100 milliards d’euros pour obtenir l’amour des banlieues… et arriver aux émeutes et à Theo…


100 milliards d’euros pour obtenir l’amour des banlieues… et arriver aux émeutes et à Theo…

France et banlieues, une histoire d’amour à 100 milliards d’euros

« La vertu est volonté de périr et flèche de l’infini désir », écrivait Nietzsche. Nos vertueux politiciens, tout emplis de belles consciences stoïciennes, ne lésinent pas sur les milliards pour amadouer les quartiers chauds. C’est bien naturel : il ne manquerait plus que les chances-pour-la-France ne bénéficient pas, en plus de notre système de santé, de nos prestations sociales, de nos institutions, de nos services, de notre patrimoine, de notre gastronomie et de notre mansuétude, d’un peu d’argent de poche et de jolis abribus tout en couleur. On ne va pas commencer à chipoter.

Les banlieues et la France, une belle histoire d’amour. Une histoire qui naît en 1977 : suite au Rapport Peyrefitte, qui pointe déjà la tolérance prégnante entre prolétaires français et nouveaux arrivants, plusieurs ministères se donnent rendez-vous pour « apporter des réponses à la violence ». Au menu : réaménagements urbains, réorganisation de la justice, augmentation des effectifs policiers, créations de maisons de quartier…

La flamme est déclarée. Néanmoins, la belle banlieusarde se fait encore désirer : en 79 à Vaux-en-Velin, puis à l’été 81 à Vénissieux et Rieux-la-Pape, des émeutes éclatent. Le Rapport Figeat estime qu’il reste du chemin à parcourir, on veut bien le croire. Une commission va alors accoucher des fameuses « ZEP », ou « Zones d’éducation prioritaire », doux euphémisme pour désigner ce qui apparaît déjà comme des territoires à l’impossible reconquête.

Les blandices sont vaines. Le politique ne se laisse pourtant pas abattre. C’est qu’il a un cœur gros comme ça. Il a aussi des « responsabilités » et, pourquoi pas, deux ou trois électeurs à engranger dans ces « ZEP ». Il confie, dans un désintéressement touchant, leur réaménagement urbain à Roland Castro, un architecte qui se charge d’« embellir » les quartiers. La colère des jeunes ne désemplit pas, mais cette fois-ci, on comprend pourquoi.

http://www.ina.fr/video/CAB89019821

On dépense, on dépense, mais la banlieue ne vote toujours pas, n’aime toujours pas la France et continue à violenter. Mais c’est bien connu, en amour, on ne compte pas. On poursuit donc en 1985 (les « CAP’S »), puis avec Juppé (« ZFU »), Jospin (l’équivalent de neuf milliards d’euros de cadeaux sur six ans, s’il vous plaît), Borloo (« PNRU »), Amara (« Espoir banlieue », au moins le nom est romantique) et Ayrault (« Emplois francs », avec une allusion historique qui laisse rêveur). Pour ne citer que les tentatives les plus audacieuses.

Au total : la bagatelle de 100 milliards d’euros depuis quarante ans. Bien sûr, ce chiffre n’inclut pas les réparations après émeutes ou attaques de commissariats,  l’argent soutiré à l’État ou aux commerçants via les trafics, les allocations familiales ou encore le coût des détenus dans les prisons. Je vous avais prévenus, quand on aime, on ne compte pas.

Xavier Raufer aussi nous avait prévenus, en 2009.

http://www.xavier-raufer.com/site/IMG/pdf/ValAct11-09.pdf

Mais il n’a ni la créativité de Roland Castro, ni la gaieté de Jamel, donc franchement, on a moins envie de tomber sous le charme.

Quant au prochain plan, c’est prévu pour quand ? Parce que nos « d’jeuns » ont bel et bien l’air de s’impatienter. A croire que ces grands gaillards virils apprécient qu’on leur fasse la cour.

A moins que ce ne soit leur manière de dire merci ?




Lou Mantély

Islamophobe en arrêt de traitement


13 thoughts on “100 milliards d’euros pour obtenir l’amour des banlieues… et arriver aux émeutes et à Theo…

  1. hoplitehoplite

    il s’agit tout simplement de la djizîa, impôt payé depuis 40 ans par nos gouvernants pour acheter le droit de vivre dans leur propre pays, mais cela, le français moyen ne sait pas ce que c’est.
    IL ne s’agit pas d’acheter de l’amour, mais de la vie.
    Ils arrêtent de payer, c’est le zmeul!! comme maintenant d’ailleurs

  2. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    @Lou Manty, bonjour ;

    Merci pour cet article faisant le bilan du coût de « notre très cher pas vivre ensemble ». Un constat que personnellement j’attends depuis longtemps.

    -« Au total : la bagatelle de 100 milliards d’euros depuis quarante ans »-

    On pourra toujours pinailler sur les 100 milliards d’euros en disant que la période du bilan couvre l’époque du Franc et celle de l’Euro , que donc ce ne serait pas 100 milliards d’euros ce que nous coûterait l’amour fou de nos élus pour la France de papier. Il n’en demeure pas moins vrai que cette somme rondelette est loin d’acheter les faveurs des nouvelles chances « françaises », la paix sociale et le vivre ensemble heureux.

    Et dire qu’avec cet argent jeté par les fenêtre nous aurions pu faire ceci, cela ; améliorer ceci et cela… Bref ! Que cet argent aurait certainement pu éviter la perte de A(s) économiques, la rigolade on n’en parle plus du tout ; renflouer notre industrie, maintenir des emplois, soutenir l’agriculture et la pêche…. faire en sorte que Mame Merkel soit obligée de lever son regard lorsqu’elle s’adresse à nous.

    Oui ! ce gros portemonnaie aurait pu contribuer à notre prospérité , nous permettre comme nation libre de décider du choix de notre politique et nous laisser tous nos espoirs pour l’avenir.

    1. Lou MantélyLou Mantély

      C’est sûr, mieux vaut ne pas penser à tout ce qu’on aurait pu faire avec cet argent… Tentons plutôt de calculer les économies une fois ce tonneau des Danaïdes refermé! Quant à l’achat de la paix sociale, je crois même que c’est un engrenage qui favorise la guerre car il fixe le rapport de force en faveur des banlieues. Les revendications ne font qu’augmenter et aboutissent déjà à des émeutes.

  3. kitty

    Ces imbéciles ignorent que l’amour ne s’achète pas. Eux se vendent au plus offrant. Ils vont le payer cher aux prochaines élections .

  4. NICOLAS F.

    Toujours pertinent et percutant,c’est un régal de vous lire Lou Mantely.On se rend compte qu »encore une fois on essaye par l’argent d’arranger des situations inextricables.
    Personne n’a fait le nécessaire:l’éducation en priorité.
    La famille est devenue la fabrique de l’idiot et un idiot musulman en vaut quatre puisque mahomet facilite le passage à l’acte criminel (et tutti quanti)
    Nous aussi nous avons nos idiots qui posent des problèmes :,violence,chômage,conduite à risque,drogue ,analphabétisme .
    Que peut faire la société quand les familles abdiquent.Les mères des banlieues sont inexistantes,les pères invisibles.
    Cela se passe aussi dans des familles « normales »plus souvent qu’on ne croit.
    Les patriotes doivent aussi regarder la paille qu’ils ont dans l’oeil.C’est un devoir absolue de regarder la vérité en face si l’on est patriote et que l’on aime et respecte son pays.
    La rage est une épidémie endémique et l’on sait qu’un chien enragé mord la main qui se tend vers lui.
    Pourquoi pas des cercles de cathéchisme,des temoins de Jehova,de évangelistes,des moines boudhistes arpentant en nombre ces cités de l’enfer?
    Maintenant c’est trop tard,le renard a transmis la rage et comme vous le dites tout l’argent du monde n’y fera rien.La peur est là et le non droit est là.
    La reconquista se fera avec Marine ,elle seule peut rétablir une certaine fermeté ET FIXER LES LIMITES ; Par la Constitution,de nouvelles législation,une réforme de la justice ,etc.
    Pas de budget colossal pour cela.De la fermeté.Dans ce monde de bande mou ce sera en soi une révolution. Il ne faut pas rater le vote pour Marine;
    La chance pour la FRANCE,c’est elle.

    1. Louis

      Effectivement il n’est pas besoin de budget colossal, la seule volonté ferme, indéfectible appliquée avec la tolérance zéro suffit.
      Mais qu’a t’on fait pour mériter hollande ?

    2. Lou MantélyLou Mantély

      Merci, et bien d’accord avec vous. Cela dit Marine ne suffira pas à mon sens, il faudra sans doute l’appui de nombreux patriotes… Ou de l’étranger?

  5. maury

    D’accord avec vous Nicolas:NOTRE DERNIÈRE CHANCE C EST MARINE! ses adversaires cherchent tous les moyens pour la faire tomber il n’y a que nous,les citoyens,amoureux de notre Pays qui pourrons,si nous ne sommes pas divisés,retrouver notre souveraineté et délivrer notre Pays des comploteurs et envahisseurs!!

    1. Louis

      Il n’y a que Marine qui puisse, si elle se montre intransigeante nous sortir de là.
      Même élue ce sera loin d’être une partie de plaisir, mais il faudra en passer par là.

      Geert Wilders en Hollande a l’air bien décidé à en finir avec ce génocide.

      Le monde politique occidental est aujourd’hui, plus que jamais bipolaire: Cela a le mérite de clatifier les choses.
      Fini gauche droite, centre etc: Il y a désormais les pour et les contres.

      Pas besoin d’être fin stratège pour choisir son camp, les medias le font très bien pour ceusses que la politique rebute, et il y en a malheureusement trop:
      Candidat choyé, encensé, glorifié par la presse: Déchetterie.
      Candidat insulté et trainé dans la boue par cette même presse: C’est du tout bon pour le pays et les patriotes.

  6. Xtemps

    Il y a pas d’amour dans tout cela, c’est que l’immigration rapporte aux dirigeants, les caisses de l’état sont vides et nos dirigeants ont souvent les mains dans les caisses avec des bonnes raisons, en plus c’est le peuple qui paie la dette.
    Et il y a pas que l’immigration qui rapporte à nos escrocs dirigeants, c’est touts prétextes pour prendre dans les caisses de l’état.
    Nous sommes avec des dirigeants qui persécutent les peuples européens avec des lois liberticides, tous droits sur les peuples d’Europe, sans référendum pour se défendre.
    C’est une Mafia nos escrocs dirigeants.

  7. Rudolph

    Quand on se laisse imaginer ce que, par exemple, la recherche médicale, aurait pu lancer comme travaux et récolter comme résultats avec un budget pareil, c’est révoltant! L’ immigration est un énorme boulet , non seulement pour l’ Europe, mais l’ humanité entière !

    Ces 100 milliards seront partis en fumée et n’ auront servi qu’ à enlaidir la France

  8. xav

    Peut-etre une solution avec un moindre cout et tous le monde pourra dormir tranquilles meme les forces de l’ordre vous barricadez les quartiers tous les soirs et vous lachez des cochons plus d’incendie plus de casseurs et plus de trafic de drogue !

Comments are closed.