L’avocat Spinosi menace Marine : les magistrats devront empêcher Frexit, anti-immigration…MAJ


L’avocat Spinosi menace Marine : les magistrats devront empêcher Frexit, anti-immigration…MAJ

La dictature des juges n’a jamais été si bien expliquée et si bien traduite que dans cet article écrit par un avocat auprès  Conseil d’Etat et de la Cour de Cassation ( vous savez, ces avocats spécialisés qui coûtent entre 5 et 15 000 euros… Et qui sont obligatoires. Ce qui décourage plus d’un patriote de faire un recours, quoi qu’il en ait, quand il a perdu l’appel).

Il s’en écrit, des choses passionnantes, dans la Gazette du Palais dont nous avions parlé il y a peu… Et c’est fait pour l’édification des magistrats…Magistrats qui nous jugent, qui vont me juger après-demain. Intéressant, n’est-il pas ?

LE DROIT, UNE ARME AU SERVICE DE LA DÉMOCRATIE

Quel sera l’avenir de nos démocraties ? Quand les discours souve- rainistes et populistes trouvent chaque jour plus d’écho dans l’espace public, comment éviter de voir disparaître des libertés que nous pensions définitivement acquises ?

C’est l’enjeu essentiel des années à venir. La sortie programmée de la Grande-Bretagne de l’Union européenne, l’élection de Donald Trump, l’incertitude inédite qui pèse sur le prochain scrutin présidentiel français sont autant de signes des failles structurelles du modèle démocratique occidental tel qu’il nous a été légué après la seconde guerre mondiale.

Les raisons de ce phénomène sont diverses. On peut certainement songer au déclin d’un système économique qui génère toujours plus d’inégalités et dont personne, pauvre ou riche, ne semble se satisfaire.

On peut avancer ensuite la disparition progressive de toute notion de transcendance, qu’elle ait un fondement religieux, laïc ou simplement moral. Nourris de matérialisme, à coup d’American way of life, nous avons été élevés aux canons d’une société de consommation où chacun se définit désormais par ce qu’il a et non pour ce qu’il est.

Enfin, il est incontestable que la résurgence du phénomène terroriste a ravivé des craintes que les sociétés occidentales croyaient naï- vement éteintes. La peur de la violence domestique paralyse une génération qui, n’ayant jamais connu la guerre, est prête à tout sacrifier à sa sécurité.

Face à ce repli des pays et des citoyens sur eux-mêmes, le Droit continue d’être la principale boussole de la justice, le premier outil démocratique efficace pour garantir nos libertés. Les dérives nationalistes ou démagogiques des programmes de certains candidats pourront encore, s’ils devaient arriver au pouvoir, être contenues par nos institutions, et en particu- lier par l’autorité judiciaire. Le décret sur l’immigration de la présidence Trump a été suspendu par un juge fédéral, la Cour suprême britannique a imposé la consultation du parlement pour sortir de l’Union européenne, le Conseil constitutionnel et le Conseil d’État français ont fixé un cadre aux mesures de l’état d’urgence dont le gouvernement ne pourra s’affranchir ; autant d’exemples du rôle cardinal des juges pour garantir la démocratie face à la défaillance de certains élus pourtant censés l’incarner.

Les discours défaitistes qui augurent la fin de notre société sont à la mode mais ils sont stériles, souvent tenus pas ceux-là mêmes qui, après avoir largement profité d’un système sont les premiers à vouloir l’enterrer

Je leur préfère les discours de résistance. Oui, les temps sont durs ! Qui pourrait le nier ? Mais nos institutions sont fortes. Elles ont été bâties à l’ombre de menaces autrement plus graves. Il faut leur faire confiance.

Quoi qu’en pensent nos hommes politiques, le Droit n’est pas un instru- ment de satisfaction électoraliste mais la colonne vertébrale de notre société. À trop l’oublier, ils risquent de l’apprendre à leurs dépens. 

Télécharger le texte en pdf Tribune_de_Patrick_Spinosi

 

Bref, on assiste à une incroyable manipulation et sémantique et intellectuelle.

Le demos, le peuple, vote pour sortir de l’UE ?

L’émanation du DEMOS, le juge, nommé pour faire appliquer ses lois et ses volontés, doit s’y opposer.

Le demos vote pour un candidat anti-immigration ?

L’émanation du DEMOS, le juge, nommé pour faire appliquer ses lois et ses volontés, doit s’y opposer.

Le demos vote pour la souveraineté de sa nation ?

L’émanation du DEMOS, le juge, nommé pour faire appliquer ses lois et ses volontés, doit s’y opposer.

Et il doit s’y opposer au nom de la liberté…

Champion du sophisme le sieur Spinosi…  Adieu la liberté du peuple. Adieu la démocratie. Adieu la constitution française et ses fondamentaux, la Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen de 1789 :

Art. 3. Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément.

Mais quand on s’appelle Spinosi, on a tous les droits, surtout ceux de marcher sur la Constitution.

Parce que, quand on s’appelle Spinosi, on est convaincu de penser juste, de détenir le bonheur de l’humanité dans sa main. Il ne serait pas un peu de l’internationale socialiste, le sieur Spinosi ?

Parce que celui qui affirme sans rire que s’opposer à l’immigration et à la dictature de l’UE serait une défaillance des élus montre clairement son camp, celui de la mondialisation brutale et du Grand Remplacement. Des idéologies, des choix politiques… que le peuple et ses élus n’auraient plus le droit de remettre en cause.

Bref, Spinosi a pris les écrits de Soros comme livre de chevet et a décidé unilatéralement qu’ils remplaceraient la Constitution française, votée par le peuple…

Et les gardiens de la constitution Soros sont les juges. Simple, il suffisait d’y penser.

On comprend d’autant mieux les attaques de Marine hier contre les magistrats et la nécessaire réforme de la justice qu’elle prône.

Complément de JC.P

Ce type a été l’avocat de la LDH dans l’affaire du burkini, en AOUT 2016 :

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/le-conseil-d-etat-suspend-l-arrete-anti-burkini-de-la-commune-de-villeneuve-loubet-851663.html

Me Spinosi: « Le Conseil d’Etat considère que l’interdiction des signes religieux n’est pas justifiée »
Le Conseil d’Etat a suspendu l’arrêté anti-burkini de la commune de Villeneuve-Loubet ce vendredi. Selon maître Patrice Spinosi, l’avocat de la Ligue des droits de l’Homme, l’institution a considéré qu’il y avait « une interdiction de porter des signes religieux qui n’était pas justifiée ». « On peut limiter les libertés à partir du moment où on justifie qu’il y a une raison de le faire », a-t-il déclaré.

 

Complément de Nicolas F

Dans le magazine « CHASSONS » -Un ART de Vivre,une photo de Spinosi,fusil sur l’épaule ,avec d’autres distingués membres chasseurs .
Cela se passe en 2015. Le domaine de chasse s’appelle:La ferme du MAHOMET-Petit Caux;
Pour la petite histoire,cela ne s’invente pas.

https://www.chassons.com/chasse-des-ambassadeurs-au-domaine-du-mahomet/#

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


29 thoughts on “L’avocat Spinosi menace Marine : les magistrats devront empêcher Frexit, anti-immigration…MAJ

  1. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Dans ses derniers discours dont notamment dans le dernier à Nantes, Marine le Pen dénonce en clair cette puissance que s’est octroyée la Justice et dans laquelle elle escompte remettre les choses « en ordre » selon son slogan de campagne.

    En effet elle dit entre autre que la Justice doit servir et que pour cela elle doit s’appuyer et se conformer aux lois déjà écrites ; que l’exercide de la Justice doit consister à respecter ces lois et les appliquer mais non pas à créer elle-même les lois compétence ui appartient au Législateur. Donc que la Justice est elle même soumise au Législateur.

    Alors, c’est sûr que tous ces désirs de Marine qu’elle voudrait faire réalité, ça gêne aux entournures la toute puissante architecte du « mur des cons ».

    Aïe, ça fait maaaalll !!! et c’est antidémocratiiiiqueuuu !

  2. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Quel discours superficiel d’une suffisance sans nom.

    Intéressante analyse Christine. Cependant, quand on a affaire à des individus de ce genre qui se prennent pour Dieu ou ses représentants (je ne savais pas que le Droit, aussi nécessaire soit-il, était investi d’une vocation de toute-puissance quasi-divine), on se dit qu’il y a fort à faire pour que notre Société retrouve un équilibre juste et sain.

    Mais il se bat pour la « liberté » et la Vérité bien sûr (avec un grand « V ») parait-il et pire, il en est convaincu. Des gens dangereux…. A moins qu’il ne se rassure…

    Il oublie simplement que le Droit en soi, n’est rien sans les hommes et surtout sans le peuple. Et quand il y a en jeu une question de survie, il ne peut suffire à « contenir » comme il le pense. Qu’il fasse un petit tour dans l’Histoire….. et remettre les pieds sur terre.

  3. HopliteHoplite

    Certains ont connus le régime des colonels
    D’autres connaissent le régime des juges
    Un jour peut-être le régime du peuple?

  4. Avatardurandurand

    Oui et bien ce profiteur du système ferait bien de la mettre en sourdine , as-t’il oublié que le peuple seul est souverain et que les lois peuvent être changées , oubli t’il qu’il est sur un siège éjectable et qu’il aura des comptes à rendre cet olibrius de pacotille avec sa tête d’abruti à la solde du système mondialiste et mortifère des nations , ce profiteur du système corrompu .

    1. MaximeMaxime

      On pourrait tout à fait concevoir une expropriation d’utilité publique de leurs charges afin de permettre que des personnes méritantes puissent y accéder indépendamment de leurs ressources financières.
      Le système des charges est typique de l’Ancien régime et n’a jamais été aboli, notamment pour les notaires, à cause du coût que supposerait l’indemnisation des titulaires.
      Théoriquement des recours existent qui permettent d’exiger une juste et préalable indemnisation conformément à l’article 17 de la Déclaration de 1789.
      Mais si la loi décidait de nier la réalité de ces charges, qui sont immatérielles, peut-être y aurait-il là un moyen d’exproprier indirectement sans indemnisation ?

  5. AvatarVilleneuve

    Encore un qui croit que la justice est un pouvoir. Mais quel débile !!!
    Non, comme l’a si bien rappelé Marine la justice n’est rien…qu’une autorité ! Rien à voir avec les USA qui démontrent à travers l’opposition de CERTAINS juges, les dérives antidémocratiques d’un pouvoir donné aux juges. Le pourvoir des juges rassemblerait en lu-m^me à la fois le pouvoir « d’inventer » selon l’excellent mot de Marine, les lois ET celui de faire exécuter l’invention.
    Où serait la séparation des pouvoirs dans cette hypothèse ?
    J’ai rien compris de la fin de l’article de Spinosi au sujet de la colonne vertébrale que serait le droit. Je croyais, qu’en démocratie, le droit était l’expression de la volonté populaire. Pour cet avocat il semblerait que non… La volonté du peuple… c’est quoi ça : Encore une invention des souverainistes !!!

  6. AvatarNICOLAS F.

    Le type confond visiblement démocratie et oligarchie.Il reécrit l’histoire des institutions françaises à la sauce gaucho (pas les argentins,ou si,oui au fait!).
    Il va y avoir les presidentielles au suffrage universel,mon pauvre gars ,Et les législatives.,c’est un peu le même genre,non?
    Et alors,si tous sont des patriotes (ceux qui aiment la France) ,il va tous les attaquer?
    A 5000 15000 euros la passe,ça va lui faire gagner une fortune,de quoi se plaint-il?
    Une idée,en passant :tous les juges suprêmes devraient être au smic, ,juste remunération » pour la gloire » ,pour »l’honneur » du pays,non?
    Fouteurs de m…. et adorateurs de fric, vont vite changer de métier. .

  7. AvatarJC.P.

    Je ne dirai que deux mots : pu-tain!!!!!

    Ce type ne faisait-il pas partie du trio qui avait plaidé POUR le port du burkini? Peut-être que je me trompe

  8. AvatarJC. P.

    jE NE ME TROMPAIS PAS : ce type a été l’avocat de la LDH dans l’affaire du burkini, en AOUT 2016 :

    http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/le-conseil-d-etat-suspend-l-arrete-anti-burkini-de-la-commune-de-villeneuve-loubet-851663.html

    Me Spinosi: « Le Conseil d’Etat considère que l’interdiction des signes religieux n’est pas justifiée »
    Le Conseil d’Etat a suspendu l’arrêté anti-burkini de la commune de Villeneuve-Loubet ce vendredi. Selon maître Patrice Spinosi, l’avocat de la Ligue des droits de l’Homme, l’institution a considéré qu’il y avait « une interdiction de porter des signes religieux qui n’était pas justifiée ». « On peut limiter les libertés à partir du moment où on justifie qu’il y a une raison de le faire », a-t-il déclaré.

  9. MaximeMaxime

    Je ne prends jamais trop au sérieux les points de vue des avocats ou magistrats auxquels les revues juridiques accordent l’honneur d’un éditorial. Je ne prends plus le temps de les lire.
    Je les trouve souvent creux et sans commune mesure avec la richesse de l’analyse d’une Christine Tasin par exemple.
    On voit bien que le droit assèche quand on ne perçoit le monde que par ce moyen.
    Or, son extrême technicité désormais oblige quasiment les praticiens à rester confinés dans leurs recueils de jurisprudence et traités techniques.
    Devenu trop technique, le droit abrutit, à force de revirements de jurisprudence qui donnent le tournis et de conflits de jurisprudence entre chambres d’une même juridiction. Cela fait les délices de quelques procéduriers et le cauchemar de leurs clients.
    On gagnerait beaucoup à redécouvrir la pensée des Anciens dans ce domaine, par exemple celles d’un Lycurgue ou d’un Solon, tels que dépeints par Plutarque dans ses « Vies parallèles ».
    Dans le domaine du droit et de la justice, il faudrait faire table rase de tout ou presque, comme quand Lycurgue redistribua les biens pour constituer trente mille lots de terre identiques pour les Spartiates : casser le corporatisme des professionnels, rendre les magistrats responsables devant le peuple, simplifier les lois et ne plus rendre les fonctions parlementaires permanentes. Être député devrait être un complément de revenu simplement. Une journée par semaine, comme l’institutrice FN de Tarascon Mme Laupies qui fait sa classe la semaine et consacre son vendredi à ses fonctions politiques si je me souviens bien de l’entretien accordé à la presse. C’est ce genre d’homme politique qu’il nous faut et quant aux juges, ils sont amenés à mener une politique jurisprudentielle, inévitablement, mais il faut que ce soit fait en toute transparence.

  10. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Comment non ! qu’on s’amuse finalement avec toutes ces manipulations des masses, ces arrangements pour distribution de couronnes… On s’amuse à présent tellement l’évidence mafieuse se dévoile d’elle même. Ils en deviennent presque insultants tant leurs méthodes sont établies sur la tendance qu’ils ont de nous prendre pour des abrutis !

    Le documentaire controversé sur les Casques blancs récompensé aux Oscars
    27 févr. 2017
    :: https://francais.rt.com/international/34536-documentaire-sur-casques-blancs-recompense-oscars

    =========================
    ….
    Le film de 40 minutes présente le «travail périlleux de ces bénévoles qui bravent les bombes pour secourir des civils dans le carnage de la guerre civile syrienne». ###Principalement financée par les États-Unis, le Royaume-Uni et la France,### l’organisation humanitaire a bénéficié d’une certaine exposition médiatique en Occident, en dépit des accusations régulièrement portées à son encontre, notamment concernant ses liens avec les groupes terroristes, dont le Front al-Nosra, ainsi que son véritable rôle sur le terrain.
    …/…

    =========================

  11. AvatarRosace

    Pendant des décennies, ils ont réussi à tromper les peuples européens. Ils ont avancé masqués en dissimulant leur projet mondialiste et remplaciste derrière la construction européenne, les droits de l’homme, le libéralisme économique. Maintenant qu’ils se savent déjoués et mis au pied du mur, ils abattent leurs cartes sans ménagement, c’est ce qui explique cette dictature des juges, ces préfets militants à l’image de ce sale Gilles Clavreul, etc.

    L’histoire nous enseigne que c’est toujours par l’épée que les peuples ont dû se libérer. Nous savons comment leur donner la réplique.

  12. AvatarAlbatros

    Ce petit individu voudrait il se lancer dans la politique ?? Et comme toute la valetaille actuelle, après son buzz proposer ses ‘services » à Micron….
    Allons monsieur spinosi vous interdiriez Marine élue par le bon peuple de France , alors que dans quelques années quand, majoritaires avec la gauche et ceux de votre espèce, les musulmans éliront un mohamed Président, Chef de l’Etat français qui fera appliquer la charia de son programme , alors là, vous irez lécher les babouches en parlant de droit et de démocratie !!! Petit bonhomme, petit argument et vision …nasale !!
    Essayez de vous informer monsieur spinosi sur les intentions de Marine qui pense à la liberté de vos enfants et sur les barbares auxquels vous êtes soumis me semble-t-il, et qui ne pensent qu’à nous écraser et faire régresser l’humanité jusqu’au 7ème siècle après Jésus-Christ (pas n-e).

  13. Avatarrevol

    Au sujet des avocats aux conseils
    Leur charge date de l’ancien régime. Supprimés par la Révolution de 1789 ils ont réapparu en 1799 sous le consul Bonaparte (et l’avènement de la franc-maçonnerie en France).

    Au plan juridique, ils sont obligatoires dans toutes les affaires civiles ; non obligatoires pour les affaires pénales, les contentieux électoraux, ainsi que les recours pour excès de pouvoir (administratif).

    Ils justifient leur présence par le fait que le justiciable n’est pas apte à maîtriser les subtilités juridiques d’un pourvoi en cassation ou d’un recours devant le Conseil d’Etat !
    Prenons simplement l’exemple de la Suisse voisine, les recours devant le Tribunal Fédéral de Lausanne (équivalent de la Cour de cassation) peuvent être déposés sans l’assistance d’un avocat.
    Ainsi les justiciables français sont des ignares par rapport à leurs voisins suisses !

    Leurs émoluments varient entre 3000 et plus de 10000 euros en moyenne.
    L’obtention de l’aide juridictionnelle en l’espèce est quasiment toujours refusée ; ce qui est un double scandale.

  14. AvatarFallaci

    En autorisant la censure des propos «racistes», le Parlement européen soulève de vives inquiétudes
    27 févr. 2017, 18:19
    En autorisant la censure des propos «racistes», le Parlement européen soulève de vives inquiétudes© Vincent Kessler Source: Reuters
    Le Parlement européen à Strasbourg
    Pour éviter la diffusion de discours racistes depuis l’hémicycle du Parlement européen, ce dernier s’arroge désormais le droit de censurer les interventions de ses membres. Une mesure dont certains élus dénoncent les dérives potentielles.

    Une nouvelle règle de fonctionnement du Parlement européen fait grincer les dents de la presse et des milieux politiques. L’institution s’autorise désormais la possibilité de couper les retransmissions vidéos des séances du Parlement en direct ou en différé dans certains cas précis. L’agence Associated Press (AP) a fait savoir que les «propos ou comportement diffamatoires, racistes ou xénophobes» étaient visés. De plus, les auteurs de tels écarts seront passibles d’une amende d’environ 9 000 euros.

    Ces mesures, qui étaient dans les cartons depuis décembre, ont pour vocation d’empêcher la diffusion de remarques racistes au sein même de l’hémicycle strasbourgois. En mars dernier, l’eurodéputé du parti néonazi grec Aube dorée, Eleftherios Synadinos, avait comparé les Turcs à des «chiens sauvages [et] sales» et c’est cette saillie qui aurait provoqué la mise en œuvre de ces règlements.

    Lire aussi : Martin Schulz veut mener la croisade contre les fausses informations au niveau européen

    Des eurodéputés divisés sur la légitimité d’une telle mesure
    «De plus en plus souvent, des déclarations d’hommes politiques vont au-delà du cadre de discussions parlementaires», a confié à AP le travailliste britannique Richard Corbett, l’un des députés européens approuvant cette mesure. «Que se passerait-il si ce genre d’incidents [les propos racistes] n’était plus isolé […] et si des gens se mettaient à penser : « Cette plateforme [le Parlement européen] est fantastique ; elle diffuse en direct à une vaste audience. Les vidéos sont enregistrées et rediffusées. Utilisons cette plateforme de manière agressive, spectaculaire »», a expliqué l’élu.

    Néanmoins, de nombreux députés européens ne sont pas de cet avis et craignent les potentielles dérives politiques d’un tel mécanisme de censure. «Encore plus de censure européenne, alors que l’UE, sous prétexte de censurer les discours racistes, entend mettre un terme aux critiques des eurodéputés contre elle», a par exemple tweeté Steven Woolfe, l’élu britannique du parti souverainiste Ukip.

    Lorsque l’idée de cette mesure visant à proscrire les discours haineux avait été formulée en décembre dernier, des eurodéputés avaient déjà exprimé leurs craintes. Gerolf Annemans, du Vlaams Belang flamand, avait alors déclaré que cette règle pouvait être «exploitée par ceux qui […] qualifient de racistes et xénophobes les gens qui expriment simplement des vues politiquement incorrectes».

    «L’UE conforte son héritage anti-démocratique»
    Du côté de la presse aussi, des protestations se sont fait entendre. «[Cette règle] porte atteinte à la fiabilité des archives du Parlement [européen] au moment même où des suspicions de diffusion de « fake news » et de manipulations menacent la crédibilité des médias et des responsables politiques», s’est inquiété Tom Weingaertner, président de l’Association de la Presse Internationale, basée à Bruxelles.

    Similairement, un journaliste travaillant notamment pour le Telegraph et le Huffington Post s’est désolé sur Twitter : «Peu surprenant. L’UE conforte son héritage anti-démocratique en introduisant des règles peu claires sur la censure.»

    Lire aussi : Selon Jean-Claude Juncker, «l’ouverture est le meilleur moyen de lutter contre le terrorisme»

    International

  15. AvatarNICOLAS F.

    Dans le magazine « CHASSONS » -Un ART de Vivre,une photo de Spinosi,fusil sur l’épaule ,avec d’autres distingués membres chasseurs .
    Cela se passe en 2015. Le domaine de chasse s’appelle:La ferme du MAHOMET-Petit Caux;
    Pour la petite histoire,cela ne s’invente pas!

  16. AvatarXtemps

    Ben tient!, voilà que les magistrats qui décident pour le peuple maintenant!, c’est fou!
    Cet avocat a complètement oublié la séparation des pouvoirs, les magistrats n’ont pas à faire de la politique et doit rester arbitraire et faire respecter la loi justement que ces gens là ne font pas, et la justice comme il dit, doit aller dans le sens pour le peuple et pas contre lui.
    Cela fait que cet avocat là agit à l’inverse du peuple et donc contre la démocratie, il oublie vite quand il parle de la démocratie, c’est du peuple qu’ils parle.
    Parler de la démocratie sans le peuple n’existe pas.
    Et à aucun moment il parle du référendum qui est un droit inaliénable au peuple de s’exprimer, c’est dingue çà.
    C’est simple, une démocratie sans référendum n’existe pas, c’est un peuple pris en otage et bâillonné, qui a juste le droit de se taire, et là le peuple est dirigé par une dictature Fasciste.
    Le manque de référendum, est la première persécution d’un peuple par ses dirigeants.
    Et c’est à la rareté du référendum que nous reconnaissons les dictatures, comptez les référendum que nous avons déjà eu, et vous saurez dans quel régime nous sommes réellement, mais pas dans une démocratie, çà c’est certain.
    Les meilleurs remparts contre les dictatures, c’est le peuple, quand c’est lui qui a les instruments du pouvoir et pas les élus.
    Et s’il y a eu le Nazisme et le Fascisme, c’est justement parce qu’il n’y a jamais eu de démocratie et qu’il est grand temps d’en avoir une!.
    Quand c’est les peuples souverain qui se soulèvent, c’est la démocratie qui se soulève avec.
    C’est des personnes comme lui ont qui crée de toutes pièces les excuses bidons comme le racisme, l’Islamophobie, la xénophobie, la haine des autres, toutes des lois liberticides qui n’existent pas en démocratie et surtout des bon prétextes pour empêcher le peuple de s’exprimer par référendum, bâillonner le peuple à se taire quoi.
    Bref!, il est aux service de l’establishment, de la dictature Fasciste européenne de Bruxelles.
    Ce gars là est un escroc manipulateur qui avantage le système à la place du peuple, un criminel comme les autres, qui ont permis des violes, des agressions en tous genres, des attentats en Europe, et ils ont du sang sur les mains, c’est des assassins!, des criminels!, là est le Fascisme Monsieur Spinozi.
    Jamais je donnerai la main à ces ordures, Fasciste!.

  17. Avatarfanch

    La ferme de Mahomet !!! Ils sont à leurs places ces chèvres prêt à se faire en. ..er quand les momo seront un peu plus nombreux il n’y aura qu une loi la charité et eux la tête sous le tranchant du sabre.

    1. Avatardurandurand

      Bonjour fanch comme vous le dîtes soit ils auront la tête sous le tranchant du sabre de l’islam ou bien sous le tranchant de la Veuve .

  18. Chris2aChris2a

    Foin des subtilités juridiques dans toutes les arguties de ce « grand » juriste …
    La finalité de ses interventions vont simplement dans le sens de la pérennité de son gagne-pain, fusse en plaidant dans le sens inverse du bien commun des français !!!…..Mais le sort de notre pays devrait-il dépendre des calculs de tels fesse-mathieu ??…
    Si Marine est élue, elle devra faire disparaître les conseils d’Etat et le Constitutionnel afin de leur substituer le recours à la démocratie directe…
    Au pire, introduire une obligation d’y recourir sur les grands sujets d’intérêt national .

  19. AvatarRenoir

    Décadence de la pensée et de la morale européennes: seriez-vous prêts à échanger votre paquet de Spinoza contre deux, cent ou mille paquets de Spinozi ?

Comments are closed.