On aimerait que Marine prévoie la suppression des droits et avantages de la politocratie coupable


On aimerait que Marine prévoie la suppression des droits et avantages de la politocratie coupable

Pour la suppression des droits et avantages que s’accorde cette politocratie responsable de la situation catastrophique de notre pays

Si, comme les patriotes le souhaitent de tout cœur, Marine est élue à la tête du pays en mai prochain, alors la libération de la France va pouvoir commencer.

Toutefois nul ne peut nier que cette reprise en main va se heurter à une vive opposition, tant le nombre de profiteurs du système en place depuis des décennies est important : du poli-tocard de carrière, aux islamistes en passant par merdia et journalopes dont on constate entre parenthèses, ces derniers jours et en plein « PenelopeGate », le manque d’empressement à dénoncer les casseroles qui commencent à s’accumuler sur le « micron » leur nouveau champion (voir les excellents articles de Philippe Legrand sur Riposte Laïque « Pourquoi ce grand silence sur les 120 000 euros de Macron » et de Gabrielle Cluzel sur Boulevard Voltaire « Et pendant ce temps on parle assez peu des « frais de bouche » de M. Macron » ).

 Et tous ces profiteurs du système vont se battre avec l’énergie de ceux qui sentent que leur existence même est menacée, pour garder leurs positions dominantes, leurs privilèges, leurs rentes de situation, leur pouvoir de nuisance  et continuer à bouffer dans notre gamelle et à détruire notre France.

Ce sera leur  survie contre la survie du peuple français si Marine est élue.

Alors c’est inévitable, il y aura des manifestations, des grèves, des saccages, des chantages, des blocages, des sabotages, des sabordages, des trahisons … Il y aura aussi probablement des tentatives pour faire annuler l’élection en violant sans vergogne l’un des piliers sacrés de notre démocratie à savoir le suffrage universel.

Contre ces attaques, il faudra que la nouvelle direction à la tête du pays se montre inflexible et impitoyable. Et nous, les Françaises et les Français de cœur, les patriotes, nous devrons tous nous unir derrière notre drapeau et derrière Marine, pour faire respecter la volonté du peuple et faire en sorte que cette tâche gigantesque de sauvetage et de redressement de notre nation puisse s’accomplir.   

2017 représente la dernière opportunité pour remettre de l’ordre car le rapport de force entre ceux qui veulent sauver la France et ceux qui veulent la détruire est encore favorable…  après il sera trop tard et nous courrons alors tout droit à la catastrophe annoncée d’une effroyable guerre civile.

Comment dès lors imaginer pendant cette période de troubles suite à l’élection de Marine, que tous ces poli-tocards de métier, responsables de ce chaos, puissent continuer à percevoir comme si de rien n’était, leurs retraites et/ou indemnités et/ou avantages divers d’anciens président, premier ministre, ministre, député, sénateur, tandis que le peuple, lui, aura à faire face aux difficultés ?

Comment concevoir, indécence suprême, que la nation en danger puisse continuer à se saigner pour rémunérer certains d’entre eux qui, tels des dictateurs de républiques bananières,  n’acceptant pas le résultat des urnes, n’hésiteront pas à jeter de l’huile sur le feu, encourageant ainsi manifestations et désordres contre le choix de leur propre peuple (cela s’est vu lors des dernières élections américaines et se voit encore suite à l’investiture du Président Trump et la signature de ses premiers décrets).   

Ainsi de ces députés et sénateurs dont les lois votées depuis quarante ans nous ont menés dans le mur (ou des lois non votées d’ailleurs ; qui se souvient du rejet par l’assemblée le 19 juillet 2016 d’un amendement destiné à accélérer la fermeture des mosquées salafistes ? Honteuse démission qui avait à l’époque révolté tous les patriotes d’autant que le dépôt de cet  amendement  intervenait moins d’une semaine après l’attentat de Nice et une semaine avant l’égorgement du Père Hamel). Faut-il dès lors, compte tenu de leur responsabilité dans le naufrage du pays, continuer à verser à tous ces anciens parlementaires, des retraites scandaleusement avantageuses comparées à la retraite que touche le citoyen moyen ?

Ainsi de ces anciens ministres. Ils n’ont pas à proprement parler de retraite (Fillon l’avait rappelé lors du débat avec Juppé, il aurait d’ailleurs pu en profiter pour nous parler aussi des « usages » concernant l’emploi des attachés parlementaires …), mais pour ceux qui n’arrivent pas à se recaser, l’Etat ne les laisse pas dans le besoin puisqu’il leur verse 3 mois de salaire après leur départ (c’était 6 mois il n’y a encore pas très longtemps). Il est aussi « d’usage » d’accorder des avantages à vie à certains comme les premiers ministres et certains ministres (intérieur, justice, défense) qui peuvent bénéficier tout au long de leur existence et même s’ils ne sont plus en fonction, d’un chauffeur, d’un secrétaire, voire d’un garde du corps.

Et le meilleur pour la fin, avec cette bientôt « bande des quatre » anciens présidents Giscard, Chirac, Sarkozy, Hollande,  qui sont responsables de la ruine de notre pays, ruine économique, ruine de notre souveraineté et de notre sécurité,  ruine de nos valeurs.  Et  des anciens présidents à la retraite, ça coûte cher à la nation. Un rapport de la cour des comptes commandé en 2014 révélait  que les dépenses engagées pour Giscard, Chirac et Sarkozy étaient d’environ 10 millions d’euros par an pour financer leur retraite, leurs gardes du corps, leurs voitures avec chauffeur, leurs bureaux parisiens, leurs secrétaires. Giscard bénéficie d’un tel  régime depuis 35 ans, faites le calcul !

Le peuple serait d’ailleurs en droit d’attendre un « Moi président normal», un « Moi retraité normal », sans chauffeurs, sans secrétaires, sans gardes du corps. Et puis pourquoi des gardes du corps puisque « Moi président normal » nous a expliqué en ce début d’année que son bilan était positif, que la France ne s’était jamais aussi bien portée. Alors pas besoin de gardes du corps dans une France protégée, puissante, sûre, en pleine santé économique,  pas besoin de gardes du corps donc, devant des Françaises et des Français qui devraient être béats d’admiration et lui être éternellement reconnaissants pour tant de bienfaits réalisés pendant son quinquennat…

Et tous ces avantages, retraites, indemnités multipliés par le nombre d’anciens présidents, d’anciens premiers ministres, d’anciens ministres, d’anciens secrétaires d’Etat, d’anciens députés, d’anciens sénateurs, ça en fait  de l’argent, l’argent du peuple que ces messieurs et dames se distribuent depuis des dizaines d’années pour un bilan aussi médiocre.

S’ils avaient tous encore une once de moralité, le sens du devoir, le sens de l’Etat, ils renonceraient purement et simplement à toutes ces prébendes versées par la communauté nationale (voire même ils les rembourseraient rétroactivement, sortes de dommages et intérêts pour tous les torts et préjudices causés à leur peuple).  Mais le doute est permis et la plupart de ces politocrates auront probablement déjà quitté la France, pour profiter et jouir d’une retraite bien  imméritée à l’étranger, dans leur riad au Maroc ou leur résidence aux États-Unis (après avoir pourtant passé leur temps à cracher sur Donald Trump pendant les élections américaines, mais ils ne sont pas à une impudeur morale près). Les Français verront alors quels sont ceux qui les ont trahis en quittant le pays. Et ils s’en souviendront.

Que l’on soit rémunéré pendant un mandat c’est tout à fait normal. Et je suis d’accord avec Marine pour revaloriser financièrement la fonction de maire de commune rurale qui lui, est en première ligne et dont le dévouement et la disponibilité pour ses administrés ne sont pas assez reconnus. Toutefois le nombre de mandats doit absolument être limité pour éviter toute tentation de professionnalisation de la politique et ses dérives que sont le clientélisme, le favoritisme, la démagogie, le conflit d’intérêt, le détournement d’argent public… véritables cancers de notre vie démocratique. Et surtout un mandat une fois terminé, ne doit pas donner droit à tous les avantages évoqués plus haut, et en particulier la retraite qui doit rester l’apanage d’une véritable activité professionnelle.

C’est pourquoi en plus de la nécessaire limitation de ce nombre scandaleusement pléthorique de parlementaires, la suppression pure et simple de tous ces droits et avantages que s’octroie cette politocratie responsable du déclin de notre nation, est une mesure indispensable de salubrité de notre vie publique. Et j’espère que Marine l’inscrira en bonne place dans son programme.

Ce sera aussi une formidable opportunité pour revoir complètement notre système politique. Il faut réformer ces fabriques à technocrates sectaires,  mondialistes, déconnectés de leur peuple et des réalités,  que sont devenues Sciences Po et l’ENA. Il faut faire graver dans le marbre de la République que le fait d’exercer des responsabilités politiques ne doit pas être un métier mais un service que l’on rend pour un temps limité à son pays, sorte de parenthèse civique dans un parcours professionnel. Bref il faut donner une grande respiration à la gouvernance de la France, en y faisant entrer de véritables compétences issues de la société civile et surtout des personnes dont le seul credo sera de servir.

N’ayez crainte, ils ne seront pas à plaindre car tous ces professionnels et autres cumulards de la politique ont suffisamment amassé pendant tant et tant d’années pour pouvoir vivre confortablement sur leurs réserves. Les autres n’auront qu’à faire comme des millions de Françaises et de Français, c’est-à-dire travailler.

Et ne nous faisons pas non plus d’illusions à propos de l’économie réalisée sur le budget de la nation grâce à une telle mesure. Elle sera probablement négligeable tant notre déficit est abyssal. Cependant d’un point de vue moral, cela ne sera que justice et c’est ce que la grande majorité des Français retiendra.  Que Marine prenne acte de cette proposition dans son programme et ce sera aussi le signal donné pour une grande opération de nettoyage de printemps si elle est élue. Que tous ceux qui par incompétence, par corruption, par trahison (voire les trois ensemble) ont mis en danger notre patrie soient jugés. Il ne doit plus y avoir d’amnistie devant la gravité de la situation. Il faut en finir avec le « responsable mais non coupable », et faire en sorte que le peuple français maltraité, spolié obtienne réparation.

Le petit monde politico-merdiatique commence d’ailleurs à sentir que le vent est en train de se lever.  Et les accusations, les menaces, les avertissements, la censure, pour dénoncer une dérive populiste de la société française, se font de plus en plus vifs, de plus en plus fréquents; mêmes vieilles et pitoyables ficelles que celles utilisées en vain contre l’élection du Président Trump.   

Le populisme vous savez, ce mot inventé par la classe politique dirigeante. Ce mot que la nomenklatura et  ses affidés utilisent  à  chaque fois avec une moue de dégoût comme s’il s’agissait d’une grossièreté. Ce mot dont tous ces profiteurs et tous ces nantis usent et abusent pour faire croire au peuple  qu’il n’a aucun droit. Alors qu’en fait le populisme, ce n’est ni plus ni moins que l’action politique réalisée dans l’intérêt général du peuple et non en faveur d’une petite caste de privilégiés grenouillant autour du pouvoir.

Victor Hugo écrivait dans Les Rayons et les Ombres :

« Puis choisissant les mots pour cette oreille auguste,

Il disait que les temps ont des flots souverains ;

Que rien, ni pont hardis, ni canaux souterrains,

Jamais, excepté Dieu, rien n’arrête et ne dompte

Le peuple qui grandit ou l’océan qui monte ; »

 

Et le peuple, Marine lui va si bien !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




18 thoughts on “On aimerait que Marine prévoie la suppression des droits et avantages de la politocratie coupable

  1. Geistiger

    « Après il sera trop tard et nous courrons alors tout droit à la catastrophe annoncée d’une effroyable guerre civile ».

    Il ne faut pas avoir peur de la guerre civile.

    Au contraire, il faut qu’elle ait lieu car sinon ce sera la lente et inexorable extinction de la France telle que décrite par Houellebecq dans Soumission.

    Il ne faut pas craindre la guerre civile mais il faut s’y préparer.

  2. Hal

    C’est toujours un vif plaisir que de lire les articles écrits par Thierry la fronde.
    C’est comme une ondée vivifiante après un grand coup de chaud.
    Mettre des mots là où le bat blesse, c’est un peu comme passer un coup d’ongle là où ça démange, ça soulage.
    Merci à toi Thierry.

  3. coutarel

    en 1789 le peuple ne s est pas embarrassé de formalités. ……quand la tête est coupée le corps n à plus de besoins. .. et comme disait Fàrage un jour le peuple vous pendra ….. alors plus d indemnités, de retraite et j en passe pour les pourris de la republique

    1. angora

      laissez la « révolution »! chaos organisé par les franmass du moment. les bourgeois jaloux ont raflé les avantages qu’ils enviaient aux nobles mais n’ont pas partagé avec les petites gens….plus pauvres encore après qu’avant!!!!!!!!
      le peuple a seulement servi de chair à canon.

  4. angora

    elle fera ce qu’elle pourra(si elle est élue). à force d’avoir attendu….les plus exigeants seront ceux ayant attendu que la maison soit complètement embrasée pour appeler les pompiers.

  5. hoplitehoplite

    Règles simples à destination des députés:
    1/Si vous êtes élu, votre indemnité sera égale à votre dernier bulletin de salaire pendant la durée de votre mandat.Ainsi, vous montrerez que vous êtes en service civique.
    2/ Vous ne pourrez être candidat qu’une seule fois. Elu ou non, vous ne pourrez pas vous représenter. Ainsi il n’y aura plus de « député à vie » comme c’est le cas actuellement.
    3/ Les « indemnités parlementaires » sont supprimées. Chaque député élu aura droit à un(e) assistant(e) payé(e) directement par l’assemblée. Les frais de bureau et de permanence seront supportés par les partis politiques et non par la nation.
    4/ toute absence aux séance du parlement sera sanctionnée.
    5/Le cumul de mandats est interdit.

    Simple non?

  6. patriote

    Merci Thierry , vous exposez avec la plus grande exactitude la situation actuelle , eux se gobergent comme des hyènes affamées et la majeure partie du peuple doit se serrer la ceinture et pire payer leurs excès . Même un smicard qui touche 1139,81 euros net doit raquer csg et crds pour essayer de combler le trou que les politiculés ont creusé . Ce matin j’ai entendu aux  » infos  » que madame fillon vivait actuellement une horreur avec tout le tapage que l’on fait autour des combines familiales…..C’est pas une horreur ça madame ! l’horreur c’est de devoir vivre avec le smic et manger des pâtes bouillies tous les jours ou du moins quand on a l’argent , faire les poubelles des magasins , acheter des fringues et des godasses a 2 euros a Emmaüs …….c’est ça l’horreur MADAME !! Ce que je décris ne vous arrivera jamais a vous ni a tous ceux qui ont tapé dans la caisse , je n’estime pas monsieur fillon plus coupable que les autres ils sont tous coupables !!!!!! C’est devenu coutumier pour eux de voler l’argent du pays , le pire c’est que toutes ces affaires ça fait tout un pataquès du diable pendant quelques temps mais jamais personne ne finit en prison pas plus qu’ils ne rendent l’argent !!! C’est a gerber !!

  7. porticus

    mais tout le monde sait très bien que Lepen ne sera jamais élue au 2nd tour !!
    quant au 1er , n’en parlons même pas …
    toutes les voix lepen ne profitent qu’à la gauche en affaiblissant la droite, c’est pour cela que mitterrand a propulsé le fn !!!

    1. Geistiger

      Et rien ne nous dit non plus que MLP passera en 2022, voire 2027 !
      Et même si elle passait, arriverait-elle à se maintenir seulement quinze jours à l’Elysée ? Nous n’arrivons pas à nous bouger, mais on peut compter sur la gauche et toutes les forces de l’anti-France pour descendre par millions dans la rue le jour où le Front National passera !

  8. Lanlignel ArmandLanlignel Armand

    C’est vrai que la plupart des politiciens font passer leur réélection et leurs intérêts avant l’intérêt du peuple. C’est d’ailleurs pourquoi il a fallu inventer le fameux 49-3 de façon à pouvoir faire accepter des lois nécessaires mais impopulaires que les élus ne veulent pas voter par peur d’être virés.

    Supprimons la possibilité d’être réélu et faisons l’expérience. Seuls peuvent être candidats ceux qui ont déjà travaillé pendant au moins dix ans (patrons ou salariés). Et après un mandat important, retour au travail.

    1. Fomalo

      Lanlignel Armand, il faudrait s’entendre sur un mandat « important ». Sept ans semble correct, onze ans un maximum. Mais déjà résorber la pléthore des élus de toute nature et des emplois publics désignés par le pouvoir, ce serait une bonne idée, surtout après notre régionalisation en principe raccourcie, non?

  9. Désespoir 50

    Il est certain que si Marine accroche,à son programme, la suppression de tous ces pillages de l’argent public par ces racailles, les caisses de l’état conserveront des millions d’€ et, elle, encaissera des centaines de milliers de voix supplémentaires.

  10. zipo

    Cest un programme qui remportera l’unanimité auprès des Français et permettra a Marine d’étre élue au premier tour !il faudra aussi rajouter avec effet rétroactif le remboursement de ces avantages scandaleux de ces emplois fictifs ces commissions occultes et toutes ces dérives ce qui nous permettra de rembourser une grande partie de la dette dont ils ont la responsabilité !
    aprés tout étre aux responsabilités comme ils le disent c’est assumer ses actes!!!NON

Comments are closed.