Bouffée par l’idéologie et l’inculture, la fille de Jean Zay trahit son père en attaquant Marine


Bouffée par l’idéologie et l’inculture, la fille de Jean Zay trahit son père en attaquant Marine

L’ ignare s’en prend à Marine Le Pen qui a osé, horresco referens, citer Jean Zay, un vrai laïque, et Hélène Mouchard-Zay  le fait dans un texte truffé de mensonges, d’erreurs historiques et de trahisons de Jean Zay.

Il est malhonnête, Madame Mouchard-Zay, de trahir un mort, son propre père en l’occurrence, pour le faire coller, 63 ans après son décès, à sa propre idéologie déviante et haineuse :

Après avoir rapté avec cynisme le concept de laïcité pour en faire une machine de guerre contre les musulmans, voilà que Marine le Pen, dans son programme, ose invoquer le nom de Jean Zay, citant une phrase de la circulaire signée par lui en 1936, qui interdit tout signe politique dans les établissements scolaires.

Mais sait-elle pourquoi Jean Zay réaffirme avec force dans cette circulaire le devoir de laïcité dans les établissements scolaires ? Ceux en effet qui, dans les années 30, menacent la laïcité, ce sont essentiellement les ligues d’extrême-droite qui, pour détruire la République, maintiennent l’agitation dans les établissements scolaires et cherchent à y introduire leur propagande, par toutes sortes de ruses : tracts, recruteurs, enrôlement, etc . C’est contre les menées de ces ligues que Jean Zay veut protéger les enfants, et par la protection de la loi. L’année suivante, il rappelle que l’interdiction vaut aussi pour les propagandes confessionnelles. : ‘Aucune forme de prosélytisme ne saurait être admise dans les établissements…’

Loin de prôner une « neutralité » qu’invoque M. Le Pen, Jean Zay appelle les enseignants à la mobilisation pour la défense de la République et les valeurs qui la fondent. S’il refuse tout militantisme politique, idéologique ou religieux dans l’école, c’est au nom des valeurs qui fondent la République et que combat au contraire M. le Pen : il veut une école qui apprenne à juger par soi-même et non à applaudir des hommes – ou des femmes – providentiel(le)s. Il veut une République ouverte, fraternelle, solidaire, qui n’exclut personne en raison de ses origines ou de sa religion, et dont le fondement est une école qui accueille tous les enfants, quels qu’ils soient, et qui tente de les ouvrir au monde. 

En 1940, c’est cette même extrême-droite qui accueille comme une ‘divine surprise’ (Maurras) l’accession au pouvoir, grâce à la victoire de l’Allemagne, de Pétain et de ce régime qui va s’empresser de mettre à mort la République, avant d’engager les persécutions contre ceux qu’il désigne comme ‘l’anti-France’. Ses journaux, en particulier Gringoire et Je Suis Partout, ne cessent pendant toute l’occupation d’alimenter la haine contre les juifs et les résistants et Jean Zay, depuis toujours détesté par l’extrême-droite, continue à être l’une de leurs cibles principales. La milice s’engage activement dans cette chasse à mort contre les juifs et les résistants. Cette même milice qui assassinera Jean Zay en 1944…

Le FN est l’héritier historique de cette extrême-droite française, maurassienne et pétainiste. Il ne s’en est jamais démarqué, et chacun peut constater l’inspiration maurassienne des idées qu’il développe.

http://www.gaucherepublicaine.org/breves/elle-a-ose/7399959

Autre article sur le même thème :

http://www.lepoint.fr/presidentielle/helene-mouchard-zay-marine-le-pen-se-fourvoie-sur-jean-zay-17-02-2017-2105451_3121.php

Petite leçon à l’attention d’Hélène Mouchard-Zay ( un rapport entre ce Mouchard et  Joffrin, né Mouchard ? Ce serait fort drôle et au demeurant inespéré) :

  • L’islam est incompatible avec la laïcité, c’est Hassan II, commandeur des croyants qui le disait à Anne Sinclair. Ce n’est pas Marine Le Pen, ni moi. Les musulmans ne seront jamais intégrés, leur culture, leur civilisation le leur interdit.

 

Intégralité de l’interview ci-dessous, vous entendrez par exemple à propos des femmes à partir de la minute 13 que seules les choses interdites par le coran et la sunna sont interdites…

L’islam est anti-laïque dans son essence même,  or la liberté religieuse étant un des fondements de la laïcité française.  Les versets du Coran qui appellent à tuer les apostats et les Infidèles suffisent à démontrer que la laïcité est incompatible avec l’islam. En défendant l’islam, Madame Mouchard-Zay, vous démontrez que vous êtes anti-laïque et donc que vous trahissez l’oeuvre et la vie de votre père.

Bukhari 9.84.57. Le prophète a dit : « Quiconque a renié sa religion islamique, tuez-le ».

Si Jean Zay se bat pour l’interdiction du politique et du religieux à l’école, c’est pour conserver aux enfants leur neutralité, leur liberté, leur apprendre à penser par eux-mêmes et leur éviter le poids des superstitions religieuses ( écrasez l’infâme).

Que ces superstitions, manipulations, croyances… viennent du christianisme, du bouddhisme, ou de l’islam, c’était, aux yeux de Jean Zay, la même chose. Et je ne doute pas qu’un homme tel que lui, amoureux de l’égalité et de la liberté ( des femmes notamment) serait avec nous dans le combat que mène Résistance républicaine aujourd’hui. Il visait, à égalité les propagandes politiques et confessionnelles, et vous le démontrez vous-même en le citant !

« Ma circulaire du 31 décembre 1936 a attiré l’attention de l’administration et des chefs d’établissements sur la nécessité de maintenir l’enseignement public de tous les degrés à l’abri des propagandes politiques. Il va de soi que les mêmes prescriptions s’appliquent aux propagandes confessionnelles. L’enseignement public est laïque. Aucune forme de prosélytisme ne saurait être admise dans les établissements. Je vous demande d’y veiller avec une fermeté sans défaillance. »

Il est par ailleurs honteux et  malveillant,  Madame Mouchard-Zay, d’amalgamer le régime d’extrême-droite de Pétain, que vomissait Jean Zay, régime qui a tué Jean Zay, avec le parti républicain (sinon il y a beau temps qu’il aurait été dissous) de Marine Le Pen. Avez-vous lu ses propositions, sa défense de la France, de nos lois ?

https://www.marine2017.fr/wp-content/uploads/2017/02/projet-presidentiel-marine-le-pen.pdf

La réponse est non, de façon évidente. Sinon vous vous tairiez, rouge de honte. Vous vous contentez de relayer les amalgames et les rumeurs, les idées toutes faites de vos sites amis, l’Obs, ou Libé de Joffrin, né Mouchard…

Vous n’êtes pas digne de votre père, Hélène Mouchard-Zay.Vous affirmez et diffamez, sans argumenter, sans preuves. Le pauvre Jean Zay est mort bien trop tôt, et pour lui, et pour la France, et pour vous. S’il vous avait élevée, vous auriez peut-être une autre honnêteté intellectuelle.

Votre honte doit être double. Et d’en avoir menti éhontément. Et de soutenir, par vos propos, des gens qui trahissent la gauche, les valeurs de votre père, l’égalité et la France. 

Vous soutenez ceux qui sont en train de transformer la France en dictature, en pays musulman… et vous osez dire que l’extrême-droite fasciste serait le FN de Marine Le Pen. On en rirait si ce n’était pas si tragique.

C’est votre père, qui, dans le journal écrit pendant son emprisonnement sous Pétain, citait ces paroles de Blanqui :

« Il est impossible d’imposer à la France,  telle que l’a faite un passé de quatorze siècles, des moeurs, des idées, une croyance, complètement étrangères ou opposées à la croyance, aux idées, aux moeurs qui sont le résultat du lent travail d’organisation de ces quatorze siècles, du lent travail d’organisation de ces quatorze siècles. Ce serait dire à la France qu’elle ne serait plus la France »

Blanqui  parlait des Prussiens de 1870, Jean Zay des Allemands de 1940, ces remarques valent forcément aussi pour les prosélytes de l’islam qui veulent imposer leurs croyances, idées et moeurs à notre pays.

C.Q.F.D

En conclusion, j’imagine que vous avalerez de travers en lisant  le cri d’amour pour Jean Zay  d’une femme de gauche, républicaine, résistante et mariniste, Tant pis, ou tant mieux, en tout cas prenez-en de la graine  :

Extraits

J’aime Jean Zay, depuis toujours. Je l’ai rencontré au hasard de mes lectures, quand j’avais 20 ans. Ce fut un éblouissement.

Eblouissement devant le serviteur intègre de l’Etat, l’homme politique honnête, sans langue de bois, désintéressé, appelé au secours lors des négociations difficiles mais ne lâchant rien, jamais, de l’essentiel, le respect de soi, des Français et de la France.

Eblouissement devant le Ministre de l’Education nationale   soucieux de l’ascenseur républicain, de la transmission de l’histoire et de la littérature française, entre autres, et de la protection des enfants. Qui se souvient que la prolongation de la scolarité obligatoire jusqu’à 14 ans qu’il demandait visait aussi à protéger nombre d’enfants confisqués pour les travaux des champs et les travaux domestiques en ces temps de familles nombreuses à nourrir et à soigner ?

Eblouissement devant le républicain amoureux de la France.

Il suffit de citer quelques passages de son superbe livre, Souvenirs et solitude, journal écrit pendant les années d’emprisonnement sous Pétain, pour comprendre qui il était et pour réduire à néant le discours de ceux qui le vouent aux gémonies :

En 1937, [revenant d’Athènes,] je m’arrêtai à Belgrade. Je méditai devant l’inscription qui ornait le socle du monument de Mestrovitch, sur la plus grande place de la ville : « Aimons la France comme elle nous a aimés.  

Dans la rage du dénigrement antifrançais qui caractérisa le nouveau pouvoir au lendemain de l’armistice, notre cinéma, entre autres, fut pris comme cible.Il fallait « purifier l’écran » : tous les films produits en France étaient attentatoires à la morale ou au patriotisme ; nos studios n’étaient que des repaires de gangsters ou de métèques. Voilà ce que nous lûmes pendant 18 mois. J’observe depuis quelque temps un changement de ton. Duvivier, Jean Renoir, Jouvet et tant d’autres ont gagné l’Amérique et n’en sont pas revenus. On découvre à Vichy qu’en 1939 le cinéma français occupait la deuxième place dans le monde. On s’aperçoit que la production moralisatrice de 1941 n’a été qu’une succession de navets, à moins que le grand effort de redressement n’ait abouti qu’à des collections de films policiers

« Les temps à venir noteront d’infamie le délire d’aujourd’hui. Se peut-il bien que ce soient des Français qui parlent, qui écrivent ainsi ? N’ont-ils donc ni coeur, ni entrailles pour la patrie ? Non, ils ne sont point français ; ils parlent notre langue peut-être ; ils sont nés sur le même sol que nous ; mais ils n’ont ni notre coeur, ni nos sentiments. Ils ne sont point français !  » Ainsi s’exprimait Napoléon, d’après le Mélorial de Sainte-Hélène, tandis que Las Cases lui lisait en 1815 et 1816 ce qui s’imprimait à Paris, où la cour   acclamait les cosaques du tsar et les grenadiers de la Prusse, dans sa joie d’avoir été débarrassés par la défaite de  la France d’un régime détesté et des survivances révolutionnaires. Je pense à ces hautaines paroles en parcourant les commentaires dont M. Henriot accompagne la cynique publication en volume de mes notes personnelles, volées par effraction de domicile aux premiers jours de l’invasion. Cet homme  (le voleur, NDLR) dénonce « la fureur aveugle des bellicistes déterminés de France ». « La France, seule coupable, a voulu la guerre ! La France a mérité sa défaite ! La France ne se rachètera que dans la servilité à l’ennemi et dans la jouissance de son dépècement ! » Incroyable abjection.

1870. – Blanqui dans ses articles :  » Il est impossible d’imposer à la France,  telle que l’a faite un passé de quatorze siècles, des moeurs, des idées, une croyance, complètement étrangères ou opposées à la croyance, aux idées, aux moeurs qui sont le résultat du lent travail d’organisation de ces quatorze siècles, du lent travail d’organisation de ces quatorze siècles. Ce serait dire à la France qu’elle ne serait plus la France… La calomnie se déchaîne comme en 1848 ;nous savons ce que c’est… On cultive le Prussion comme une ressource contre la « démagogie »… Jetons par-dessus bord la République, l’Alsace et la Lorraine, et même la Frane, si Bismark le demande !  […] Les pouvoirs légitimes sont aux mains   de ceux qui résiste. Le bulletin de vote, aujourd’hui, c’est la cartouche. Aucun autre n’est valable tant que l’étranger n’a pas vidé les lieux. Là où l’on se bat pour l’indépendance, là est la République. […] »

Magnifique Jean Zay, dans ses paroles, dans ses réflexions et dans ses citations, d’une percutante et douloureuse actualité pour nous, Français de 2015 !

Lire l’ensemble de l’article ici

http://resistancerepublicaine.eu/2015/05/21/jean-zay-je-vous-aime-vous-meritez-1000-fois-le-pantheon/




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


12 thoughts on “Bouffée par l’idéologie et l’inculture, la fille de Jean Zay trahit son père en attaquant Marine

    1. Laurent P.Laurent P.

      Absolument !
      > faire coller, 63 ans après son décès, à sa propre idéologie
      Jean Zay a été assassiné par la milice à Molles (Allier), le 20 juin 1944
      On a célébré les 70 ans du débarquement du 6 juin 1944 en 2014.
      2017-1944 = 73
      On est 73 ans (et non 63) après le décès de Jean Zay :
      « faire coller, 73 ans après son décès, à sa propre idéologie »

  1. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Bonjour Madame Tasin.

    Merci beaucoup pour cet excellent article hyper détaillé et riche en références. Je sais que c’est de votre coeur de résistante que tient la générosité avec laquelle vous nous informez ; et c’est vraiment heureux que vous soyez patriote. Merci encore !

    Bien sûr, je l’ai relayé x fois où vous savez.

    Par ailleurs, j’en ai fait une copie sur mon PC, pour le cas où les heures les « plus claires de notre histoire » deviendraient encore plus claires au point de devenir transparentes.

    ;o)
    ___________________
    PS : La copie est intégrale, avec votre signature et votre portrait ; ce type de copies que je fais quelquefois, n’est pas pour une exploitation et profit personnel en le rendant public, à n’être que celui intellectuel. Je m’assure seulement de l’avoir sous la main quoiqu’il advienne, censure, coupure internet…. c’en est une copie fidèle qui est exactement comme présenté sur votre site.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Merci à vous Marcher sur des oeufs pour ces encouragements et le travail que vous faites pour la Résistance

      1. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

        Bonjour Madame Tasin ; c’est aimable à vous, mais tout le mérite vous revient.

        TOUT ! TOUT ! TOUT ! (ils sauront tout sur….non ! mais oui ils -toutes les personnes intéressées qui cherchent à savoir et à comprendre de ce qui se passe dans notre bon pays- sauront tout ce qui s’y passe réellement.

        Je viens de mettre de l’ordre dans mon compte pearltrees, apparemment quelque chose à changé au niveau des duplication et copie de fichiers/Dossiers.

        J’avais, comme dit antérieurement, créé un dossier « RÉSISTANCE RÉPUBLICAINE » dans le dit compte pearltrees. Il est relayé 86 FOIS ; j’y ai mis vos appels au soutien pour la Liberté d’Expression lancés par Monsieur Cassen et vous même ; Les conférences : « ASSISES de la FRANCE PROFONDE », la chaîne Youtube du site ; les adresses RSS pour appâter le « républicain qui se méconnaît » ce qui permet de ne pas envahir le dossier ; Le dernier article de Maxime : « Le gouvernement pousse les employeurs à inviter tous leurs employés à fêter l’Aïd » avec ces références sur le site gouvernemental ; La video du Directeur d’Ojim ; le poême d’Oréliane pour la nouvelle année tout plein de références bibliographiques, boîte à ‘outils du républicain réssitant novice et pas que : « Pour que vive la France 2017, Debout ! » , votre dernier article ; la table des batailles de l’islam : « Islam BattlesDate ». Deux trois bricoles supplémentaires.

        86 fois, vous-dis-je que je l’ai relayé ; vous me pardonnerez, mais je crois que vous comprendrez et excuserez ma sensibilité si je vous avoue ne pas l’avoir placé dans mon répertoire MUSIQUE.
        NOOOooonnn ! Que voulez-vous ; une faiblesse ! ça arrive à tout le monde ! Regardez plus de 15600 liens ou références musicales, je l’aiiiimeuuu !
        :: http://www.pearltrees.com/quikoo2013/musique-musik-musica/id12575635
        Plus de 15 600 liens simples, mais pour beaucoup contenant eux-mêmes une foule d’autres liens.

  2. Xtemps

    Vous avez entièrement raison, et nous voyons bien le détournement des lois et des valeurs européennes pour favoriser l’Islam, de façon extrêmement mal honnête de la part de nos élus.
    Qui font d’eux des escrocs et des criminels d’office, et il y aura bien des condamnations Nuremberg..
    Et pourtant dès la première vidéo, le Rois Hassan II du Maroc le disait très clairement les avertissements, les risques importants et devant Anne St Claire.
    Le Roi du Maroc avait raison et malgré des multiples avertissements et pas seulement de la part du Roi Hassan II du Maroc, par bien d’autres aussi, nos élus ont continué envers et contre tout, leurs politiques criminels.
    Le Roi du Maroc Hassan II le disait très justement, qui connaissait très bien l’histoire: ‘ l’intégration entre européens, oui, le mouvement humain avait toujours été Est Ouest, c’est la même trame, religion et un tas d’autres choses, c’est un autre continent, mais pas avec les Marocains, ils feront de très mauvais français ‘, mais aussi de très mauvais Européens.
    Cela veut dire que le mouvement humain n’avait jamais été Nord Sud pour l’ancien Roi du Maroc, c’est à dire tout ce qui vient du Sud et pas seulement du Maroc.
    Les seul mouvement avait été les conquêtes barbaresques musulmanes.
    Le Roi Hassan II était il raciste pour autant?!.
    Anne Saint Clair aurait elle osé traiter le Roi du Maroc Hassan II de raciste?.
    Et ceux d’aujourd’hui le feront ils, traiter l’ancien Roi du Maroc de raciste?.
    Nous démontons toute la supercherie anti raciste et l’escroquerie que nos escrocs élus en tirent bénéfice, surtout financière et la manne est énorme, grâce à l’ancien Roi du Maroc, Merci sa Majesté.

  3. romantique

    Je me souviens de ce face à face Sinclair Hassam II, il ne nous a pas traité de cons ouvertement , mais nous l’a largement fait comprendre surtout quand il a insisté en martelant, dans mon pays je ne laisserai personne trainer notre drapeau dans le ruisseau . Nous depuis nous l’avons même laissé le bruler et le remplacer en façade de la mairie de Toulouse par celui d’Algérie. Impunité de la part de la ministre de la justice, alors aujourd’hui ce sont les policiers dans leurs véhicules que les jeunes voyous cherchent à bruler . Et notre grand président transparent et normal va réconforter un dealeur menteur sur son lit d’hôpital …..

  4. durandurand

    Quoi que l’on en dise le Roi Hassan II était un érudit et il parlait franc sans détour , nos zélites corrompus devraient en prendre de la graine ,il m’est d »avis que nous n’allons pas les entendre sur ce sujet les bobos gauchiottes , ben non ils ne vont pas se risquer à contre dire et traité le Roi Hassan II de raciste . C’est tellement plus facile d’incriminer les français de souche . Tous ces traîtres à la Nation vont recevoir la monnaie de leurs pièces , et ils ne seront pas prêt de l’oublier !

  5. bm77

    Ce que dénonce l’héritière de Jean Zay quand elle parle de ruse, de propagande, de tract pour conditionner les élèves, n’est ce pas ce que font depuis plusieurs décennies ses petits copains les détenteurs de la pensée unique qui sabordent par leur idéologie ce qui faisait la raison de vivre et résister de Jean Zay?
    L’école de l’effort et du mérite Républicain que veut rétablir MLP contre , l’école ouverte à tous, certes, mais pour quel objectif? Une grande garderie organisée avec comme finalité, la médiocrité pour tous? l’ascenseur sociale et l’accès à une vraie culture bloqués au ras des pâquerettes. Cette école détenue par ses amis idéologues mondialistes c’est celle de la culture de caniveau qui fait dans la démagogie en donnant l’initiative à l’élève qui se trouve par une pédagogie différenciée être l’initiateur de sa propre éducation alors qu’il doit être accompagnée et avoir une instruction de base sérieuse pour pouvoir s’y référer que se soit dans l’objectif de participer efficacement à la société ou… de se rebeller contre .
    C’est celle des revendications religieuses musulmanes qui n’ont pas leur place dans l’espace publique scolaire qui doit rester le plus neutre possible du fait que cela participe du conditionnement des consciences sur des enfants.
    C’est pour cela d’ailleurs que les frères musulmans font le forcing sachant l’enjeu primordial de forger les mentalités dès le plus jeune âge et ne pas laisser l’initiative à une vraie école publique Républicaine qui pourrait ouvrir l’esprit critique et favoriser par la suite l’apostasie.
    D’où la nécessité de résister et d’affirmer les valeurs de l’école Républicaine qui n’est pas un laboratoire de pédagogues gauchistes mondialistes où on mélangerait toutes les religions et toutes les cultures dans un foutoir pour plaire démagogiquement au plus grand nombre, ce qui favoriserait justement ceux qui auraient des visées radicales et pourraient susciter des vocations par leur volonté affichée.
    La nature ayant toujours horreur du vide.
    Comme Jean Zay, il faut résister à cela
    Marine Lepen avec l’aide des patriotes veut rétablir cette école pour tous et sans particularisme de Jean Zay contre la volonté des nouveaux propagandistes de l’anti France mondialiste que sont les amis de Madame Mouchard-Zay.

  6. zipo

    Nos élus ne nous représentent pas ils représentent une secte l’IENA et son prets a vendre leur propre pays pour un enrichissement personnel ,avoir des voix d’ou elles viennent cela ne les dérange pas quitte a pactiser avec le diable si cela leur profite !!
    Voila la triste réalité !!

  7. Renoir

    Si je m’adressais à Madame Zay, je lui dirais: vous êtes indigne de votre nom.
    M’adressant à Madame Mouchard-Zay, je suis obligé de lui dire: vous n’êtes indigne que de la moitié de votre nom.

Comments are closed.