Royaume Uni : 85 tribunaux islamiques appliquent la charia aux femmes


Royaume Uni : 85 tribunaux islamiques appliquent la charia aux femmes

Royaume-Uni : des tribunaux islamiques rendent des jugements en marge de la jurisprudence britannique et oppriment les femmes. 

Le 4 mars par Christine Williams

Alors que le nombre des tribunaux islamiques clandestins, qui rendent des jugements en marge de la jurisprudence britannique, continue de croître rapidement au Royaume-Uni, un documentaire récent relate la réalité des faits, lors de ces audiences parallèles. 

Chanel 4 documentary [NDT : chaîne britannique de documentaires] a réussi à pénétrer dans la mosquée principale de Birmingham, il est donc probable que les responsables aient voulu transmettre la meilleure image possible de leur communauté, en sachant que le film et les commentaires allaient être diffusés. Néanmoins, le reportage a laissé les téléspectateurs pantois. 

Le Daily Mail rapporte que 85 tribunaux islamiques environ rendraient des jugements au Royaume-Uni; L’Express en dénombre une centaine. Ces tribunaux sont censés résoudre les conflits familiaux, matrimoniaux et financiers des musulmans; ils sont d’une misogynie prévisible, et donc préjudiciables aux femmes, et par conséquent aux enfants.

Les femmes qui acceptent la charia sont assujetties au système et désemparées. Alors que l’homme musulman, pour être libéré des liens du mariage n’a qu’à dire trois fois de suite à son épouse et sans autres formalités : « je divorce », le protocole à suivre pour les femmes n’est pas exactement le même. Les téléspectateurs ont vu Fatima, particulièrement émue, plaider son cas devant les trois juges chargés d’appliquer la charia. Cette mère de quatre enfants, âgée de 33 ans, a dû défendre sa cause et obtenir « la permission de divorcer, alors que son mari, dealer, lui aurait fait subir des violences psychologiques pendant leurs quatorze années de mariage ». 

Ce documentaire troublant est à l’eau de rose si on le compare aux procès relatés par les tribunaux islamiques en Grande-Bretagne. Voici quelques exemples : un tribunal islamique a prononcé une sentence approuvant le crime d’honneur, et un autre a ordonné à une femme traumatisée de retourner chez son mari, violeur et brutal

Le silence des féministes est assourdissant. 

« Quand une mère musulmane, lors d’une audience au tribunal islamique BRITANNIQUE appliquant la charia, est forcée de demander la permission à des religieux pour divorcer d’un mari trafiquant de drogue », par Natalie Corner,Daily Mail, le 2 mars 2017 : 

Alors que le nombre de tribunaux islamiques clandestins qui rendent des jugements, en marge de la jurisprudence britannique, continue de croître rapidement au Royaume-Uni, un documentaire récent relate la réalité des faits lors de ces audiences parallèles [NDT : voir ici comment la Grande-Bretagne considère les tribunaux islamiques].

85 tribunaux islamiques seraient actifs au Royaume-Uni et, la nuit dernière Channel 4 a diffusé une séquence tournée dans la mosquée principale de Birmingham montrant des musulmans britanniques extrémistes, constituant un tribunal qui rendait des jugements en se basant sur les règles strictes de la charia. 

Les téléspectateurs ont pu voir Fatima âgée de 33 ans, mère de quatre enfants, défendre sa cause, alors qu’elle demandait la permission de divorcer de son mari, trafiquant de drogue. Fatima affirme avoir subi des violences psychologiques durant leurs quatorze années de mariage.

Le tribunal islamique, qui s’emploie à résoudre les contentieux financiers, familiaux et conjugaux des musulmans, suivant les principes de leur foi, a approuvé la requête de Fatima.

Mais la manière dont elle a dû plaider sa cause, diffère profondément du protocole que doit suivre un homme musulman qui veut divorcer. Il lui suffit de dire trois fois « je divorce » pour être libéré des liens du mariage. 

Le droit islamique considère le mariage comme un lien juridique et un contrat social entre un homme et une femme, alors que la loi britannique ne considère pas les liens du mariage comme contraignants pour les conjoints. 

Fatima, devant des fondamentalistes musulmans britanniques, a été sommée d’expliquer pour quelle raison elle voulait se séparer de son mari. L’un des « magistrats » était le Dr Amra Bone, la seule femme qui rend des jugements dans les tribunaux islamiques au Royaume Uni. 

Fatima souhaitait obtenir le divorce et a affirmé qu’elle avait été victime de violences psychologiques.

Elle s’est exprimée en ces termes : « Je suis seule avec mes enfants, [sans] aucun soutien de sa part et, j’ai été victime de violences psychologiques ».

Elle a refusé de reprendre la vie de couple, même après que le docteur Bone lui eut dit que son mari était prêt à changer … 

Fatima a déclaré aux juges : « Je ne l’aime plus, je n’ai plus confiance en lui, et je le crains. Je suis à 100% [convaincue], qu’aucun retour en arrière n’est possible ».

Alors qu’elle attendait le verdict, Fatima a expliqué qu’après quelques mois de mariage, son mari « a commencé à dévoiler sa véritable nature » et la situation s’est alors détériorée rapidement au point d’être « hors de contrôle ».

Fatima s’est mariée contre la volonté de ses parents et elle admet regretter d’avoir pris une décision précipitée. 

Le président du tribunal le Dr Amra Bone a informé Fatima que son mariage était dissous et, qu’elle réfléchissait sur cette affaire. 

« C’est un mariage où les conjoints se sont choisis [par opposition au mariage arrangé]. La femme découvre ensuite que son mari se drogue« . 

« Nous pensons qu’il est très important que la famille ait son mot à dire quant à l’homme que la jeune fille veut épouser, car quand les jeunes gens sont amoureux, il est en fait trop tard » [NDT : le problème ne se pose évidemment pas pour l’homme qui peut divorcer autant de fois qu’il le souhaite sans justificatif aucun et se remarier avec plusieurs femmes. De plus, la remarque acide de la juge, tout en accordant le divorce, arrive à la conclusion non dite que c’est l’épouse qui est en tort renforçant ainsi le mariage arrangé]. 

Traduit de l’anglais par la Véritétriomphera.

Source : https://www.jihadwatch.org/2017/03/uk-sharia-courts-operating-beyond-reach-of-british-law-and-oppressing-women

 

 




Laveritetriomphera

Résistance républicaine Midi Pyrénées, j'ai choisi comme symbole la déesse égyptienne de la vérité/justice Maât. J'estime que la vérité/justice est un concept universel et unificateur par essence.


16 thoughts on “Royaume Uni : 85 tribunaux islamiques appliquent la charia aux femmes

  1. Roland l'Alsacien

    ha ha ha ! c’est bien fait le titre avec l’image et l’article !
    au fait c’est quand noël ? c’étais une question bête,
    mais c’est juste pour savoir quand est ce que cette dinde à deux pattes sera griller hi hi hi !!!

  2. marre-du-PS

    Les Britanniques si soucieux de leur Reine commencent à réaliser les ravages de l’islam, dogme passéiste d’un obscurantisme crasse. Il constitue un danger mortel pour l’Occident moderne dans son ensemble. Le réveil sera dur pour beaucoup!

    1. 584bt

      ils se sont laisser islmises vitesse grand v a present sont dans la merde islamiste bravo la reine se planque!!!

  3. frejusien

    Bonjour Roland,
    pourrais-tu regarder l’article sur Merkel et les manifs et donner la traduction des banderoles ?
    merci

  4. Caughnawaga

    Je me demande pourquoi elle ne quitte pas l’islam elle n’est pas dans un pays islamique.

    Bin oui elle va être seule, faudrait du courage c une chose qui fait défaut chez les musulmans.

    Personne ne te fait cadeau de ta liberté il faut la gagner.

    On a eu des femmes courageuses qui se sont battues pour que je sois libre qu’elles.

  5. NICOLAS F.

    Il faut quand même savoir que la société anglaise est très archaique dans sa sructure et ses drits civiques.Par exemple en cas de divorce chez les anglicans,le divorce est toujours prononcé aux torts du mari ,cela ne s’appelle pas « torts »,mais le mari est systématiquement condamné à verser la moitié de sa fortune ,oui,la moitié,soit en biens immobiliers ou pension à vie etc…
    Je faisais remarquer à un ami anglais divorcé qu’en fait cela voulait dire que le juge anglais considère qu’une femme ne peut pas se débrouiller seule sans l’argent du mari,ce qui est le signe que la société anglaise n’est pas ouverte à l’égalité des femmes.
    L’anglais m’a répondu qu’en France nous sommes de dangereux révolutionnaires.
    Les français font encore peur aux anglais mais pas la charia.
    Le seul problème c’est que la charia peut traverser la Manche ,le danger n’est pas vraiment loin.

  6. jolly rodgers

    Birmingham , les Britanniques appellent cette ville Birmingstan , tellement elle est islamisé. j’avais vus un reportage sur le groupe de hard rock BLACK SABATH , ils sont originaires de Birmingham et dans le reportage on y voies le chanteur Ozzy Osbourne retourner dans ça ville et dans le quartier ou il a grandi et de commenter :  » quand j’étais gosse il y’avais que des blancs ,on ce connaissais tous, là je ne reconnais pas mon quartiers et je me demande si ont est encore en Angleterre  » . c’est vraiment dommage l’ Angleterre qui nous a donné les plus grand groupes de glam rock , hard rock, pop … des noms come David Bowie , Rod Stewart , Ritchie Blackmore …. ce pays qui m’a fais rever et qui fut un bouillon de culture pour toute l’Europe et bien ca fais mal de voir ça !

  7. whitley

    Faut il encore vous rappelez que ce genre de tribunaux « islamiques » qui exigent de l’argent en retour de leurs « jugements » n’ont tout simplement aucune base en islam: il ne sont mentionné ni dans le coran, ni dans la chariah et ni dans les hadiths. De plus, des tribunaux similaire existent aussi chez les chrétiens et les juifs là bas. C’est du au fait que les mentalités sont différentes outre manche: les gens y considèrent qu’ils n’ont pas à engorger les tribunaux pour de telles affaires.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Vous êtes d’une mauvaise foi étonnante. Le divorce est un acte civil qui relève de la justice d’Etat, pas d’un tribunal religieux, quant à vos prétendus tribunaux juifs et chrétiens ils n’existent pas et vous le savez fort bien.

  8. Lavéritétriomphera

    @whitley,

    La charia signifie « voie à suivre par le musulman » et trouve son origine dans le coran http://www.lescahiersdelislam.fr/Le-concept-de-la-Charia-en-islam_a287.html. Les termes de haram (interdit) ou hallal (autorisé) ont aussi pour origine le coran https://top-halal.fr/mosquee-de-paris/halal-et-haram.
    Le coran étant prescriptif, la nécessité de tribunaux qui rendent des jugements s’impose. Ces tribunaux aussi partiaux qu’injustes caractérisent les systèmes totalitaires qui les utilisent pour asseoir leur pouvoir à l’exemple du polit buro (communisme) ou de la gestapo (nazisme).
    Par ailleurs il importe de savoir que les musulmans imposent à tous leur façon de voir le monde sans se soucier aucunement des avis divergeants qu’ils considérent comme de la « mécréance » ou de l’hérésie. Cette façon d’agir est aussi la signature d’un régime totalitaire où tout fonctionne par la volonté d’un dictateur nommé Allah en islam ou de ses représentants.

  9. Roland l'Alsacien

    frejusien mes salutations !
    envoi moi le lien ou je voie ces banderoles et je te le traduit avec plaisir !
    mais d’après mes contacts ils « les Allemands » écrive la plupart du temps en Allemagne et surtout aux manifestations ceci :Migranten raus aus Deutschland,Merkel must raus wir sind das Deutsche Volk ! Merkel Raus !
    je te le traduit frejusien : Migrants dehors de l’Allemagne,Merkel doit sortir et démissionner nous ont est le Peuple Allemand ! Merkel dehors et démission Si tu voie cela sur tes banderoles frejusien alors traduction est faite sinon envoi moi ce que tu a à traduire et je te le ferez à mon nom Roland L’Alsacien sur RR ou sur mon mail et je te le traduirez avec plaisir dès réception de ton message. Je te souhaite une bonne soirée frejusien et que la blonde soit élue au premier tour ,MLP élue en 2017 .Salut fréjusien .Roland L’Alsacien .

Comments are closed.