Trudeau-Khomeiny entend interdire la critique de l’islam : le Canada bientôt 58ème pays musulman


Trudeau-Khomeiny entend interdire la critique de l’islam :  le Canada bientôt 58ème pays musulman

Campagne du sénateur conservateur Kellie Letch contre la motion : photo d’une femme avec, en image d’arrière-plan, ce qui semble être une photo prise le jour de la fusillade au parlement d’Ottawa, en octobre 2014.

Ce qui se passe au Canada est révulsant, mais hélas, ce n’est que la chronique d’une mort annoncée.

Avec l’élection de l’islamophile Trudeau, il fallait s’attendre à ce que la charia devienne la loi au Canada. Le gouvernement tout entier soutient la motion M-103 proposée par le député Iqra Khalid, accompagnée d’une pétition de 70000 personnes réclamant l’interdiction de toute forme d’islamophobie :

La motion M-103

Que, de l’avis de la Chambre, le gouvernement devrait :

a) reconnaître qu’il faille endiguer le climat de haine et de peur qui s’installe dans la population;

b) condamner l’islamophobie et toutes les formes de racisme et de discrimination religieuse systémiques et prendre acte de la pétition e-411 à la Chambre des communes, ainsi que des problèmes qu’elle a soulevés;

c) demander que le Comité permanent du patrimoine canadien entreprenne une étude sur la façon dont le gouvernement pourrait (i) établir une approche pangouvernementale pour la réduction ou l’élimination du racisme et de la discrimination religieuse systémique, dont l’islamophobie, au Canada, tout en assurant l’adoption de politiques fondées sur les faits, qui soient d’application globale et axées sur la communauté, (ii) recueillir des données pour contextualiser les rapports sur les crimes haineux et pour évaluer les besoins des communautés touchées; le Comité devrait présenter ses conclusions et ses recommandations à la Chambre dans les 240 jours civils suivant l’adoption de la présente motion, pourvu que, dans son rapport, le Comité devrait formuler des recommandations que pourra appliquer le gouvernement afin de mettre davantage en valeur les droits et libertés garantis dans les lois constitutionnelles, y compris la Charte canadienne des droits et libertés.

Il reste un tout petit espoir, c’est que la motion M103  ne soit pas votée…

La bataille fait rage.

A gauche les ministres  et députés démocrates  déchaînés contre les fachos qui osent s’opposer à l’imposition de la charia au Canada : 

A propos de la campagne de Kellie Letch (illustration de notre article) : C’est complètement inapproprié et dégueulasse qu’on utilise une image comme ça à des fins politiques.

Mais eux ont le droit d’exploiter l’attentat contre une mosquée au Québec…Eux ont le droit de lutter contre la prétendue haine qui sévirait contre les musulmans mais personne ne devrait dénoncer la haine de musulmans contre des Canadiens de souche…

« Au Québec, on a eu le saccage d’un centre communautaire musulman à Sept-Îles et on a eu la tuerie affreuse dans une mosquée à Québec. C’est [avec cette] toile de fond qu’on est en train d’avoir ce débat-là »

Un député musulman, Omar Alghabra, bataille dur, comme c’est étonnant…

« Je veux prévenir mes collègues, en particulier ceux qui sont candidats au leadership, de s’assurer de ne pas donner l’impression qu’ils votent en faveur de l’islamophobie »

« Alors j’espère qu’ils réévalueront leur position. Il est temps pour notre pays de s’unir, surtout pour que les autres pays constatent que notre Parlement s’élève contre ce type de discrimination »,

Il reste un petit peu, juste un zeste, de bon sens chez quelques députés et sénateurs, qui, pour le moment n’ont pas la majorité : 

Andrew Scheer, candidat à la direction des Conservateurs pointe du doigt la spécificité musulmane,  ne la trouve pas assez « inclusive » à l’égard des autres religions et accuse les libéraux de verser dans la politique identitaire pour « diviser notre société ».

Cela reste une dénonciation gentillette… En gros ajoutez l’interdiction de toute critique de religion, quelle qu’elle soit, et je signe…

Le député Maxime Bernier  dénonce les risques pour la liberté d’expression. Tu parles, Charles….

Le vote doit avoir lieu dans quelques semaines,  croisons les doigts pour que les yeux d’une majorité de députés et sénateurs s’ouvrent d’ici là….

Le député ( photo ci-dessous ) qui a déposé la motion reçoit des menaces de mort et les Canadiens regrettent de l’avoir laissée entrer au Canada :«Tuez-la et c’est tout !», «Pourquoi les Canadiens l’ont laissée entrer ?»,

A l’étranger, les avertis comme Pamela Geller dénoncent l’imposition de la charia :

Si cette motion passe, effectivement, les musulmans auront gagné une terre musulmane de plus. S’il n’est plus possible de critiquer l’islam, le reste des préceptes coraniques suivra automatiquement, il n’y aura plus de frein possible puisque toute dénonciation du voile, du halal, du statut de la femme, du communautarisme… voire de la polygamie et de la pédophilie seront criminalisés.

Aujourd’hui je pense, entre autres,  à la grosse communauté iranienne qui a fui au Canada le régime des Ayatollahs, je n’ose pas imaginer leur état d’esprit, leur écoeurement, leurs peurs, leur désespoir…

Lire en complément :

http://resistancerepublicaine.eu/2017/02/19/si-les-revolutionnaires-de-1789-avaient-limite-la-liberte-religieuse-la-face-du-monde-en-eut-ete-changee/




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


28 thoughts on “Trudeau-Khomeiny entend interdire la critique de l’islam : le Canada bientôt 58ème pays musulman

  1. christian jour

    La guerre civile est proche et pas qu’en France. L’islam est la pire des saloperies, mais bien pire encore ce sont ces traîtres qui veulent l’appliquer dans leur propre pays. c’est accepter l’invasion et ça c’est de l’intelligence avec l’ennemi. 12 balles dans la peau.

    1. Louis

      160 000 personnes défilant à Barcelone pour l’accueil des migrants.
      A pleurer, bien qu’il faille relativiser, la gauchiasse s’est donné le mot et Ada Colau Ballano, maire extrême gauche de la ville a dû préparer le coup bien à l’avance, d’autant que les medias semblent acquis à cette gauche suicidaire.

      160 000 personnes qui n’ont pas réglé leur problème d’Oedipe, qui n’ont pas terminé leur adolescence, ou en manque d’exotisme, sans oublier bien sûr une bonne part de psychopathes car comment les définir autrement dans ces circonstances.
      Le jour où il faudra prendre les armes il n’en restera plus un seul…

  2. pikachu

    Le but de ces lois n’est pas tant de condamner des propos/actes « islamophobes » que d’ouvrir la possibilité d’un harcèlement judiciaire :
    quelqu’un dira qu’il trouve que l’Islam est rétrograde, cinq associations lui tomberont dessus. Le tribunal lancera un procès, avec trois jugement (le premier, l’appel et la cassation) pour finir par déclarer que la plainte est sans fondement. Entre temps, la victime aura subi la réprobation générale et une mise à mort médiatique, aura été conditionnée à se taire, aura perdu du temps, de l’énergie et de la joie de vivre, aura perdu de l’argent.

    Le problème est que nous sommes piégés par des mots que personne ne comprend, ces fameux mots en « ___phobie ».
    Qu’est-ce que l’islamophobie ?
    1) la volonté de nuire aux musulmans
    2) une critique/peur/haine de l’Islam
    3) les deux

    Wikipedia ne tranche pas, et propose les trois options.
    Bref, on ne peut pas faire une loi sur du flou.

    Et cela vaut aussi pour l’homophobie. Qu’est-ce que l’homophobie ?
    La volonté de nuire aux LGBT, la critique de ce que l’on peut percevoir (à juste titre ou non, c’est un autre débat) comme un comportement indésirable, les deux.
    Là aussi Wikipedia reconnaît les divers sens :

    L’homophobie englobe donc les préjugés et les discriminations (emploi, logement, services), et cela peut se manifester par de la peur, de la haine, de l’aversion, du harcèlement, de la violence ou encore de la désapprobation intellectuelle intolérante envers l’ensemble de la communauté LGBT

    « désapprobation intellectuelle » en fait donc partie.

    Soit on accepte une bonne fois pour toutes de déminer cette salade et donner droit à la libre expression de la critique, que ça plaise ou non, soit on accepte ce mélange des genres, mais alors, on doit l’accepter aussi bien pour l’ « islamophobie » que pour l’ « homophobie ».

    C’est le minimum de cohérence requise.
    Une fois qu’on aura démystifié ce n’importe quoi généralisé des « ___phobies » en tout genre, alors l’air sera plus sain et cela vaut pour toutes les phobies, pas juste l’Islam, parce que si on ne fait cette correction que pour l’islamophobie (restreindre l’islamophobie à la seule volonté de nuire aux musulmans) alors on aura un deux poids, deux mesures, inacceptable.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Il y a aussi une solution : rire de ceux qui vous traitent de « phobes ».

      J’ai participé à la Manif Pour Tous : je n’ai jamais proféré une insulte anti-homosexuels de toute ma vie.

      Alors me faire traiter d’ « homophobe » par les adversaires de la Manif Pour Tous, cela me fait rigoler.

      C’est tout ce que ça mérite.

      Il est, cependant, sûr, qu’être traîné en justice, comme Christine, sur ce type d’accusations de « phobie » est une saloperie sans nom.

      1. pikachu

        Merci,

        j’ai aussi participé à la Manif Pour Tous, et à l’époque, j’ai reçu un blâme, à mon boulot, pour avoir tenu des propos homophobes, ça m’avait tellement surpris que j’avais laissé courir. Mes propos homophobes n’étaient évidemment pas des propos de haines envers les personnes LGBT, mais l’expression d’un ras-le-bol du carcan mental imposé par la bien-pensance qui avait choisi d’imposer à la France ses propres catégories du Bien et du Mal.
        Bref, même si ce n’est pas bien grave, il faut en finir, réellement avec cette confusion des « phobies », dire, et pour toutes les whatever-phobies, que cela ne peut s’appliquer qu’à une mise en cause de l’intégrité des personnes, quant à l’expression d’un point de vue, aussi beauf puisse-t-il être, il faut le laisser s’exprimer. Mais clarification, il doit y avoir! Impossible sinon, de légiférer sur la base de néologismes polysémiques (c.-à-d. quand ces néologismes ont des sens divers et variés).
        C’était mon grain de sel sur cette tour de Babel moderne.

        1. pikachu

          Je vais même dire mieux, je connaissais quelqu’un qui était sérieusement (et même pathologiquement raciste), il détestait les noirs et était carrément pour leur élimination physique. En discutant avec lui et en essayant de raisonner sur le sujet, il me fit cette réponse qui me surprit et qui était pourtant tout à fait juste et légitime.
           » J’ai tout de même le droit de dire qu’ils sont moches : j’ai le droit d’avoir mes propres goûts en matière d’esthétique et de ne pas les aimer suivant ces goûts personnels.  » Et il avait raison !!!!
          Des goûts et des couleurs on ne discute pas dit le proverbe à juste titre.
          Je lui concédais ce point mais précisais qu’il avait tout à fait le droit de les trouver moches, de ne pas les aimer esthétiquement, mais que ce droit ne justifiait pas leur élimination physique.
          C’est d’ailleurs quelque part, la différence entre l’amour du prochain de la bible hébraïque, et l’amour du prochain chrétien. Il y a eu, à mon sens, un énorme quiproquo de traduction. Le texte original hébreu, n’utilise pas l’accusatif pour parler du « prochain ». On peut donc ne pas aimer sa personne (parce qu’elle n’est pas aimable) mais on doit en revanche se soucier de son bien-être. C’est un débat très intéressant et très voisin.

      2. MaximeMaxime

        Vous pouvez tout à fait être homophobe sans avoir jamais insulté des homosexuels.
        L’appellation est de toute façon mal choisie.
        L’essentiel est de savoir pourquoi on est opposé à quelque chose, pourquoi on s’oppose à une mesure politique, au nom de quoi, ensuite le débat consiste à savoir si c’est légitime ou pas au regard des clauses du contrat social… Peu importent les mots à cet égard.
        Simplement je pense que beaucoup de gens ignorent les règles de ce contrat social et se fient plutôt à leur intuition, leur ressenti lié à leur éducation notamment, ce qui fait que tout le monde n’a pas les mêmes perceptions et n’a pas forcément non plus la même conception des « règles du jeu ». De bonne ou de mauvaise foi.

  3. marre-du-PS

    Je ne veux pas être pessimiste. Mais tout ce qui se passe semble indiquer les prémices d’une Troisième Guerre Mondiale.

  4. marre-du-PS

    Horreur ! Info Bfm Tv : à Paris, cambriolage dans l’appartement de 200 mètres carrés de la famille Ben Laden ! Les Ben Laden, richissime famille d’Arabie Saoudite ! Si c’est un coup de la « bande à Theo », il faudra leur appliquer la charia ! 🙂

    1. marre-du-PS

      Et pendant que ces islamophiles se vautrent dans le luxe à Paris, moi j’ai vu des Sdf « bien blancs » dormir à même le sol.

  5. Fallaci

    Bonjour Louis,

    Je me demande si il y avait pas un congrés international des ONG à Barcelone, qui en ont profité pour faire une manifestation ?? (je plaisante, mais peut-être que c’est pas faux), 160.000 mondialistes pour tout le pays, c’est du pipi de chat, mais malgré cela, les journauputes la qualifie de gigantesque.

    Le Roi d’Espagne, Felipe VI, a annoncé, il y a quelques jours qu’il ouvrait tout grand ses bras et son pays pour accueillir les clandos, et ils n’ont pas attendu qu’on leur dise 2 fois, (comme avec la merkebab), depuis, une centaine d’entre eux ont déjà forcés (forcés??) la frontière de Ceuta et ont été pris en charge par les ONG (voilà pourquoi peut-être pourquoi les ONG sont arrivées en renfort et aussi manifestées pour préparer psychologiquement les Espagnols qui galérent déjà pour survivre, à les accepter.
    Cette déclaration, conjointe à cette manifestation, annoncent sans doute des arrivées massives, il n’y a pas de fumée sans feu.

    Aïe… tout le Maghreb va rappliquer et les pauvres douaniers Espagnols vont devoir aller pointer et rallonger la lourde liste des chômeurs.

    Et nous, ben… coincés entre l’Allemagne, l’Italie, la Belgique, la Suisse et maintenant l’Espagne, ont est encerclés de tous les côtés… faut pas rêver.. c’est bien chez nous qu’ils finiront tous par attérir, vous pensez bien avec nos frontières humanistes et nos politiques prêts à recevoir toute l’Afrique de Nord au Sud, Syriie, Turquie, Afganistan, Pakistan et autres, en leur distribuant gîte, couvert, soins et pour beaucoup, même la naturalisation avant les élections, ils seraient bien cons de se gêner

    En Italie, avec l’arrivée du printemps… les croisières vont augmentées, les ONG ont du pain sur la planche : la 5ème colonne n’est plus très loin, on sent déjà les relents de l’apocalypse.

    1. Louis

      Bonsoir
      Sur le coup je me suis dit  » ça fait du monde » mais en réalité très peu à l’échelle du pays.
      D’autre part j’imagine très bien le long battage médiatique qui a du être organisé par l’élue, les assoces, voire des réseaux liés à Soros: En y réflechissant bien cela n’est pas si impressionnant que cela finalement, pas même du tout.

    2. Louis

      Si le Roi d’Espagne a annoncé l’accueil de tous ces migrants alors il ne joue plus son rôle de gardien du pays, même si je pense qu’il l’a fait par « charité chrétienne » comme on dit, et bien sûr les journalopes en profitent pour diffuser à grande masse.

      Le pauvre espagnol harassé par son quotidien qui entend ça à la télé se dit, bon si le roi le veut alors, c’est que ce n’est pas un problème.
      Oui, tout ça sent très mauvais et le printemps qui arrive n’annonce rien de bon.

      Si encore la contradiction pouvait être apportée, que les problèmes que l’on sait, liés aux migrants et à l’islam pouvaient être exposés dans les medias, je ne donnerais pas longtemps avant que les espagnols ou les autres descendent en masse dans la rue mais la moindre objection, la plus petite réserve émise par un opposant est immédiatement noyée sous un flot d’injure, et seulement lorsque ce dernier à le moyen de s’exprimer ce qui est de plus en plus rare.

      C’est bien simple, si les medias remplissaient leur rôle honnetement, il n’y aurait plus de problèmes, ni de migrants ni d’islam car la population, à défaut des politiques dont c’est pourtant le job, auraient réglé le problème depuis des années.

  6. Jean-Pierre

    Je suis canadien, et je peux vous dire que Justin Trudeau, premier ministre du Canada et Phillipe Couillard, premier ministre qu Québec, sont tous deux des ‘ Dhimmis » Comme disent les islamistes. Ils font partis des intellectuels, universitaires, politiciens, et journalistes qui travaillent pour la victoire de lMIslam et qui utilisent la Taqiya ( mensonges et duperies utilisés pour dominer la population). Couillard a travaillé en Arabie Saoudite pour le régime et Trudeau passent ses vacances chez des Imams.

    1. Louis

      Je n’arrive pas à croire que la majorité des canadiens, comme des français ou d’autres acceptent cette islamisation forcenée.
      Là encore il s’agit de minorités, gauchistes, « antifa », associations et bobos qui parlent au nom de la majorité.
      Idem pour les rares politiques comme Trudeau qui ne sont que très minoritaires mais placés aux commandes.

      Si on interrogeait les canadiens dans leur ensemble, je ne doute pas que 70 à 80 % y soient opposés.
      Evidemment il se garde bien d’user du referundum, ce dernier est devenu synonyme de gros mot dans l’esprit de ces élites soit disant altruistes et tolérantes.

  7. nemesisnova

    cette raclure de bidet m’a tout l’air d’un agent des frères muzz il a du se convertir en douce, à coté cazeneuve est islamophobe!! euh je plaisantais of course!!

  8. Xtemps

    Je l’ai toujours pensé, ce Trudeau est un vrai raciste, il ne supporte pas les vrais races authentiques, un dictateur qui impose de force contre la volonté du peuple Canadien.
    Probablement payé par l’establishment Soros et compagnie derrière.

  9. Didier .....

    C’est un droit d’avoir peur de quelque chose qui peut nous faire du mal. Cet instinc se retrouve chez l’animal et chez l’homme. Les politiciens sont-ils entrain de devenir fous?Il y a la justice, on peut attaquer le gouvernement en justice. Les politiciens sont devenus des lâches. Ne pas pouvoir critiquer l’islam est une atteinte à la démocracie, c’est une atteinte à la liberté d’expression. On a le droit d’être contre et il faut affirmer ce droit. Surtout que c’est un système complètement stupide qui peut mettre un frein à la science et au progrès.

  10. Didier .....

    Il ne faut surtout pas oublier que trop de vrais musulmans veulent tuer les non-musulmans, c’est à dire les chrétiens, les juifs, les athées et tout les autres, les français, les québecois, les allemands, les anglais, les italiens, les suédois et toutes les nations de la planètes. Ne pas critiquer l’Islam, c’est de participer à un génocide. Le seul moyen de ne pas être dans le génocide est de devenir musulman. Cela ne m’intéresse pas, je ne veux pas qu’on enferme les belles jeunes filles dans des burgas et qu’elles gâchent leurs jeunesses avec une religion misogyne.J’ai le droit de choisir ma religion et mes croyances, de croire dans ce que je veux.

  11. Thierry1354

    Tactique de la gauche internationale, donc l’islamo-gauchisme chariaphile, pour contrecarrer la politique migratoire répressive de Donald Trump et surtout pour empêcher toute cohésion politique et convergence entre le Canada et les États-Unis et perturber voire déséquilibrer l’harmonie nord-américaine, soit une partie de L’Occident

  12. Juju

    Chère Christine, quand vous dites que vous pensez à la communauté iranienne « ayant fuit le régime des mollahs de Téhéran », cela m’interpelle.

    En effet, je pense qu’il est dangereux de penser que tout les iraniens qui partent dans les pays occidentaux sont tous des gens qui ont la volonté de s’intégrer et de renoncer à leurs moeurs et coutumes qu’on leurs impose dans leur pays. Car ces populations iraniennes, n’en reste pas moins musulmane.

    Accueillir à bras ouvert chaque iranien qui voudrait vivre dans nos pays, serai oublier plusieurs délits, crimes et mêmes attentats que des ressortissants iraniens ont commis dans nos pays.

    Rappelez vous de la prise d’otage à Sydney, qui a été commis par un immigré iranien, en décembre 2014. Rappelez vous aussi de l’attentat de Munich en été 2016 commis là aussi par un iranien.

    Ce n’est pas tout, une part non négligeable des iraniens vivant en Occident soutiennent l’Organisation des moudjahiddines du peuple iranien (dirigé par une femme voilée), une organisation qui a longtemps été considéré comme terroriste par l’Europe et les Etats Unis.

    Il y a aussi l’Ayatollah Reza Hosseini Nassab, né en Iran, vivant actuelement au Canada, président de la fédération chiite canadienne « Ahlul Bayt Assembly of Canada » et également président et imam du Islamisches Zentrum Hamburg en Allemagne.

    Tout ça pour dire que je pense qu’il ne faut pas se leurrer au sujet des communautés iraniennes vivant dans nos pays. Mais ça reste mon point de vue.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Ai-je dit cela Juju ? Je parle de ceux qui ont quitté l’Iran dès qu’ils ont pu après l’arrivée au pouvoir de Khomeiny…un certain nombre, il y a une trentaine d’années se sont installés au Canada. Il y a par ailleurs des Iraniens athées et occidentalisés, amoureux de la culture perse, obligés de quitter leur pays pour échapper à la prison ou à la mort ce n’est pas un mythe

      1. Juju

        Bien entendu, les iraniens non musulmans et occidentalisés ont tout mon respect, comme toutes autres minorités persécutés en terre d’Islam d’ailleurs.

Comments are closed.