Quand les médias vont-ils enfin parler des casseroles de Macron ?


Quand les médias vont-ils enfin parler des casseroles de Macron ?

Macron : des casseroles qui feraient du bruit si les médias ne les rendaient pas silencieuses.

Macron, le candidat préféré des cadres supérieurs, dit pas mal de conneries, mais il en fait beaucoup aussi.

La Grande braderie

Alstom : vendu ! Aéroport de Toulouse-Blagnac : vendu ! SFR : vendu ! Aéroport de Nice, de Lyon : vendus aussi. Emmanuel Macron brade des entreprises françaises à des firmes étrangères.

Aéroport de Toulouse-Blagnac, une affaire chinoise très opaque

Mediapart a dénoncé les mensonges de Macron autour de la vente de l’Aéroport de Toulouse-Blagnac aux Chinois de Casil Europe. Le 16 juin 2016, le journaliste Laurent Mauduit écrivait :
« le ministre de l’Économie, Emmanuel Macron [est] piégé par le retentissant mensonge qu’il avait commis lors de la privatisation [de l’aéroport]. À l’époque, il avait en effet promis publiquement que la société resterait contrôlée par ses actionnaires publics, la société chinoise restant minoritaire. Mais avec ces investisseurs chinois, l’État avait au même moment conclu un pacte d’actionnaires secret, aux termes duquel il lui donnait l’assurance qu’il voterait à ses côtés toutes les résolutions qu’il présenterait.

L’affaire du dividende qui survient un an plus tard prend donc valeur de test : on apprendra le 28 juin si Emmanuel Macron a menti à ses concitoyens ou aux investisseurs chinois.

L’affaire risque donc d’avoir un grand retentissement, d’autant que le ministre de l’Économie rêve depuis peu un destin national. »

Et pan ! le 19 octobre, écrit ladepeche.fr, les actionnaires, c’est-à-dire les Chinois, se versent 15 M€ de dividendes. Macron, comme le soupçonnait Mediapart, a menti.

Aéroport de Nice : vendu à l’italien Benetton pour calmer les réticences d’Estrosi

28 juillet 2016, le Figaro annonce que « Le consortium Azzurra, détenu majoritairement (65%) par l’italien Atlantia contrôlé par la famille Benetton, avec à ses côtés l’aéroport de Rome et EDF Invest, se porte acquéreur des 60% détenus par l’Etat. Produit de la vente : 1,22 milliard d’euros. »
Problème, « c’est la même erreur que pour les autoroutes » commentent ceux qui suivent le sujet :

« Les pouvoirs publics (et donc nos impôts) ont réalisé ces investissements très lourds qui commençaient seulement à être amortis. Leur vente va certes apporter du cash à court terme, mais va aussi nous priver des bénéfices qui iront aux acheteurs pendant des décennies, au lieu de rentrer dans les recettes publiques. »

Le 25 janvier 2017, la vente est contestée en justice, selon Nice-Matin. En cause, « une clause illégale aurait été introduite [par Bercy, c’est à dire Macron] dans le cahier des charges de la vente », qui avantagerait l’acheteur, mais représente pour les compagnies aériennes et donc les voyageurs qui paieront la note, « une inflation des redevances aéroportuaires ».

Aéroport de Lyon : polémique sur un régime de faveur

Fin juillet 2016, Macron boucle la vente de l’aéroport de Lyon à Vinci.
Immédiatement, »le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, annonce son intention, avec le département du Rhône, d’intenter une action en référé devant le tribunal administratif de Paris … visant à annuler le processus de privatisation.

« L’élu critique le fait que le deuxième tour prévu pour l’examen des six candidatures n’ait pas eu lieu et que la décision finale se soit résumée à un choix entre Vinci et l’australien Macquarie », rapportent Les Echos.

Alstom : bradé aux Américains, une affaire de corruption à la clef

Bloqué par décret par son prédécesseur Arnaud Montebourg, Emmanuel Macron passe outre, et crée le scandale en vendant ce fleuron industriel français, en lui faisant payer une amende de 630 millions d’euros à la place de GE.

Macron aurait participé directement à la mort d’Alstom, et Patrick Kron, le PDG du groupe Alstom, n’aurait pas averti le gouvernement de la vente à General Electric.

Montebourg avait pourtant pris un décret négocié avec le gouvernement et Alstom pour bloquer la vente … Hélas A. Montebourg est coiffé au poteau par Macron, favorable au rachat par General Electric, qui vend Alstom dès qu’il le remplace à Bercy.

SFR : pour Drahi, avec un beau retour d’ascenseur de BFMTV

Alors que Numericable est sous le coup d’un contrôle fiscal, que Montebourg avait critiqué ce projet, Macron a donné son feu vert au rachat de SFR par Numericable appartenant au groupe de Patrick Drahi, rapporte BFM Business du groupe de Patrick Drahi.

En mars 2014, Arnaud Montebourg s’était opposé au rachat de SFR par Numericable (surendettement, absence de concurrence dans le câble, problèmes fiscaux), détenu par des capitaux étrangers et domicilié dans un paradis fiscal, préférant l’offre rivale de Bouygues.

Son successeur, Emmanuel Macron le voyait d’un autre œil. Le 28 octobre, le ministre de l’Economie donnait discrètement son feu vert à l’opération avec Numericable.

Bercy confirmait cette opération, en précisant, pour rassurer, qu’Emmanuel Macron sera « attentif aux suites de l’opération, notamment dans un secteur aussi stratégique que les télécoms ». D’attention il ne fut point puisque Macron donna sa démission.

Ainsi vont les affaires pour qui a la mémoire courte.

Depuis, BFMTV est devenu l’organe quasi officiel de la campagne Macron.

Conflits d’intérêts, démarches illégales

L’Elysée aide Macron à lever des fonds à l’étranger pour financer sa campagne

Le 25 janvier 2017, Les inrocks lâchent que :
« le président de la République a discrètement organisé le déplacement de son ancien ministre de l’Economie au Liban, “l’occasion pour ce dernier de se donner une stature internationale et d’organiser quelques levées de fonds”

[…]

Emmanuel Macron aurait reçu un sérieux coup de pouce de la part de l’Elysée, du ministère des Affaires étrangères, et de l’ambassade de France au Liban au cours de sa visite à Beyrouth les 23 et 24 janvier.

[…]

Lors de ce déplacement, le président d’En marche s’est entretenu avec le président libanais Michel Aoun et le Premier ministre Saad Hariri. Une rencontre qui aurait été, une fois de plus, organisée par l’Elysée.

Emmanuel Macron aurait été également présent à deux repas de levée de fonds.

Selon les informations du site le vent se lève : “une place dans de ces dîners aurait coûté de 10 000 à 15 000 euros”, alors que le plafond légal de dons pour une campagne présidentielle s’élève à 4 600 euros pour ceux provenant de personnes privées et que le financement d’un parti politique par des dons privés ne peut dépasser les 7 500 euros.
Un militant payé par … l’Assemblée ?

Il y a deux jours, Marianne révélait (Dreuz aime bien lorsque les journalistes font leur travail d’investigation) que :

« Florian Humez… le fondateur des Jeunes avec Macron est employé par le député macroniste de Fresnes Jean-Jacques Bridey, à mi-temps. En deux jours, il gagne donc assez pour militer pour Macron les autres jours de la semaine, tout en contournant la loi qui interdit aux assistants parlementaires de participer à la campagne d’un candidat »

Gêné, Florian Humez avait évité « de rendre public ce nouvel engagement professionnel…il se présente uniquement, sur les réseaux sociaux, comme « militant » et « cofondateur des Jeunes avec Macron »

Et puisqu’on parle beaucoup ces temps-ci des emplois des assistants parlementaires, Marianne précise que Bridey a une enveloppe de « 9.561 euros à distribuer entre trois temps partiels. Ou quand le budget de l’Assemblée aide à militer l’esprit léger… »

http://www.dreuz.info/2017/03/01/macron-des-casseroles-qui-feraient-du-bruit-si-les-medias-ne-les-rendaient-pas-silencieuses/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




22 thoughts on “Quand les médias vont-ils enfin parler des casseroles de Macron ?

  1. AvatarChristian Jour

    Il est pourri et vereux jusqu’à la moelle notre amis lécheur de babouche el mohamed macron.

  2. Avatarrobertr

    les casseroles! de Macron ! aucun médiat n’y toucheras issu du système qui le porte ,d’aucun ne prendras le risque ,la finance toute puissant en plein action ,une couche de bobos , une couche de gauchos , une couche de mouton, et vous avez le système dans sa splendeur.

  3. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    La presse ça braille quand ça veut et ça chante le plus souvent faux.
    ________________________________

    …/…

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Attention, nous ne relayons pas de lien ni d’article de ce site antisémite et anti-France

      1. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

        C’était quoi ? Je ne m’en souviens pas ?, même si vous ne me redonnez pas le lien du site, dites-moi s’il vous plaît le titre ou ce que je disais ; merci ! pour ne pas répéter l’erreur.

  4. Avatarpatito

    cela laisserait les français indifférents alors que son patrimoine déclaré pose beaucoup plus de problèmes !
    comment peux t’on déclarer presque 300 000 euros de revenus boursiers par an et au final avoir moins de 200 000 d’actif etc voir l’étude sur le sujet qui en dit long sur l’opacité de son patrimoine

  5. AvatarMEFIANCE69

    Excellente description des conneries de Hollande bis, l’élève va bientôt dépasser le maître …. Un candidat qui a fait ses preuves dans la manipulation, la dissimulation et qui maintenant s’avère être un imposteur de première. Et les médias traditionnels se taisent sur les actions de ce type ? Mais c’est mille fois plus condamnable que les chicanes révélées sur d’autres candidats !!!! Allo, le PNF, allo Hollande/sapin/Le Roux/Taubira …., Allo Mediapart/leCanard ….allo, allo, allo ….

  6. AvatarJC. P.

    Jamais les merdias aux ordres ne parleront des casseroles de MACRON; Tout comme ils ne parlent pas des emplois fictifs de BAYROU, pourtant dénoncés dans un livre

  7. Avatarmarre-du-PS

    EM, le sigle de Macron. Un humoriste disparu nous a chanté « l’EMmerdant, c’est la Rose, l’EMmerdant c’est la Rose, l’EMmerdant c’est la Rose crois-moi ». ? Alors aujourd’hui, « l’EMmerdant, c’est En Marche, l’EMmerdant, c’est En Marche, l’EMmerdant c’est En Marche croyez – moi…?

  8. .templier.templier

    3 citoyens interrogent la Haute autorité pour la transparence de la vie
    publique quant aux revenus de Macron!

    Haute Autorité pour la transparence de la vie publique

    98-102 rue de Richelieu – CS 80202

    75082 Paris Cedex 02

    14 février 2017

    Madame la Présidente,

    La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) que vous présidez est une autorité administrative indépendante (AAI) chargée d’une mission de service public : promouvoir la probité et l’exemplarité des responsables publics.

    Selon votre site Internet : « Tout citoyen peut adresser à la Haute Autorité des observations sur les déclarations. »

    C’est en tant que citoyens que nous avons l’honneur de porter à votre connaissance nos observations quant à la déclaration de revenus et de patrimoine faite par M. Emmanuel MACRON le 24 octobre 2014 (voir PJ), suite à sa nomination comme ministre de l’Économie le 26 août 2014.

    Il en ressort que :

    1 Ses revenus 2010-2013 ont été de 3 010 996 €

    À savoir :

    a/ Des salaires à hauteur de 1 022 583 €

    356 095 € de salaires en 2010 (Rothschild)

    403 557 € de salaires en 2011 (Rothschild)

    100 811 € de rémunération 2012 (présidence de la République)

    162 120 € de rémunération 2013 (présidence de la République)

    b/ Des « bénéfices industriels et commerciaux » à hauteur de 1 426 831 €

    706 310 € de bénéfices industriels et commerciaux en 2011 (Rothschild)

    720 521 € de bénéfices industriels et commerciaux en 2012 (Rothschild)

    c/ Des revenus de capitaux mobiliers à hauteur de 561 582 €

    291 286 € de revenus de capitaux mobiliers en 2011

    270 296 € de revenus de capitaux mobiliers en 2012

    Total des revenus : 3 010 996 €

    Sa fortune déclarée en 2014, lorsqu’il fut nommé ministre, était de 156 160,43 €

    À savoir :

    a/ Des liquidités à hauteur de 195 097,75 €

    86 344,84 € pour un contrat d’assurance-vie souscrit le 25/04/2011

    53 192,19 € sur son compte courant au Crédit Mutuel, le seul déclaré

    52 467,85 € placés dans un PEA

    3 092,62 € sur son compte d’associé chez Rothschild

    b/ Des investissements à hauteur de + 1 015 330 €

    20,92 € pour 1 action Lagardère

    74 309,70 € de valeurs en Bourse et placements divers

    935 000 € (valeur estimée pour son appartement acquis en juin 2007 au prix de 890 000 €)

    6 000 € (valeur estimée pour sa voiture achetée en 2005)

    c / Des dettes à hauteur de – 1 054 267,32 €

    – 295 689,79 € restant dû sur prêt du Crédit Mutuel pour travaux résidence secondaire

    -–558 577,53 € restant dû sur prêt du Crédit Mutuel pour achat résidence secondaire

    – 200 000 € restant dû sur un prêt particulier sur dix ans obtenu en 2007 (550 000 €) et remboursable (55 000 € / an)

    Fortune nette totale : 156 160,43 €

    Observations / Questions :

    Nous nous interrogeons dès lors sur la sincérité du patrimoine déclaré.

    En effet :

    a/ Comment peut-il se faire que, avec des revenus supérieurs à 3 000 000 € en 2010-2013, la fortune déclarée par M. Macron en 2014 n’ait été que de 156 160,43 € ?

    b/ Comment peut-il se faire que M. Macron n’ait eu en 2014 que 53 192,19 € sur son compte courant alors que plus de 3 000 000 € y avaient été crédités durant les trois années précédentes ?

    Et où est passée la différence, sachant que, sur la période 2010-2013, M. Macron n’a pas utilisé ses liquidités pour investir substantiellement dans l’immobilier ou en Bourse, ni pour rembourser ses emprunts, à l’exception de son emprunt privé remboursé à hauteur de 220 000 € (4 x 55 000 €) ?

    c/ Enfin, où est passé le portefeuille lui ayant permis de toucher 561 582 € de revenus mobiliers en 2011-2012, car il n’apparaît pas dans sa déclaration de patrimoine ? À noter que, pour pouvoir générer de tels revenus, il se devait d’être au moins de 3 000 000 € (sur la base d’une rentabilité moyenne de 10 %) ?

    Et si son portefeuille a été liquidé en 2012, juste avant que M. Macron n’arrive à l’Élysée, où est alors passé le produit de la vente, puisqu’il n’est manifestement pas arrivé sur son compte courant, le seul déclaré ?

    Il nous serait agréable que vous nous fassiez savoir si nos interrogations sont ou non fondées, sachant qu’« omettre de déclarer une partie substantielle de son patrimoine ou en fournir une évaluation mensongère est un délit pénal ».

    Dans l’attente des réponses que vous voudrez bien apporter à nos interrogations, nous vous prions d’agréer, Madame la Présidente, l’expression de notre profond respect.

    Paul Mumbach

    Candidat des maires en colère à la présidentielle

    Maire de Dannemarie (68), Président des maires ruraux du Haut-Rhin

    25 rue de Cernay, 68210 Dannemarie / Mail: paul.mumbach@dannemarie.fr

    Jean-Philippe Allenbach

    Président du Mouvement Franche-Comté

    3 Place du 8 septembre, 25000 Besançon / Mail: pfed.allen@gmail.com

    Serge Grass

    Président de l’Union Civique des Contribuables Citoyens (U3C)

    77 Grande rue, 25360 Nancray / Mail: sg44@free.fr

    http://www.delitdimages.org/3-citoyens-interrogent-haute-autorite-transparence-de-vie-publique-quant-aux-revenus-de-macron/

  9. .templier.templier

    Argent public: y a-t-il une affaire Macron ?

    Macron rattrapé par les affaires : un militant payé par l’Assemblée nationale

    Macron est lui aussi impliqué dans des affaires. La différence est que les médias n’en parlent pas.

    Conflits d’intérêts, démarches illégales

    Un militant payé par … l’Assemblée nationale

    Marianne révèle (Dreuz aime lorsque les journalistes font leur travail d’investigation) que :

    « Florian Humez… le fondateur des Jeunes avec Macron est employé par le député macroniste de Fresnes Jean-Jacques Bridey, à mi-temps. En deux jours, il gagne donc assez pour militer pour Macron les autres jours de la semaine, tout en contournant la loi qui interdit aux assistants parlementaires de participer à la campagne d’un candidat »

    Gêné, Florian Humez avait évité « de rendre public ce nouvel engagement professionnel…il se présente uniquement, sur les réseaux sociaux, comme « militant » et « cofondateur des Jeunes avec Macron »

    Et puisqu’on parle beaucoup ces temps-ci des emplois des assistants parlementaires, Marianne précise que Bridey a une enveloppe de « 9.561 euros à distribuer entre trois temps partiels. Ou quand le budget de l’Assemblée aide à militer l’esprit léger… »

    L’Elysée aide Macron à lever des fonds à l’étranger pour financer sa campagne

    Le 25 janvier 2017, Les inrocks lâchent que :

    « le président de la République a discrètement organisé le déplacement de son ancien ministre de l’Economie au Liban, “l’occasion pour ce dernier de se donner une stature internationale et d’organiser quelques levées de fonds”

    […]

    Emmanuel Macron aurait reçu un sérieux coup de pouce de la part de l’Elysée, du ministère des Affaires étrangères, et de l’ambassade de France au Liban au cours de sa visite à Beyrouth les 23 et 24 janvier.

    […]

    Lors de ce déplacement, le président d’En marche s’est entretenu avec le président libanais Michel Aoun et le Premier ministre Saad Hariri. Une rencontre qui aurait été, une fois de plus, organisée par l’Elysée.

    Emmanuel Macron aurait été également présent à deux repas de levée de fonds.

    Selon les informations du site le vent se lève : “une place dans de ces dîners aurait coûté de 10 000 à 15 000 euros”, alors que le plafond légal de dons pour une campagne présidentielle s’élève à 4 600 euros pour ceux provenant de personnes privées et que le financement d’un parti politique par des dons privés ne peut dépasser les 7 500 euros.

    http://www.dreuz.info/2017/03/01/macron-des-casseroles-qui-feraient-du-bruit-si-les-medias-ne-les-rendaient-pas-silencieuses/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

    http://www.liberation.fr/france/2017/01/25/argent-public-y-a-t-il-une-affaire-macron_1544010

    1. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

      @Bonjour .templier, je copie les 2 commentaires en un seul et relaie ! Merci pour ces infos !

  10. Avatartrafapa

    Merci ! Que voici de bons arguments pour désarmer les mougeons de mon entourage (non choisi, et voui ça existe!) . On les aura !

  11. AvatarPUGNACI T

    Macron,le candidat ou le produit des pouvoirs en place..
    Il permettrait -President-de faire perdurer et même d’intensifier le grand remplacement et il permettrait aux puissants financiers détenteurs d’organes de presse et autres… D’avoir le pouvoir illégitime.

  12. AvatarPhiliberte

    Ce n’est pas tout-à-fait la question que je me pose. La voici: Quand MLP et Fillon vont-ils se décider à employer les mêmes armes que leurs adversaires et dénoncer leurs turpitudes? J’en ai une liste longue comme le bras si vous voulez. Et elle n’est pas exhaustive!

  13. AvatarRIXO

    Merci Fallaci pour cet article et merci Templier pour ces relevés sur les revenus de Macron et affaires qui l’entachent, autres implications et conflits d’intérêt. Je songe avec inquiétude que la vente par morceaux de notre patrimoine aux investisseurs étrangers dont il se rend coupable ne peut que rendre plus problématique la restauration de notre souveraineté. Comment croire qu’il n’agirait pas également dans cette prospective d’étrangler plus encore notre pays en le rendant de plus belle dépendant des mafias financières USArabo-pangermano-bilderberguoises sachant qu’elles essorent chaque pays Européen sans exception par accroissement de leur dette ? Sachant aussi que la crainte de banqueroute publique parait plus forte que tout, qu’une reddition des comptes serait aussi des plus cruelles.
    Macron est en la matière un stratège et l’un de nos pires ennemis !

    « Ils » nous tiennent par les c……. et le savent pertinemment.
    MLP Vite, mais alors très vite et pas toute seule !

  14. Avatarfrejusien

    A vendre tous les fleurons de l’industrie française, ça lui permettra , par la suite, de dire que la France n’a pas d’industrie,
    au même titre que la France n’a pas de culture,
    au même titre que la France n’a pas d’honneur (quelle horreur ! un mot aussi vieillot qui sent la France rancie !)
    Macron nous jette dans la mondialisation, avec l’inconscience d’un gamin qui jette ses vieux jouets, dans l’attente fébrile d’en avoir de nouveaux

    Mais qu’avons-nous fait pour mériter de telles tâches à la gouvernance du pays ?

Comments are closed.