Et une mosquée à Athènes, financée par l’Etat en faillite à cause des migrants et grâce à Tsipras


Et une mosquée à Athènes, financée par l’Etat en faillite à cause des migrants  et grâce à Tsipras

Comme partout dans le monde, l’extrême-gauche, dès qu’elle a le pouvoir, installe l’islam et le privilégie. Podemos en Espagne, Syriza en Grèce…

Cela faisait des dizaines d’années que, grâce à la mobilisation citoyenne, Athènes échappait aux mosquées…

http://resistancerepublicaine.eu/2013/08/24/athenes-ne-veut-pas-de-mosquee-et-ca-marche/

Il aura fallu l’arrivée que Tsipras pour que  la ville à l’origine de la pensée, de la liberté d’expression, de l’émancipation de l’homme soit ouvertement gangrénée par un monument emblème de l’idéologie totalitaire qui cherche  à conquérir l’occident.

http://resistancerepublicaine.eu/2016/04/08/tsipras-pret-a-tout-pour-que-naisse-une-mosquee-a-athenes-fait-du-chantage-au-terrorisme/

Il n’y a plus un sou vaillant en Grèce mais Tsipras a trouvé un million d’euros pour la mosquée. On peut supposer que pour cet édifiant projet ni Merkel ni Juncker n’ont mis d’obstacles à la signature des chèques en bois habituels.

Christine Tasin

La première mosquée athénienne va être prochainement construite.
Comme les Grecs n’ont pas l’équivalent de la loi de 1905, elle va être financée sur des fonds publics (fictifs vu l’état du pays) pour environ 1 million d’euros.
L’arrivée des migrants a été invoquée pour justifier ce vote !

Grèce: les musulmans d’Athènes impatients d’avoir leur mosquée publique

La première mosquée athénienne ouvrira ses portes en avril 2017 dans le quartier d’Eleonas, près du centre d’Athènes. Le projet avait été annoncé en 2000, mais se heurtait depuis à la résistance de riverains se revendiquant grecs orthodoxes et de mouvements d’extrême droite comme Aube dorée. En août 2016, face à l’afflux de migrants, les députés ont fini par statuer en faveur de sa construction. 

Athènes va enfin avoir sa première mosquée officielle. D’une superficie d’environ 500m², l’édifice ne pourra cependant accueillir qu’environ 350 fidèles en même temps. L’Etat finance sa construction dont le coût est estimé à 946.000 euros.

Deux lois se sont succédé avant que les députés grecs (206 sur 300) n’adoptent enfin, en août 2016, un amendement ouvrant la voie à sa construction. Les députés d’Anel, petit parti souverainiste des Grecs indépendants, partenaire gouvernemental de Syriza, ont voté contre. Le ministre de l’Education et des Cultes Nikos Filis soulignait alors la nécessité pour «la cohésion sociale» de construire une mosquée à Athènes où vivent près de «200.000 musulmans».
 
Le ministre avait imputé les retards du projet, annoncé en 2000, à des problèmes «techniques et bureaucratiques», pour lequel il a fallu cinq appels d’offres avant que le chantier ne soit finalement attribué, en 2013.

Les seules mosquées de Grèce sont en Thrace
Les mosquées officielles de Grèce sont implantées en Thrace, région du nord-est du pays, frontalière de la Turquie, où vit une minorité musulmane turcophone, des pomaques de langue slave et des Roms de la région, également musulmans. 

Alors que moins de 5% de la population grecque déclare être de religion musulmane, le flux migratoire de ces dernières années, avec l’arrivée des premiers immigrés venant du Pakistan ou d’autres pays musulmans, comme la Syrie ou l’Afghanistan, a renforcé le manque de mosquées. 

Quatre autres mosquées à travers le pays, qui fonctionnaient jusqu’ici clandestinement, ont obtenu des autorisations«Ces mosquées ne sont pas nouvelles, elles fonctionnaient depuis plusieurs années mais nous avons réussi à les légaliser», s’était félicité en août le ministre de l’Education.

Le fait qu’Athènes se dote enfin d’une mosquée publique représente une victoire aussi pour la communauté albanaise qui pratique un islam modéré et dont la première génération a immigré en Grèce après la chute du Rideau de Fer en 1991.




Maxime

Mon avatar est Justinien car c’est son Digeste qui synthétise le meilleur état du droit romain. Redécouvert au Moyen Age à Bologne, il a influencé le droit français dans bien des domaines, notamment le droit civil contenu principalement dans le Code civil actuel.


15 thoughts on “Et une mosquée à Athènes, financée par l’Etat en faillite à cause des migrants et grâce à Tsipras

  1. angora

    ils en ont pourtant eu du mal à se débarrasser des muzz….
    ce qui est sur c’est que ça ne fait pas l’unanimité chez tous les Grecs.

  2. Xtemps

    Et comme d’habitude, ces Fascistes aux pouvoirs ne donnent pas la liberté au peuple Grec d’avoir son mot à dire, pays de la démocratie!.
    Il y a 38 millions de pauvre en Grèce, mais là, ils trouvent de l’argent pour les mosquées des musulmans!, qu’ils n’ont pas demandé de venir en Grèce et imposé de force contre la volonté du peuple Grec, et aux frais du peuple Grec, s’il vous plait.
    Nous avons tous les mêmes problèmes nous les peuples européens, l’ union européenne de malheurs de Bruxelles.

  3. jolly rodgers

    quoi une mosquée a Athènes !? mais normalement et juridiquement c’est impossible! en effet dans la charte des politiques de la Grèce il est dit : » que les musulmans n’ont pas le droits d’avoirs des postes de fonctionnaires et de lieux de cultes » car l’islam est pas reconnue en Grèce , suite aux nombreuses guerres et conflits qu’ils ont eux dans le passé (et encore de nos jours voir Chypre ) avec les ottomans et les turcs ! donc tsipras sont en trains de changer la constitution de la Grèce et de faire une tziboucka a l’ islam!

      1. jolly rodgers

        soit tsipras sont hors la loi et ne respectes pas la constitution de la Grèce ou alors …. bonne question , quel est le tour de passe ?

  4. jolly rodgers

    je pense que les grecs peuvent et doivent réagir , car ils ne peuvent pas changer une constitution comme ça !

    1. MaximeMaxime

      Mais est-ce que le texte a une valeur législative ou constitutionnelle ?
      Si la charte n’a qu’une valeur législative, les députés ont pu voter un texte contraire.
      Il nous faudrait… la parole d’un Grec :-))

  5. Andrea

    Quelle honte! Collabos de merde!
    On a pas le droit de construire d’église dans un pays musulman même avec ses propres fonds, mais il faudrait accepter de construire des mosquées avec l’argent des non-musulmans alors que beaucoup n’ont pas de quoi vivre décemment !
    Payer pour une idéologie qui vous crache à la gueule et veut vous conquérir et au nom de laquelle les européens sont massacrés par centaines et agressés au jour le jour! A vomir!

  6. frejusien

    Une insulte à la pensée grecque classique !
    Un chancre puant sur les terres qui ont vu fleurir les grands philosophes de l’antiquité !
    Des vendus et des dhimmis partout !

  7. laetitia

    pas vraiment en relation avec l’article que j’ai beaucoup apprécié, mais je lis en ce moment un bouquin d’où je cite : »…dans la législation de Haroun al-Rachid (en 807), les juifs et les chrétiens sont astreints au port d’une pièce d’étoffe sur le vêtement, jaune pour les premiers et bleue pour les derniers. Le calife al-Mutawakil(847-861) força les non-musulmans à peindre des singes et des porcs sur leurs demeures (…)la discrimination vestimentaire est donc une invention musulmane… » etc etc(la suite en ajoute! Extraits p.50 -51 de Les mythes fondateurs de l’antisémitisme par Carol Iancu. Ed.Privat

  8. hoplitehoplite

    En Chine il y a plusieurs années, le gouvernement envoyait la facture de la balle qui avait servi à exécuter un membre de la famille…

Comments are closed.