Ils en sont encore à essayer de comprendre les motivations des djihadistes…


Ils en sont encore à essayer de comprendre les motivations des djihadistes…

On retrouve un peu l’ idée de « contre-violence » de Burgat dans un article de la revue juridique « Pouvoirs », principalement destinée à la communauté universitaire en droit public.

Cela résulte d’un article (https://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=POUV_158_0015) intitulé « Peut-on comprendre les motivations des djihadistes ? écrit par Olivier Roy, directeur d’un programme européen… qui se présente comme spécialiste de l’islam politique.
Résumé : « les djihadistes français recrutent essentiellement parmi les musulmans de seconde génération et les convertis, ayant tous vécu un retour brutal à la religion en dehors de toute institution islamique ou communauté musulmane concrète. Ils n’ont pas de profil socio-économique ou psychologique particulier mais expriment leur rejet de la société en adoptant le narratif offert par Al-Qaïda ou Daech : devenir des super-héros qui vengent la communauté musulmane globale, victime des Occidentaux. Mais ce ne sont pas des utopistes travaillant à la construction d’une société plus juste : ils sont tous fascinés par la mort et meurent presque tous ».

Je pense cependant que la meilleure façon de lutter contre eux malgré leur fascination pour la mort est de ne pas les laisser choisir leur mort, en les condamnant à la peine de mort après avoir réinstauré celle-ci comme peine de l’intelligence avec l’ennemi en temps de guerre et en adaptant aussi les façons d’administrer légalement la mort pour que ce soit contraire à leurs interdits religieux.

Une spécialiste du « Patriot act » explique d’ailleurs en ce sens que le régime de l’état d’urgence est inadapté dans un article intitulé « De l’inadaptation de l’état d’urgence face à la menace djihadiste » écrit par Wanda Mastor, professeur de droit public, « spécialiste de droit constitutionnel américain, elle a notamment travaillé sur le Patriot Act et ses prolongements ».
Résumé : « l’état d’urgence n’est pas adapté à la lutte contre le terrorisme. Conçu en 1955 pour maîtriser des « insurgés », il ne saurait convenir pour combattre les djihadistes dont les objectifs sont différents. Comme la France, les grandes démocraties occidentales se sont dotées, dans l’urgence, de dispositifs pour lutter contre un ennemi intérieur. Liberticide, l’état d’urgence donne néanmoins le « sentiment » que le gouvernement agit. Il est toutefois plus opportun d’accentuer la coopération en matière de renseignement pour faire face aux djihadistes ».
Cette revue laisse s’exprimer des acteurs divers et controversés pour certains.
Un article évoque « l »islam comme première religion carcérale »

(https://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=POUV_158_0067).

Deux autres sont écrits par Mathieu Guidère

http://resistancerepublicaine.eu/2016/06/17/mathieu-guidere-alias-moez-gouider-compare-les-djihadistes-de-lei-a-nos-legionnaires/;

https://www.cairn.info/publications-de-Guid%C3%A8re-Mathieu–18739.htm

et Dounia Bouzar (https://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=POUV_158_0083 ; http://resistancerepublicaine.eu/2017/01/08/dounia-bouzar-lance-un-nouveau-site-avec-le-mentor-des-kouachi-comme-conseiller/

http://resistancerepublicaine.eu/2016/02/14/deradicalisation-bas-les-masques-la-tres-contestee-dounia-bouzar-jette-leponge/

http://resistancerepublicaine.eu/2013/09/24/dounia-bouzar-nommee-a-lobservatoire-de-la-laicite-veut-remplacer-2-de-nos-fetes-chretiennes/

Si donc on suit ce discours selon lequel les attentats seraient dus au fait que l’Occident ne bichonne pas assez les musulmans ayant décidé de vivre dans des pays européens ou anglo-saxons, faut-il en déduire qu’on doit remettre en cause nos principes d’organisation politique ?

Si tel est le cas, le djihad paraît moins défensif qu’offensif.
En effet, personne n’oblige les musulmans à vivre dans un pays où ils étaient quasiment absents il y a un siècle (la première mosquée française étant celle de Paris construite en 1926), sachant que d’autres permettent de vivre officiellement selon la charia dans le monde (57 Etats de l’OCI).

A ce sujet, le discours du préfet Autrand lors de l’inauguration de la mosquée de Paris sur la civilisation musulmane (https://remmm.revues.org/6246) est bien éloigné de celui que tenait déjà par exemple un Ernest Renan quelques années auparavant par exemple.
C’est un discours islamophile qui n’a rien à voir avec les discours islamophobes majoritaires à la toute fin du XIXème siècle (cf. toutes les citations répertoriées dans le livre de Jean Robin « Ces grands esprits contre l’islam »).
Il y a là matière à débat historique, car la question que je me pose depuis longtemps est celle de savoir depuis quand on a « oublié » ou mis de côté les rapports conflictuels entre Occident et islam.

Comment a-t-on pu « oublier » la prise de Constantinople, les pirates barbaresques, etc ?

On voit bien qu’ici il n’est pas question de la politique Eurabia, plus tardive, mais peut-être d’une période préparatoire.
Il s’agissait peut-être de faire en sorte d’intégrer les populations « colonisées », d’Algérie par exemple, dans une tentative de mieux faire cohabiter les différents peuples de l’empire français ?
Y a-t-il un rapport avec la récente première guerre mondiale par exemple ?
L’enjeu est important de mon point de vue !
J’y vois notamment un argument à opposer à ceux qui considèrent que le point de départ du changement idéologique global fut mai 1968… ce qui conduit certains à lier leur combat anti-islam à d’autres combats qui ne sont pas de gauche, alors que de mon point de vue, cela n’a pas de rapport…




Maxime

Mon avatar est Justinien car c’est son Digeste qui synthétise le meilleur état du droit romain. Redécouvert au Moyen Age à Bologne, il a influencé le droit français dans bien des domaines, notamment le droit civil contenu principalement dans le Code civil actuel.


9 thoughts on “Ils en sont encore à essayer de comprendre les motivations des djihadistes…

  1. joke ka

    le temps de comprendre ,il sera trop tard..Après avoir demandé la permission à la LDH sur les mesures à prendre, le pays sera tombé aux mains des djihadistes ,le chaos installé ,il restera la valise ou le cercueil!

  2. butterworth

    comparaison droits de l homme en occident et droits de l homme en pays musulman droits signes par 57 PAYS MUSULMANS ET ARTICLE pour comprendre occidentaux et musulmans differences psychologiques SIMPLE ET CLAIR

  3. frejusien

    Tout à fait d’accord avec le 3ème § :
    en adaptant aussi les façons d’administrer légalement la mort pour que ce soit contraire à leurs interdits religieux.
    ça pourrait les refroidir, et drôlement les faire réfléchir,
    En effet l’état d’urgence est une mesure totalement inappropriée, et la preuve en a été, suffisamment, faite,
    Il faut adopter la réponse à l’attaque, et ce n’est pas la bonne défense.
    Également ne plus se laisser emmerder par la CEDH….

  4. frejusien

    Quant à comprendre ! il n’y a rien à comprendre, tout est dit quand on a compris qu’il s’agit d’une guerre de conquête
    Et une GUERRE DE RELIGION
    C’est quand même pas trop dur à comprendre ?

  5. hathoriti

    Je suis de l’avis de Maxime et de fréjusien. Les musulmans se victimisent toujours, alors qu’ils ont tjrs été les premiers agresseurs, pour convertir de force les peuples non musulmans à leur totalitarisme religieux venu du tout droit du paléolithique inférieur ! Alors, oui, s’ils veulent mourir, pourquoi les en empêcher, pas vrai ? Mais comme le suggèrent nos amis, les exécuter selon des méthodes contraires à leur religion !

  6. marie34

    ils continuent de vivre comme leurs ancêtres en envahissant les terres qu’ils ne contrôlent pas et en tuant les mécréants. en fait, ce ne sont que des parasites hyper dangereux sans aucun respect pour tout ce qui n’est pas musulman. il faut les détruire et les empêcher d’atteindre leur paradis avec l’espoir que ça calme leur envie de continuer l’invasion.

    1. spartac

       » Ils en sont encore à essayer de comprendre les motivations des djihadistes… »
      Logique…pendant ce temps on ne parle pas des responsabilités politiques

  7. DURADUPIF

    Oui depuis longtemps nos chers durs du genou n’ont cessé de débattre du sexe des anges, pendant que la conquête islamiste de l’Occident s’organise depuis…14 siècles !!! Depuis plus de cinquante ans ils utilisent la méthode rampante par envahissement et les ventres de leurs femmes par accomplissement.

Comments are closed.