Belkacem impose decodex du Monde à l’Education nationale !


Belkacem impose decodex du Monde à l’Education nationale !

Decodex ? Tout le monde connaît, pour s’en gausser.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/02/02/quels-sont-les-sites-respectables-et-les-fachos-le-monde-distribue-medailles-et-bonnets-dane/

http://resistancerepublicaine.eu/2017/02/03/grace-au-monde-et-a-decodex-je-ne-perds-plus-de-temps-sur-des-sites-mensongers/

Mais Belkacem ne se gausse pas, elle applaudit et elle impose l’usage du Decodex aux professeurs serviles qui l’imposent eux-mêmes aux lycéens…

Système orwellien par essence.

L’Éducation nationale officialise Décodex . Big Brother à la manœuvre

Ils n’ont pas tout à fait osé mais tout de même, ils l’ont fait. La formation  du pseudo-outil scientifique, Décodex, se fera en interne par les inspecteurs et les formations ciblant les déradicalisations.

Dans le bulletin officiel de l’Education nationale, BO du 2 mars 2017, un décret apporte des modifications à la mise en œuvre pédagogique des travaux personnels encadrés, en classe de première des séries générales Or ces modifications sont loin d’être anodines car si les TPE sont souvent critiqués, ils demeurent le seul moment pédagogique vraiment critique autorisé par le système éducatif qui permet à l’élève de surfer librement. Mais voilà en lisant leurs productions, on a flairé le « politiquement incorrect ». Il importait donc de légiférer en insistant pour que la production de l’élève atteste d’un usage pertinent des nouvelles technologies de l’information et de la communication, qui nécessite de la part des élèves un travail d’analyse des sources auxquelles elles donnent accès.

Les professeurs resteront peut-être dans le vague à la lecture de cette modification officielle mais n’ayez crainte, on leur expliquera sur le terrain : « Témoin de la démarche adoptée, il permet aux professeurs encadrant les TPE de dialoguer avec les élèves en portant la trace des conseils et des précisions apportés, notamment en ce qui concerne le respect des consignes méthodologiques relatives à la citation des sources. » On semble être dans l’urgence : le BO précise que « ces dispositions entrent en vigueur à compter des épreuves anticipées organisées en 2017, comptant pour la session 2018 de l’examen du baccalauréat » Mais pourquoi donc tant d’empressement ? C’est que le Ministère a trouvé son joujou orwellien, c’est Décodex, l’instrument de censure concurrentiel du Mondel’organe officiel de la post-vérité . Outil qui  en ce qui nous concerne nous convient parfaitement en tant qu’enseignant : il suffit de dire aux élèves que ce qu’il faut lire et retenir, ce sont les sites des codes orange et rouge !

Mais revenons sur la genèse de l’instrument même et la pertinence de l’outil de ce journal qui s’appelle Le Monde. Décodex n’a pas été inventé par Le Monde  mais lui a été vendu. L’outil aurait été vivement discuté en salles de rédaction et l’on apprend que ce qui a déterminé l’adoption de l’algorithme américain, c’est l’assurance que, programmant la distribution des contenus aux utilisateurs, il « pourra » réduire à terme la circulation du « fake », selon les termes du communiqué de l’entreprise américaine producteur de l’outil. « C’est cet élément qui nous a décidés», a expliqué Jérôme Fenoglio, directeur du Monde. «Pour la première fois, il serait possible d’agir sur un algorithme quand un contenu pose un problème éditorial. »

Si la chasse aux sorcières et l’esprit inquisitorial l’a emporté chez les journalistes du Monde, n’est-ce pas pour s’autoriser un plan de reconversion  puisque c’est  par les usages pédagogiques que l’on peut tirer de Décodex que l’outil a finalement été adopté. En effet, si l’on n’a plus besoin d’envoyer les journalistes en reportage pour vérifier les faits autant les envoyer dans les classes faire de la propagande . L’Éducation nationale a d’ailleurs immédiatement répondu présent avec ses professeurs les plus serviles. Le Ministère de l’Education nationale a donc décidé la semaine dernière, mais sans nommer l’outil, de rendre possible son application systématique dans les classes.

Avec le lancement de Décodex et les modifications de consignes de l’Éducation nationale, on comprend mieux le véritable objectif du journal. Avec Décodex, le Monde veut nous imposer la pensée unique.  Décodex est destiné en réalité à formater les élèves. L’Éducation nationale a très bien compris la finalité véritable de l’outil mais elle oublie que  la police de la pensée ne peut empêcher le plaisir de la transgression : lire ce qui est interdit.

L’hebdomadaire suisse  Antipresse  est remonté à la source technologique de Décodex, en réalité fournie parGoogle. Comme très souvent ,la source est  militaire et associe à la fois le Pentagone et l’OTAN. Décodex nous explique Antipresse «est le petit bébé de la doctrine otanienne connue sous le nom de « Comprehensive Approach », une tentative militaire pour cerner ce qu’on appelle dans le jargon les « menaces hybrides », celle en particulier de la désinformation et de la guerre psychologique». Avec Décodex, nous sommes dans ce que l’on appelle la Perception Management.

Slobodan Despot précise à juste titre que « Decodex et bien d’autres « outils » et cercles d’influence, travaillent, en fait ,dans un cadre otanien très précis, non seulement idéologique, mais également organique et fonctionnel ». En fait, nos enseignants sont transformés  en petits soldats de l’Otan autorisés dans leurs relais privés et gouvernementaux, à «user de méthodes de communication et autres moyens, en direction d’audiences agréées, en vue d’en influencer les perceptions, les attitudes et les comportements, dès lors qu’ils affectent l’accomplissement des objectifs militaires et politiques de l’OTAN». Décodex est un outil informatique conçu dans ce cadre.

hhttp://metamag.fr/2017/03/07/leducation-nationale-officialise-decodex-big-brother-a-la-manoeuvre/




Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l'homme et tout ce que fait l'homme me passionne.


17 thoughts on “Belkacem impose decodex du Monde à l’Education nationale !

  1. Fomalo

    Hé bien nous y sommes, nommément! Big brother est à l’oeuvre ce qui ne surprendra personne qui ait fait en particulier depuis quelques jours l’expérience d’une intox informatique ou téléphonique survoltée. mais vous précisez très opportunément : « L’Éducation nationale a très bien compris la finalité véritable de l’outil mais elle oublie que la police de la pensée ne peut empêcher le plaisir de la transgression : lire ce qui est interdit. » Il est certain que c’est à double détente, à intox, intox et demie! Actuellement tout le monde s’intéresse à la rapacité de M.Fillon, mais pas du tout à la directive privant de vote informatique les votants français de l’étranger…pour cause de piratage informatique possible.. (sic). N’hésitez pas, à RR à redonner les méthodes explicatives du codage des messages et des pièces jointes. Les petits sal..ds de l’E.I n’hésitent pas eux à coder leurs messages via telegram

  2. Gilbert AMBROSI

    Mais maintenant les Français s’en foutent de Belkacine et des lois faites par des collabos islamistes maintenant nous allons être dans la désobéissance et si le FN n’est pas au pouvoir nous serons dans la révolution.

  3. Jm

    Cet outil va surtout permettre d’ habituer les élèves à ne plus réfléchir et de formater leurs esprits à l’ idéologie mondialistes par manque de comparaison. Par la suite devenu adultes en vie active , ils continueront de l’ utiliser ce qui permettra aux idéologues mondialistes d’ écarter tout esprit contestataire. Un bloqueur de réflexion en quelque sorte. Il est fort à parier que les élèves qui n’ utiliserons pas le décodeur seront pénalisés, déjà que dans l’ éducation nationale d’ aujourd’hui ils leur inculquent le prêt à penser donc avec, se sera pire. Une vraie manipulation des masses.

  4. Fallaci

    Les manuels scolaires de l’État Islamique Par €ric le 10/03/2017
    15h04

    En reprenant des quartiers de l’ouest de Mossoul, les soldats irakiens sont tombés sur un stock de livres fournis par l’État islamique aux écoliers. Terrifiant. […]

    En expression écrite, on demande aux élèves de dessiner une charge explosive en décrivant ses différentes composantes. Dans le livre d’anglais, pour apprendre à lire l’heure, l’horloge est placée sur une bombe minutée. Un exercice de mathématique pour la classe équivalente au CM2 présente le croquis d’un tireur face à sept cibles alignées, désignées chacune par «mécréant», «apostat», «espion», etc.

    «Si tu as 42 balles pour tirer sur 7 mécréants, comment tu répartis tes tirs ?». «Une fabrique d’explosifs produit 100 engins par jour. Combien en produit-elle par heure ?». «Une voiture chargée de 2 tonnes d’explosif C4 est lancée par un kamikaze au milieu d’une foule de mécréants sur une distance de 100 mètres. Combien de personnes seraient tuées ? 1) dans un lieu en plein air ? 2) dans un espace clos ?»

    Ces problèmes figurent dans les manuels de mathématiques des classes de primaire imprimés par les «services» de l’État islamique pour les enfants scolarisés dans les territoires du «califat». Les soldats irakiens qui ont investi des quartiers de l’ouest de Mossoul ces deniers jours en ont trouvé plusieurs stocks. […]

    Libération

    Merci à jiji

    TAGSÉCOLEEIENSEIGNEMENTIRAKISLAMISATIONMOSSOULMUSULMANPÉDAGOGIETERRORISME

  5. Fallaci

    Contre les violences scolaires, une caméra sur les profs, comme la police Par Koba le 11/03/2017
    13h22

    Pour mieux contrôler le comportement de leurs élèves, deux écoles en Grande-Bretagne testent actuellement les caméras-piétons sur les profs.

    15943864-contre-les-violences-scolaires-une-camera-sur-les-profs-comme-la-police

    Imaginez la scène : en plein cours, dans un collège lambda, un conflit éclate entre deux élèves. Ou encore un ado menace physiquement son professeur en pleine classe. Alors ce dernier prévient qu’il va enclencher la caméra mobile qu’il porte autour du cou. Bip. Un voyant s’allume. Les images enregistrées s’affichent simultanément sur le petit écran incrusté dans l’objet.

    Face à son reflet, l’élève perturbateur s’arrêtera-t-il net ? Si ce n’est pas le cas, la scène pourra toujours être visionnée dans le bureau du chef d’établissement. Et si la parole du professeur est remise en cause par l’élève, les images et la bande-son serviront de preuve.

    Des profs équipés de caméras ? Ce n’est pas le scénario d’une fiction : pour mieux contrôler le comportement des élèves, deux écoles en Grande-Bretagne testent actuellement les body-caméras sur les profs, rapportait début février la presse britannique. Exactement les mêmes modèles que celles utilisées par les forces de l’ordre, mais sur le poitrail d’enseignants plutôt que sur des uniformes.

    L’Obs

  6. Fallaci

    Rouen
    À 11 ans, il saisit sa victime à la gorge et lui vole son portable, à Rouen
    Un jeune adolescent de 11 ans a été interpellé par la police, le 9 mars 2017, à Rouen (Seine-Maritime), pour un vol de téléphone portable, au préjudice d’un jeune de 16 ans.

    Mise à jour : 10/03/2017 à 15:27 par Isabelle Villy
    708
    partagesFacebookTwitterGoogle +Email
    Un enfant de 11 ans a été interpellé par la police, à Rouen, pour un vol de téléphone portable, le 9 mars 2017 (Illustration Fotolia)
    Un enfant de 11 ans a été interpellé par la police, à Rouen, pour un vol de téléphone portable, le 9 mars 2017. (Illustration ©Fotolia)
    Environ 17h, jeudi 9 mars 2017, sur les Hauts de Rouen (Seine-Maritime). Les policiers de la brigade spécialisée de terrain sont appelés pour se rendre sur les lieux d’un vol de téléphone portable. Quand ils arrivent sur place, ils rencontrent la victime, un adolescent âgé de 16 ans.

    > LIRE AUSSI : Un adolescent fait exploser une bouteille d’acide à proximité d’une chapelle, près de Rouen

    Il a surgi derrière lui, en vélo
    La victime a expliqué aux policiers qu’il traversait le parc de la résidence de La Ferme pour se rendre à la dalle de la Grand-Mare, quand un jeune garçon a surgi derrière lui, en vélo, indique une source judiciaire à Normandie-actu. Le jeune cycliste s’est porté à sa hauteur, l’aurait plaqué contre un grillage, avant de le saisir à la gorge pour qu’il lui donne son téléphone portable.
    Repéré sur son vélo noir et jaune
    Le mis en cause a ensuite pris la fuite sur un vélo noir et jaune. Munis de sa description, les policiers ont entamé des recherches dans le quartier et ont repéré, vers 17h30, un jeune correspondant en tout point au signalement, vélo compris. À la vue des policiers, le jeune suspect a pris la fuite mais a été rattrapé quelques mètres plus loin.

    > LIRE AUSSI : Tentative d’incendie dans une piscine désaffectée, à Rouen : un ado de 16 ans interpellé

    Âgé de 11 ans, il a indiqué aux forces de l’ordre qu’il s’était débarrassé du téléphone portable, un iPhone 5, dans un buisson. Il a été ramené à l’hôtel de police pour être entendu.

    Isabelle Villy journaliste à Normandie-actu – Twitter

  7. Fallaci

    Belkassem défend les mères voilées à l’école.

    Beurk… Cette femme voilée qui plaide sa cause en pleurant m’a dégoûtée tant elle est à l’image de leur victimisation généralisée.
    Je pense même qu’elle a dû prendre des cours de théâtre!!

    https://youtu.be/x2YkBbfapZ8

Comments are closed.