Flynn chassé de la Maison blanche : le résultat des magouilles d’Obama pour préserver l’accord nucléaire avec l’Iran


Flynn chassé de la Maison blanche : le résultat des magouilles d’Obama pour préserver l’accord nucléaire avec l’Iran

Des anciens agents dévoués de l’administration Obama ont mis au point une stratégie occulte visant à évincer Flynn dans le but de préserver l’accord avec l’Iran

Le 14 février, par Robert Spencer

La politique malsaine, qui de toute urgence doit être sérieusement assainie, a permis à certains de riposter et de remporter une victoire.

“Des agents fidèles à l’administration Obama, ont mené une campagne occulte visant à évincer Flynn » par Adam Kredo Washington Free Beacon le 14 Février 2017 :

La démission soudaine lundi soir du conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Michael Flynn, est l’aboutissement d’une campagne occulte menée depuis plusieurs mois par d’anciens agents de l’administration Obama. Son objectif était d’entraver les services de la sécurité nationale du président Donald Trump et préserver l’accord nucléaire avec l’Iran, comme l’affirment de multiples sources, vers ou en provenance de la Maison Blanche. Ces sources ont confié au Washington Free Beacon [NDT : Le Washington Free Beacon est un site web de journalisme politique, de tendance républicaine. Il publie des informations et des commentaires d’opinion. Il est spécialisé « dans la divulgation de dossiers que certaines instances préféreraient ne jamais voir révélés au public », et il publie également « des rapports d’enquêtes approfondies sur un large éventail de questions, incluant la politique publique, les affaires gouvernementales, la sécurité internationale et les médias « ], que des agents du gouvernement sortant, ont œuvré en coulisse pour propager dans les médias nationaux une kyrielle de propos préjudiciables à Flynn. 

De nombreuses sources ont révélé que le « travail » consistait, à recruter Ben Rhodes ancien conseiller de l’administration Obama – architecte de ce qu’il est convenu d’appeler une « chambre d’écho auto-proclamée » pro-iranienne, sans en référer à la Maison Blanche- ainsi qu’une petite équipe dévouée à Obama, laquelle a inondé les médias de propos visant à décrédibiliser Flynn. [NDT : en politique la chambre d’écho, intitulée également chambre d’écho idéologique, se réfère à un groupe de personnes où les informations, les idées et les croyances sont échangées entre « spécialistes » et amplifiées, les différences de point de vue sont censurées et-ou ignorées]. 

L’entreprise a principalement consisté à jeter le discrédit sur Flynn, lequel est opposé à l’accord nucléaire iranien, afin de nuire aux efforts de l’administration Trump qui voulait révéler des détails de l’accord qui avaient été cachés au peuple américain par l’administration Obama.

Ceux qui ont été confrontés à la campagne anti-Flynn ont déclaré au Free Beacon que les inconditionnels d’Obama s’étaient entendus, durant les mois qui ont précédé l’investiture de Trump, pour faire barrage aux objectifs des services de sécurité nationale du président entrant, lequel avait choisi des personnes opposées à toute complaisance envers l’Iran. Le Free Beacon avait déjà soulevé ce sujet en janvier.

Ceux qui se sont confiés aux journalistes du Free Beacon, ont parlé sous le couvert de l’anonymat, pour évoquer ce sujet sans tabou et éviter toutes interférences avec le discours officiel de l’administration Trump quant à l’affaire Flynn. La Maison Blanche focalise son attention sur les carences de Flynn à informer précisément le président sur une suite d’appels téléphoniques avec des responsables russes.

Flynn a reconnu ses torts quant aux appels téléphoniques lors d’une brève déclaration rendue publique lundi soir. Les responsables de l’administration Trump ont ensuite déclaré que l’attitude dissimulatrice de Flynn envers le président et le vice-président quant à ses contacts avec la Russie, ne pouvait pas être tolérée.

Cependant, plusieurs sources en relation étroite avec cette affaire font état d’une campagne plus importante et plus secrète, visant à discréditer Flynn et à saper les efforts de l’administration Trump.

Un ancien conseiller à la sécurité nationale qui entretient d’étroites relations avec la Maison Blanche a déclaré, qu' »il est clair qu’avant la date d’investiture de Trump, la campagne pour discréditer Flynn était bien engagée, suite à une série de ‘fuites’ très gênantes et politisées, dont le but était de le fragiliser. Ce procédé me rappelle les moyens utilisés pour parvenir à l’accord avec l’Iran, et relève probablement du même mode opératoire ».

En janvier Free Beacon a signalé que, jusqu’à son dernier jour à la tête du pays, l’administration Obama était attentive à certaines personnes favorables à l’Iran, lesquelles ont contribué à induire en erreur le peuple américain quant aux termes de l’accord sur le nucléaire iranien. Parmi ces personnes il y avait notamment un ancien fonctionnaire iranien et le directeur du Conseil Irano-Americain (National Iranian American Council, ou NIAC), qui a été accusé de servir de porte-parole de l’Iran à Washington, D.C.

Depuis lors, après leur départ de la Maison Blanche, des membres de l’équipe de la sécurité nationale de l’administration Obama, ont créé un réseau de communication et ont déclaré aux journalistes qu’ils utilisent ce réseau pour miner la politique étrangère de Trump.

Un ancien agent du ministère des affaires étrangères proche de Flynn et de l’administration Trump a déclaré : « Ben Rhodes, le NIAC, et les mollah iraniens sont à la noce aujourd’hui, ils savent que l’Iran est la priorité du président … [et] ils n’ignoraient pas que leur petite manigance confidentielle avec l’Iran allait être révélée au grand jour. Alors ils se sont débarrassés de Flynn avant que ces accords [secrets] aient une chance d’être rendus publics ».

Les sources ont ajouté que Flynn avait projeté de révéler beaucoup de détails sur l’accord nucléaire iranien, qui avait été délibérément dissimulés par l’administration Obama, dont le but était l’obtention d’un soutien quand à la réalisation de cet accord.

Une seconde personne proche de Flynn et de la Maison Blanche a déclaré que Flynn a maintenant « quitté l’administration Trump sans que personne ne sache quoi que ce soit », en emmenant avec lui ces accords secrets …

Traduit de l’anglais par Lavéritétriomphera.

Source : https://www.jihadwatch.org/2017/02/former-obama-officials-loyalists-waged-secret-campaign-to-oust-flynn-to-preserve-iran-deal

 




Laveritetriomphera

Résistance républicaine Midi Pyrénées, j'ai choisi comme symbole la déesse égyptienne de la vérité/justice Maât. J'estime que la vérité/justice est un concept universel et unificateur par essence.


6 thoughts on “Flynn chassé de la Maison blanche : le résultat des magouilles d’Obama pour préserver l’accord nucléaire avec l’Iran

  1. JackJack

    Ce n’est que le début, « One down » a dit un twitter. Trump a la majorité de la presse contre lui, outre pas mal de républicains et, c’est mon humble avis, a trop tendance à envoyer promener quiconque n’est pas de son avis, en commençant par les journalistes. Gouverner exige un certain tact. Il faut qu’il apprenne son métier de président s’il veut aboutir. Sinon, dans 4 ans, les démocrates reprendront le pouvoir, s’ils ne parviennent pas à le virer plus tôt. Trump s’est laissé manipuler dans l’affaire Flynn et l’a laissé tomber, lequel Flynn a commis l’erreur de ne pas tenir Trump au courant de ses démarches. Bien dommage.

    Reply
  2. Xtemps

    Au contraire ceux qui ont fait tombé Flynn ont mis leurs pieds de travers et une grave erreur de l’avoir fait et démontre bien que le système pourri est attaqué de toutes parts, il est aux abois pour agir de la sorte.
    Une erreur fatal qui va leurs coûter très chère, le Flynn s’est retiré pour la cause et le piège s’est refermé, il va y avoir des suites et des retombés très importantes.
    Les gens ne comprennent pas le tableau d’ensemble auquel ils prennent part.
    Soyez patients et continuez votre combat.

    Reply
  3. frejusien

    Les chausse-trappes ne manquent pas dans ce début de présidentielle pour notre ami Trump, qui va découvrir à ses dépens, les roueries et sournoiseries du monde politicard, d’autant que les anciennes équipes obamesques sont encore en place et en position pour agir,
    tout va être fait pour l’empêcher de gouverner,
    je pense ,néanmoins, qu’il saura rebondir, et que les autres vont se prendre un retour de boomerang dans la gueule,
    il n’est pas bon de mordre un lion quand on n’est qu’un petit roquet

    Reply
  4. patito

    ce ne sont pas eux qui ont été assez stupides pour téléphoner à l’ambassade de Russie alors que toutes les communications sont écoutées !!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *