Migrants : Trump n’a pas demandé leurs tentes aux Saoudiens mais ils vont bouger leurs fesses


Migrants : Trump n’a pas demandé leurs tentes aux Saoudiens mais ils vont bouger leurs fesses

Grande conversation ce jour, semble-t-il, entre Trump et l’émir saoudien et le prince héritier d’Abou Dhabi pour demander leur coopération contre le terrorisme.

Non, ne rêvez pas, l’idée qui nous avait fait bicher un maximum fut un temps n’est toujours pas d’actualité. Même Trump n’ose pas… en tout cas pour le moment !

http://resistancerepublicaine.eu/2015/09/12/on-a-trouve-un-camp-pour-loger-3-millions-de-refugies/

Bref, il semble que l’Arabie saoudite ait accepté de participer à un programme de « safe zones », zones sûres, protégées, en Syrie et au Yemen.

Participation financière ? En échange de quoi ? De la promesse de ne pas être mis sur la liste noire des pays terroristes ?

En tout cas, ce qui est certain, c’est que si cela se met en place, les Syriens et autres pseudos « réfugiés » n’auront plus aucune excuse pour venir chez nous…

Ce serait encore une chose énorme que nous devrions à Donald…

http://www.politico.com/story/2017/01/trump-arab-leaders-234344

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


13 thoughts on “Migrants : Trump n’a pas demandé leurs tentes aux Saoudiens mais ils vont bouger leurs fesses

  1. Claude LaurentClaude Laurent

    CHRISTINE et PIERRE…Lueur d’ESPOIR ?

    Procès Bruckner : une défaite pour les «collabos» de l’islamisme

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      merci Claude en effet on avait fait paraître un ou deux article ssur cette victoire de Bruckner

  2. Claude LaurentClaude Laurent

    Assassinée au Bataclan, son père témoigne –

    Vers 59 min Daniel demande à Patrick Jardin « qu’est ce que vous auriez à dire aux gens, en quoi peut-on vous aider » C’est très aimable de votre part.
    Il a répondu « que les gens soient avertis de l’état réel dans lequel on est parce que je pense qu’ils sont tous inconscients, qu’ils ne s’en rendent pas compte… »

    https://www.youtube.com/watch?v=fZ5rCSN1O1c&sns=fb

  3. Claude LaurentClaude Laurent

    L’article complet ne passe pas !!!
    ATTENTION CA BOUGE DANS LA CASBA:

    Le site musulman SaphirNews appelle à la « désobéissance civile » : « Nous avons le nombre, à quand la force ? »

    Nous avons le nombre, à quand la force ?
    La police est entrée en désobéissance civile avec ses manifestations sauvages en plein état d’urgence en octobre 2016, et des flics cagoulés et armés pour bloquer les routes. Ils ont défié le gouvernement et se sont dirigés vers le ministère de l’Intérieur. Et qu’on le veuille ou non, il faut accepter l’idée que leur action a abouti puisque, malgré les coupes budgétaires et le dogme de l’austérité, ils ont obtenu 250 million d’euros. […]
    Nous avons le nombre. Le pouvoir est naturellement de notre côté pas du leur, sinon pourquoi recourir au secret, pourquoi se cacher pour décider? Il n’y a pas plus grand gâchis que d’avoir les moyens d’être force de changement mais de se convaincre que l’immobilisme finira par payer. Beaucoup de ceux qui ont contribué à rendre ce monde un brin meilleur et que nous célébrons aujourd’hui étaient seuls au départ. Nos enfants ne nous pardonnerons jamais de reculer quand il fallait avancer, ou de se cacher quand il fallait se dresser.

    http://www.fdesouche.com/817331-le-site-musulman-saphirnews-appelle-la-desobeissance-civile-nous-avons-le-nombre-quand-la-force

  4. AvatarFallaci

    C’est bien…mais juste c’est une goutte d’eau dans le désert Saoudien.

    Malheureusement il n’y a pas que les syriens qui veulent venir chez nous : il y a toute l’Afrique, tous les pays du Maghreb, Moyen Orient, etc..

    Tous ne jurent que par la France où toutes les structures sociales religieuses et politiques islamiques y sont réunies dans le but de leur créer un nouvel État avec charia, et ce. encore…. jusqu’aux prochaines élections présidentielle….. où si, par malheur, un candidat pro-islam était élu, il nous ferait courir le risque d’aller jusqu’à leur confier les clefs de l’Elysée.

    L’OCI, richissime, dispose de 57 pays pour les accueillir et les couver de tout son amour, c’est donc à ces 57 pays qu’il appartient de prendre en charge ses frères de sang et de religion, déracinés par les guerres et fuyant la famine car, en ce qui nous concerne, nous, nous n’avons aucun lien de parenté avec eux.

    Qu’ils se démerdent entre eux, rien que les pays du Golfe, Qatar et compagnies, investissent des milliards de dollars …à perte …pour conquérir l’Europe….qu’ils n’auront jamais… mauvais investissement.

    Qu’ils songent plutôt à investir halal et mosquées chez eux, dans leur désert : avec une population aussi prolifique ils se feront des cojones en or, c’est le meilleur placement garantie.

    Avec les 200.000 entrées annuelles, auxquelles il faut ajouter les arrivées massives de milliers de clandos,… il nous manquait plus que d’y ajouter encore des flots de charters d’Iraniens estimés à 80.000 (voire plus)…. Les socialopes l’ont décidés et l’ont fait…

    et nous aussi seront faits comme des rats, submergés, foutus, décimés, si Marine n’est pas élue.

  5. Avatarhathoriti

    Si les français ne se bougent pas, s’ils acceptent de vivre couchés devant allah-satan et son pseudo prophète momo, nos enfants, petits-enfants arrières petits-enfants et suivants, ne nous remercieront pas ! Au contraire ! Ils diront : « nos ancêtres, que leurs noms soient bénis, ont favorisé et accepté l’islam et, grâce à eux, nous avons intégré le peuple supérieur à tous les autres et vivons maintenant dans la religion d’amour, de tolérance et de paix, sous la lumière d’allah ! » Voilà ce qui s’annonce et qui va ARRIVER !

  6. SarisseSarisse

    Trump c’est Thémistocle mais un Thémistocle qui agit avant que n’arrive Marathon et Salamine à Thémistocle qui pense à l’intérêt des siens avant tout et qui a bien raison de le faire!
    Trump c’est aussi un Winston Churchill mais à Churchill qui cette fois-ci a les pleins pouvoirs pour empêcher que des Daladier et Chamberlain ne s’efface devant le fanatisme la rage la violence de nos ennemis.
    Avant son élection, dans le camp républicain, il n’était pas forcément mon favori, mais depuis qu’il est en charge de l’état le plus puissant du monde il est devenu, parce que nécessité fait loi!

  7. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Où l’on voit que cette « histoire de démocratie baffouée » par Trump selon les néo-CONS n’est qu’une manipulation des masse aveuglées par le souci d’être elles aussi dans le camp des « GENS FORMIDABLES » fo-rr-mida-bles !
    ___________________________________

    SITE : ilmanifesto.it || Webzine du journal homonyme italien
    :: https://ilmanifesto.it/

    THÈME : Ils ont fait « LE MUR » – Clinton, Busch || La première pierre en 1994 par le sexy boy Clinton, au moment ou le Nafta, l’Accord de « libre » commerce nord-américain entre les États-Unis, le Canada et le Mexique

    ARTICLE :
    :: https://ilmanifesto.it/search/Manlio+Dinucci

    AUTEUR : Manlio DINUCCI
    TRADUCTEUR : Marie-Ange PATRIZIO – (sur : voltairenet.org)

    =================================
    Derrière le Mur bi-partisan
    28/01/2017

    Alors que la presse occidentale condamne sans appel l’extension du Mur de séparation entre les États-Unis et le Mexique, Manlio Dinucci rappelle qu’il ne résulte pas d’une volonté protectionniste, mais bien au contraire de la politique de globalisation. Cette construction est un projet bi-partisan, initié par Bill Clinton, poursuivi par George Bush Jr et Barack Obama. Il observe que ce n’est pas le Mur en lui-même qui a provoqué des effets sociaux désastreux au Mexique, mais le traité Nafta, censé être un pont entre les différents États signataires ; un traité dont la finalité était d’amplifier le processus normal de délocalisation, au risque de diffuser la pauvreté au Mexique, puis aux États-Unis.

    C’est le 29 septembre 2006 ; au Sénat des États-Unis on vote la loi « Secure Fence Act » présentée par l’administration républicaine de George W. Bush, qui établit la construction de 1 100 km de « barrières physiques », fortement surveillées, à la frontière du Mexique pour empêcher les « entrées illégales » de travailleurs mexicains. Des deux sénateurs démocrates de l’Illinois, l’un, Richer Durbin, vote « Non » ; ==l’autre par contre vote « Oui » : son nom est Barack Obama,== celui qui deux ans après sera élu président des États-Unis. ==Parmi les 26 démocrates qui votent « Oui », faisant passer la loi, émerge le nom de Hillary Clinton==, sénatrice de l’État de New York, qui deux ans après deviendra secrétaire d’État de l’administration Obama.

    ==Hillary Clinton, en 2006, est déjà experte de la barrière anti-migrants, qu’elle a promue en habit de first lady. C’est en effet le président démocrate Bill Clinton qui en a commencé la construction en 1994==. Au moment où entre en vigueur le Nafta, l’Accord de « libre » commerce nord-américain entre les États-Unis, le Canada et le Mexique. Accord qui ouvre les portes à la libre circulation de capitaux et des capitalistes, mais barre l’entrée des travailleurs mexicains aux États-Unis et au Canada.

    Le Nafta a un effet ravageur au Mexique : son marché se trouve inondé de produits agricoles étasuniens et canadiens à bas prix (grâce aux subventions publiques), provoquant l’écroulement de la production agricole avec des effets sociaux dévastateurs pour la population rurale. Se crée ainsi un bassin de main d’œuvre à bas coût, qui va être recrutée dans les maquiladoras : des milliers d’établissements industriels le long de la frontière en territoire mexicain, possédés ou contrôlés pour la plupart par des sociétés états-uniennes qui, grâce au régime d’exemption fiscale, y exportent des semi-finis ou des composants à assembler, ré-important aux États-Unis les produits finis dont elles tirent des profits beaucoup plus élevés grâce aux coût beaucoup plus bas de la main d’œuvre mexicaine et à d’autres facilitations.

    Dans les maquiladoras ce sont surtout des jeunes filles et jeunes femmes qui travaillent. Les horaires sont massacreurs, les effets toxiques très élevés, les salaires très bas, les droits syndicaux pratiquement inexistants. La pauvreté diffuse, le trafic de drogue, la prostitution, la criminalité galopante rendent la vie extrêmement dégradée dans ces zones. Il suffit de se souvenir de Ciudad Juarez, à la frontière avec le Texas, rendue tristement célèbre par les innombrables homicides de jeunes femmes, pour la plupart ouvrières des maquiladoras.

    Voilà la réalité au-delà du mur : initié par le démocrate Clinton, poursuivi par le républicain Bush, renforcé par le démocrate Obama, ce même mur que le républicain Trump veut compléter sur les 3 000 km de frontière. Cela explique pourquoi de nombreux Mexicains risquent leur vie (il y a des milliers de morts) pour entrer aux États-Unis, où ils peuvent gagner davantage, en tra-vaillant au noir au bénéfice d’autres exploiteurs.

    Traverser la frontière est comme partir en guerre, pour échapper aux hélicoptères et aux drones, aux barrières de barbelés, aux patrouilles armées (pour beaucoup formées par d’anciens combattants des guerres d’Irak et d’Afghanistan), qui sont entraînées par les militaires avec les techniques utilisées dans les théâtres de guerre. Emblématique le fait que, pour construire certains tronçons de la barrière avec le Mexique, l’administration démocrate Clinton utilisa dans les années 90 les plate-formes métalliques des pistes d’où avaient décollé les avions pour bombarder l’Irak dans la première guerre du Golfe, faite par l’administration républicaine de George H.W. Bush. En utilisant les matériels des guerres successives, on peut certainement compléter la barrière bi-partisane.

    =================================

  8. Avatarfrejusien

    nenni, nenni, il semble aux dernières nouvelles de ce matin, que Trump est en train de mettre de l’eau dans son vin, voire qu’il tourne casaque,aussi bien en ce qui concerne la Russie , que l’otan et l’ue,
    Que se passe-t-il ???
    A-t-il été marabouté lui aussi, ?
    a-t-il reçu des menaces sérieuses ?
    cède-t-il sous la pression de la rue ???
    GROSSE ANGOISSE !!!

Comments are closed.