Coup de feu à l’inauguration de Hollande : un attentat manqué ?


Coup de feu à l’inauguration de Hollande  : un attentat manqué ?


Coup de feu pendant le discours de François… par LEXPRESS
 http://www.lexpress.fr/actualite/politique/coups-de-feu-pendant-un-discours-de-francois-hollande_1884347.html

Un tireur d’élite de la gendarmerie tire en changeant de position ?

L’élite de l’élite ferait une pareille erreur ?

Qui va gober cela ?

Même un mauvais tireur, un débutant, n’aurait pu faire cela, pour une raison très simple, c’est que même s’il y avait eu une balle engagée dans le chargeur, la sécurité aurait interdit le départ du coup de feu.

Non seulement il y a une sécurité mais il faut ensuite, en sus, appuyer sur la queue de détente…

Alors quoi ?

Une tentative d’attentat ? Contre qui ?

Un tir dévié in extremis par un coup dans le bras ou l’arme ?

Si oui, pourquoi ce silence ? Pourquoi ces mensonges ? Pourquoi cette mise en scène ?

Comme le précise Pikachu ci-dessous, l’apathie des gardes du corps autour de Hollande, qui ne bougent pas pour le mettre à l’abri dès qu’ils entendent le coup de feu est plus qu’anormale.

Note de Pikachu

Les services de sécurité français sont bons et peut-être même très bons, me semble-t-il, il n’y pas pu avoir de double couac (tir accidentel, apathie des gardes du corps).

Je propose un scénario : le tireur d’élite avait identifié parmi les deux blessés (apparemment des serveurs pour la réception prévue), une personne au comportement étrange, et il en a référé à son chef par micro. Celui-ci aura passé la consigne. Le tireur d’élite a reçu l’autorisation d’agir, il a tiré et les gardes du corps, prévenus via leur oreillette auront su que c’était normal et n’ont pas bougé dès qu’ils auront entendu que la cible était neutralisée.

Si en plus on comprend qu’il ne faut pas stigmatiser, et qu’il est normal qu’un serveur dans une réception puisse être barbu et basané, on comprendrait mieux le silence sur l’affaire.

 




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


39 thoughts on “Coup de feu à l’inauguration de Hollande : un attentat manqué ?

    1. Loquitur bonum, verum

      Désinformation totale une fois encore et grand mystère sur « le coup de feu ».
      1/ D’abord les médias nous parlent d’un Gendarme manipulant accidentellement son arme de service (pistolet) et déclenchant un tir ….
      Quasi impossible le pistolet Sig-Sauer SP 2022 équipant les Gendarmes à de nombreuses sécurités, de plus pourquoi un Gendarme manipulerait son arme en plein meeting ???????????
      2/ Ensuite les médias évoque un tireur d’Elite, je dis bien d’Elite, ce n’est pas n’importe qui et il aurait en bougeant déclenché un tir …
      Mais on nous prend pour des « cons » ou quoi.
      De plus l’arme d’un tireur d’Elite est faite pour neutraliser et il n’y aurait que deux blessés légers …
      Pour finir nos Gendarmes et nos policiers, en plus d’Elite sont des gens extraordinaires, ce genre d’incident est impossible ….Sans oublier aussi que le bruit de la détonation ne correspond pas au type d’arme mis en cause …
      IL y a eu autre chose …. Mais quoi……

      1. romantique

        les médias n’en parleront pas il est des choses que l’on doit cacher, et lorsqu’on veut s’exprimer dire la vérité alors on vous exclut du journal par lequel vous avez cherché à remettre les choses dans leur véritable contexte . La vérité est interdite en France à tous les étages .

  1. pikachu

    Les services de sécurité français sont bons et peut-être même très bons, me semble-t-il, il n’y pas pu avoir de double couac (tir accidentel, apathie des gardes du corps).

    Je propose un scénario : le tireur d’élite avait identifié parmi les deux blessés (apparemment des serveurs pour la réception prévue), une personne au comportement étrange, et il en a référé à son chef par micro. Celui-ci aura passé la consigne. Le tireur d’élite a reçu l’autorisation d’agir, il a tiré et les gardes du corps, prévenus via leur oreillette auront su que c’était normal et n’ont pas bougé dès qu’ils auront entendu que la cible était neutralisée.

    Si en plus on comprend qu’il ne faut pas stigmatiser, et qu’il est normal qu’un serveur dans une réception puisse être barbu et basané, on comprendrait mieux le silence sur l’affaire.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      intéressant en effet, j’ajoute ton hypothèse qui me semble très intéressante à l’article

      1. deniauddeniaud

        Je suis d’accord avec Pikachu , ça sent l’intox à plein nez !
        C’est signé ! c’est signé par l’ habituelle lourde ignorance crasse de la débile propagande hollandouillesque. Ces gens-là n’ont manifestement jamais tenu en main un fusil de guerre ou même une carabine de stand de tir.
        Mais ils nous prennent tellement pour des imbéciles depuis si longtemps ( et ça marche en partie ) qu’ils croient tout nous faire avaler , il suffit de parler.
        J’ai connu des tireurs d’élite de l’ Armée et de la CRS , des vrais. Ce ne sont pas des bleus , des émotifs . Ils sont recrutés parmi les meilleurs tireurs , ce sont des sportifs aux nerfs d’acier , au jugement sûr , et ils sont vraiment efficaces. Ils sont capables d’attendre des heures , assis ou couchés, par tous les temps , surveillant leur « cible » et attendant les ordres.
        Mais jamais, au grand jamais, il n ‘ y a « d’accident de tir » : il y a toujours obligatoirement le cran de sûreté , le doigt n’est pas sur la gachette inutilement mais sur le pontet.
        Et surtout, ils attendent les ordres, transmis par oreillette ou autre ; pas question de tirer sans ordre ( soit pour tuer, soit pour stopper la cible ).
        Si ce gendarme tireur d’élite professionnel a tiré une balle , c’est tout sauf un accident ! Jamais même un bon tireur de stand de tir ne garderait le doigt sur la gachette en se retournant. Même pas le droit d’éternuer.
        Je pense qu’il est vraisemblable qu’il a reçu un ordre pour éliminer un ou des suspects, qu’il n’a pas pu ou voulu tirer pour tuer ( à cause de la foule ? ) et qu’il a fait ce qu’il a pu : au moins tirer dans une jambe pour arrêter l’agresseur qui serait maîtrisé aussitôt par d’autres flics.
        Je ne sais pas si le blessé , le maître d’hôtel , était barbu et basané ( ?? ), mais ce serait très important de le savoir rapidement.
        Et aussi ce que sont devenus les blessés et le gendarme  » maladroit »….

        Et je penserai bien à toi , notre chère Christine, ce mercredi au tribunal.

  2. pikachu

    Quoi qu’il en soit, il est évident que le tireur a communiqué aussitôt après son tir : que ce soit accidentel (« tir accidentel ») ou que ce soit opérationnel (« cible neutralisée »). L’absence de réaction des gardes du corps est donc normale.

  3. Alain Ouelbar

    Les forces de l’ordre ont leurs armes de service chargées mais non armées (pas de balle dans le canon) et la sécurité enclenchée.

    Un tireur d’élite au service de Sa Majesté ne ferait pas une bévue pareille et n’appuierait JAMAIS sur la détente sans raison.

    Ça pue cette histoire.

    1. janpolo

      Faux !!

      il y a toujours une balle engagé dans le canon !! s’il faut agir en urgence ce serait perdre de précieuses secondes s’il fallait utiliser son arme… maintenant il est vrai qu’un tireur d’élite ne ferait une erreur aussi grave… à mon avis il y a anguille sous roche, surtout le manque de réactivité des gardes du corps c’est extremement surprenant…

    2. Dorylée

      À l’époque du PA MAC50, il s’agissait d’un pistolet à simple effet, cad qu’un appuis sur la queue de détente (qu’on appelle à tort la gachette) ne relève pas le marteau (le chien). L’arme était portée par les gendarmes approvisionnée (chargeur) mais pas armée (pas de balle dans le canon). Nous étions régulièrement entrainés à sortir l’arme de l’étui et l’armé d’un même mouvement pour ouvrir le feeu.
      Le pistolet actuel en dotation Gendarmerie et Police est à double effet : l’arme est approvisionnée (chargeur) et armée (une balle dans le canon) et le marteau est  » à l’abattu  » . L’appui sur la queue de détente relève le marteau puis le libère provocant la percussion et donc le 1er tir. C’est le mouvement de recul de la culasse suite au tir qui extrait la douille vide, réarme le marteau et insert une nouvelle cartouche pour le coup suivant.
      Mais cette première pression sur la queue de détente demande un réel effort et ne peut pas être accidentelle.
      Quand un tireur de précision dit qu’il est  » en place  » il est inerte. Il ne peut donc pas actionner son arme accidentellement en se tournant, en changeant de position ou en se grattant le derrière !
      L’absence totale de commentaire télévisuelo-journalistique quant à la personalité des blessés, leur état de santé et leur devenir confirme nos soupçons

    1. Durandal

      A « legrand »,
      Je me suis fait la même remarque…
      Bizarre cette détonation de « pétard mouillé » et personne qui moufte, avec un Hollande qui s’interroge comme dans une mauvaise BD…

  4. eozen

    encore merci à RR de ne pas me laisser sombrer dans la parano en partageant mes interrogations
    en effet, et notamment la version de pikachu, me semble plus crédible que les journaux avec leurs explications ubuesques.

  5. Rudolph

    Reste à savoir si on aura un jour le fin mot de cette histoire.Le plus étonnant est l’immobilité des services après la détonation.Le scénario proposé par Pikachu est crédible.
    En tous cas, pas-touche au bedeau avant le 23 Avril ! Julie devrait lui offrir un gilet pare-balle et un casque lourd; la frime sur le scooter …

  6. DANIEL POLLETTDANIEL POLLETT

    Rudolph, « bedeau » est le rôle que j’attribue à Trouduc l’Audacieux dans mon livre, à propos de son allégeance ou appartenance à diverses sectes mondialistes, dans lesquelles il ne saurait bien sûr avoir le rôle de Grand Maître. Apparemment cela lui va très bien !

  7. HopliteHoplite

    On se demande pourquoi un barbu aurait voulu « neutraliser » Hollande alors que c’est leur pote qui se couvre de leur drapeau et brandit un sabre de décapitation… Ça ne tient pas.

  8. durandurand

    Oui bien étrange ce coup de feu ,comme pikachu l’évoque dans son hypothèse. quelle histoire ubuesque et insensée le service com de l’Elysée va-t’il nous faire (essayer) avaler ? Histoire de donner toutes les chances au pion mâche macron ou à ben oït hamon ? Tout ça sa sent le coup fourré , de la barbouzerie dans le sens ou on monte de toute pièce un scénario pour redoré la dépouille moribonde du ps . Ça pue jusqu’au plus haut sommet de l’Etat magouille et compagnie .
    Nous verrons bien dans les jours ou semaines qui suivent ce qu’ils vont nous balancés comme connerie à deux balles!

  9. Chris2aChris2a

    Le bouffon en escompte, sans doute, un surcroît de notoriété; mais on est loin du coup de jarnac des jardins de l’observatoire …

      1. Fruits

        [•••]
        désolé j’ai pas pu me retenir
        Habitué des stands de tir et du fonctionnement des armes que ce soit en mode semi ou automatique , je vois mal une balle engagée en mode prêt à tirer lors d’une réception ou discour « présidentiel ».
        On est pas sur un champ de bataille .
        En effet ça pue cette histoire

  10. reuri

    Vous lisez dans mes pensées , c’est exactement ce que je me disais , étant donné le padamalgamisme qui prévaut dans ce pays et la propagande de la pravda , on ne peut que douter .
    Je pense que le président Trump est béni des dieux, chaque fois qu’un politicien européen le critique en inventant Défèque News, il se passe soit des attaques de clandestins à la grenade, des quartiers qui brûlent . Après que les suédois aient glapi après D.Trump , il y a eu Rinkeby et son carnaval flambant. Sans compter les « évènements »en allemanistan qui suivent chaque critique des fridolins sur D.Trump.
    La connasse florence foresti et autres crétins à la ruquier devraient se méfier , eux qui appellent au meurtre d’un président élu démocratiquement.
    Et maintenant ce curieux coup de feu après que le mickey de l’Elysée a osé s’essuyer les pieds sur les victimes du terrorisme, et critiquer le président Trump.

  11. Anton

    Les tireurs d’élite Français des diverses unités d’intervention sont équipés de fusils de calibre 7,62×51 (parfois de calibre 12,7×99 mais pour de tout autre type d’intervention…).
    Je m’étonne qu’un tir dans les jambes d’un projectile de 7,62 même blindé n’ai causé que de légères blessures aux deux victimes, pour avoir de mes yeux vu les dégâts occasionnés dans des tissus vivants par de tels pruneaux…
    Il est aussi possible que les deux malchanceux n’aient été atteints que par des éclats du projectile sur le sol ou tout autre support… À voir…

  12. HopliteHoplite

    Quel courage ce président, il n’a même pas sursauté, Même pas surpris donc même pas peur. Les gardes du corps, même pas peur car même pas surpris.

  13. Désespoir 50

    Le bedeau est vraiment sur les traces de son dieu mitereux, puisque lui aussi avait orchestré un attentat pour lui donné de la crédibilité. Mais qu’ils sont lamentables ces socialopes !
    Dommage, car pour plus de 80% des sans dents, cette balle, en atteignant son but, aurait donné de la joie dans les foyers.

  14. long drink

    On ne connaîtra jamais le fin mot de l’histoire, on ne connaîtra jamais la vérité.

    Comme pour ce militaire de notre belle nouvelle armée professionnelle qui, lors d’une journée « portes ouvertes » il y a deux ou trois ans à peine, avait vidé, avec son famas, un chargeur complet garni de cartouches réelles sur la foule des spectateurs…
    Il était totalement inconcevable et d’avoir un chargeur garni de vraies cartouches dans sa poche, et de l’engager sur l’arme sans savoir ni s’apercevoir de ce qu’il contenait, et de se mettre à tirer sans se rendre compte que des vraies cartouches étaient tirées, et de ne pas lever le doigt de la détente… mais on n’a jamais su les résultats de « l’enquête » soi-disant diligentée.

    Comme pour « l’attentat » d’AZF à Toulouse, qui était un accident puisque c’est ce que déclara le soir même le procureur de la république (imaginez Moïse descendant du Sinaï avec dans les bras les Tables de la Loi…), alors que tout indiquait que c’était un attentat et qu’on SAIT que c’était un attentat.

    Comme pour le nuage de Tchernobyl qui s’était arrêté à la frontière (merci à nos petits gars de la douane, au fait !).

    Bref, il n’y a qu’un seul regret à avoir : que le joufflu ne se soit pas pris la prune tirée dans la gueule…

    Mais qui sait, peut-être une autre fois ?

    1. pikachu

      AZF enterré grace à un trouble psychologique : le complexe de maigreur.
      Vous vous en souvenez ?

      1. marco13

        Bien sur, il avait plusieurs couches de vêtement le type qui a fait exploser AZF. Comme les muzz qui se font exploser…
        Donc c’était bien un attentat.

        Oups, pardon, c’était un déséquilibré…
        Désolé, ça m’a échappé…

  15. Xtemps

    Je crois surtout que c’était du cinéma pour attirer l’attention, le Hollande était trop à l’aise, cela aurait été un vrai attentats, il aurait réellement paniqué.
    En visite à l’agriculture le Hollande tenait déjà une des cornes d’une vache, peur s’en doute d’un attentat avec la vache, et cela aurait été un coup d’état vache pour lui, lol.

  16. DIOGÉNE

    Pour avoir suivi un stage dans une École Militaire dans laquelle la formation de tireur d’élite était au programme , Je confirme que la détonation entendue lors du discours du president
    N’est pas celle d’une arme de service
    D’un tireur d’élite . Comment se fait il que dans les rédactions des médias personne ne l’ait remarqué .
    Peut être que ces journalistes pour la plupart en age de faire le service
    Militaire encore en vigueur de leur temps ont tous été réformés où étaient ils objecteurs de conscience ?
    Et donc ignorent le bruit d’une arme à feu . Comment être bien informé par Des reformés ?

    1. robertr

      pour les lounalopes tous ce qui fait (pan!) est une arme a feu , faire la différence entre un 9mm et une 12.7mm ou un pétard à mèche.

  17. frejusien

    Le bruit me fait penser à un bouchon de champagne qui aurait sauté dans la pièce voisine ,
    un coup de feu laisse une trainée sonore, ce qui n’est pas le cas ici

  18. SarisseSarisse

    Cousu de fil blanc et, franchement, faire d’un tel minable un martyr de la République ou de la Nation ça fait un peu gros.
    Je ne me prononcerais pas sur les armes qui seraient éventuellement à l’origine de cet détonation, n’étant pas expert, marin n’ayant eu que de rares occasions de tirer ( PM bien francais de la MAT, pustolet MAC , FAS puis FAMAS « clairon », LRAC, sont passé entre mes mains) et je n’ai jamais tiré ni connu d’incidents de tir qu’à l’exercice, autant dire que je n’y connais pas grand chose, la seule arme qui compte pour moi c’est celle qui congédiera sans ménagement les traîtres qui ont mis ce pays dans cet état, le vote ou une insurrection populaire, d’autres plus sévères seraient du même avis que Clémenceau pour ces traîtres, le peloton d’exécution, » douze balles dans la peau ».Mais il vaut mieux économiser les munitions.

  19. ericalex

    Les gardes du corps du président sont du GIGN , donc des militaires . Qui dit militaire grande muette , normale . Je suis un ancien militaire du siècle dernier , j’ai terminé sous lieutenant après 18 mois de service . Si non je suis comme vous je ne crois pas aux mensonges de l’état et des médias . Comme d’habitude ils nous prennent pour des cons . Et oui tant qu’il aura des cons pour voter les socialopes et communistes et autres , ont aura toujours les mêmes problèmes avec les gentils barbus . Je ne peux pas concevoir que tant de militants se mobilisent pour une gauche de merdes avec une droite aussi cons . Alors que le FN ferait l’affaire pour nous débarrasser de ces fumiers de salafistes que je connais bien et connaissance de cause. Si non il faut continuer à se mobiliser . Vive le FN
    Eric Der Grosse et de retour

Comments are closed.