Attentat en Allemagne, 1 mort et 2 blessés : tout va bien, l’auteur n’est pas issu de l’immigration


Attentat en Allemagne, 1 mort et 2 blessés : tout va bien, l’auteur n’est pas issu de l’immigration

La police Allemande précise que c’est un « Allemand sans arrière-plan de migration » = ni un migrant ni un immigré ni un descendant d’immigré :


https://twitter.com/PolizeiMannheim/status/835598574100561924
voulant par là clairement forcer les gens à penser que ce ne serait donc pas un musulman donc pas un attentat islamisto-terroristo-daechien.
Juste un déséquilibré.

Comme à Melbourne…
http://resistancerepublicaine.eu/2017/01/20/melbourne-3-morts-20-blesses-avec-une-voiture-belier-mais-ce-nest-pas-du-terrorisme/

Comme à Valence…
http://resistancerepublicaine.eu/2016/01/01/une-voiture-fonce-sur-des-militaires-gardant-une-mosquee-a-valence/

Comme en Israël…
http://resistancerepublicaine.eu/2015/10/15/comme-en-israel-une-voiture-peut-vous-faucher-et-le-chauffard-sacharner-sur-votre-corps/

Comme à Joué-les-Tours, Dijon, Nantes… que des déséquilibrés vous dis-je !
http://resistancerepublicaine.eu/2014/12/22/joue-les-tours-dijon-nantes-que-des-desequilibres-de-droit-commun-criant-allah-akbar-madame-le-procureur-de-dijon/

Il y a une épidémie de déséquilibrite Hacheman Haineuse mondiale colportée par les homo-migrateurs comme il y a une épidémie de grippe aviaire H1N1 colportée par les oiseaux migrants.

On n’a juste pas le droit d’abattre les connards contaminés, on peut seulement les déradicaliser, du moins essayer, et recommencer si ça ne marche pas, jusqu’à ce que ça marche.

Pour revenir au déséquilibriste Allemand, on peut parfaitement être blanc et être suffisamment stupide pour se convertir à l’islam, donc être à la fois musulman et parfaitement apte à commettre une attaque à la voiture et au couteau quoique sans être basané. Parce que ce type d’attaque est quand même typiquement celui d’un musulman.
99,99% de chances que ce déséquilibré Allemand soit en fait un converti à la religion de tollé rance et de pets.





15 thoughts on “Attentat en Allemagne, 1 mort et 2 blessés : tout va bien, l’auteur n’est pas issu de l’immigration

  1. marre-du-PS

    Je réitère un message d’hier : puisque nous avons tant de déséquilibrés, plaçons les dans des asiles psychiatriques. Compte tenu des risques qu’ils font courir à la société, je propose qu’on leur fasse tous subir une lobotomie, comme dans le film « Vol au-dessus d’un nid de coucou ». Méthode qui peut sembler extrême, certes, mais face à l’extrémisme, quelle autre solution nous reste-il? Nous n’avons pas le droit de les tuer, sauf en cas de légitime défense, mais il nous est interdit de porter des armes dans l’espace public, au contraire des Nord Américains. Alors, que pouvons-nous faire d’autre face à des gens dont le seul but est de détruire nos civilisations millénaires, et de nous anéantir corps et biens?

    1. MaximeMaxime

      Bonne idée, d’autant plus qu’il existe déjà une procédure administrative pour cela. On peut faire interner un proche qu’on estime fou.
      Il est d’autant plus incompréhensible que « l’homme à la main qui tremble » ait hurlé à l’assemblée que son pays ne serait pas celui où on enferme des gens sans qu’ils aient été jugés et condamnés…
      L’internement préventif est d’ores et déjà possible, mais bizarrement, dans ce cas, on ne dit plus que ce sont des déséquilibrés. C’est à devenir… fou !

  2. franck

    pas besoins d’armes. juste une tranche de jambon déposé avec délicatesse sur leurs sales gueules !! comme cela plus de 72 vierges, pour ces cons !

  3. franck

    bizarre les déséquilibrés sont toujours musulmans. non ce n’est pas à cause de cette religion de paix amour et vivre ensemble. c’est à cause de nous méchants français chrétiens ou pas mais méchant toujours. nous sommes vraiment racistes !!! merci aussi à nous d’accepter tous ça !

  4. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    -« Attentat en Allemagne, 1 mort et 2 blessés : tout va bien, l’auteur n’est pas issu de l’immigration »-

    Sauf que coïncidence, cette « désiquilibrite aïgue », est soudainement très nouvelle, très récente.

    L’Europe, l’Allemagne, La France… n’étaient-elles pas des terres habitées jusque-là ?

  5. frejusien

    un autre à Londres, et un autre au us, même méthode, une voiture fonce dans la foule,
    Trois pour un weekend, une épidémie ?

  6. franck

    nous parlons beaucoup, mais que se passe t-il , RIEN !!!!
    je vous propose de nous rencontrer peut-être au cas par cas. je donne mon adresse mail, […] voila un geste productif si celui ci est suivi. je réponds a chaque mail qui me sera envoyé. excusez mon langage peut chatié

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Je préfère éviter de donner votre adresse sur le site pour des raisons que vous comprendrez facilement.

      Inutile de donner des armes à l’adversaire.

      Mais il est venu le temps, en effet, de nous organiser: tous les patriotes en sont conscients.

      (Le modérateur).

  7. Breizatao

    Mais quelle est la religion de cet individus et est il Allemand d’ origine ? Il est très inquiétant d’ avoir aucune précision !!!

  8. MaximeMaxime

    Si l’auteur de l’attentat n’est pas un immigré, en revanche la cour administrative d’appel de Paris vient d’ordonner la remigration d’un imam tunisien auteur de prêches antisémites et d’autres propos invitant au djihad :
    https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriAdmin.do?oldAction=rechJuriAdmin&idTexte=CETATEXT000034075949&fastReqId=145170475&fastPos=1
    Voici le coeur de la décision :
    « M.A…, à l’occasion de prêches prononcés en qualité d’imam dans plusieurs mosquées d’Ile-de-France entre 1996 et 2001, a tenu des propos hostiles à la communauté juive, aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et à Israël, et encourageant le combat des  » islamistes dans le monde, plus particulièrement celui des Palestiniens qui meurent en tant que martyrs  » ; qu’à la suite d’un de ces prêches prononcé le 19 octobre 2001, le gestionnaire de la mosquée où intervenait le requérant a mis fin à ses fonctions d’imam ; que M. A…a d’ailleurs été convoqué par la brigade criminelle le 16 novembre 2001 pour apologie du terrorisme ; que le requérant ne conteste pas l’existence de ces faits, en se bornant à se prévaloir de l’absence de poursuites et de condamnations pénales, qui ne fait pas obstacle à ce que de tels faits soient pris en compte à l’appui d’une mesure de police administrative d’expulsion ; que le ministre fait également valoir que des cassettes audio ont circulé en Seine-Saint-Denis en 2002, dans lesquelles le requérant déclarait que  » la terreur est une qualité humaine chez les musulmans  » et  » le terrorisme est une valeur musulmane  » ; que si M. A…soutient que la traduction de ses propos est erronée, il n’établit pas l’erreur dont il se prévaut, ni d’ailleurs, que compte tenu du contexte dans lequel ces propos ont été tenus, ils n’auraient eu qu’une valeur théologique ; que le ministre s’est également fondé sur la circonstance que, lors d’un entretien avec un journaliste d’une chaine de télévision satellitaire tunisienne en octobre 2012,
    M. A…a exhorté ses fidèles à se radicaliser et a déclaré que  » chaque musulman qui veut faire partie de la communauté élue doit être membre d’Al-Qaïda car c’est Al-Qaïda qui porte ce projet  » ; que la circonstance que ces propos ont été tenus auprès d’une chaine de télévision tunisienne ne fait pas obstacle à ce qu’ils soient pris en compte ; que le ministre fait enfin valoir que des messages écrits, mentionnant que  » chaque musulman doit être membre d’Al-Qaïda – Cheikh KhamisA…  » ont été diffusés en Ile-de-France au printemps 2013 ; que M. A…se borne à soutenir qu’il n’a jamais diffusé lui-même ces messages, qui ne figureraient pas sur ses relevés téléphoniques, sans ainsi contester leur existence même ; que, dans ces conditions, et alors que le requérant ne saurait valablement contester par principe le recours à des notes des services de renseignement en tant que moyen de preuve d’établissement des faits, les faits reprochés à M.A…, qui fait l’apologie du terrorisme et de la radicalisation violente de façon ancienne et récurrente, sont établis par les notes ainsi produites, qui comportent des éléments précis, datés et circonstanciés ;
    8. Considérant, d’autre part, que, contrairement à ce que soutient M.A…, le ministre a pu légalement estimer que les faits précédemment décrits caractérisaient un comportement de nature à porter atteinte aux intérêts fondamentaux de l’Etat et des actes de provocation explicite et délibérée à la discrimination, à la haine ou à la violence contre les personnes ne partageant pas l’idéologie du djihad armé ; que ces faits étaient ainsi de nature à justifier la décision d’expulsion prise à l’encontre de M.A…, en application des dispositions précitées de l’article L. 521-3 du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile ».
    Comme je l’avais souligné dans mon dernier article relatif à l’expulsion d’un imam, l’ombre de la CEDH plane toujours dans ces affaires.
    La cour relève en effet :
     » si M. A…fait valoir qu’il réside en France depuis 1992 et est père de cinq enfants de nationalité française, un seul de ces enfants était encore mineur à la date de l’arrêté contesté ; que M. A…n’établit pas que sa présence auprès de son épouse serait indispensable, compte tenu de l’état de santé et du handicap de celle-ci, ni auprès d’un de ses enfants ; que, compte tenu de la nature et de la gravité des faits reprochés à M. A…et des conditions de son séjour en France, et nonobstant l’ancienneté de ce séjour, le ministre de l’intérieur n’a pas porté au droit de
    M. A…au respect de sa vie privée et familiale une atteinte disproportionnée à ce qui était nécessaire à la défense de l’ordre public ; que, par suite, le moyen tiré de la méconnaissance des stipulations précitées de l’article 8 de la convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales doit être écarté ».
    Donc, dans le cas contraire, on n’aurait pu décider de l’expulser.
    Elle réserve, de plus, l’examen futur de l’arrêté fixant le pays de destination à l’aune de l’article 3 de la CEDH sur les traitements inhumains.
    Bref, deux textes bien encombrants de la CEDH dont il faudrait que la France cesse de s’embarrasser. Si la Cour européenne ne modifie pas sa jurisprudence, il faudra dénoncer le traité.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      C’est intéressant, Maxime mais je pense que les attendus sont trop longs, personne n’aura la patience de les lire. Je pense qu’il y aurait un article intéressant à faire commençant par affirmer que la jurisprudence de la CEDH rend impossible l’expulsion de nombre de fauteurs de trouble islamique en résumant les attendus

Comments are closed.