Marine, Wilders, Salvini et Petry ensemble à Coblence : liberté pour l’Europe !


Marine, Wilders, Salvini et Petry ensemble à Coblence : liberté pour l’Europe !

Quels pas de géants en quelques mois !

Le Brexit, l’élection de Trump, et à présent les politiques à la tête de mouvements qui montent, qui  montent… en Europe font front commun, se rencontrent et lancent un mouvement qui a de l’avenir : liberté pour l’Europe ! Sus à l’UE et à l’immigration.

 

Le Pen, Wilders et Petry se réunissent en Allemagne pour défendre une «Europe libre»

Les leaders du Front national, du Parti pour la Liberté (Pays-Bas), de l’AfD allemande ou encore de la Ligue du Nord italienne ont prévu de se rassembler à Coblence, en Allemagne, afin de présenter leur vision d’une Europe «libérée» de l’UE. 

«Liberté pour l’Europe» : c’est derrière ce slogan que doivent se retrouver à Coblence, dans l’ouest allemand, les figures de proue des mouvements eurocritiques et anti-immigration européens, samedi 21 janvier, a notamment rapporté l’agence Reuters. L’événement, organisé par le groupe Europe des nations et des libertés du Parlement européen, prévoit l’intervention de figures politiques de poids, parmi lesquelles la candidate à l’élection présidentielle française et dirigeante du Front national Marine Le Pen, mais aussi le leader du Parti pour la Liberté (PVV) néerlandais Geert Wilders, le secrétaire fédéral de la Ligue du Nord Matteo Salvini, ou encore la porte-parole de la jeune AfD (Alternative pour l’Allemagne), Frauke Petry.

«Il est évidemment très important de montrer que l’Europe coopérative que nous voulons réaliser [se reflète] dans notre coopération», a indiqué Marie Le Pen a Radio Classique, avant l’organisation de ce meeting européen d’envergure. Celui-ci, en effet, a pour vocation d’afficher la solidarité des mouvements anti-Union européenne (UE), ainsi que leur vision commune d’une «Europe libre», c’est-à-dire débarrassée du poids des institutions de l’UE.

Lire aussi : «Partout dans le monde en ce moment l’establishment est en train d’être chassé du pouvoir»

Une percée des mouvements anti-UE en 2017 ?

Le sommet survient à la veille d’échéances électorales majeures dans plusieurs pays européens, où les partis eurocritiques et anti-immigration escomptent réaliser des percées électorales records – dans un contexte, marqué notamment par la crise des migrants, l’élection de Donald Trump et le vote en faveur du Brexit, leur étant plutôt favorable. En France, l’élection présidentielle aura lieu au printemps, tandis les Pays-Bas organiseront leurs élections législatives en mars (où le PVV est favori) et l’Allemagne son scrutin fédéral en septembre (à l’issu duquel l’AfD pourrait faire son entrée au Parlement pour la première fois).

Dans ce contexte, la démonstration de force de Marine Le Pen, Geert Wilders et autres à Coblence a de quoi inquiéter certains adversaires des forces politiques qu’ils représentent – si bien que des manifestants ont prévu de se rassembler dans la cité allemande tandis que se tiendra le meeting.

Au sein-même de l’AfD, en outre, certaines personnalités se montrent peu enthousiaste à l’idée de voir Frauke Petry partager une tribune politique – pour la première fois – avec Marine Le Pen. Ainsi, Jörg Meuthen, lui aussi porte-parole du parti allemand, a tenu à déclarer que la rencontre de Coblence «n’avait rien à voir avec l’AfD», selon la chaîne de télévision allemande DW. L’image sulfureuse que peut avoir le FN français outre-Rhin, en effet, est considérée comme un handicap par certains cadres du parti eurocritique allemand.

https://francais.rt.com/international/32736-allemagne-marine-pen-geert-wilders-frauke-petry-coblence-meeting

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


8 thoughts on “Marine, Wilders, Salvini et Petry ensemble à Coblence : liberté pour l’Europe !

  1. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    @Bonjour Madame Tasin !

    Quand je pense que pendant ce temps-là, notre scootériste national, Minable Normal Ier est à l’œuvre pour se recycler et se rapprocher de mémé Merkel.

    « ON » dit que le triste sieur se ménage une place de choix et d’importance au sein du Conseil Européen !

    Aïe ! Aïe ! Aïe ! – Il nous fera tout sur le plan national comme sur le plan européen pour nous enchaîner. Nous sommes majoritaire pour dire que l’on ne veut pas des fers de l’UE, mais le grand démocrate d’un peuple de 30 personnes, ne veut rien entendre ! Nous ignorons tout du bien que l’on veut nous faire, mais comme lui est parfaitement au courant, en bon père fouettard , pour notre bien, il nous l’impose coûte que coûte.

  2. AvatarXtemps

    Oui! pour une Europe libre débarrassé de la dictature Fasciste union européenne de manipulateurs et malhonnêtes, qui salissent tout le monde qui ne sont pas d’accord avec eux, à bas le politiquement correct!, à bas les Fascistes de l’union européenne.
    L’étiquette Fasciste leurs revient bien.
    En démocratie tout le monde a le droit d’avoir des opinions sans être insulté, marre! de tous ces crasseux Fascistes qui insultent, diabolisent et humilient tout le monde pour leurs idéaux totalitaire.

  3. AvatarFauchon

    Je suis quand même étonné du choix du lieu, Coblence ou Koblenz en Allemagne, lieu hautement connu dans l’histoire de France pour avoir été le refuge des émigrés et de tous ceux qui fuyaient la Révolution dans l’espoir de faire tomber jour la République pour y restaurer le roi (chose faite en 1815). Aix-la-Chapelle (Aachen) aurait été plus judicieux. Personnellement, ça ne me choque pas vraiment, une ville ou une autre…C’est assez révélateur de l’inculture crasse générale et c’est triste. Qu’elle choisisse Waterloo pendant qu’elle y est !

  4. Avatarmiky

    ben non, ce n’est pas de l’inculture, au contraire, c’est hautement symbolique,
    Est-ce que Marine a parlé de révolution,?
    Lis son programme :, c’est de l’ordre qu’elle veut mettre dans notre pays qui est devenu une véritable chienlit, une pétaudière ouverte à tous les assoiffés du profit, et à tous les islamistes arrogants.
    Donc, c’est bien un retour vers la droite, mais comme on n’est plus en 1789, il n’est plus question de royauté, mais simplement de droite patriotique

Comments are closed.