Panique à bord : plus de LGBT, de droits des femmes, de climat… sur le site Internet de la Maison Blanche


Panique à bord : plus de LGBT, de droits des femmes, de climat… sur le site Internet de la Maison Blanche

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/virons-trump-les-anti-trump-crient-leur-colere-dans-plusieurs-pays-21-01-2017-6600570.php
Un homme en slip couleur chair (et quelques accessoires que je ne porterais pas même si on me les offrait) et des voilées promenant leurs bambins avec vue privilégiée sur le derrière du monsieur ont manifesté à Athènes !
Etrange mélange des genres, « pudeur » et « impudeur » se côtoient pour manifester contre Trump…
On est actuellement en plein climat d’hystérie, en s’alarmant du simple fait que le site Ininternet de la maison blanche (https://www.whitehouse.gov/ ) n’affiche plus une page sur les droits des femmes, des LGBT, le climat, etc.
http://quebec.huffingtonpost.ca/2017/01/20/droits-lgbt-supprimes-site-maison-blanche_n_14289394.html
http://www.europe1.fr/international/quand-femmes-rechauffement-climatique-et-droits-civiques-disparaissent-du-site-de-la-maison-blanche-2956825

Pourtant, c’est une saine idée car un tel site n’a pas à mettre en évidence ce qui intéresse une communauté de personnes et non tout citoyen. Il paraît normal qu’il n’y ait pas une partie du site pour les Noirs, une version pour les Blancs, une pour les hommes, une pour les femmes, une pour les hétéros, une autre pour les homos, les riches, les pauvres, etc. Bref, c’est un républicain.

Quant aux questions climatiques, Trump paraît effectivement ne pas vouloir s’en mêler, ce qui expliquerait cette nouvelle présentation.

De toute façon, la plupart des questions législatives relèvent de la compétence des Etats. « There is no general federal common law » est un adage fondamental pour la construction du droit américain, dégagé par la jurisprudence depuis un siècle bientôt (ce qui est beaucoup au niveau de l’histoire de cet assez jeune pays), tandis que le dixième amendement fait de la compétence fédérale une compétence d’attribution, exceptionnelle. En effet, « l’article I, section 8, précise les compétences de la Fédération (relations internationales, défense, commerce international et interétatique (commerce clause), monnaie) ».
http://www.senat.fr/lc/lc242/lc2424.html

On est en train de nous faire croire que Trump va remettre en cause tout un ensemble d’acquis, par exemple les droits des couples homosexuels, alors qu’il a déclaré qu’il ne reviendrait pas sur le droit au mariage.
http://www.europe1.fr/international/trump-ferme-sur-lavortement-et-les-armes-accepte-le-mariage-homosexuel-2899418

Trump a simplement voulu, semble-t-il, mettre en évidence ses priorités, le reste relevant du domaine de l’accompli, du mémoriel et non de l’actuel.

 

La législation américaine est d’ailleurs accessible sur d’autres sites, de même que le site de l’Elysée en France diffère du site Légifrance consacré à l’accès au droit (http://www.elysee.fr/ et https://www.legifrance.gouv.fr/)
Pour les Etats-Unis, le gouvernement fédéral a mis en ligne un site d’accès au droit également : https://www.usa.gov/laws-and-regulations

Pas de quoi fouetter un chat donc ! Cette polémique est futile !
Trump n’a tenu aucun propos négationniste ou haineux qui justifierait une telle levée de boucliers.
Je pense qu’il aurait cependant gagné à ne pas déterrer la question de l’avortement.
Il existe dans ce domaine un « effet cliquet », certes diffus mais qui se manifeste tant en psychologie sociale qu’en droit, la notion étant employée dans un nombre important de disciplines (la liste n’étant pas exhaustive : https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_cliquet).
De plus, la question dépend du droit des Etats fédérés dans une large mesure (un référendum n’étant concevable qu’à ce niveau).
S’il a été élu sur un programme remettant en cause le planning familial (budget fédéral), c’est un choix de politique qui paraît autorisé par la constitution et la jurisprudence de la Cour suprême…
Défiler pour s’y opposer, alors que c’était dans le programme présidentiel (http://www.leparisien.fr/election-presidentielle-americaine/election-americaine-voici-le-programme-auquel-s-est-engage-donald-trump-09-11-2016-6307536.php), c’est s’opposer au résultat des urnes, de la même façon que les « manifs pour tous » sont intervenues malgré le choix des électeurs en France, indépendamment de tout débat sur le fond à ce sujet…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Maxime

"On ne peut vivre agréablement si l'on ne vit avec prudence, honnêteté et justice" (Epicure). La France ne pourra retrouver la jeunesse de Bacchus peinte par Bouguereau qu'en renforçant le principe de précaution.


30 thoughts on “Panique à bord : plus de LGBT, de droits des femmes, de climat… sur le site Internet de la Maison Blanche

  1. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    SITE : Frontntionnal.com

    15/01/2017 – Durée : 20’43 »

    Jean-Richard Sulzer, conseiller régional Nord-Pas-de-Calais-Picardie et conseiller économique de Marine Le Pen, était l’invité du Talk Orange-Le Figaro.
    :: http://www.frontnational.com/videos/jean-richard-sulzer-invite-du-talk/

    – Protectionisme / part du programme économique financé par la politique anti-immigrationniste… Immigration ZERO sauf extrême nécessité
    – Primaire de gauche
    – Macron / Hollande / stratégie
    – Fillon / Economie – Politique à la Merkel

    Et toujours pareil, comme avec l’interview de Marine le Pen, l’animateur mène lentrevue campé sur ses positions pro-système.
    C’est assez curieux qu’il n’y ait AUCUN journaliste qui ne soit pro-système. Est-ce vraiment normal ? S’en rendent-ils compte ; trouvent-ils cela acceptable.

  2. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Je suis tout à fait d’accord avec votre article Maxime. En effet, République « une et indivisible », pas de communautés distinctes, c’est d’ailleurs cela le fameux « vivre ensemble » (je reprends juste l’expression galvaudée actuellement, à mon sens).

    Je rajouterai que le recul est nécessaire quand on veut prendre des décisions saines et réfléchies, recul d’autant nécessaire pour un Président qui est là pour TOUS les citoyens aussi différents soient-ils.

    Comme l’ont dit en droit (n’hésitez pas à me corriger si je me trompe) : « Nemo judex in causa sua » (Nul ne peut être à la fois juge et partie), et justement, je pense que l’erreur des Politiques actuels c’est de s’être trop impliqués dans le Particulier avec toutes les revendications qu’il peut y avoir à ce niveau, parfois au détriment de l’Intérêt Général qui doit primer c’est évident dans un Etat (les associations en sont un bon exemple tant elles sont politisées, pour certaines du moins).

    La Gauche, je l’ai remarqué, m’a toujours semble-t-il, toujours eu du mal à se situer dans leur place et rôle d’où leur côté intrusif dans la vie des autres que j’ai pu constater à plusieurs reprises (les politiques ne sont pas là pour changer les « esprits » mais pour gérer un pays).

    1. AvatarSylvie D.

      Vous avez raison. En haut de l’État, c’est le collectif qui doit primer sur l’individu. Sinon, on favorise les communautarismes. Pour ne prendre que l’exemple des abattoirs, l’étourdissement est obligatoire avant l’abattage des animaux. Mais on fait un dérogation pour l »islam. Cela ne devrait pas exister.
      Comme vous dites, le vivre-ensemble n’est possible que dans une République « une et indivisible ». Les socialistes n’ont jamais compris……

      1. Amélie PoulainAmélie Poulain

        Tout à fait, surtout que précisément, dans cet exemple des abattoirs cela entre en conflit avec nos propres valeurs collectives.

  3. GammaGamma

    Nous avons tous les jours la preuve qui montre la source de l’intolérance : Suivez mon apellation : Gauchos, mondialistes !
    Contrairement aux idées bateaux imposées par cette gente soi-disant correcte et qui clame la tolérance comme elle clamerait que le ciel est de couleur bleues. Oui mais chez eux, il est couleur sang. Ces groupes d’écervelés croient être dépositaitres de la morale et la tolérance. C’est chez eux – et celà n’engage que moi – que je vois l’intolérance, la « débauche » malsaine et le fanatisme à outrance. Ils se disent démocrates et ne savent même pas ce qu’est la démocraties.Dès qu’ils sont évincés, ils montrent leur vrai nature. C’est comme ça, ils n’y peuvent rien. – un âne ne jouera jamais du piano. Et ce n’est pas parcequ’un cochon est né dans une écurie qu’il sera un pur sang.
    Ils manifestent – dans le monde entier – contre Trump. Le président américain vient juste d’occuper ses fonctions, et ces arriérés du neurone manifestent déjà. Il n’a rien entrepris qu’ils manisfestent… Bref ! Je le répète, je ne sais pas ce que vaut Mr Trump, mais eux ils l’on jugé par délit de faciès. Allez, gauchebobo, votre fin est là; Vos manifestations ne sont que les derniers soubresauts d’un agonisant qui a laissé passer sa chance qu’il a malmenée au grès d’une philosophie avariée et perverse.

  4. Amélie PoulainAmélie Poulain

    @ Maxime : « ….de la même façon que les « manifs pour tous » sont intervenues malgré le choix des électeurs en France »

    Je ne me souviens pas qu’il y ait eu une interrogation quelconque ni un vote à ce sujet en France ? Et il me semble que les problèmes de fond ont été exposés mais ignorés pour faire passer la loi en force ?

    Je vous remercie de bien vouloir m’éclairer.

    1. AvatarCarolyne Z

      Le mariage homo était dans les propositions du candidat Hollande, lequel a été élu, et la loi sur le mariage a été votée à l’Assemblée, après que ses opposants aient utilisé tous les moyens démocratiques et légaux à leur disposition, même les plus discutables.
      On ne peut pas se prétendre démocrate ou républicain si on ne respecte pas les lois républicaines, le référendum n’entrant pas dans l’arsenal constitutionnel pour les lois dites « sociétales ».
      Sinon autant aller manifester contre Trump et contre toute élection ou législation dès qu’elle ne convient pas à ses choix personnels.
      Et contrairement à la loi « travail », qui concernait pourtant tous les français, leurs enfants et petits-enfants et pas qu’une minorité, les débats ont bien eu lieu et cette loi n’est pas passée « en force » à coup de 49.3, elle.
      Mais curieusement les gens étaient beaucoup moins mobilisés pour manifester contre la loi travail (qui les impacte tous ainsi que leur progéniture) que pour interdire le mariage homo…question de priorités sans doute.

      1. Amélie PoulainAmélie Poulain

        « question de priorités sans doute »

        Non, cela touche les profondeurs de l’être donc plus fondamental qu’un enjeu social, d’où les réactions à mon sens.

        1. MaximeMaxime

          C’est un déguisement pour préjugé, « les profondeurs de l’être », c’est de la rhétorique… si vraiment « on s’en branle » comme écrit Al Dente, pourquoi en faire tout un plat ?

          1. Amélie PoulainAmélie Poulain

            Vous dites, si j’ai bien compris bien sûr, : « Rhétorique qui aurait le sens d’un Préjugé » ? …….. Je vais le dire autrement alors : cela touche la construction subjective de la personne, donc la profondeur de son monde intime, vous préférez ? Je faisais juste la différence avec le niveau des lois qui touchent la vie sociale, plus extérieur à mon sens, en réponse au commentaire qui disait que là les réactions avaient été différentes.
            Sauf à être défensif (votre réponse me donne cette impression mais peut-être que je me trompe, je n’aime pas les jugements hâtifs et superficiels, donc je reste prudente), je ne vois pas comment on ne peut le nier, c’est simplement un constat.

      1. Amélie PoulainAmélie Poulain

        Merci beaucoup Maxime pour vos précisions, je n’avais pas compris quand vous parliez de votre des électeurs que vous parliez de l’élection de F. Hollande.

        Je me souviens effectivement que c’était une promesse de campagne même si c’était passé inaperçu je pense pour la plupart des gens mais l’élection de F. Hollande s’est passée à un cheveu près (1000 voix si je me souviens bien, de plus de Sarkozy seulement) avec une forte abstention. Cette élection, avec les promesses de campagne, ne reflétait donc pas le désir de la majorité des Français, ce qui explique aussi sans doute les fortes résistances (que je trouve justifiées, je précise) qui ont jalonné son mandat.

        C’est bien ce que je pensais donc, il n’y a pas eu de vote à ce sujet (vous parliez donc là de l’élection elle-même), et la loi est passée en ignorant les problèmes de fond soulevés, c’est dans ce sens-là que je disais qu’il me semblait qu’elle était passée en force (je ne parlais pas du 49.3).

        Je vous avais fait une autre réponse concernant votre article que j’approuve, mais elle n’est pas encore passée.

  5. AvatarNICOLAS F

    Merci pour cette analyse claire (quel mérite de continuer à analyser et réfléchir au milieu de cette pagaïlle psychotique) qui remet les yeux en face des orbites.Bien sûr :un état républicain n’a pas à prendre parti pour telle ou telle communauté et doit respecter les états fédérés dans leurs prérogatives.

    Donc à bien y voir clair Trump est tout sauf un démagogue et un populiste.
    Comme Marine qui veut rajouter dans la constitution que la république n’a à prendre en compte aucun communautarisme.

    Comme beaucoup de concitoyens,on ressent qu’il y a en marre des droits des gays,des femmes,des avortements,des pilules diverses et variées des voilées, des célibataires,des familles homo,mono, des issus de la diversité ,des musulmans mono,homos, voilés pas voilés,frérots,fondementalistos .

    RAS LE BOL,.La republique CE N’EST PAS CET AMALGAMO ,c’est un ensemble de citoyens égaux et libres qui regardent ensemble dans la même direction.
    Non,vous ne voulez pas?Alors vous n’êtes pas des citoyens et la République ne peut rien pour vous;
    Par contre vous,vous pouvez faire quelque chose pour la République: aller vous faire FUCK !

    1. MaximeMaxime

      Ce que je voulais dire, c’est qu’il est normal que le site du Président des Etats-Unis mette en avant ce qui est commun à tous les citoyens de son pays plutôt que les appréhender par leurs différences.
      Cela ne veut pas dire que l’égalité doit être remise en cause, tant qu’il n’existe pas d’atteinte à l’ordre public c’est-à-dire la sécurité publique et les principes constitutionnels.
      Les médias parfois font valoir que ces rubriques du site de la Maison Blanche étaient une source d’informations pour les citoyens américains. Or, pour cela, ils disposent déjà du site consacré à l’accès au droit.

  6. Avatarpatriote

    Des grecs qui manifestent contre Trump ?? ils n’ont pas plus urgent a s’occuper ces cons là ??? ils se sont fait endoffer par  » l’Europe  » et ils s’occupent de l’élection Américaine ???? on aura tout vu !!!!

  7. Avatarmiky

    Je reprends le questionnement d’Amélie poulain: où était le choix des électeurs en France ?
    il n’y a eu aucun référendum sur le mariage pour tous ??

    1. MaximeMaxime

      et alors, on ne fait de référendum sur tous les sujets. Il est normal de faire un référendum sur les questions qui n’ont pas été abordées par le programme du candidat, comme l’accueil massif de millions de migrants, mais quand il a été élu sur ce programme, ça s’appelle la démocratie directe. Cela ne vous suffit pas ? On n’a pas inventé mieux pour l’instant.

    2. Amélie PoulainAmélie Poulain

      En fait, miky, j’avais juste demandé des précisions à Maxime sur sa phrase car je pensais qu’il parlait d’un « vote des électeurs » en ce qui concerne le mariage pour tous, ce qui ne correspondait pas à ce que j’avais en mémoire..
      Il parlait en fait de l’élection présidentielle avec le programme qui va avec,
      donc ma mémoire ne m’avait pas trompée, j’avais juste mal saisi sa phrase.

      Ceci dit, l’élection de F. Hollande en 2012 est le fait de 38 % de l’ensemble des votants, donc 62 % des Français inscrits étaient contre son programme.

      Eh oui, il faut bien voter, et je ne comprends pas les abstentions et les gens qui prennent cela à la légère…. !

  8. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    SITE : NOVOpress.info

    THEME : USA – TRUMP discours – CIA –

    ARTICLE : Donald Trump devant la CIA : « Nous allons faire de grandes choses »
    :: http://fr.novopress.info/202942/donald-trump-devant-la-cia-nous-allons-faire-de-grandes-choses/

    ==========================
    Donald Trump devant la CIA : « Nous allons faire de grandes choses »
    22/01/2017

    Dès le jour de sa prise de fonctions, Donald Trump s’est rendu au siège de la CIA. « Personne n’est aussi attaché à la communauté du renseignement et à la CIA que Donald Trump », a-t-il affirmé, parlant de lui à la troisième personne. « Nous allons faire de grandes choses », a-t-il lancé. Les applaudissements des agents du renseignement extérieur des Etats-Unis ont éclaté quand il a affirmé :

    « Nous n’avons pas utilisé nos réelles capacités. Nous avons été restreints. Nous devons nous débarrasser de l’Etat islamique. Nous débarrasser de l’Etat islamique. Nous n’avons pas le choix. »

    Puis Donald Trump a ajouté :

    « Le terrorisme islamique radical doit être éradiqué de toute la surface de la Terre. C’est le Mal. C’est le Mal. […] On n’a jamais rien vu d’aussi maléfique. Vous allez devoir aller de l’avant et vous allez devoir faire un travail phénoménal. Nous allons y mettre fin. Maintenant. »

    ===========================

  9. Avataresus

    c’est l’Obama qui a fauté ce site n’a rien à faire à la maison blanche. Trumpe a raison, cela ne sert pas l’intérêt général

  10. AvatarPouf

    Maxime, vous mettez le doigt dans la plaie !

    Le problème en France, c’est qu’aucun président n’est élu à la majorité absolue ( même en enlevant les abstentionnistes )… donc dire que les gens ont voté pour son programme est totalement faux ! À cela, ajoutez le fait que le vote traduit le rejet du président précédent ( ce qui prouve que le mandat précédent a été à l’encontre des choix des électeurs )…
    On arrive à la gouvernance des minorités !
    Votre loi a été votée par l’Assemblée ? Ne me faites pas rire, comment pouvez-vous prendre un tel argument ? Une assemblée où un parti qui représente plus du cinquième de la population n’a que 2 députés ??? et où un parti qui représente 2% des votes a une trentaine de députés…
    Non, ce n’est pas parce qu’une loi votée avec un tel système nous agrée qu’il faut justifier ce système !

    Quand il s’agit d’un problème majeur de société, et qu’on est élu de façon misérable, on fait un référendum.

    On vit le même schéma dans les communes où les maires prennent des décisions fondamentales, sans consulter les habitants…et c’est ainsi que la commune se trouve noyée dans la Grande agglomération, perdant ainsi toute souveraineté…et toujours pareil, avec des gens élus à moins de 50%…

    C’est pourquoi je souhaite de tout cœur que Marine soit élue à la majorité absolue au premier tour pour supprimer toute contestation…Ma femme est en train de me dire que je rêve et que je vais faire sourire…Mais on peut toujours rêver, n’est-ce pas ? et puis le peuple peut ouvrir les yeux avant d’avoir le couteau sous la gorge !

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Effectivement, je suis d’accord avec cette analyse.Je ne suis pas spécialiste de la question, mais, vu de l’extérieur et du point de vue du sens commun, on ne peut plus parler de Démocratie dans un tel système.

      Surtout qu’en France nous sommes dans un système de démocratie indirecte puisque nous élisons des intermédiaires pour nous représenter, alors, quand on voit parfois le fossé entre élus et désirs du Peuple, il y a, c’est sûr, un biais de taille.

      1. MaximeMaxime

        Oui, mais il y a quand même une différence entre le vote pour une mesure inscrite dans un programme du président élu puis conforté par le vote aux législatives sur ce programme, et une mesure décidée à l’improviste en cours de mandat. Pour moi, dans le premier cas, on est dans un cadre de démocratie directe, le mandataire exprime la volonté réelle du mandant, alors que dans le second, c’est une fiction, une représentation fictive, donc démocratie indirecte.

    2. Avatarbronson le fait

      bonjour, je vois aussi Marine au premier tour , même si je préfèrerais Marion et moi aussi je fais sourire , ne vous en faites pas on les aura !!
      et je vous invite tous à relire les paroles de la marseillaise en entier !
      on dirait qu’elle vient d’être écrite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    3. MaximeMaxime

      Effectivement, vous rêvez et vous êtes de mauvaise foi.
      Organiser un référendum ou une élection, ce n’est pas jouer au scrabble avec des amis.
      Cela suppose une vérification, des gens qui organisent cela, qui surveillent les dépouillements, vérifient la cohérence des résultats, bref on ne va pas faire ça tous les dimanches.
      D’ailleurs aux prochaines élections espérons qu’il y en aura assez, car les soupçons de fraude aux primaires socialistes sont inquiétants.
      Cela confirme bien mon observation selon laquelle certains qui se paient la tête de ceux qui manifestent contre Trump ont fait la même chose en défilant contre la loi sur le mariage. Vous avez les mêmes arguments et vous avez également tort pour les mêmes raisons.

  11. Avatarbronson le fait

    bonjour,

    je vous invite à voir le film Idiocracy qui doit etre en replay sur arte et qui est passé la semaine dernière. effarant et je pense qu’on s’en approche !!
    misère !

Comments are closed.