Bruay-en-Artois 1972: source de la dictature médiatico-juridique actuelle.


Bruay-en-Artois 1972: source de la dictature médiatico-juridique actuelle.

Le déchainement judiciaire actuel contre Christine, contre Marine (mais aussi contre Fillon : ne soyons pas sectaires :=)) m’amène à revenir 45 ans en arrière.

L’origine du dévoiement actuel de la justice trouve son origine dans l’affaire de Bruay-en-Artois (1972).

Une fille de mineur est retrouvée assassinée dans un terrain vague.

Le juge Pascal désigne un notaire de la ville comme coupable.

Il est soutenu par une campagne violente de l’APL (embryon de ce qui allait devenir « Libération »), de la « Cause du Peuple »   et des militants maoïstes qui dénoncent un crime commis par un bourgeois pervers.

Parmi ces militants maoïstes  fanatisés, Serge July, futur directeur de « Libération »  (fils d’un colonel d’artillerie),  et François Ewald (futur inspirateur du MEDEF).

Il n’y a aucune preuve contre le notaire, mais qu’importe la vérité pour cette Gauche-là.

Il faudrait d’ailleurs revenir sur l’abandon de la notion de « vérité » par la néo-Gauche.

Il est frappant de constater que Benoit Hamon a, à plusieurs reprises, réfuté, à la télévision, la notion de vérité, cœur pourtant de notre culture : « la Vérité vous rendra libre ».

C’est à ce moment que se crée le « Syndicat de la Magistrature ».

C’est à ce même moment que se noue l’alliance des juges et des journalistes: une véritable meute, très efficace,  qui va déchiqueter tout ce qui lui déplait.

Une différence notable est qu’au milieu des années 70   « Libération » était un brûlot périphérique d’ultragauche.

En 2017, « Libération » est au cœur du système médiatique, un quotidien de référence, de « déférence », à l’égal du « Monde ».

C’est à ce bloc médiatico-juridique compact que les Français ont à se confronter.

A cette alliance des juges et des médias contre la République.

D’ailleurs, il est du plus haut comique de voir, en ce moment, tous les journalistes, face à des contradicteurs des « Républicains » ou du « Front National » critiquant la justice, d’en appeler, gravement, au « respect de l’institution judiciaire ».

« Asinus asinum fricat ».

Ces mêmes imbéciles des  médias qui ricanent  en permanence sur  les institutions : la Police, l’Eglise etc. et plus largement l’Ecole, la culture française, la France elle-même.





15 thoughts on “Bruay-en-Artois 1972: source de la dictature médiatico-juridique actuelle.

  1. claude t.a.l

    Petite précision :

    Le journal  » lbération  » n’existait pas encore ( premier numéro paru en 1973 ), mais c’étaient bien ses prédécesseurs :  » l’agence de presse libération « , et  » la cause du peuple-j’accuse  » – tous deux maoïstes – qui avaient lancé l’affaire, avec le soutien de Sartre.
    Ils détenaient les  » preuves absolues  » que le notaire était coupable :
    –  » il n’y a qu’un bourgeois pour faire ça  »
    –  » il ( le notaire ) mangeait des steaks de 500 grammes  »

    C’est à ce moment aussi qu’était apparu le terme de  » petit juge « , maintes fois repris depuis, pour qualifier le juge Pascal.
    Les  » petits juges  » censés être la  » vraie justice « , et qui sont en réalité la justice mur des cons.

    1. AntiislamAntiislam Post author

      Bonjour,

      Exactement cher Claude !

      Maurice Clavel était venu au lycée, en 1973, pour expliquer comment l’APL allait se transformer en journal : le futur « Libération ».

      Je me souviens qu’il s’était fait accrocher vigoureusement par les militants de la Ligue, en particulier parce qu’il y avait le tiercé, nouvel opium du peuple, dans « Libération » =:)

      Je corrige donc !

  2. claude t.a.l

    le juge Pascal était celui chargé d’instruire l’affaire
    il a été un des premiers adhérents du  » syndicat de la magistrature  » ( SM, si vous voyez ce que je veux dire )

    1. claude t.a.l

      j’ oubliais : bravo pour votre article Antiislam, c’est effectivement là que la justice a commencé à basculer .

        1. marre-du-PS

          Cette affaire est restée un mystère jusqu’à aujourd’hui, comme celle du « suicide » de Robert Boulin, auquel je n’ai jamais cru, de même qu’à celui de Pierre Bérégovoy. Barbouzes, vous avez dit barbouzes? Parfois mieux vaut garder la bouche close lorsqu’on détient des secrets d’Etat, sinon cela devient fatal.

  3. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    On lève l’immunité de Le Pen mais qui s’intéresse à Bayrou ? Et à Schulz ?
    Pas de doute il y a quelque chose de pourri dans la caste européiste !
    :: http://www.bvoltaire.fr/jeanpierrefabrebernadac/on-leve-limmunite-de-pen-sinteresse-a-bayrou-a-schulz,316885

    AUTEUR : J.-P. Fabre Bernadac (Ancien officier de Gendarmerie – Diplômé de criminologie et de criminalistique)

    =================================
    Le président grec présidant les débats Dimítrios Papadimoúlis (extrême gauche), à l’issue d’un vote à main levée des eurodéputés, a déclaré, concernant Marine : « Je pense que le résultat est clair : une grande majorité est pour la levée d’immunité. » Rappelons que celle-ci était demandée par la justice française à l’initiative de Bernard Cazeneuve, l’ex-ministre de l’Intérieur, pour publication d’images violentes de Daech.

    Il est grand temps d’investiguer sur cette assemblée. La presse nous a abreuvés de renseignements sur l’enquête diligentée contre deux assistants de Marine mais, curieusement, elle n’a pas dénoncé d’autres partis susceptibles d’agir de manière identique.

    Pourtant, en 2014, Corinne Lepage révélait dans son livre :

    « Lorsque j’ai été élue au Parlement européen en 2009, le MoDem avait exigé de moi qu’un de mes assistants parlementaires travaille au siège parisien, j’ai refusé… Le MoDem n’a pas osé insister mais mes collègues ont été contraints de satisfaire à cette exigence. Ainsi, durant cinq ans, la secrétaire particulière de François Bayrou a été payée… par l’enveloppe d’assistance parlementaire de Marielle de Sarnez, sur fonds européens. » Elle mentionnait, d’ailleurs, que ce n’était pas un cas unique et que le Front national s’en était même fait une spécialité, mais cela, la presse ne nous l’a pas caché.

    Résultat : trois ans plus tard, le seul parti mis en cause est ce dernier.
    
Marielle de Sarnez avait nié les faits en 2014. Interrogée par Paris Match, elle vient de réitérer son démenti.

    « C’est faux, faux, faux et archi-faux », a-t-elle martelé. « La secrétaire de François Bayrou a toujours été payée par le Mouvement démocrate. »

    Pourquoi notre justice indépendante ne s’est-elle pas posé de question sur le cas Bayrou ? Le fait que ce dernier ait appelé en 2012 à voter Hollande a-t-il joué, ou son soutien récent à Macron implique-t-il une cécité judiciaire ?

    Pourquoi l’OLAF (Office européen de lutte antifraude) n’a-t-il pas enquêté sur d’autres partis ? En 2014, Mediapart mettait en cause, en dehors du FN et du MoDem, Alain Cadec, proche de François Fillon et Mélenchon (ce dernier, lors de « L’Émission politique » de France 2, a d’ailleurs confirmé que son assistant ne travaillait pas exclusivement au Parlement de Bruxelles).

    Une pétition organisée par des fillonistes pour que le parquet national financier se saisisse de « l’affaire Bayrou » a été mise en ligne. Celle-ci sera-t-elle relayée par la presse et prise en compte par les enquêteurs ? J’en doute.

    Pourquoi, aujourd’hui, seuls deux partis souverainistes – le UKIP pour la Grande-Bretagne et le FN – sont-ils dans le collimateur de l’OLAF, ersatz de la Commission de Bruxelles ?

    A qui fera-t-on croire que, sur les 751 eurodéputés appartenant aux 28 États membres, pas un seul (sauf les élus patriotes) ne doive rendre des comptes !

    Mais le plus ahurissant est qu’il ait fallu attendre les révélations du journal anglais The Sunday Times pour qu’on sache que l’ancien président du Parlement européen Martin Schulz, socialiste et ennemi juré de Marine, avait fréquemment utilisé un jet privé coûtant 20.000 euros de l’heure pour voyager entre Bruxelles, Strasbourg et Berlin alors que son lieu de travail se limite à la capitale belge ! De plus, certaines pratiques de clientélisme le concernant étaient évoquées : des alliés de Schulz auraient été nommés à des postes, grassement payés au sein de l’administration du Parlement, sans qualifications et sans passer par les procédures régulières de recrutement.

    Pas de doute, il y a quelque chose de pourri dans la caste européiste !

    =================================

  4. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Gaffe aux GAFA ! Qui dirige notre « meilleur des mondes » ?
    le 2 mars 2017
    :: http://www.ojim.fr/gaffe-aux-gafa-qui-dirige-notre-meilleur-des-mondes/

    ===================================
    « GAFA ». Pas une journée ne passe sans que cette expression soit prononcée ou que les candidats à la présidentielle n’annoncent des dispositions programmatiques à son sujet. Google, Apple, Facebook, Amazon. Quatre multinationales américaines du numérique et de l’internet qui développent une mainmise exponentielle sur notre quotidien. Un pouvoir exorbitant des « GAFA » sur nos existences ? Mythe ou réalité ?

    Le 26 janvier 2017, le ministre des Affaires étrangères du Danemark annonce que son pays va établir un ambassadeur auprès des « GAFA », érigeant ainsi les géants économiques du numérique et de l’internet au rang de puissances politiques ayant voix au chapitre diplomatique. Le mot « ambassadeur » est à prendre en son sens technique et non pas symbolique : le Danemark va entretenir avec les « GAFA » des relations diplomatiques du même ordre que celles qu’il établit avec tout État ou puissance constituée. L’ambassadeur danois auprès de Google, Apple, Facebook et Amazon doit être installé dans la Silicon Valley afin de représenter les intérêts danois auprès des quatre grandes multinationales.

    – « Tout communique»
    ….

    – La tyrannie douce est elle déjà un fait?
    ….

    – L’intelligence artificielle comme outil de censure
    ….

    ====================================

  5. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Souvenons-nous des nouvelles mesures prises sous la présidence Hollande concernant le parrainage des candidats à l’élection présidentielle de 2017 et l’on ne s’étonnera pas que pourtant étant le premier parti de France, le FN/RBM représenté par Marine le Pen ne parvient qu’à obtenir que quelques dizaines de parrainages.

    Un article qui apportera quelques élements de compréhension à ce pardoxe.
    ___________________________________
    Alors ! On défend Fillon ?!

    Parrainage au FN : Un maire sanctionné par le président LR de son Département
    Par Koba le 03/03/2017
    :: http://www.larepublique77.fr/2017/03/02/polemique-elu-departemental-delegations-retiree-parraine-fn-sanction-le-vaudoue-mairie-marine-le-pen/

    Pour avoir apporté son parrainage à Marine Le Pen, le maire et conseiller départemental du canton de Fontainebleau, Pierre Bacqué, a vu sa délégation de président du Sdis 77 lui être retirée par le patron du Département, Jean-Jaques Barbaux.

    « Il n’a pas perdu de temps… » C’est quelque peu surpris que Pierre Bacqué, conseiller départemental du canton de Fontainebleau, a accueilli ce jeudi 2 mars après-midi la nouvelle du retrait de sa délégation de président du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) de Seine-et-Marne. Celle-ci a été décidée par le président (LR) du Département Jean-Jacques Barbaux, qui s’en est expliqué quelques minutes plus tôt dans un communiqué. Pour le chef du conseil départemental, c’est le parrainage de Pierre Bacqué à la candidate à l’élection présidentielle du Front national, Marine Le Pen, qui est en cause.

    « Je ne peux accepter ni cautionner ce geste contraire aux valeurs que la majorité départementale de la droite et du centre défend jour après jour, annonce le président du Département, que nous avons tenté de joindre sans succès, dans son communiqué.Je ne peux par ailleurs exposer cette grande institution qu’est le Service départemental d’incendie et de secours aux aléas et controverses que ne manquerait pas de générer la position de son actuel président. C’est pourquoi j’ai décidé en responsabilité de retirer, sans délai, à Pierre Bacqué ma délégation le plaçant à la présidence du Sdis de Seine-et-Marne. »

    …/…

  6. Péter Wardein

    Je réitère ma publicité pour l’oeuvre de Morgan Sportes et de ses deux romans: « Maos » et « Ils ont tué Pierre Overney ».

    1. claude t.a.l

      oui,

      et il faut aussi lire  » Goldman le frère de l’ombre  » de Michaël Prazan, dans lequel est décortiquée  » l’affaire Goldman  » ( assassinat de deux pharmaciennes).

      Là aussi apparaît une inquiétante dérive de la justice :

       » Il est dans un premier temps condamné à perpétuité par la cour d’assises de Paris le 14 décembre 1974.
      L’annonce du verdict se fait dans une ambiance houleuse. »
      ( en réalité une émeute dans la salle d’audience )
       » À la suite de ce procès, un comité de soutien est créé, une pétition est lancée, la presse en parle, des personnalités intellectuelles ou artistiques de gauche, telles que Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Simone Signoret …..prennent fait et cause pour lui.
      Pour l’intelligentsia de gauche, Goldman, sans nul doute, est « une victime symbolique de la mauvaise France, celle de Pétain qui perdure sous la carapace démocratique et républicaine »
      Le 20 novembre 1975, l’arrêt de la cour d’assises est cassé par la cour de cassation.
      Le 4 mai 1976, au terme d’un second procès à Amiens devant la cour d’assises de la Somme, où il est défendu par les avocats Georges Kiejman et Émile Pollak, sa culpabilité n’est pas retenue pour les meurtres du boulevard Richard-Lenoir, mais il est condamné à douze ans de réclusion criminelle pour les trois autres braquages « 

      1. AntiislamAntiislam Post author

        Bonjour,

        Merci Claude. Je voulais justement faire une rétrospective surr toutes ces sortes d’affaires, incluant l’affaire Goldman et les recherches de Michael Prazan, mais l’article aurait été trop long.

        Il aurait fallu aussi parler des affaires Knobelspiess, Tangore etc et surtout Raddad.

        Personne ne doit présupposer sa culpabilité ou son innocence mais ce qui est sûr c’est que le roi du Maroc, Chirac, sa qualité de Marocain, l’antiracisme et Cie n’ont strictement rien à faire dans les débats …

  7. Honneur et fidélité

    Je crois que, comme pour E. Zemmour, votre vision de cette affaire de Bruay, affaire pénale qui aurait dû le rester, est obscurcie par sa politisation à l’époque par des journaux et officines de gauche comme de droite.
    Certes le juge Pascal était de gauche, mais il se trouve qu’il soutenait les conclusions du policier qui menait l’enquête; or, ce policier n’était pas de gauche, loin s’en fallait; je peux même affirmer, puisque c’était un proche parent, qu’il était très, très à droite et qu’il était, grâce aux indices et éléments recueillis par lui, convaincu de l’implication du notaire.
    Quant aux preuves, celles qui auraient pu être les plus pertinentes, auraient été, si ma mémoire est bonne, détruites par des proches de l’accusé.

    1. AntiislamAntiislam Post author

      Bonjour,

      Oui, c’est aussi ce que je pense et que je dis dans mon commentaire sur l’affaire Raddad : des élèments totalement extra-judiciaires interviennent « bourgeois », « marocain ».

      Parce que la recherche de la vérité n’est plus le but premier.

      Je me répète mais je crois que l’indifférence à la vérité chez la Gauche depuis plusieurs dizaines d’années est un problème central.

      Quand Hamon dit, par exemple, en substance « j’ai un problème avec la notion de vérité ».

      Cependant je pense que Pascal, lui-même, a mis de l’huile sur le feu …

  8. La moutarde me monte au nez

    Je suis d’accord.
    Il est indéniable, aujourd’hui que les journalistes et les juges, chassent en meutes comme les Loups.
    Nous le voyons tous les jours:
    – à la moindre calomnie journalistique, une information judiciaire est ouverte.
    – à la moindre instruction judiciaire, le secret de l’instruction est immédiatement révélé par la presse.
    On ne peut plus savoir qui alimente qui.
    Si un jour nous faisons la révolution, nous chasserons les loups comme il convient: avec des pièges à loups.
    Mais on leur claquera les mâchoires des pièges, autour du cou.
    Ce sera plus humain… ( ce toutes façon,ils n’auraient pas les couilles de se ronger la patte)

Comments are closed.