La colonisation pour les nuls : argumenter face aux idiots-utiles de la mondialisation


La colonisation pour les nuls : argumenter face aux idiots-utiles de la mondialisation

Bernard Lugan, spécialiste de l’Afrique et de son histoire a répondu aux MACRONNERIES.
http://bernardlugan.blogspot.fr/2017/02/lettre-ouverte-monsieur-emmanuel-macron.html

Je ne me permettrai pas de penser que je peux y ajouter…

Par contre, je tente ici de présenter une vision SIMPLE –fort peu intelligent contrairement à nos politiques qui nous font la leçon et nous disent ce qu’il faut penser, j’ai besoin de notions claires– de la colonisation… D’autre part, d’inventorier et d’analyser ce qu’il en subsiste dans la société qui est la nôtre et leurs conséquences… Enfin de postuler pour une nouvelle politique, voilà que je deviens prétentieux…

J’attends bien sûr les remarques pour rectifier, affiner la compréhension de la colonisation.

La notion de colonisation recoupe plusieurs aspects. 
Coloniser une terre vierge, voire coloniser une terre sous peuplée, l’exploiter et l’enrichir en même temps qu’y développer une civilisation.
La colonisation peut aussi être l’exploitation éhontée d’un territoire jusqu’à le ruiner, de sa population, parfois jusqu’à la décimer gravement (cas des Amérindiens. Peut-être qu’eux-mêmes avaient fait un sort à une peuplade négroïde proche de celle d’Australie dont est soupçonnée la présence antérieure, toute civilisation plus évoluée techniquement supplante l’ancienne).

La colonisation, un phénomène général dans l’histoire et dans la géographie.
Au delà des territoires, tous les peuples ou presque ont colonisé ou/et ont été colonisés. 
Malgré les violences souvent engendrées, cela a pu être un apport enrichissant qui unit des peuples (quand c’est possible, ce qui est rejeté par l’islam). L’exemple que nous connaissons le mieux, c’est la conquête-colonisation de la Gaule qui fit passer les gaulois de la Préhistoire (avant l’écriture) à l’Histoire pour en faire des gallo-romains. Dans le cadre du « roman » national, il est ainsi logique d’enseigner que nous descendons des Gaulois (même si les Aquitains, les Basques n’étaient pas des Gaulois…).
Par la suite, la France a été colonisée plus ou moins partiellement par les Francs, qui ont repris une Gaule affaiblie avec la décadence de Rome, nombre de Goths divers, les Burgondes, les Normands et même les arabo-berbères par deux fois virés parce que ne pensant qu’à razzier tout autour d’eux…

De l’argumentation mal intentionné de la colonisation.
Utilisée dans deux sens opposés sans retenue par les donneurs de leçons. Il s’agit de jouer sur les notions d’immigration et de colonisation donnant à l’une un sens positif à l’autre une sens péjoratif alors qu’elles sont toutes deux des migrations.
Pour encourager et défendre l’immigration,  il est alors fait référence aux migrations enrichissantes de la préhistoire venant d’Afrique et du moyen orient, apportant l’agriculture et les métaux, jusqu’aux Italiens, Polonais ou Espagnols du 20è siècle.
Pour culpabiliser et entraîner la repentance, la référence est alors la colonisation (ignominieuse) qui ne peut être que négative, quitte à y attacher le racisme des colons !
En somme, de nous expliquer, de la part France et des occidentaux c’est mal, mais que des autres, c’est bien !
Le normal, aux Africains l’ Afrique, aux Asiatiques l’Asie, l’Europe à tout le monde, voire aux autres, comme déjà il a été dit sur RR.

Les parties prenantes ou non de la colonisation.
Regardons de près les intérêts et le rôle des diverses composantes sociales.
Sûr qu’il y eut des profiteurs, des opportunistes, des imbéciles, mais surtout des cupides se plaçant plutôt du côté argenté… Jules Ferry ministre des colonies dans son discours à l’assemblée prétendait qu’industriels et autres entrepreneurs seraient bien obligés d’investir dans les infrastructures pour développer une exploitation allant de pair avec l’enrichissement des colonies. Ce en quoi il s’est « gouré », tout ou presque fut à la charge de la France, des impôts que payait le peuple !
Vrai pour la France, mais aussi pour les autres puissances coloniales, en 1960 les pays qui avaient le niveau de vie le plus élevé (ils l’ont toujours) étaient les pays nordiques sans colonies, voire l’Allemagne qui en 15 ans avait rattrapé la France alors qu’elle était sortie encore plus affaiblie de la guerre… Le peuple n’a donc pas à culpabiliser, par contre ceux qui le poussent à la repentance sont bien souvent les « héritiers » des profiteurs ou leurs complices modernes…
Il y eut aussi ces braves gens cultivant, enrichissant ces pays lointains, comme tous ces colons morts du paludisme pour assainir les marais de la Mitidja* pour en faire une immense orangeraie de 130 000 ha !
* la pire des années a vu 1/7 de la population de Boufarik disparaître, pendant près de 20 ans les décès y ont été plus nombreux que les naissances, les médecins militaires qui la soignaient subissaient le même sort.

Nouveaux aspects d’une colonisation qui ne dit pas son nom.
Mais aujourd’hui, la colonisation n’existe-te-elle pas sous des aspects différents… au dépens de ces pays qui ont accédé à l’indépendance (formelle) il y a plus de 50 ans, mais toujours considérés en voie de développement ?
Que dire des multinationales (encore le flouze) qui font travailler à bas coût en certains pays pour vendre dans les pays « riches » ? Ne sont-elles pas les héritières directes de ceux qui se sont sucrés par le passé et qui ont conféré à la colonisation grande part de son image négative ? Ne sont-elles pas à l’origine de bien des corruptions et de conflits locaux ? N’est-ce pas là un des nouveaux aspects de la colonisation jusqu’au délétère pour les peuples autochtones ?
Que dire de l’accueil d’étudiants qui une fois leur diplôme acquis restent sur place au lieu d’en faire profiter leur pays ?
Que dire de cette « importation » de médecins étrangers pour combler notre déficit en médecins conséquence d’une mauvaise gestion de la corporation médicale ? N’en prive-ton pas des pays encore moins dotés ?
Que dire de cette mondialisation qui permet à de grosses sociétés de capter les petits génies d’ailleurs, chose que de grosses entreprises US -voire multinationales- craignent de ne plus pouvoir faire si les USA fermaient leurs frontières ?

Sortir de conceptions passées.
Des conceptions racialistes qui se sont développées aux 19è et au début 20è siècles. Aujourd’hui c’est l’opposé le plus l’extrême, sans se départir de comportements pour le moins paternalistes, jusqu’à développer un racialisme, voire un racisme inversé. Les multiples et perpétuelles aides (prêts à fonds perdus et effacements de dette , missions quelconques pour construire une école ou creuser un puits, jusqu’à des rallyes apportant du matériel d’hygiène ou autres, etc.) en sont caractéristiques. Sont-elles dignes pour des pays indépendants nullement traités en pays « majeurs » ? On ne leur parle pas d’égal à égal…
En encourageant les bonnes intentions, voilà un bon moyen d’empêcher le citoyen de réfléchir aux causes lui donnant un semblant de bonne conscience qui de le rachète de sa « culpabilité » ! Pourquoi ne pas dire à ces pays de prendre leurs responsabilités en matière démographique… Aucun progrès social n’est possible si l’augmentation du PIB est obéré par une croissance démographique excessive multipliant par 2 une population en 20 ou 25 ans !
Conséquence : il nous est demandé d’absorber les excédents sous prétexte d’un misérabilisme dont le peuple n’est guère responsable (à part d’élire des politiques incapables ou dépendant les groupes économiques sans foi ni loi), ce qui ne peut suffire de toute façon en acceptant tout et n’importe quoi, c’est vider l’océan avec une petite cuillère…

Dans le contexte international, avoir des échanges équilibrés.
A la fois sur les plans culturels et économiques.
Actuellement les discussions ont lieu concernant le TAFTA et le CETA (ce dernier approuvé par le parlement européen). D’aucuns, dont je suis, ne les approuvent pas… Par certains aspects, ils reproduisent la politique de l’UE en matière agricole avec les pays en voie de développement (que c’est beau la langue de bois, j’en ai du mal à m’en débarrasser)… Cela était un dumping qui a mis à mal les agricultures indigènes. Pour y satisfaire, la France a développé un agriculture productiviste dont aujourd’hui on mesure les conséquences…
Ce qui est sur le plan économique doit s’appliquer sur le culturel. A savoir ni vouloir imposer notre conception de la société aux autres civilisations (jusqu’à provoquer des guerres comme cela a eu lieu ces 30 dernières années), ni qu’elles nous imposent les leurs !




Résistance républicaine Aquitaine


7 thoughts on “La colonisation pour les nuls : argumenter face aux idiots-utiles de la mondialisation

  1. La moutarde me monte au nez

    Bonjour Monsieur Jean – Paul Saint-Marc,
    Je vous remercie de nous avoir fait connaître l’enrichissante et instructive lettre ouverte de Monsieur Lugan, qui démontre, si besoin était, l’inculture historique crasse du sieur Macron.
    En ce qui me concerne, étant moi même relativement peu doté en intelligence par rapport à nos chers( je veux dire coûteux) élus et de plus tellement abreuvé de désinformation que ma mémoire vacille, je relève tout de même dans votre message quelques réflexions propres à me réconforter et me donner quelques espoirs.
    En premier lieu, je note, et cela est bien confirmé par Monsieur Bernard Lugan, que bien que n’ayant jamais mis les pieds en Algérie ( feu mon frère y a passé 24 mois de service militaire, mais s’en serait bien passé) une infime partie, mais une partie tout de même, de tout ce qui fonctionne encore dans ce pays, m’appartient puisque payé par les impôts de ma famille, moi même étant encore mineur en 1962.
    En second lieu, je relève avec ravissement qu’au cours des âges les civilisations techniquement moins évoluées sont supplantées par celles qui leur sont techniquement supérieures.
    Ce qui suscite chez moi, d’abord un grand étonnement et surtout un espoir.
    L’étonnement découle du fait que je me demande, maintenant, pourquoi nous nous laissons emm… par des gens qui nous doivent tout et qui sont incapables de fabriquer quoique ce soit.
    Notez qu’il n’y a en cela aucune connotation ethnique, religieuse,ou même se réfèrent aux differences de quotients intellectuels.
    L’espoir vient du fait que l’ Occident (Europe de l’ouest, Europe de l’Est Russie comprise, Amérique du Nord et du Sud,Australie)
    et l’Extreme Orient ( Chine,Japon,Corée,une grande partie de l’Inde)
    qui sont des pays hautement industrialisés ne peuvent s’effacer devant les seuls pays d’Afrique et du moyen orient qui bien que possesseurs de matières premières souvent primordiales ne fabriquent pas grand chose d’autre que le magnoc et le couscous.
    Sinon, qui est ce qui ferait tourner la boutique???
    En tous cas merci pour cet écrit rafraîchissant.
    Amitiés républicaines et résistantes.

  2. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Les dernières nouvelles de Mr Bouteflika n’étaient pas bonnes.
    La racaille en col blanc occidentale attend impatiemment la boîte en sapin pour s’emparer de la maison du jardinier.

    Tous les défricheurs d’Europe se sont rendus ces 2/3 dernières années sur place pour faire un « état des lieux » ; en tête Bernard Henri-Lévy allé preché le doux message de l’indépendance en Kabylie (fin 2015) ; sur ce début 2016 l’Espagne a autorisé l’implantation d’une base américaine au sud du pays nez à nez avec l’Algérie. Monsieur Cazeneuve s’est empressé la même année d’assurer les algériens plus de 300 000 visas/an (on sait que ce seront des voyages aller simple. 2017, Macron en rajoute deux et vous savez lesquelles.

    Ce 21 février, le site AWDnews.com fait un papier titulé :

    Moscou prévient Alger : Un vaste complot se dessine contre l’Algérie, les Marines US débarquent en Tunisie
    :: http://fr.awdnews.com/politique/moscou-pr%C3%A9vient-alger-un-vaste-complot-se-dessine-contre-l-alg%C3%A9rie,-les-marines-us-d%C3%A9barquent-en-tunisie

    – Un vaste complot se dessine contre l’Algérie, avertit Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères de la Russie. En visite éclair en Tunisie, il y a quelques jours, le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov, a soutenu lors de sa visite, il y a quelques jours à Tunis, que des «parties étrangères» veulent mettre l’Algérie à feu et à sang à travers la commercialisation d’un printemps algérien. Sans les nommer, le diplomate russe a ajouté que ces mêmes parties «ont ouvert plusieurs fronts près des frontières algériennes depuis la Libye, la Tunisie et le Mali».Etant des alliés traditionnels, M.Lavrov a notamment réitéré le soutien de son pays à l’Algérie. Le chef de la diplomatie russe a dévoilé, lors de son passage en Tunisie, que l’Algérie est devenue la cible des instigateurs et autres fomenteurs qui insistent pour y écrire le dernier épisode d’un supposé printemps arabe. Aussi, a-t-il mis en garde les autorités algériennes contre lesinstigateurs de ce qu’on appelle «printemps arabe». Le ministre russe des AE incrimine directement ceux qui ont été à l’origine des bouleversements provoqués délibérément en Tunisie, en Libye et au Mali, d’où parvient la plus grande menace contre l’Algérie. Il estime que les conspirateurs du nouvel ordre mondial établissent leurs plans à base d’une politique d’influence en misant sur les minorités populaires et les réseaux terroristes. Cependant, cette menace soulignée par Moscou n’est pas nouvelle pour les services de renseignements algériens, pas une menace qu’ignorent les services de renseignements algériens. Soumis à une très forte pression depuis le début de la guerre civile en Libye, les forces de sécurité algériennes ont misé sur leur expérience acquise sur le terrain de la lutte antiterroriste. En un temps relativement court, des milliers d’informations et de témoignages de première main ont été analysés et recoupés par les services du DRS engagés dans une course contre la montre contre tous genres de menaces, notamment des groupuscules criminels nés à l’ombre d’une crise libyenne qui aura servi de catalyseur au mouvement jihadiste. Un mouvement relativisé et parfois banalisé par l’ensemble des parties entrées en guerre contre le régime d’El Gueddafi, dont la France, la Grande-Bretagne et les USA. Dans leur banque de renseignements les services de sécurité ont réussi à identifier des réseaux nouvellement constitués composés de Marocains et de Libyens. L’arrestation de plusieurs agents du Mossad en Algérie en est la preuve tangible. Ne jugeant pas nécessaire de dévoiler le véritable scénario programmé contre l’Algérie, des sources très au fait du contexte confient que l’Algérie constitue «un terreau fertile» pour les grands appétits occidentaux. Le rapport du département d’Etat américain sur les droits de l’homme qui épingle paradoxalement l’Algérie et l’analyse du Combating Terrorism Center (CTC) de l’Académie militaire de West Point qui a mis sous la loupe tout ce qui se passe dans le sud de l’Algérie, prétextant que cette région névralgique de l’économie du pays, serait l’épicentre d’un éclatement populaire à cause de la marginalisation des minorités, ne peuvent être considérés que comme une introduction aux véritables visées des Occidentaux. Une perception initiatrice de ce qui se prépare. «L’Algérie est-elle dans le collimateur des USA?» s’interrogeait L’Expression dans l’une de ses précédentes éditions! La réponse a été révélée dans les colonnes du Los Angeles Times. Le journal rapporte que «des troupes de forces spéciales américaines se sont installées en Tunisie». Cette présence dont nous avons fait foi, mais démentie par les autorités tunisiennes est justifiée, souligne le même organe de presse par le fait «d’entretenir les forces militaires tunisiennes en matière de lutte contre le terrorisme». Les marines dont le nombre serait d’une cinquantaine ont pris position au sud de la Tunisie à un vol d’oiseau des frontières algériennes depuis le mois de janvier 2014. «Un avion de type hélicoptère s’y est installé aussi», précise encore le Los Angeles Times. Ce n’est que l’aspect visible de l’iceberg et de l’énorme stratégie de guerre annoncée contre l’Algérie. En effet, depuis la fin de l’année précédente, des informations vérifiées font état d’une forte présence d’agents des services de renseignement américains et d’agents de l’Africom dans le Sud tunisien. Jalouse de sa souveraineté, l’Algérie avait agi en un temps record pour libérer plus de 600 otages tout en sécurisant le périmètre. L’Unité spéciale appelée à mener l’opération avait impressionné le monde entier par son professionnalisme! Même si les USA prétextent leur mobilisation en Afrique pour une coordination de lutte contre le terrorisme et pour préserver leurs intérêts, il est tout de même difficile de ne pas croire que les USA n’ont pas un intérêt pour une partie de l’Algérie dont les réserves de gaz de schiste, de gaz conventionnel et d’autres minéraux comme l’uranium.

  3. Claude LaurentClaude Laurent

    Merci Jean-Paul Saint-Marc pour cet éclairage.
    Pour l’anecdote j’écoutais, avant-hier, P Praud sur LCI qui recevait un historien (dont j’ai oublié le nom), un écrivain, Mr Arcady). Face à eux Rocaya Dialo, Mr Blanchard (historien) et un chercheur Maghrebin.
    Le sujet tournait autour du génocide (!)
    Mr Blanchard rappelait les centaines de milliers de morts dus aux Français; pieds noirs et militaires.
    Après avoir bien cassé l’image de la France, Mr Arcady lui répondait que ces arrières grands parents étaient nés Juifs en Algérie, que tout se passait bien jusqu’aux années de guerre. Il rappela les assassinats de pieds-noirs et de Harkis. Les pieds-noirs étaient à l’origine des agriculteurs dans la même galère que les paysans de métropole.
    Son voisin historien fut obligé de lui rappeler ce que la France avait apporté dans tous les domaines (sécurité, routes, hôpitaux, écoles etc)
    Blanchard pris au vol le sujet de l’école, selon lui dans les pays colonisés, les écoles sélectionnaient un faible nombre d’autochtone afin de mieux influencer le peuple colonisé.
    Sur ce, Mr Arcady rappela que lui, avait vécu l’école d’Algérie et que les classes contenaient 98% de musulmans !
    Avec Rokaya on eut droit aussi aux condamnations des coloniaux Belges au Congo !
    On voit aujourd’hui comment ils s’en sortent bien!

  4. Xtemps

    Voilà quelqu’un dit bien les choses, il parle bien des multinationales, mais qui appartient à l’organisation criminel mondial, des crapules qui ont dépouillé et qui continuent encore aujourd’hui les pays d’Orients et pas seulement les pays d’Orients, les pays Africains, les pays Occidentaux, les Amériques et le reste du monde.

  5. frejusien

    Depuis cet outrage lancé par macrocon à la face des français , harkis et pieds noirs,
    je n’ai entendu personne rappeler le grand massacre d’Oran, sur la place d’Armes, le jour de l’indépendance
    ni les horreurs commises à l’ambassade française à Alger, laissée sans défense, avec toutes les familles françaises réfugiées à l’intérieur,(toutes les femmes violées, jusqu’aux gamines de quatre ans)
    ni les massacres odieux des harkis qui ont été abandonnés sur place à la vindicte du FLN

    c’est là, que la France a des excuses à présenter,

    Monsieur minimicron, messieurs landouille et consorts, veuillez présenter vos excuses, et rendre hommage à toutes ces victimes qui avaient fait confiance au gouvernement français et à ses chefs militaires,

    Cette décolonisation a été sanglante et très mal gérée, les français qui voulaient fuir n’avaient pas suffisamment de bateaux (bizarrement une grève des employés de la cie maritime a raréfié encore plus les trajets y avait-il encore un sale coup de la gauche là-dessous ?)
    De plus, ils ont été très mal accueillis à leur arrivée, sauf en Corse, où la population est venue en nombre, les applaudir à l’arrivée des bateaux

    Heureusement qu’il y a des historiens honnêtes ,comme Bernard LUGAN, et que la mémoire des anciens est encore présente autour de nous,
    sinon, nous serions obligés d’avaler une fois de plus, les mensonges odieux de la gauchiasse

Comments are closed.