La tête à claques Gaspard Koenig: « Macron est notre Justin Trudeau ».


La tête à claques Gaspard Koenig: « Macron est notre Justin Trudeau ».

Notre site avait dit tout le mal  qu’il fallait penser de la tête à claques ultra-libérale Gaspard Koenig :

http://resistancerepublicaine.eu/2016/12/02/gaspard-koenig-lultra-liberal-tete-a-claques/

Il confirme tout en parlant d’or sur la personne de Macron :

« Macron est notre Justin Trudeau ».

C’est-à-dire le premier Ministre canadien qui a fait du multiculturalisme  une arme de destruction massive contre son propre pays,  jusqu’à vouloir voter une  loi  criminalisant la critique de la seule religion musulmane.

 

Tribune de Gaspard Koenig (philosophe, maître de conférences à Sciences Po Paris et président du think-tank Generation Libre).

« Je me sens face à Emmanuel Macron comme Nietzsche devant l’opéra : la musique m’envoûte mais à condition de ne pas trop prêter attention aux paroles. Derrière la mise en scène spectaculaire, les envolées fraternelles et les trémolos révolutionnaires, se cache en effet un programme assez timide, plus chiraquien que libertarien. Raisonnable, trop raisonnable. Entre un candidat PS qui souhaite renégocier la dette française et un candidat LR qui veut réduire d’un demi-million le nombre de fonctionnaires, Emmanuel Macron temporise. […]

Que les altermondialistes se rassurent, Emmanuel Macron est encore loin de la révolution ultra-néo-libérale. Il semble même avoir renoncé à ce qui faisait sa marque de fabrique, le discours contre les rentes et en faveur de la concurrence. […]

La déception que représentent les cogitations d’En marche ! ne devrait pourtant pas nous détourner trop vite d’Emmanuel Macron. Car au fond, son programme importe-t-il ? Il est probable que les élections législatives livrent une Chambre hétéroclite. […] A l’Elysée, Emmanuel Macron deviendra un président à l’allemande, aimable garant des institutions et figure souriante du pays, comme le prévoyait la Constitution de la Ve République dans sa version originelle.

Et c’est là que la démarche follement audacieuse d’En marche ! reprend tout son sens. Si le président est un symbole, alors Emmanuel Macron remplirait cette fonction à merveille, lui conférant jeunesse, intelligence et ouverture. […]

Voilà qui redonnerait confiance à la France et, en ces temps maussades de victoires populistes, à de nombreux citoyens par-delà nos frontières. Emmanuel Macron n’est sans doute pas le messie du libéralisme, mais peut-être l’un de ses prophètes. Notre Justin Trudeau à nous. La charmante musique qu’il diffuse partout dans le pays vaut mieux que son poussif programme. Après tout, qui lit les livrets des opéras ? »

Le Monde





10 thoughts on “La tête à claques Gaspard Koenig: « Macron est notre Justin Trudeau ».

  1. rlons pas de "think thank" o

    du « think thank » Génération libre : il existe un mot français pour dire « think thank », c’est « laboratoire d’idées » et un autre « cercle de réflexion « . Il est dommage – QUYI PLUS EST SUR DES SITES PATRIOTES _ de ne pas privilégier l’emploi d’expressions françaises.

    1. Jeff

      Mille fois d’accord et heureux de lire enfin cela. Parmi les nombreux outils de propagande mondialiste, il y a une standardisation du vocabulaire qui consiste à remplacer peu à peu chaque mot français par un mot anglais ou américain, pour amener insidieusement au résultat final, une interchangeabilité des humains.
      Je ne comprends pas que les sites de ré-information tombent dans ce piège.
      Qu’en pensez-vous, chère et courageuse Christine Tasin ?

  2. durandal

    Imbécile, et traître à sa patrie comme tant d’autres. C’est la mode actuellement, c’est à qui sera le plus grand vendu. Partez messieurs, dames, la France ne se portera que mieux sans vous.

  3. frejusien

    Revoilà qu’on nous donne du messie et des prophètes,
    qu’ils arrêtent leurs références à la religion, je vais péter un câble !!

  4. bm77

    Il a mal débuté le lascar en allant à la pêche au voix immigrés Algériennes en se faisant l’ambassadeur de la repentance colonialiste.
    En vérité c’est un Hollande bis dans la continuité de l’action gouvernementale de ces dernières années dans le droit fil de la loi El Kohmri qui est en fin de compte d’inspiration « Macronienne » mais dont celui-ci n’a pas voulue prendre la responsabilité du fait de l’ impopularité de celle-ci et aussi parce qu’il envisageait déjà de se présenter aux élection présidentielles ce qui lui enlevait une partie des voix de gauche.
    On remarquera que son supporter Koenig lui fait grâce de présenter un programme, De toute façon tout le monde le connaît c’est la politique de l’UE stricto sensu

  5. andrea

    Ben, déjà se prend pas pour une m**** de se comparer à Nietzsche.
    « A de nombreux citoyens par delà les frontières … » : sont déjà citoyens avant même d’avoir mis un pied en France !? Et quand à ceux qui sont déjà là, ben, ça se voit comme ils sont super fortiches en matière de citoyenneté; ne doutons pas que les futurs arrivants ( envahisseurs?) feront encore mieux !!!
    Petite m*** médiatique, petit collabo

  6. Xtemps

    Encore un qui manipule pour les rapace pilleurs d’états.
    Quand à Justin Drudeau, c’est un vrai raciste qui veut voir toutes les races détruites pour le métisse à la place des races, comme l’establishment criminel le veut, comme le Soros le veut et bien d’autres escrocs pilleurs d’états.

  7. Dominique

    Mais c’est exactement ça!

    Macron est le Trudeau français, c’est à dire le candidat de l’hyper classe mondiale.

Comments are closed.