thoughts on “Désislamisation ? Si les Athéniens avaient fait des compromis avec Xerxès, quid de la civilisation occidentale ?

  1. SarisseSarisse

    Et ça commence mainetant avec le retour des lois sur le blasphème voir le dernier article du Gatestone Institute.

  2. NICOLAS F.

    Les athéniens tenaient à leur civilisation comme à la prunelle de leurs yeux .Les stratèges avaient un courage à toute épreuve:le courage de prendre des décisions envers et contre tous.Ainsi Themistoclle contre l’avis général a insisté pour défier l’ultra puissante flotte perse à Salamine.
    Les bateaux perses trop gros se sont emboulteiilés dans le détroit,la flotte athénienne plus légère et moins nombreuse les a encerclés et détruits.
    Une civilisation sauvée sur un coup de dés?
    Certainement moins le fruit du hasard que du courage,de l’intelligence et du pragmatisme.
    Tout ce qui manque cruellement à nos gouvernants depuis des lustres.
    Et nos candidats à la présidentielle,n’en parlons même pas.
    Alors l’intelligence d’une femme, il faut essayer. Marine,souviens-toi de Thémistocle et les autres.

  3. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Je voudrais rappeler cet article paru le 2 novem bre 2016 sur dreuz.info lequel reprend les commentaires d’un forum groupe google sur le thème de l’économie parallèle hallal comme arme de colonisation et de conquête par la destruction de la paysannerie française mais aussi européenne.

    « L’islam de France doit devenir une puissance agricole, industrielle et financière pour conquérir le pouvoir »
    Publié par Christian Larnet le 20 novembre 2016
    :: http://www.dreuz.info/2016/11/20/lislam-de-france-doit-devenir-une-puissance-agricole-industrielle-et-financiere-pour-conquerir-le-pouvoir/

    Prendre la peine de lire TOUT l’article et les commentaires.

  4. marre-du-PS

    Les frontières existent déjà dans notre pays, les zones de non droit y ont établi leurs règles. Un « étranger » qui y pénètre doit montrer sa carte d’identité et justifier de sa présence à ceux qui montent la garde. Essayez, vous verrez si vous n’êtes pas contrôlés dans cette zone. Je mets « contrôlés » au masculin, car pour les femmes inconnues de ces quartiers, mieux vaut pour leur vie de les éviter.

  5. Xtemps

    Nous devons cesser de se croire être les obligés des autres, qui mène toujours à leurs servitudes, et mène toujours aux manques de respect et aux conflits.
    En commençant par nos propres dirigeants qui nous les imposent de force comme des dictateurs, que commence le manque de respect du peuple.
    Imposer en démocratie est interdit et n’appartient qu’aux dictatures malhonnêtes qui manquent de respect au peuple qu’ils doivent les représenter où seul les vrais démocrates et vrais représentants du peuple ne se permettent pas d’imposer.
    Même le respect mutuel a une frontière pour ne pas être dans votre frigo sans vous demander votre avis.
    Consulter le peuple par référendum est le premier acte de liberté en démocratie respecté, et le non respect de cette consultation populaire par référendum et de décider à la place du peuple, est la première atteinte à la liberté du peuple non respecté.
    Comme tous les ennemis ne laissent jamais la liberté aux peuples conquis, mais aussi nos dirigeants qui sont les premiers conquérants et dictateurs en ne respectant pas nos liberté de choix.
    Les dictatures et les conquérants sont toujours les ennemis des peuples libres.
    La démocratie est d’être maître et libre chez soi, forcés par les autres, c’est une occupation sans liberté chez soi.
    Les autres doivent rester par respect pour nous, des invités chez nous et les voisins par respect, des voisins comme ils aimeraient être respecté chez eux.
    Tout tient aux savoir vivre par respect mutuel entre les différentes parties relationnels, qui sont toujours les plus grandes richesses s’il y a respect, ce que nos politiques ne font pas avec nous et imposent avec arrogances, insultes, et le manque de respecte est franchi en premier lieu par eux, comme des dictateurs.
    Si nos dirigeants nous respectent déjà pas, comment voulez vous que les autres nous respectent.

  6. théo Lusein

    Personne n’a trouvé de meilleurs principes d’organisation que ceux des Grecs. « Trois principes simples : 1 -Identité, 2 – Cohérence interne, 3 – Tiers exclu. » En refusant d’exclure, nous piétinons depuis des décennies le troisième principe, ce qui inévitablement fragilise, voire déconstruit notre identité, et rend illisible notre cohérence interne. Les politiques n’ont aucune conscience de cela et en sont toujours à essayer de gommer les différences, éviter les discriminations ! De qui se moque-t-on ? Notre intelligence n’a pas d’autre but que de nous aider à discriminer, afin de pouvoir exclure ce qui nous nuit. Le masochisme et l’autodestruction sont en marche et nous envahissent. Merci d’illustrer dans cet article commenté, le bienfait des racines grecques de notre civilisation, dont je loue ici la pertinence et la sagesse.

  7. frejusien

    la condamnation de l’islamophobie est un commencement
    oui, c’est le commencement de la fin pour notre société,
    aucun compromis n’est possible

  8. oncle Bob

    Les Perses se sont rendu compte que ça revenait moins cher de semer la discorde parmi les grecs. Et c’est ce qu’ils ont fait, au lieu des armées coûteuses. Mais pour prévenir les européens, vous devriez citer l’exemple de la Perse Sassanide, qui des siècles plus tard, a été islamisée.

Comments are closed.