Leçon de français : « l’islam de France » n’est pas possible, seule possibilité « l’islam en France »


Leçon de français : « l’islam de France » n’est pas possible, seule possibilité « l’islam en France »

Encore une tentative d’acculturation ,encore un hold up de criminels contre la langue française (j’aime beaucoup le talent du jeune cuisinier qui fait une émission très drôle contre « les criminels « de la cuisine et qu’il » redresse  » en tout humour et bel esprit).

Penchons nous sur l’expression inventée de toute pièce :islam de France.

Le « de » comme chacun le sait est le génitif latin, (pour le grec on verra à la prochaine leçon.)
Juste entre parenthèse,la plupart des gens utilisent le datif à la place du génitif pour dire par exemple »la voiture à ma mère » ce qui voudrait dire que « j’ai donné la voiture à ma mère »,ce qui est évidemment un cas très rare car ce n’est pas tous les jours que l’on donne sa voiture à un membre de sa faimille.Idem pour,les chaussures à mon père  » etc….
Donc,le génitif pour :islam de France.Bien.
Sachant que le fameux génitif comporte 2 sens. Bien

Le premier sens :la possession .Ce qui voudrait dire que l’islam appartient à la France .Depuis un jour ou toujours.Bien.( ex le livre de Pierre)
Le second:sens:la parenté.Ce qui voudrait dire que l’islam est parent de la France.Depuis un jour ou depuis toujours.Bien (ex le fils de Pierre)
On voit qu’aucun de ces deux sens ne s’applique à l’expression « islam de France »

Donc,si l’on veut bien respecter la syntaxe de la langue française qui est elle même une partie de notre identité française au sens strict du mot identité,utilisons ce qui reste à notre disposition dans la syntaxe française .Dont la précision est une composante essentielle de la clarté de notre pensée,n’importe quel grammairien vous le dira.
Il reste donc: islam en France En? mais oui,dans la France,sur notre territoire.
Entre parenthèses beaucoup de gens aujourd’hui disent « en » bicyclette » alors que c’est « à bicyclette » ou « au docteur » au lieu de « chez le docteur ».
Donc M’sieur Boubakeur a raison.Il n’accepte pas l’islam de France. Et pour une fois il a raison.Cela dit,il serait bon qu’il se mette bien dans le crâne aussi que la mosquée est dans Paris et que ce n’est en aucun cas la mosquée de Paris.





9 thoughts on “Leçon de français : « l’islam de France » n’est pas possible, seule possibilité « l’islam en France »

  1. Juju

    Nul part l’Islam ne s’est adapté à une société qui n’était pas musulmane. Partout les fous d’Allah ont cherché à imposer la charia, et partout où les musulmans sont devenus majoritaires la civilisation précédente a été balayé.

    Dire que l’Islam peut s’adapter aux lois et aux valeurs de la France, est un mensonge éhonté. Et je dit ça aussi bien pour les islamo-gauchistes que pour les partisans d’E&R.

  2. NICOLAS F

    Pardon pour cet oubli.Le « de » peut aussi être considéré sous un Troisième sens.Ce sens est peut-être le fils caché de Mahomet ,c’est le sens qui fait appel à la notion grammaticale de « qualité » De signifierait « à base de »
    exemple :confiture de lait ,c’est à dire :à base de lait.
    Tout le monde a compris:islam de France c a d islam à base de France ou si vous voulez:amalgamé à la France .
    Alors cette fois c’est aux patriotes de se mettre à hurler:Ah non!Pas d’amalgame !!!!!!!! Comme quoi la syntaxe peut mener à des situations ubuesques.

  3. bidou.net

    C’est une bonne leçon pour tous ces politicards qui prônent le vivre ensemble et qui visiblement n’ont rien compris à l’islam

  4. spartac

    « l’islam de France » n’est pas possible, seule possibilité « l’islam en France »
    Et bien NON.
    L’islam c’est HORS DE FRANCE.

Comments are closed.