J’espère bien que Marine ne va pas se droitiser !


J’espère bien que Marine ne va pas se droitiser !

Rioufol parle d’union des droites, K. Ouchikh du Siel parle aussi de « droitisation » sur Riposte laïque.
Or, j’espère bien que Marine ne va pas se droitiser.

La droite façon « LR » est une imposture, sachant que leur nom même pue l’hypocrisie car ils ne sont pas pleinement républicains ; ils le sont en surface, en apparence, comme leurs avatars policés, petits notables de provinces ou grands bourgeois dans leurs appartements cossus parisiens. Autour d’eux, une foule d’ambitieux et de gens sans repères qui rêvent d’un eldorado de droite.
« Le travail, l’effort », disent-ils ? L’effort des rentiers dont les successions sont peu taxées peut-être ? Ne leur est-il pas venu à l’esprit que l’on peut bien ou mal gagner sa vie non pas seulement grâce à ses efforts ou à cause d’une prétendue oisiveté, mais grâce à la chance, le hasard, des circonstances favorables ? Comment mesure-t-on « l’effort » objectivement ?

Il suffit de regarder à cet égard les grandes inégalités entre générations. Mon oncle et ma tante nés dans l’après-guerre n’avaient pas leur bac : employés administratifs dans une banque française, gratte-papiers, ils n’ont donc jamais été cadres mais ils ont chacun 3000 euros par mois de retraite.
Soit dit en passant, mon oncle étant alcoolique, il ne pouvait pas travailler l’après-midi car il buvait trop à la pause déjeuner, mais il n’a jamais été licencié car ça passait inaperçu.
Aujourd’hui, un cadre débutant dans la banque avec un master se voit proposer 1300 euros par mois en province. Mon père étant syndicaliste dans la banque, je sais de quoi je parle à cet égard.

Les trente glorieuses sont passées par là, mais la droite a-t-elle proposé une péréquation pour remédier à cette cassure sociale qu’elle propose par ailleurs de perpétuer avec ses mesures draconiennes contre les acquis sociaux ? Honte à eux !

« L’identité de notre pays » : avec l’inclusion dans l’Union européenne et le Conseil de l’Europe, dont l’action dénature cette identité ? Il suffit de voir ce qu’ils ont fait de nos vénérables droits de l’homme.

« Le refus du communautarisme » : c’est bien vague. Les dîners au Fouquet’s n’ont-ils pas un petit goût de communautarisme ? Tout le monde était-il invité ? Le communautarisme est partout, aujourd’hui il s’appelle « réseau », un mec « bien » de droite connaît ça, il a ses réseaux sociaux, ses réseaux professionnels, alors donnons au moins un nom à cela : s’agit-il de viser l’islam derrière cette appellation si vague et commode de « communautarisme »? Alors pourquoi ne pas le nommer directement? peur de perdre de l’électeur?

« Wauquiez voit Macron comme quelqu’un « qui n’aime pas notre histoire (…). Il n’aime pas notre identité (…) Il n’aime pas la famille » : la famille n’est pas une valeur. C’est une structure sociale comme telle sujette à des mutations. Wauquiez et les droitistes de son espèce ont instrumentalisé les questions sociétales à des fins politiques artificielles, au mépris de la Constitution, afin de faire émerger des enjeux apparents de différenciation avec le PS, alors que fondamentalement, les deux tendances politiques participent au même mouvement de transformation de la France, si ce n’est que la droite ira moins vite que le PS qui, quand il est au pouvoir, va à fond les manettes dans les politiques européiste et de remplacement.
La famille est un domaine dans lequel existent des règles juridiques, certaines procédant de la marge de manoeuvre du législateur, d’autres d’impératifs constitutionnels.
La famille n’est pas une limite aux droits de l’homme comme peut l’être l’ordre public. Bref, la famille, en droit, ça n’existe pas autrement que comme un champ d’action.
Cette défense prétendue de la famille est un masque utile pour ceux qui sont mus par des instincts et des conceptions politiques si peu nobles qu’ils n’osent pas dire leur nom.

« Une victoire de Macron serait un hold-up » : pas très démocrate tout ça… Si vraiment il était élu, ce serait le choix du peuple. On ne peut pas dédouaner si facilement la démocratie. Les gens manquent de lucidité dans leur vote, renoncent à défendre leurs intérêts à force de manipulation des médias et des politiques, par bêtise ou haine de soi. C’est ainsi et à cet égard, une victoire de la droite serait aussi un hold-up.




Maxime

Mon avatar est Justinien car c’est son Digeste qui synthétise le meilleur état du droit romain. Redécouvert au Moyen Age à Bologne, il a influencé le droit français dans bien des domaines, notamment le droit civil contenu principalement dans le Code civil actuel.


22 thoughts on “J’espère bien que Marine ne va pas se droitiser !

  1. NICOLAS F.

    Exellentissime analyse ;Cette mauvaise droite n’est pas celle que Marine propose car elle est la droite des privilèges, du blocage social.
    C’est paradoxal mais ,pour moi,c’est une droite issue des idées de gauche de l’après guerre où tout le monde rêvait de devenir un petit bourgeois nanti.Avec le PSU pour faire le pendant au PC;
    Comme vous le citez,dans votre famille certains en ont profité car la manne de l’état coulait à flot.
    Je pense à des gens qui n’ont rien produit dans des sociétés privées ou comme fonctionnaires mais grassement payés ,ou au chômage tout en maintenant leurs droits et qui le jour de la retraite touchent plein pot leur dernier salaire.Exemple:15 ans d’IBM,placard,chômage pendant 20 ans et retraite à 5000 EUROS par mois en toute légalité. .Et pendant les 20 dernières années,boursicotage à la maison.Résultat:un cadre qui n’a jamais rien foutu et qui maintenant paye l’impôt sur la fortune.A noter,les parents étaient communistes.
    C’est sans doute ce qu’on pourrait appeler le petit peuple de droite.
    Alors,non,Marine ce n’est pas cette droite là que nous voulons.
    Ce n’est pas la droite morpion,celle qui s’accroche à la société comme un morpion aux poils du c……sans rien apporter ni produire.A part des enfants qui vont se fourrer de la chnouf dans le pif.

    1. Louis

      Cette droite des privilèges ressemble à celle qui a pressuré le peuple durant tout le 19ème et au delà.
      Cette droite affairiste soutiendra le fascisme de l’actuelle UE comme elle soutiendra le TAFTA et le mondialisme qui anéantissent des pans entiers de l’économie, si cela leur permet de conserver ces privilèges.

      Dans ce contexte ce sont les schémas bourgeois des « castes » et privilèges qui prévalent.
      Seul l’esprit et valeurs de la vraie gauche ou le travail est enfin valorisé et rétribué à sa juste valeur et la richesse produite exclusivement employée pour le bien commun peut souder une société fracturée depuis des décennies par les trahisons de cette gauche et les injustices de l’ultralibéralisme.

      Sans véritable volonté de « réconciliation nationale », le communautarisme ne fera que se renforcer davantage, alors qu’il constitute déja la plus grande des menaces, celle du bulletin de vote.
      Seulement voilà, comment réparer les dégats d’un demi siècle de casse…?

  2. HopliteHoplite

    Il parait que le FN est antisémite (ou plutôt antijuif car les sémites, vous savez ce qu’ils sont historiquement), donc antijuif, antiisraël etc etc.. MAIS:
    Des élus (vraisemblablement pas les députés FN au parlement) demandent à Hollande de reconnaître un état de Palestine
    http://ripostelaique.com/la-gauche-francaise-veut-tuer-letat-disrael.html

    J’ose espérer que le CRIF va demander à la gauche de payer l’addition de leur dîner!!
    http://www.europe1.fr/politique/de-nombreux-candidats-a-la-presidentielle-au-diner-du-crif-2984720

    1. durandurand

      Le CRIF ne demandera jamais le remboursement du dîner aux socialopes , le crif sait très bien que l’herpés cautionne et voudrai la création d’un état terroriste palo donc une grosse épine sur le flanc de l’Etat Hébreux .
      Voici un article paru sur le site actualité juive en date du 14 Janvier 2017
      Les Juifs de France mobilisés contre la Conférence de Paris
      Les diplomates israéliens ne sont pas les seuls à se soucier des conclusions dont pourrait accoucher la Conférence de Paris. Avec la participation du Consistoire et du Fonds social juif unifié, le Conseil représentatif des institutions juives (CRIF) organise le dimanche 15 janvier à 11 heures un « grand rassemblement de solidarité avec Israël et Jérusalem » devant l’ambassade d’Israël en France (Paris 8e). « De l’Unesco à l’Onu, on fait porter l’ensemble de la responsabilité de l’état de guerre à Israël. Aucune exigence n’est adressée aux Palestiniens » assure à Actualité juive le président du CRIF, Francis Kalifat. Soutenu notamment par l’Absi Keren Or, l’AJC, le B’nai Brith et l’UEJF, le rassemblement sera également relayé sur les réseaux sociaux sous le mot-clé #SolidaireavecIsraël.
      Favorable à l’émergence d’une « solution juste » à ce dossier brûlant, Francis Kalifat regrette la formule choisie par François Hollande. Le format ? « Contraire à l’histoire de la région où seules des négociations directes ont abouti ». Le timing ? Pas plus heureux.
      « L’administration Obama ne sera plus aux affaires cinq jours plus tard. Cela ressemble à un règlement de comptes de la part du président américain ».
      A rebours de « ce procès », le président du CRIF formule une alternative qu’aurait pu privilégier une diplomatie française dont il comprend « le souci de prendre sa part » à la relance d’un processus léthargique : l’organisation de négociations directes entre Israéliens et Palestiniens en France. « Benyamin Netanyahou avait donné son accord à cette idée. Paris aurait dû faire pression sur Mahmoud Abbas pour le convaincre de venir discuter. Mais M. Hollande a choisi la voie de la pression sur Israël ». Des motivations de politique intérieure ne seraient pas étrangères à ce calcul selon lui. « On peut s’interroger sur le timing, à la veille d’élections nationales ».
      http://www.actuj.com/2017-01/france/4563-les-juifs-de-france-mobilises-contre-la-conference-de-paris#

  3. Durandal

    Nous sommes en 2017 !
    Votre billet « Maxime » est particulièrement malvenu .
    L’heure est au rassemblement pour mettre fin à cette spirale infernale qui nous engloutit. L’appel concerne les électeurs, ceux qui aiment encore la France !
    La droite avait des valeurs, elle les a oubliées en route dans son reniement et son opportunisme. Les électeurs trompés doivent ouvrir les yeux et comprendre que le patriotisme n’est pas une affaire de partis.
    Vive Marine !

  4. Alexcendre 62

    La droite de Marine c’est la France Patriote , la droite des référendums , la droite de la parole au peuple , la droite de la France avant tout , la droite de Marine n’est pas compatible avec tout ce qui détruit la nation , rien a voir avec la droite ringarde des privilèges et des places aux copains qui ne connait plus la France et qui ne connait son peuple qu’au moment des élections cette droite est compatible avec tout même avec Hollande .

  5. SarisseSarisse

    Son père combattait le général de Gaulle (après les accords d’Evian et la perte de l’Algerie cela se concevait mais le général était beaucoup plus lucide que certains sur le destin d’une France dontr la moitié de la population aurait été musulmane) et pourtant, très pragmatique , c’est bien l’habit du Général de Gaulle qu’endosse cette femme finalement plutôt remarquable et très courageuse.
    Elle n’a eu qu’à se baisser pour ramasser ce que les conservateurs naturels n’ont pas su préserver, un drapeau, le patriotisme (et pas nécessairement un nationalisme réducteur), le sens civique, et même la République dans son sens initial de Res Publica.
    Vraiment ,la stratégie de Marine Le Pen critiquée par les nostalgiques de l’ancien FN est tout à fait unique et remarquablement intelligente.
    A propos, quand on parle d' »extrême droite » pour mieux salir un adversaire politique et le disqualifier de toute confrontation démocratique , on oublie un peu vite d’où un de Gaulle et un Mitterrand partirent avant guerre, de cette même « extrême-droite », sauf qu’entre un fourbe très intelligent qui passe de la francisque à la SFIO et ensuite se créé un parti à sa main et un petit général de division qui s »insurge un certain 18 juin 1940 contre l’abaissement et la soumission de son pays il ya une sacré différence.
    Marine Le Pen à su faire venir à elle des gens plutôt de gauche au départ, un Collard, un Ménard, un Philippot, et même un Bernard Monot, brillant économiste passé l’école philosophique d’un Marcel Gauchet, sans pour autant perdre le contact avec les intellectuels plus à droite de son parti n’en déplaise à Gollnisch, un Le Gallou ou un Martial Bild( brillant animateur de TV Liberté) doivent bien reconnaître que cette femme-là a su prendre une réelle dimension présidentielle.
    Cette situation me rappelle un peu l’arc politique de ma propre famille qui va de l »Action Française à la SFIO en passant par le FN et le PS qui sont tous deux né aux alentours des années 1970.
    Mais le problème ne se situe plus au niveau d’un clivage politique mais d’un enjeu de civilisation, c’est clair (il ne concerne d’ailleurs pas que la France , mais tout le continent).
    Marine Le Pen est en train d’agglomérer une résistance qui est tout aussi multiforme que celle qui se leva dès 1940, je ne dis pas qu’elle est un de Gaulle au féminin,mais elle remplit un vide que la gauche et la droite avaient autrefois de meilleur ne parviennent plus à combler (pire , elles trahissent) depuis Clémenceau.
    On la critique depuis l’affaire du voile de Beyrouth (sorte de coup de Jarnac islamique), y compris chez nos amis de Boulevard Voltaire (Mme Charlotte d’Ornelas), on critique ses déclarations mais au contraire il semble que la stratégie d’une femme qui est tout de même une juriste est mûrement réfléchie.
    Non le FN de Madame Le Pen n’est pas, et loin s’en faut un parti « fasciste » (les méthodes fascistes viendraient plutôt d’ailleurs non? après les saccages de Nantes et de nos banlieues), c’est un parti qui semble se muer en un parti très intelligemment et dans le bon sens du terme populiste et en défense de valeurs que tous les autres ont larguées pour un plat de lentilles ou de pois-chiches et autres roupies de Sansonnet, c’est selon…

  6. pikachu

    Maxime, je suis en désaccord avec votre propos sur la famille.
    Vous dites « la famille n’est pas une valeur. C’est une structure sociale. »
    Ce n’est pas parce que la famille est une structure sociale que ce n’est pas une valeur pour autant.
    La préférence nationale (exemple pris sans réfléchir) est une valeur, mais aussi une politique. L’un n’exclue pas l’autre.

    En l’occurrence, concernant la famille, il s’agit aussi d’une valeur. Ainsi, si vous deviez choisir entre votre famille et votre carrière, votre choix sera déterminé par la place de la famille dans la hiérarchie de vos valeurs.

    D’autre part, j’ai pu pendant plusieurs années, voir en face de ma maison, des pies fonder leur famille: construction du nid, puis alimentation des oisillons. On ne peut pas parler de structure sociale pour ce comportement, il faudrait plutôt parler d’instinct, donc d’un comportement inscrit dans les gênes.
    Le fait de ne parler que de structure sociale pour ce qui est aussi bien de l’ordre biologique, que culturel est une réduction qui pourrait être dangereuse : ça pourrait donner p.ex. les « lebensborn » ou autres exotismes tout aussi limites, comme celui-ci qui décrit une famille de trois femmes qui se sont épousées et qui vont devenir maman(s ?) :
    http://www.lepoint.fr/monde/trois-femmes-et-un-couffin-un-trouple-bientot-maman-24-04-2014-1815788_24.php

    1. Christine TasinChristine Tasin

      je refuse de prendre en considération le monde animal pour parler de l’homme, justement la grandeur et la spécificité de l’homme c’est d’échapper à la nature pour passer dans le monde de la culture. Tout est donc ouvert à l’homme. Quant à parler d’un épiphénomène de 3 femmes qui ne se sont d’ailleurs pas épousées parce que la loi amricaine ne le permet pas (deux sont mariées légalement et la troisième est unie de façon illégale, non reconnue par la loi, via un « mariage celtique ». Quant au bébé, et alors ? Il vaut mieux 2 mamans qu’une seule élevant seule un enfant, et c’est une femme sans père qui vous le dit, j’aurais préféré un couple de femmes ou d’hommes qu’une seule maman et rien d’autre.

      1. pikachu

        Mon propos est de dire que l’on ne peut réduire la famille à une simple structure sociale. Le mot famille a un sens dans des domaines très différents et vouloir s’appuyer sur un des sens possibles de ce mot, pour exclure les autres domaines dans lesquels il a aussi un sens n’est pas une démarche démonstrative valide.
        Quant au fait de parler de familles avec deux mamans, je ne vois pas pourquoi on devrait arbitrairement trancher en disant : deux mamans oui, mais trois non et pas non plus dix. A partir du moment où on accepte de sortir du biologique (1 papa spermatozoide, 1 maman ovocyte), pour accepter du culturel, alors rien n’empêche d’avoir une kyrielle de maman : la maman affection, la maman instruction, la maman nourricière, la maman copine, whatever puisque le biologique a été congédié.

        1. Christine TasinChristine Tasin

          pourquoi pas ? c’est déjà ainsi dans les familles dont les membres vivent à proximité où la tante, la grand-mère… jouent chacune un rôle précis. ça ne pose aucun problème.

          1. pikachu

            D’accord aussi avec votre exemple, mais alors autorisons les trouples de mères !
            A moins que l’on cesse de dire que tout peut être famille, c’est ce qu’implique la reduction de cet article: si la famille n’est qu’une structure sociale comme une autre, alors toute structure sociale pourrait être candidate à devenir une famille légale,n’est-ce pas ? Un trouple, un boys band (comme dans trois hommes et un couffin) la limite (qu’il faudrait dépasser) ne seraitplus que les seuls préjugés étroits mais c’est faux: la famille ne se limite pas à une simple structure sociale qu’on pourrait remplacer par une autre.
            Je vous renvoie à Aldous Huxley , dans « le meilleur des mondes » qui présente d’autres structures sociales de types lebensborm amélioré.
            Vous excuserez le côté reac de ce coup de gueule.

          2. MaximeMaxime

            L’argument ‘Maréchal-le Pen » qui dit que le mariage homo débouche sur la polygamie est faux, même si c’est le moins bête du camp des anti.
            En effet, dans la polygamie, les avantages patrimoniaux du mariage sont divisés en autant de partenaires, ce qui tient en échec l’objectif de protection du mariage.
            Une pension de réversion de 1000 euros est divisée en 2, 3, 4 ou plus si affinités et ne permet pas au conjoint survivant de maintenir son cadre de vie, ce qui est le but. Idem pour la succession du prémourant bien sûr, sans compter que les survivants peuvent ne pas vouloir continuer à cohabiter après décès du prémourant.
            Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, j’avais réfléchi à la question et d’abord eu une opinion opposée.
            Le droit de la famille a ses règles, si on ne les connaît pas on ne peut pas se prononcer sur ces questions ; et on parle du droit civil, qui n’échappe pas à l’examen rationnel.
            Bien sûr, des juristes de mauvaise foi, souvent religieux, tronquent le débat par mépris pour la laïcité et manipulent les foules dans leur délire de dénaturation de la famille.

      2. MaximeMaxime

        Bravo Christine ; ajoutons que l’on a toujours admis qu’un célibataire puisse adopter. Dans tous les cas, l’administration contrôle si les conditions d’un bon accueil de l’enfant sont réunies. Rien que ce constat ruine l’argumentation des anti-mariage homo, puisqu’ils ne défilaient pas contre l’adoption par un célibataire.
        Par ailleurs, mariage et adoption sont des institutions indépendantes. Le package 2 pour le prix d’un n’existe que dans les supermarchés ! On aurait pu traiter les deux questions indépendamment.
        Je ne relance pas le débat, j’ai déjà écrit tout ce que j’avais à dire à ce sujet et je déteste me quereller.

  7. Pouf

    Ce n’est pas parce que vous avez une salopette bleue et que vous travaillez à l’usine que vous êtes La Référence du Bien !!! Ce n’est pas parce que vous avez un costume, une cravate et l’indispensable chemise blanche…enfin le col blanc…que vous êtes La Référence du Mal !
    Dans ma vie de bohème de travailleur, j’ai côtoyé différents milieux et cela n’est absolument pas ainsi sauf pour les « grandes gueules » dans chaque habit mais pour ce qui est des hommes, c’est le panachage le plus complet ! C’est ce qui explique que pendant la résistance, se côtoyaient toutes les classes sociales dans une vraie amitié ! Arrêtons la lutte des classes !
    Pour moi, la famille reste la pierre angulaire même de notre société et c’est normal de transmettre à nos enfants, le fruit de notre travail, de nos efforts et bien sûr notre culture. Ce sont là, des valeurs et la famille porteuse de ces valeurs est une valeur en elle-même ! Il n’est qu’à voir les conséquences de l’absence de famille… On ne peut critiquer les enfants dans la rue à minuit, faisant les 400 coups et en même temps critiquer les valeurs familiales.

    1. jolly rodgers

      bonjour@pouf , vous savais il y’a des fils de bonnes familles qui font les 400 coups aussi 😉 . je pense que là on rentres dans un débat qui relève de la sociologie , je vous conseilles les travaux de Gerarg Mendel ou Wihliem Reich . en ce qui concernes les classes sociales , je suis pour leurs abolitions . si il y’a des classes sociales il y’a forcément division dans le peuple et ça c’est pas bon pour l’équilibre d’une société ! bien a vous

      1. pikachu

        @Jolly Rodgers
        Il y a « bonnes familles » et « bonnes familles ».
        Il y a des familles aisées dans lesquelles les enfants ne reçoivent pas d’éducation mais de l’instruction. Effecivement, les enfants y feront les 400 coups parce qu’ayant grandi livrés à eux-mêmes. Il y a les autres familles qui éduqueront leurs enfants quelle que soit leur classe sociale.
        Bref, ce n’est pas le niveau social qui détermine ce qu’est une « bonne famille », et surtout, ne confondons pas instruction (qui relève de la responsabilité de l’école) et l’éducation (qui relève de la responsabilité de la famille).

        1. jolly rodgers

          bonjour @pikachu , oui je suis bien d’accord avec vous sur le fait que » ce n’est pas le niveau social qui détermine ce qu’est une bonne famille » . mais ce n’est pas que le fait de l’éducation ( meme si la famille donne une bonne éducation a l’enfant) , il y’a aussi le facteur social que sont les fréquentations de l’enfant qui vont déterminé sont parcourt de vie et là ce n’est malheureusement plus le fait de la famille ou de l’école , mais le fait sociétal . si une société est malade beaucoup de ces enfants seront forcément malades, surtout dans un système ultras libéral et mondialiste . j’ai connu des fils de bourges très cultivés qui ont finis dans l’héroine . le fait sociétal est très complexe. bien a vous

  8. DenLibr

    A propos de « hold-up » : oui, la victoire de Macron serait un hold-up, parce qu’elle est entièrement fabriquée, son côté prétendument novateur est bidonné, sa propagande infecte relayée partout où il y a du fric, sa prétendue séparation d’avec Hollande est surjouée, enfin la parodie de justice qui ne vise qu’à discréditer Fillon est un coup monté, une machination cherchant à l’imposer en inventant des casseroles à ses adversaires. Le terme de hold-up convient parfaitement et ne peut s’appliquer avec une telle évidence à aucun autre candidat. L’offensive macroniste est l’ouvre du fascisme européiste et mondialiste. Ce faux-jeton est le principal ennemi de la France, de son identité et de sa liberté.

    1. SarisseSarisse

      Marine Le Pen (avec l’aide d’un économiste du niveau de Bernard Monot ) doit décortiquer le pseudo-programme de Macron pour bien montrer « d’où il parle » comme disent les marxistes.
      Macron « micronise » la France , autrement dit sont objectif est de la dissoudre de plus en plus dans les intérêts de ses commanditaires pour la rendre de plus en plus volatile.
      Pas un mot ni une virgule de ce programme anti national ne doit être négligé (si tant est que c’est M.Macron qui sortira du premier tour pour affronter Marine Le Pen qui pourrait très intelligemment démontrer le caratctère d’ailleurs très anti -social du véritable auteur des lois El Khomeri.
      Il faut cogner dessus car c’est contrairement à ce qu’on veut faire croire parfaitement jouable , une victoire est parfaitement possible et le camp de Macron et de ses ralliés peut être battu dans un véritable Bouvines électoral.

      Ensuite il faudra aussi contrer le procès en racisme et les « pires heures de notre histoire » etc.. etc… et là aussi il faudra parer tous les coups.
      L’adversaire va sortir tous les lieux communs possibles et imaginables (repli de la France, la bonne blague quand on voit une Grande -Bretagne qui redécolle sur la lancée du Brexit, la bonne santé des économie non UE (Confédération Helvétique, Norvège et le redémarrage de l’Islande…) , programme irréalisable et fantaisiste etc… mais Macron n’est pas un économiste , c’est avant tout un hybride de haut fonctionnaire et de banquier d’affaire.
      Des résistances naissent à gauche et à droite et c’est bien Marine Le Pen qui finalement les agglomère (qui aurait pu imaginer que des économistes réputés de gauche comme Jacques Sapir ou Etienne Chouard en viennent sans donner de gage à Marine à lui accorder du crédit autant qu’un Le Gallou?) c’est un signe, le RBM , et Marine Le Pen prend une dimension quasi gaulliste (ce qui ne manque certes pas de surprendre quand on connaît l’histoire et l’opposition du père à la politique du général) mais il ya une cohérence , c’est une véritable résistance un véritable dépassement qui est proposé…elle doit réussir car ça pourrait faire du bien aussi à l’Europe, la vraie, celle des peuples qui l’on faite.

  9. SarisseSarisse

    Et on parle et même en bien de Marine Le Pen dans la presse indienne et israélienne, la baudruche des procès qu’on lui fait commence à se dégonfler, si elle est élue elle aura une véritable stature, vous verrez, au début j’étais sceptique, pyrrhonien comme on dit pour faire pédant, maintenant j’ y crois!
    Un Bouvines électoral, un Malplaquet qui leur fasse mordre la poussière!

Comments are closed.