Qui finance les manifestations des femmes contre Trump ? Soros, bien sûr…


Qui finance les manifestations des femmes contre Trump ? Soros, bien sûr…

Les presse libérale en Occident, notamment Le Guardian, présente la «Marche des femmes sur Washington» comme une action «spontanée» pour les droits des femmes, mais omet de préciser qu’il s’agit en fait d’une marche «partisane» en faveur des femmes qui sont anti-Trump.

Sur le site Internet de la « Marche des femmes sur Washington », ses organisateurs publient le manifeste de cette vaste mobilisation qui explicite : « L’ascension de la femme = l’élévation de la nation », insistant tout particulièrement sur son caractère « non partisan », mais selon de nombreuses fuites dans les médias, il ne s’agit en réalité que des anti-Trump payés par George Soros qui manifestent dans la capitale américaine.

Protestations aux États-Unis.
© AP PHOTO/ AJ MAST 

Nombreux sont les observateurs qui se demandent quel est le lien entre George Soros, l’un des plus importants donateurs d’Hillary Clinton, et cette vaste mobilisation contre le nouveau président des États-Unis Donald Trump qu’est la fameuse « Marche des femmes sur Washington ».

Les organisateurs de la marche font la promotion de leur travail avec des organisateurs « indépendants », mais on découvre bien des choses dans les documents du milliardaire George Soros et de sa philanthropie de l’Open Society.

Republican presidential nominee Donald Trump holds a campaign rally in Grand Junction, Colorado, US October 18, 2016.
© REUTERS/ JONATHAN ERNST

Il s’avère notamment que, décrit par Wikileaks comme « l’architecte de chaque révolution et coup d’État des 25 dernières années », M. Soros a financé, ou a entretenu d’étroites relations avec au moins 56 « partenaires » de la marche. Il s’agit, entre autres, de Planned Parenthood et du Conseil national de défense des ressources, structures connues pour leur opposition intransigeante envers le nouveau président des États-Unis Donald Trump, ou de MoveOn.org, organisation « farouchement pro-Clinton », et le National Action Network, salué par l’ex-locataire de la Maison Blanche Barack Obama.

D’autres « boursiers » de M. Soros parmi les « partenaires » de la marche sont l’Union américaine des libertés civiles, le Centre pour les droits constitutionnels, Amnesty International et Human Rights Watch (HRW).

Quoi qu’il en soit, la plupart des Américains savent bien que la marche n’est vraiment pas une « marche des femmes », mais une marche en faveur des femmes anti-Trump. On se souvient par ailleurs des propos tenus récemment devant les journalistes à Davos par le philanthrope idéologique et donateur politique George Soros sur Donald Trump, un « dictateur éventuel », selon lui.

Malheureusement, la marche a pris position et les « femmes » ont été utilisées pour une journée explicitement anti-Trump, constatent les observateurs.

https://fr.sputniknews.com/international/201701221029722012-Marche-femmes-washington-soros-anti-trump/




Laveritetriomphera

Résistance républicaine Midi Pyrénées, j'ai choisi comme symbole la déesse égyptienne de la vérité/justice Maât. J'estime que la vérité/justice est un concept universel et unificateur par essence.


4 thoughts on “Qui finance les manifestations des femmes contre Trump ? Soros, bien sûr…

  1. angora

    pour etre aussi manipulables je me pose une question:
    Est-ce que la totalité des femmes méritent d’etre traitées en égales de l’homme? ou estce que certaines n’éprouvent pas inconsciemment le besoin d’etre asservies?

  2. bm77

    Malheureusement les médias « institutionnels » font encore beaucoup de mal à ceux qui ne savent pas ou ne font pas l’effort de s’informer par eux même.
    Hier j’ai entendu une personne de ma famille qui m’a affirmé que Trump avait déposé un décret interdisant l’avortement!
    C’était ce qu’avait perçu la personne concernée en jetant un coup d’œil aux info télévisés.
    En effet les infos étaient accompagnées d’image de manifestations anti Trump datant de l’investiture de celui-ci qui pouvaient laisser penser que cela concernait le sujet présenté lors de ces infos.
    j’ai donc précisé à la personne qu’elle se trompait et que Trump ne voulait plus financer les ONG pro avortement .
    Les médias en ce moment font de la surenchère pour manipuler les cerveaux fragiles et crée un climat pour faire croire que trump crée la pagaille dans son pays qui devient ingérable alors qu’il a été investi depuis trois jours seulement.
    Tout cela est en vérité à destination de la population française pour une élection présidentielle pleine d’incertitude qui pourrait réserver des surprises.
    Je ne crois pas personnellement que les sondeurs se trompent mais je pense que les médias manipulent les sondages qu’ils divulguent ou pas pour de raisons partisanes.

Comments are closed.