Les détenus se font livrer des téléphones portables par drones, à présent…


Les détenus se font livrer des téléphones portables par drones, à présent…

Quel est ce monde de fous où des détenus ont autant de contacts avec le monde extérieur que le citoyen lambda ?

Quel est ce monde de fous où des détenus ont plus d’argent que le citoyen lambda, bien en peine d’acheter deux téléphones portables et de se les faire livrer par drones ?

Quel est ce monde de fous où les prisons à ciel ouvert permettent à des drones de livrer ce qu’ils veulent à des gens dangereux ?

La livraison a eu lieu dans la cour de la prison et quelques secondes plus tard le paquet était dans la cellule du détenu qui avait pu le faire monter jusqu’à sa fenêtre à l’aide d’un cordage. Imaginez si dans le paquet il y avait eu une arme chargée ce qui se serait passé quand les gardiens ayant repéré la fenêtre ont fait irruption dans la cellule…

Cela a déjà été fait au Canada, et ailleurs… Livraison d’armes, livraison de drogue, de tabac…

https://francais.rt.com/international/12254-arme-feu-livree-par-drone-prison

Quel est ce monde de fous où la privation de liberté, censée être et une protection pour le citoyen lambda et une punition décourageant les velléités de récidive  n’empêche rien ?

 

Un drone a survolé la prison d’Annœullin, avant de déposer un colis à destination d’un détenu. Cette nouvelle technique pourrait bien prendre de l’ampleur dans les années à venir s’inquiètent les syndicats pénitentiaires.

Une nouvelle technique pour acheminer des colis aux prisonniers depuis le monde extérieur a été découverte dans la prison d’Annœullin, dans le département du Nord. La cour de l’établissement a été survolée par un drone, qui a déposé un paquet contenant deux téléphones portable. 

Avant que les surveillants ne puissent intervenir, les téléphones avaient été remontés dans une cellule à l’aide d’un cordage, suivant la technique connue sous le nom de «yoyo». Ces derniers ont tout du même pu être récupérés après coup, les gardiens ayant repéré le destinataire.

Pour Guillaume Pottier, le secrétaire régional du syndicat de l’administration pénitentiaire UFAP-UNSA-Justice, il est difficile de lutter contre ce nouveau phénomène : «Ça va très vite, on a encore moins le temps de prévenir les forces de l’ordre que pour les « lancers » traditionnels», explique t-il en référence aux lancers de marchandises par dessus les mur des prisons. «Ce type de drone a une portée de 3 kilomètres, c’est difficile d’interpeller la personne qui est derrière», affirme t-il. 

Le phénomène prend de l’ampleur à travers le monde, de la drogue ou du tabac ont déjà été livrés grâce à des drones dans des prisons. Au Canada, une étape a été franchie et c’est une arme à feu qui a été livrée à un détenu.

https://francais.rt.com/france/32689-prisonnier-se-fait-livrer-telephones-par-drone

 




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


10 thoughts on “Les détenus se font livrer des téléphones portables par drones, à présent…

  1. NICOLAS F

    Incroyable! Serait-il possible de créer un « zone blanche  » pour empêcher les portables de capter autour et les prisons?

  2. Eric

    Que ce soit contre les portables ou les drones, il existe pourtant des systèmes de brouillage. Apparemment ce genre d’investissement ne semble pas prioritaire. Jusqu’au jour où des drones viendront livrer explosifs et armes…
    N’oublions pas les survols répétés des centrales, par des drones qui n’étaient pas des jouets (certains atteignaient le mètre d’envergure) ; affaire toujours sans réponse (tout comme les vols d’explosifs de Miramas, les explosions des citernes à Marseille…). Ces drones peuvent emporter plusieurs kilos de ce vous désirez… Pour les centrales, la partie nucléaire ne pourrait être sérieusement menacée ; mais les transformateurs géants sont quasiment à l’air libre. Une attaque sur plusieurs sites plongerait le pays dans une paralysie qui pourrait durer des semaines, voir plus ! Si, après les terribles attaques que notre pays a connu, nous n’avons pas eu encore ce genre de catastrophe, c’est probablement que le terrorisme djihadiste n’a toujours pas de commandos assez professionnels pour cela. Jusqu’à quand?

  3. ALPHA ... OMEGA .

    On ne vole pas avec un aéronef radiocommandé quand un orage est proche ; la transmission est perturbée , et l’engin peut tomber comme une pierre . On peut reproduire artificiellement le même effet au-dessus de sites sensibles comme les prisons , les centrales nucléaires , les bases militaires , etc .
    C’est une décision politique de placer des brouilleurs d’ondes . Il n’y a pas de problème .

  4. Fomalo

    Je veux appuyer d’abord votre troisième question : « Quel est ce monde de fous où les prisons à ciel ouvert permettent à des drones de livrer ce qu’ils veulent à des gens dangereux ? »
    Je n’ai aucune réponse, sinon que c’est un monde de fous assurément, celui qu’il y a cinq siècles Jérôme BOSCH peignait en allégorie.Mais puisque nous sommes en allégorie du monde à l’envers, la lame n°12 du Tarot est déjà en chiffre la lame n°21 à l’envers Le Monde (21) contre Le Pendu (12). Le Pendu qui signifie l’immobilisation: impossibilité d’agir, les drogues, les sectes, tout ce qui asservit, bloque, contraint, pour se tourner vers le ciel, pas vers les drônes, est contraire à l’ouverture, l’épanouissement en quatre dimensions, le succès (Le Monde: 21) J’en déduirai une seule chose. Pas de « Plein Air « pour les condamnés, définitivement. Sans en revenir aux culs-de-basse-fosse historiques désespérants, isolement, cours couvertes équipées de radars, pas de sport ni a fortiori d’équipement sportif (peuvent toujours faire des pompes) bref: PRISON.
    J’arrive à la dernière : »Quel est ce monde de fous où la privation de liberté, censée être ,et une protection pour le citoyen lambda, et une punition décourageant les velléités de récidive n’empêche rien ? ». Cette question indique déjà la réponse; la privation de « liberté « n’est qu’un enfumage( Ex: droit au parloir, droit aux visites d ‘avocats, de la famille, droit à la radio, à la TV, aux « ateliers pour objectif réinsertion et cantinage ». Somme toute,il faudrait une privation du maximum de contacts, internes y compris. D’où sortie rapide de la CEDH, et rétablissement de la peine de mort, formation de matons triés sur le volet, formés psychologiquement, bien payés, armés, soutenus par la Justice. Croyez-y, les récidives diminueront.

  5. angora

    un monde de fous? pas du tout!!! un monde dirigé par des salopards qui nous ont vendus et qui sous pretexte de droits de l’homme(mais lesquels) et autres motifs lallacieux activent le mouvement .
    peut-être qu’un « 11janvier bis » est déjà organisé pour rassembler derriére eux,des milliers de concons………

  6. PUGNACI T

    La jungle des détenus…argent moyens financiers et réseaux ..

    Bien entendu nous les sans …nous sommes impuissants en regard d’ennemis de la France protégés de fait par les détenteurs du pouvoir.
    La Fance aux Français de souche et de coeur.

    1. ALPHA ... OMEGA .

      Les lois existent @charvet . Tout aéronef radiocommandé de plus d’un kilo doit être piloté sur terrains d’aéromodèles ( avions , hélicos , planeurs , drones ) .

  7. zipo

    Les prisons ont remplacé le club Med ,et d’aprés les dires des surveillants c’est les détenus qui font la loi!!
    Oui le monde a l’envers!!

Comments are closed.