Trump : nouveau décret pour interdire les Etats-Unis aux terroristes étrangers


Trump : nouveau décret pour interdire les Etats-Unis aux terroristes étrangers

Nouveau décret présidentiel de Trump hier :

Son décret précédent du 27 janvier du même nom que celui d’aujourd’hui ; ‘Protéger la Nation de l’entrée de terroristes étrangers aux USA’, avait rendus fous tous les éclatés des neurones de la planète, avec les manifestations que nous savons,  les pleurnicheries des habituelles chialeuses, y compris les enfumages monstres venant de soi-disant pauvres stigmatisés, et surtout cette appellation mensongère de ‘muslim ban’. Sans compter la dérogation à la loi (judicial overreach). merci au juge qui a bloqué ce décret, pourtant bien légal.

Car légal il l’est bien, et Trump le rappelle en début de son décret d’aujourd’hui. Constitutionnel et légal, point barre et il s’est également bien couvert dans ce décret de façon à ce qu’on ne puisse encore hurler au ‘racisme’ surtout envers ce qui n’est pas une race, bigoterie et tintouin habituel. Il a vite appris pour ce qui est des coups de pute, et on ne pourra lui refaire le coup une deuxième fois, d’où l’énumération qui ça ne touchera pas.

Car si on lit bien son décret du mois de janvier, à parier que c’est ceci aussi qui en a rendu fou de rage, surtout ceux se reconnaissant :

Était clairement précisé que la vigilance est de mise afin de s’assurer que les personnes à qui sont délivré les visas/permis n’ont ni l’intention de nuire aux Américain(e)s, ni ne sont liées au terrorisme/à des terroristes. Que les personnes admises aux USA ne portent pas d’attitude hostile à son égard ainsi qu’à ses principes fondateurs. Les États-Unis ne peuvent ni ne doivent admettre ceux qui ne soutiennent pas/n’adhèrent pas à la Constitution ou ceux qui mettent les idéologies violentes au-dessus du droit américain. En outre, les États-Unis ne devraient pas admettre ceux qui commettent des actes fanatiques/haineux ou de haine, y compris les ‘crimes d’honneur’, et autres formes de violence à l’égard des femmes, ainsi que la persécution de ceux qui pratiquent des religions différentes de la leurs, et d’Américains de toute race, sexe ou orientation sexuelle.

Et ici, s’il avait jugé sage de l’inclure dans son décret, nous savons que ce n’était pas pour rien. Mais il n’avait pas forcément besoin de le faire car, non seulement c’est contre la loi de toutes manières tous ces comportements, mais de plus, dans une qui remonte à encore plus loin que celle sur laquelle il s’est appuyé, il est bien aussi spécifié que l’entrée aux USA était interdite à ceux qui pratiquent ou entendent pratiquer la polygamie.

Trump aujourd’hui persiste et signe pour ce qui est d’assurer la sécurité intérieure des USA, et rappelle qu’il est crucial que les demandes de visas -quels qu’ils soient-  soient scrutées à la loupe (et s’il le faut, faire des enquêtes en profondeur). Ce qu’il ne faut oublier c’est que des terroristes sont entrés tranquillement car la politique du Secrétaire d’État à l’époque de GW Bush faisait que dans les consulats, le personnel était empêché de faire ce travail correctement.

Alors en résumé : sauf exceptions les nationaux des pays suivants : Iran, Libie, Somalie, Soudan, Syrie, Yémen sont sujets à la même période restrictive de 90 jours.

Pays qui, il faut le rappeler, étaient déjà sur la liste rouge des autorités compétentes et gouvernementales bien avant son arrivée à la Maison Blanche.  Si l’Irak est absent de cette liste, c’est qu’il est reconnu que son gouvernement a fait des efforts non négligeables pour ce qui est de la transparence et du partage de données/information au niveau sécuritaire etc, ainsi que la reprise de ses ressortissants indésirables. Les demandes de visas venant de ce pays seront néanmoins tout autant profondément scrutées, et il est à parier que si quoi que ce soit devait changer de quelque manière, l’Irak rejoindrait la liste.

En consultation avec les Secrétaire d’État et Directeur du renseignement national, le Secrétaire à la sécurité intérieure (Homeland) procèdera à un examen, et ce à l’échelle mondiale, afin de déterminer si, et si oui, quelles informations supplémentaires seront nécessaires  pour statuer sur une demande venant d’un pays étranger X  pour un visa, une admission ou autre, afin de déterminer que la personne n’est pas une menace aussi bien pour sécurité intérieure que publique.

Il est évident que, en plus de ces pays mentionnés ci-dessus, sont et seront sujets à examen minutieux les demandes de visas en général, des rapports devront être fournis au Président quant aux résultats des examens et enquêtes en ce qui concerne ces 6 pays, et dans ce décret aussi, il est spécifié que seront rendues publiques -ce qui est tout à fait légal il faut le rappeler- : les informations concernant :

– le nombre de ressortissants étrangers aux États-Unis qui ont été accusés d’infractions liées au terrorisme aux États-Unis, condamnés pour infractions liées au terrorisme aux États-Unis, expulsés des États-Unis en raison d’activités liées au terrorisme, d’affiliation ou apport d’un soutien matériel à une organisation liée au terrorisme, ou toute autre raison liée à la sécurité nationale.

– le nombre de ressortissants étrangers aux États-Unis radicalisés après leur entrée aux États-Unis et qui ont commis des actes liés au terrorisme ou qui ont apporté un soutien matériel aux organisations liées au terrorisme dans des pays qui sont une menace pour les États-Unis.

– le nombre et types d’actes de violence sexiste à l’égard des femmes, y compris les ‘crimes/meurtres d’honneur’ commis aux États-Unis par des ressortissants étrangers.

– tout autre renseignement relatif à la sûreté et sécurité publiques, y compris des renseignements sur le statut d’immigration des ressortissants étrangers accusés de délits graves.

Ici aussi je recommande la lecture complète  du décret, et je finirai en disant que les chialeuses et hyènes, y compris politicardes et merdiatiques, peuvent aller se faire voir pour ce qui est de remettre le couvert comme pour le décret précédent.

https://www.whitehouse.gov/the-press-office/2017/03/06/executive-order-protecting-nation-foreign-terrorist-entry-united-states




Alain

Ni oubli ni pardon pour ceux et celles portant atteinte à la Patrie, jamais !


11 thoughts on “Trump : nouveau décret pour interdire les Etats-Unis aux terroristes étrangers

  1. J

    Honnêtement, un « muslim ban » serait salutaire partout dans le monde. Il faut interdire cette secte mortelle. Mais les pratiquants de la langue de bois trouveront toujours des excuses à cette saleté.

  2. frejusien

    Voilà qui va clouer le bec des connes bobettes, car il est question, ici de la protection des femmes, qui devrait les concerner au plus haut point : les saloperies de « meurtres d’honneur » ,
    je préfèrerais dire de déshonneur :
    elles sont tellement conditionnées qu’elles manifestent pour la défense de ceux qui les méprisent, tout en accusant Trump de sexisme

  3. paul hauchon

    Bravo mr trump .ns sommes malheureusement ds un univers de traitres et de collabos avec nos envahisseurs et nos assassins

    1. Louis

      Oui, respect pour ce vrai homme d’état qui lutte contre vents et marée, avec les moyens dont il dispose et malgré les adversaires acharnés à l’affût du moindre faux pas.
      En France, nous avons l’exact opposé, à tous les niveaux.
      Plus que 2 mois…

  4. NICOLAS F.

    On rigole bien:les usa sont interdits aux terroristes.
    NON:les usa sont interdits aux musulmans réfractaires tous réfractaires à la Constitution américaine .
    Alors le foulard,la djellaba,la barbe,la langue arabe,la prière les fesses en l’air ,le coran,la petite famille en ribambelle : pas d’entrée sur le sol américain.
    Parce que tous ces signes sont des déclarations de guerre à la Démocratie.
    Déclaration de guerre,ce n’est rien d’autre que du terrorisme.
    Une femme avec un foulard,c’est une déclaration de guerre.
    Le drapeau français est le symbole sacré de la République.
    Le foulard sur la tête d’une de ces provocatrices de l’islam,c’est LE symbole du terrorisme islamiste.
    C’est pour cela que ces immondes créatures sataniques ne veulent pas l’enlever,c’est à chaque heure ,chaque minute le symbole du terrorisme de l’islam dans nos rues.C’est le symbole de la déclaration de guerre de l’islam. C’est la peste .
    Mr TRUMP encore un petit effort ,c’est simple à comprendre:un musulman est un terroriste potentiel.Donc pas de visa pour un musulman.
    Ou 2 ans d’enquête avant d’obtenir le moindre dossier de demande de visa;
    Si on ne veut pas avoir des rats chez soi,faut pas mettre de fromage sur la table.

    1. legrand

      comme disait Philippe de Villiers :

      TOUS LES MUSULMANS NE SONT PAS DES TERRORISTES MAIS TOUS LES TERRORISTES SONT DES MUSULMANS

      elle n’est pas mal celle là …

    2. JackJack

      « Mr TRUMP encore un petit effort….». Mr TRUMP est parfaitement au courant et entouré de conseillers également bien informés. Il doit cependant jouer avec les mots pour ne pas effaroucher une fois encore un juge-autruche ou bien pensant. Un détail que ses adversaires doivent se mettre dans la tête : il ne lâchera pas.

  5. marre-du-PS

    Donald Trump finira par museler ses opposants d’une manière ou d’une autre. Et nous, nous attendons notre Strumpfette! 😁

  6. AlainAlain

    Put1 ça commence déjà ! Mais ils vont se le mettre dans leur boîtier d’éclatés quand que justement si, ce décret est bien Constitutionnel lui aussi ? Ils le prennent pour un con à se point qu’ils n’ont pas pigé qu’ils ne pourront faire le coup deux fois ? Allô ? Car si tu m’as une fois, honte à toi mais si tu m’as deux fois, honte à moi. Alors la honte, c’est pour tous ces fous furieux qui n’en ont strictement rien à foutre de la sécurité intérieure/publique des USA, la preuve !

    Qu’ils le lisent BIEN ce décret, car je l’ai dit et le répète, Trump s’est bien couvert ! Quand à ces conneries d’excuses, on ne rit pas :

    ce décret mettrait en péril économie, système éducatif et industrie touristique. Mais oui c’est ça, car les personnes posant un danger pour les États-Unis vraiment contribuent de manière positive à tout cela hein !

    Quand à dégueuler que cette modification législative discriminerait arbitrairement ses citoyens et priverait ses résidents des bénéfices d’une société multiculturelle, on ne se tord pas de rire SVP ! Tout prouve que leur multiculti de merde n’est que conflit car merci qui, toujours les mêmes qui foutent le bordel : faits prouvés et avérés.

    Puissent-ils tous cette fois-ci l’avoir vraiment bien profond dans le fion !

    https://francais.rt.com/international/34989-etat-hawai-conteste-devant-justice-federale-nouveau-decret-immigration-donald-trump

Comments are closed.