L’islamo-collabo Claeys, député PS et maire de Poitiers renvoie dos à dos islamophobie et homophobie


L’islamo-collabo Claeys, député PS et maire de Poitiers renvoie dos à dos islamophobie et homophobie

Une autre forme d’amalgame pour dénigrer l’islamophobie : le cumulard socialiste Alain Claeys joue avec les peurs en rapprochant islamophobie et homophobie.
http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Politique/n/Contenus/Articles/2017/01/07/Alain-Claeys-Nous-sommes-dans-une-situation-extremement-dangereuse-2960171
Les vœux d’Alain Claeys, député français et maire de Poitiers, donc cumulard de la République, ont été l’occasion pour ce proche de Hollande pour stigmatiser à nouveau l’islamophobie rapprochée aussi du « populisme » et de la « montée de l’extrême-droite ».
Un discours coutumier dans la bouche des socialistes, qui aura sans doute bercé les oreilles de ceux qui l’écoutaient et qui ont entendu ce qu’ils voulaient entendre.

Extrait du discours :
« Le terrorisme. Ces assassins qui massacrent hommes et femmes qui étaient pour certains de religion juive, des policiers, un curé, des personnes qui fêtaient le 14 juillet à Nice ou encore qui s’amusaient au Bataclan. Que ce soit les attentats à Paris, Nice, Istanbul, Berlin et dans des pays arabes, ces terroristes cherchent à casser le fondement de notre société. Ils attendent que ces attentats provoquent l’affrontement entre nous. Jusqu’à présent, nous, vous avez gardé la tête haute. Nous avons résisté. Mieux, nous avons accepté nos différences. Nous avons manifesté notre solidarité. La devise de la République a tenu bon. Il ne faut pas en rester là. Certains ont bien tenté de tirer profit de ces événements. Certains ont voulu ouvrir des foyers d’incendie. Certains ont dévoyé la notion de laïcité pour faire de l’islamophobie. Aujourd’hui, nous sommes dans une situation extrêmement dangereuse. »
La montée des populismes
« Le populisme, c’est la négation de la raison. C’est une tentation à laquelle se laissent aller certains pays comme en Allemagne ou en France où l’extrême droite remonte. Les partis de la République, de la démocratie doivent se réveiller. »
Le danger des réseaux sociaux
« Ce phénomène de populisme est amplifié par  les nouvelles technologies, les réseaux sociaux. On est, dit-on, dans une période de “ post-vérité ”. La propagande sur les réseaux sociaux peut être détournée et considérée par le plus grand nombre comme une information crédible (voir l’élection de Donald Trump aux États-Unis). Une dépêche AFP n’a quasiment plus ou moins de valeur qu’un tweet. Les réseaux sociaux entretiennent ce populisme et toutes les discriminations : islamophobie, homophobie. Je suis inquiet. Ce combat contre les discriminations est un combat que la République doit mener chaque jour. Les réseaux sociaux sont-ils véritablement des moyens de communication ? Je n’en suis pas totalement convaincu. Sont-ils un moyen de propagande ? J’en suis totalement convaincu. Je sous-estime ce qui se passe sur internet en terme de discriminations. Et j’ai d’ailleurs demandé à ce qu’à Poitiers, on mette une veille sur ces réseaux. »
La mondialisation
« Nous n’avons pas mesuré ce qu’était réellement la mondialisation. Cette uniformisation qui fait qu’on peut ne plus avoir de sentiment d’appartenance. “ Où est ma place dans la société ”, j’entends dire. On dit “ On est dans un nouveau monde ”. C’est vrai. La croissance verte, la transition énergétique sont une réalité. Si on n’agit pas, à 14 km de l’Europe, il y a le continent africain. Ce réchauffement climatique peut conduire à une catastrophe humanitaire sur le continent africain et à une guerre probable. Pour faire face, il faut se protéger et s’aider les uns les autres. Ces défis sont devant nous. Les révolutions technologiques conduisent des hommes et des femmes à être déclassés. Le rôle des politiques, des partis aujourd’hui, c’est de concilier deux choses : la flexibilité et la solidarité. Si on veut aborder ces enjeux de santé, de technologies, il faut accompagner cela mais aussi protéger nos concitoyens dans un cadre institutionnel. »
Le bilan de Hollande sera « reconnu revalorisé plus tard »
« François Mitterrand disait : “ Si l’Europe ne s’organise pas, ce sont les nationalistes qui monteront et le nationalisme, c’est la guerre ”. Nous ne sommes pas loin de cette situation. Le rôle des partis politiques, c’est de proposer à nos concitoyens et de défendre des réformes de politique publique axées sur la solidarité. Le repli sur soi, la haine de l’autre conduiront notre pays à la catastrophe. J’ai été 20 ans député et je vais bientôt m’arrêter. Je pense que le bilan de François Hollande sera revalorisé. Nous avons certes commis des erreurs mais son attitude au sain de la République a été correcte et intransigeante. Ça lui sera reconnu, dans les prochains, mais malheureusement trop tard. »
« On n’est pas tous des Gaulois »
« La République ne nivelle pas. On n’est pas tous des Gaulois, pour reprendre une phrase de Nicolas Sarkozy. La République s’enrichit des différents apports humains et intellectuels des uns et des autres. Que chacun trouve sa place. Si la France devient rabougrie, rejette l’autre, la France combattra ses propres valeurs. Nous avons une mission culturelle et intellectuelle à mener. Le temps démocratique n’est pas le temps d’un tweet. »
……………..
Alain Claeys a rapproché islamophobie et homophobie comme formes de discrimination dans un discours de nature à susciter la peur, puisqu’il a dénoncé « une situation extrêmement dangereuse ».
Si « discriminer » consiste à « distinguer selon un critère précis » (http://dictionnaire.reverso.net/francais-synonymes/discriminer), on a toujours distingué la discrimination licite de l’illicite.

Viser les discriminations en général ne relève donc pas du discours politique susceptible de se traduire par des solutions juridiques concrètes, car le droit est un système discriminatoire par essence et toutes les idées politiques sont discriminatoires, sauf dans l’anarchie. Toute la question est de savoir si la discrimination est bien-fondée, ce qui suppose alors une argumentation. Une discrimination peut notamment être justifiée par le principe de précaution considéré comme une façon d’équilibrer l’ordre et la justice dans l’opposition éternelle qui existe entre eux.
Le rapprochement entre homophobie et islamophobie est, de plus, injustifié, car l’homophobie n’est pas une peur mais un rejet haineux et irrationnel lié à l’identité d’une personne, à ce qu’elle est, tandis que l’islamophobie définie comme peur de l’islam est, dans le discours actuel, souvent justifiée par les islamophobes en invoquant des arguments rationnels, ce qui est tout autre chose.
Dans ce contexte, l’homophobie paraît quelque peu instrumentalisée dans ce rapprochement avec l’islamophobie, d’autant plus qu’Alain Claeys a maintenu le concert de Black M malgré la demande contraire des LGBT locaux dénonçant l’homophobie de Black M, ses propos sur les « kouffars » :
http://resistancerepublicaine.eu/2016/08/27/black-m-chasse-de-verdun-a-sevi-a-poitiers-pour-70000-euros-ames-sensibles-sabstenir/
http://resistancerepublicaine.eu/2016/10/04/alain-claeys-lislamo-collabo-maire-de-poitiers-justifie-le-financement-public-du-concert-de-black-m/

Je crois qu’actuellement, Zineb el Rhazoui est celle qui a eu les mots les plus forts à ce sujet : elle dit qu’islamophobie est une « imposture intellectuelle » et le justifie longuement.
http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2016/11/11/31003-20161111ARTFIG00225-zineb-el-rhazoui-pourquoi-l-islamisme-est-un-totalitarisme.php
« Dans votre dernier livre Détruire le fascisme islamique, vous dénoncez le concept d’islamophobie. Pourquoi?
Zineb EL RHAZOUI. – D’abord il s’agit d’un néologisme, un terme quasi-médical qui prétend désigner une «pathologie»: la haine injustifiée, aveugle, irrationnelle de l’islam avec un petit i, l’Islam avec un grand I, et les musulmans, sans jamais les définir. Le concept d’islamophobie est une imposture intellectuelle fondée sur une confusion délibérée entre l’islam en tant que dogme, l’Islam en tant que civilisation, et les musulmans considérés ipso facto comme une communauté monolithique et non pas comme des individus. Qu’est-ce qu’un musulman? Une personne née dans cette foi ou une personne qui l’a choisie? On peut être issu de culture islamique et se définir par une multitude d’autres caractères, comme on peut opter pour cette religion sans en adopter les préceptes à la lettre. En réalité, ce que l’on nous désigne comme étant de l’islamophobie est souvent un rejet des manifestations ostentatoires et militantes d’un islam revendicatif. Les pleurnichards de l’islamophobie nous prennent en otage: à chaque acte terroriste, ils crient au «pas d’amalgame», mais lorsqu’on dénonce l’idéologie qui mène au terrorisme, ils nous accusent de haïr l’ensemble des musulmans. Le concept d’islamophobie est surtout un outil discursif qui consiste à faire taire toute critique envers la religion musulmane, à l’extraire à la raison. D’ailleurs l’islamophobie n’existe pas en terre d’Islam, là où la théocratie islamique a le pouvoir coercitif, puisque les islamistes disposent de mieux: le délit de blasphème, d’apostasie ou d’insulte à la religion. Lorsque vous critiquez l’islam dans un pays islamique, on vous met en prison, vous fouette sur la place publique ou vous assassine. Dans les démocraties occidentales, les islamistes, désespérés d’imposer le délit de blasphème, n’ont plus que l’accusation d’islamophobie dont ils veulent faire un nouveau racisme. Mais depuis quand la foi est une race? »

Qui est populiste, alors, quand le résumé du discours d’Alain Claeys donne l’impression qu’il est simpliste, balayant d’un revers de la main sans davantage d’explication, si l’on se fie à l’article de presse, les arguments sérieux quotidiennement fournis par les articles des sites de ré-information.
Usent-ils vraiment de populisme, défini comme « synonyme de démagogie, d’électoralisme, d’opportunisme » (http://www.toupie.org/Dictionnaire/Populisme.htm), ceux qui dénoncent des atteintes à la laïcité, alors que des gens qui prennent le temps de réfléchir (peut-on vraiment le faire quand on cumule des mandats politiques ?) vont dans leur sens :
http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/07/28/31001-20160728ARTFIG00159-l-urgence-de-la-laicite-face-au-projet-de-societe-de-l-islam-politique.php
L’idée est d’ailleurs sous-jacente dans la jurisprudence, très régulièrement, lorsque sont en cause le financement interdit d’une mosquée ou la prétention de manger halal en prison :
http://www.conseil-etat.fr/fr/arianeweb/CE/decision/2016-02-10/385929
• Cour administrative d’appel de Lyon, 16 Février 2010 : « le conseil municipal de Tournon-sur-Rhône a autorisé son maire à signer avec l’ASSOCIATION CULTURELLE ARABO-ISLAMIQUE DE TOURNON un bail emphytéotique sur les parcelles cadastrées AS nos 242 et 243, pour un loyer annuel d’un euro en vue de permettre la réalisation d’un centre cultuel ; que l’article 2 des statuts de ladite association prévoit qu’elle a pour but la création d’un lieu de culte et que l’unique rapport d’activités produit le 16 avril 2004, n’évoque que le fonctionnement de la salle de prières ; qu’ainsi, la délibération attaquée spécifiquement destinée à l’exercice de l’activité cultuelle de l’association doit être regardée comme décidant une dépense relative à l’exercice d’un culte prise en méconnaissance de l’article 2 de la loi du 9 décembre 1905 et sans lien avec un intérêt général ».
D’ailleurs, recevoir à la mairie un groupe présenté comme « islamo-chrétien » donc défini religieusement, n’est-ce pas « reconnaître un culte » contrairement à la loi de 1905, œuvre des laïques ? Dans le cadre de quelle fonction relevant de la puissance publique un maire aurait-il le droit d’organiser une réception pour des gens qui ne se définissent pas tant par leur citoyenneté ou le concours qu’ils apportent à un service public, une mission d’intérêt général, que par leur appartenance religieuse ?
http://resistancerepublicaine.eu/2016/12/02/le-maire-de-poitiers-pietine-ouvertement-la-loi-de-1905/
La laïcité n’est pas non plus dévoyée lorsque l’on fait valoir, par exemple, que les pays musulmans n’ont jamais réussi à être laïques.
Quant à être tous gaulois, la démonstration à ce sujet a déjà été faite : http://resistancerepublicaine.eu/2016/09/23/nos-ancetres-les-gaulois-enorme-gifle-pour-linculte-et-anti-france-belkacem/
Revaloriser le bilan de Hollande, l’homme qui surnomme les Français pauvres « les sans-dents » (preuve à l’appui : http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/couacs/2016/10/12/25005-20161012ARTFIG00148-sans-dents-trierweiler-publie-un-sms-attribue-a-hollande.php) ? Impossible…

Si les parlementaires ne craignaient pas une crise institutionnelle et donc la perte de leur très cher poste, il aurait été destitué depuis longtemps, et pour cause (entre autres exemples) :
http://resistancerepublicaine.eu/2016/11/22/hollande-devoile-les-frappes-francaises-a-des-journalistes-que-raconte-t-il-aux-amis-de-gayet/
http://resistancerepublicaine.eu/2016/11/04/hollande-est-il-petit-rat-a-lopera/
http://resistancerepublicaine.eu/2016/09/01/dilma-rousseff-president-du-bresil-a-ete-destituee-nous-pouvons-nous-aussi-destituer-hollande/
http://resistancerepublicaine.eu/2016/10/21/pas-de-forces-mobiles-a-nice-le-14-juillet-utilisees-pour-proteger-hollande-en-deplacement-prive-a-avignon/
http://resistancerepublicaine.eu/2016/10/14/francois-hollande-est-en-train-de-tirer-des-cheques-en-blanc-sur-le-compte-de-son-successeur/
http://resistancerepublicaine.eu/2016/10/14/mieux-que-un-president-ne-devrait-pas-dire-ca-un-site-qui-fait-le-bilan-de-4-ans-de-hollande-et-de-ps/
http://resistancerepublicaine.eu/2016/10/14/en-parlant-de-la-lachete-des-magistrats-hollande-a-ete-grossier/
http://resistancerepublicaine.eu/2016/09/29/hollande-offre-100-millions-deuros-pour-complaire-a-une-starlette/
http://resistancerepublicaine.eu/2016/09/26/hollande-a-donne-la-legion-dhonneur-a-lordure-barroso-quil-compisse-aujourdhui/
Qui est populiste, si « le populisme est la négation de la raison » ?




Maxime

Mon avatar est Justinien car c’est son Digeste qui synthétise le meilleur état du droit romain. Redécouvert au Moyen Age à Bologne, il a influencé le droit français dans bien des domaines, notamment le droit civil contenu principalement dans le Code civil actuel.


One thought on “L’islamo-collabo Claeys, député PS et maire de Poitiers renvoie dos à dos islamophobie et homophobie

Comments are closed.